Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2253099759
Éditeur : Le Livre de Poche (2014)


Note moyenne : 2.82/5 (sur 84 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Enfermée dans une relation peu épanouissante, Summer trouve refuge dans la musique et joue Les Quatre Saisons de Vivaldi dans le métro londonien. Lorsque son violon est détruit, la jeune femme reçoit une offre étonnante: Dominik, séduisant professeur d’université à la s... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (49)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par tousleslivres, le 27 mai 2013

    tousleslivres
    Après avoir lu Cinquante Nuances de Grey et Dévoile-Moi. je me plonge maintenant dans « 80 Notes de jaune » Vina Jackson...
    Je viens de le finir et je ne peux pas m'empêcher de faire le rapprochement entre les deux titres précédent Cinquante Nuances de Grey et Dévoile-Moi... Celui-ci m'a paru fade... Une pâle copie des deux autres, comme s'il fallait faire mieux, voir au moins être présent dans ce genre de lecture. Je ne me suis pas attachée aux personnages et l'histoire m'a laissé un peu sur ma faim.
    ELLE : C'est quand Summer, violoniste, se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment, qu'elle va rencontrer enfin un homme avec qui elle va découvrir sa vraie nature et très certainement l'amour, même si elle le refuse... bref, une liaison dans laquelle elle va se jeter à corps perdu.
    LUI : Dominik, prof d'université, lui propose de lui offrir un nouveau violon, étant donné que celui de Sommer a été détruit dans une bagarre dans le métro. Il est tombé sous le charme tant physique que musical. Il a découvert la musicienne dans le métro, lieu où la jeune femme s'adonne quand elle ne trouve pas d'endroit pour jouer. Et c'est sous les 4 saisons de Vivaldi qu'il tombe sous sa beauté. Dominik est un mystère, tout comme Christian dans Cinquante nuances de Grey, qui reste un mystère tout au long de la lecture. J'aurai bien aimé en apprendre plus sur lui.
    J'ai bien aimé l'idée l'alterner, entre chaque chapitre, les idées de Summer et de Dominik, ce qui donne au lecteur le loisir d'avoir le point de vue d'une femme et celui d 'homme, pour une fois...
    J'ai beaucoup aimé la relation qu'a Summer avec sa musique et tout particulièrement avec son violon. J'ai bien ressenti l'amour qu'elle porte à jouer et l'effet que lui procure sa musique, ça m'a touché.
    Une lecture en demi-teinte, je n'ai pas détesté, mais je n'ai pas adoré, une lecture agréable tout de même, mais qui ne restera pas dans les meilleurs, heureusement qu'il se lit très vite.
    Je ne sais pas vraiment si je lirai la suite... ???...

    Lien : http://tousleslivres.canalblog.com/archives/2013/05/26/27149874.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 21         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par tif-touf59, le 10 février 2013

    tif-touf59
    80 Notes de jaune est le premier roman de la nouvelle collection de Milady Romance : Romantica. Quand j'ai appris cela je me suis dit tiens Milady surfe sur le succès de Cinquante Nuances et Dévoile-Moi. Quand un filon marche il faut l'exploiter jusqu'au bout et ils ont eu bien raison. J'avais cependant peur de retrouver la même chose que dans les deux précédents. Même si j'avais aimé, avec le recul je me suis dit qu'ils nous promettaient tous les deux des trucs qui au final ne sont même pas dans le livre et ça, ça m'énervait parce que j'en attendais beaucoup plus!
    Les premiers retours que j'ai eu sur 80 Notes de jaune m'ont rassurés. Je lisais que cela n'avait rien à voir avec ses confrères et je me suis dit : ENFIN ! Enfin un roman qui tient ses promesses et qui ne prétend pas être autre chose que ce qu'il n'est. Une fois le livre refermé j'étais contente de l'avoir lu et d'avoir pu prendre le recul nécessaire pour comprendre certaines scènes et faire le comparatif avec Cinquante Nuances et Dévoile-moi.
    Summer, notre héroïne, vit à Londres et entretient avec la musique une relation assez forte, très charnelle. Quand elle joue ou écoute de la musique elle est capable d'entrer en transe et de s'oublier et d'oublier le monde qui l'entoure. La musique ici a un rôle essentiel dans le rapport que Summer a avec son corps et ses désirs.
    Dominik, quadra, est professeur de littérature. Déjà là, on peut remarquer une première grande différence avec les autres romans. Il est loin du portrait qu'on faisait de Christian ou Gideon et est donc pour moi tout aussi attirant.
    En prenant le métro, il est attiré par de la musique , par le son merveilleux d'un violon et découvre qui est cette personne qui joue si bien et est immédiatement hypnotisée et ébahi par la relation qu'entretient cette personne avec son instrument de musique.
    Tous les jours il essayera de retrouver cette jeune personne ... En vain ... Jusqu'au jour où dans le journal il apprend que cette jeune personne a été victime d'une bagarre qui a mal tournée et que son violon a été cassé . Il décide donc de rentrer en contact avec la violoniste pour lui proposer un deal qu'elle va accepter par curiosité .
    Dès lors, entre va commencer un jeu qui va les pousser l'un et l'autre à repousser les limites et à embraser leur part d'ombre qu'ils n'avaient jusque là pas oser dévoiler.
    Ici, point de romance et je crois que c'est ce qui m'a réellement plus dans ce roman. Pas d'héroïne qui parle à sa déesse intérieure. Pas de fausse relation dominé/dominant. Non, nous avons à faire à deux personnes déjà bien au courant de leurs désirs qui, on l'apprend bien vite, sortent des sentiers battus.
    L'histoire est plausible, ce que je ne retrouvais pas dans les deux autres livres, surtout dans Cinquante Nuances.
    Dans 80 Notes de jaune - écrit, il faut le savoir à 4 mains - les auteurs connaissent leur sujet, et ne nous offre pas du BDSM de bas étage comme l'a fait EL James... Je dis ça parce qu'on nous a tellement bassiné avec ça en disant que Cinquante Nuances était un roman à tendance BDSM alors que Ana ne se fait fesser que 2/3 fois! Non, ici les auteurs réussissent à nous proposer un vrai univers dans lequel gravitent des personnages déjà en proie à leur propre désirs et qui vont au fil de leurs rencontres et découvertes en apprendre plus sur eux-même. Ils vont tester leurs limites, aller là où ils n'auraient jamais imaginer aller. Ils nous font découvrir un univers , ses pratiques et ce qu'il a de plus extrême.
    Je suis partie du principe que chacun aimait ce qu'il voulait. Leur vie sexuelle ne regarde qu'eux et même si j'ai été parfois choquer en voyant des reportages ici la pilule est mieux passée. Pour moi, chacun trouve son plaisir là où il peut même si ça a pu en choquer certains ... J'accepte de lire de telles choses du moment que j'ai la sensation que cela se fait dans le respect. Je ne dis pas que j'ai été toujours d'accord avec les choix de Summer, mais ayant pris une assez grande distance avec ce que je lisais, cela m'a permis de ressentir de l'empathie pour elle. Je ne me suis pas dit qu'elle n'avait pas de respect pour elle, que c'était une chienne. Non. Selon moi, et on le voit dès le début, Summer est déjà très libérée sexuellement, du coup certaines de ses pratiques ne m'ont pas choquée . Pour moi elle cherche juste à trouver un certain équilibre dans sa sexualité , entre ce qu'elle désire, fantasme et veut réellement faire. Elle repousse ses limites jusqu'au bout et quand elle a atteint un certain point elle dit enfin NON . Après je ne critique pas les personnes qui n'ont pas aimé , car je crois qu'avec ce genre de livre on a tous son propre ressenti !
    Ce qui m'a beaucoup plu également dans le roman c'est l'écriture. En effet, l'alternance de point de vue nous permet d'avoir une image plus globale de toute cette histoire ( Summer à la première personne et Dominik à la 3ème personne ) . C'est tellement bien écrit qu'on a l'impression de vivre dans la tête de Summer. J'avais de temps à autre mon ventre qui se nouait - surtout dans la deuxième partie- je me demander et avait peur qu'il arrive quelque chose à Summer, qu'elle n'aille trop loin.
    Voilà un livre qui m'aura tenu en haleine lui aussi, qui m'aura fait prendre conscience de certaines choses, j'ai pu revoir mon jugement sur des trucs qui m'auraient peut-être rebutée avant.
    Ceci dit, ce n'est pas un livre que je conseillerai car mon avis ne tient qu'à moi. Je dirai juste que pour vous faire votre propre avis il faut le lire vous même sans au préalable lire trop d'avis dessus pour ne pas être influencé ... Mais si de prime abord les scènes de sexe qui sortent des sentiers battus vous rebute, si vous n'êtes pas à l'aise face à ce genre de pratique, passez votre chemin. Surtout si vous cherchez de la romance ... Même si , je le sens , une belle histoire se dessine entre les deux protagonistes comme nous l'annonce l'extrait du tome 2 !
    J'espère que les prochains livres de la collection Romantica , tiendront leurs promesses et me feront passer de bons moments comme avec 80 Notes de jaune.

    Lien : http://accroauxmots.blogspot.fr/2013/02/80-notes-de-jaune-vina-jacks..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Tsukibou, le 03 février 2013

    Tsukibou
    Merci aux éditions Milady pour ce partenariat.
    Comme vous devez déjà être au courant, pour vous intéresser un minimum à l'actualité livresque en France... les phénomènes du moment « 50 nuances de Grey » « Dévoile-moi » (que je n'ai pas lu) et maintenant « 80 Notes de jaune ». Leur point commun ?! Chaque roman raconte l'histoire d'un couple ayant une vie sexuellement débridée... Alors non ce n'est pas domaine de lecture de prédilection mais, j'ai été un peu curieuse de voir ce que ça donnait sur le plan de l'écriture (croyez moi ou non) et puis lorsque j'ai vu la couverture et la quatrième de celui-ci je me suis dit qu'il était celui qui me tentait le plus. Dés que je vois un violon et que l'histoire va parler un peu de musique, je craque ! Mais, attention j'avais bien conscience que j'allais faire face à des scènes hot voir hard ainsi que me frotter au monde du BDSM.
    Alors qu'ai-je pensé de cette lecture ?! Je sens que vous trépignez d'impatience de savoir et bien... je dirais que ce n'était pas déplaisant, non je n'ai pas été littéralement transporté par l'histoire « d'amour » entre Dominik et Summer mais, contrairement à d'autres bloggeuses, dont je respecte les avis, je n'ai pas été particulièrement choqué par les scènes SM se déroulant durant les 428 pages. En fait je crois que je suis blindée avec Anita Blake... Certes sur une partie du roman j'ai trouvé les scènes sexuelles avilissante à la limite du viol même si l'héroïne ne cessait de préciser qu'elle était consentante ce n'étais pas particulièrement évident... Mais ces passages ne mettent pas en scène Dominik et donc n'entrent pas dans leur histoire « d'amour »...
    Je vais vous préciser ce qui m'a plu dans ce roman, la relation que peut avoir Summer avec la musique, avec son violon c'est tellement, viscéral, vital que l'on ne peut qu'être touché par la façon dont elle parle du violon et de ce qu'elle peut ressentir lorsqu'elle en joue, c'est un aspect du roman qui m'a beaucoup plu.
    Ce que j'ai également apprécié c'est les moments « normaux » entre elle et Dominik, alors non ils ne sont pas nombreux mais, comme la première fois que l'un voit jouer l'autre, ou leur discussion sur les voyages qu'ils ont fait ou aimeraient faire... Je n'ai pas été particulièrement touché par leur relation dans sa globalité sauf peut-être à la fin et non pas parce qu'elle prend un tournant plus « normal » mais, parce qu'ils se reconnaissent tel qu'ils sont vraiment et s'acceptent comme les âmes sœurs qu'ils sont peut-être, le côté plus « humain » de leur lien si vous préférez !
    J'ai également pas trop mal accroché à la plume de l'auteure, c'est fluide, rythmé, pas trop vulgaire, même si certains mots m'ont gênés mais, il ne faut pas se leurrer c'est de l'érotique effleurant souvent le pornographique...
    Pour ce qui m'a moins plu, je dirais la personnalité et la moralité de certains personnages ou le manque de communication entre les deux principaux acteurs de l'histoire, vous allez me dire que ça fait partie du jeu et je vous donnerais raison mais, j'aime bien quand les personnages se parlent, s'expliquent, se disent ce qu'ils pensent et ressentent dans le cas contraire je suis frustrée et ça m'énerve !!
    Pour les scènes de sexe, comme je l'ai dit précédemment je n'ai pas été particulièrement choquée mais, je ne vais pas dire non plus « Wouha mais, comment c'était trop bien !! Disons que ça ne m'a fait ni chaud, ni froid.
    Du côté des personnages je n'ai pas grand chose d'autre à ajouter, Summer est un personnage plaisant, je ne me suis aucunement identifiée à elle (faut pas déconner non plus) mais, son rapport à la musique m'a touché et intrigué !
    Dominik est dans le mystère, on apprend de petites choses sur sa personne au fil de la lecture mais, ça reste assez en surface je trouve. Si je ne l'ai pas spécialement attendrissant vers la fin je l'ai trouvé plus humain et donc plus touchant.
    Quant au style de l'auteure c'est un point fort du roman, c'est polyphoniques, nous avons le point de vue de Summer, celui de Dominik et aussi un autre point de vue omniscient, j'ai apprécié ce mélange de ton, on ne s'y perd aucunement et au moins on sait ce que tout le monde pense, ce qui n'est pas donné dans toutes les lectures !
    En conclusion, un roman plutôt bien écrit, pas particulièrement choquant, ni spécialement touchant. La fin m'a beaucoup plu, je ne sais vraiment pas si je lirais la suite mais, je suis tout de même curieuse de connaître les avancés de la relation de Summer et Dominik... J'avoue que j'ai rapidement enchaîné les pages mais, je ne saurais encore vous dire si c'est parce que je voulais savoir la suite ou parce que je voulais rapidement arriver au bout... les sentiments se mélangent et j'en ressors un avis mi-figue, mi-raison...
    Je n'ai donc pas adoré mais, on ne peut pas non plus dire que j'ai détesté cette lecture !

    Lien : http://tsuki-books.cowblog.fr/80-notes-de-jaune-de-vina-jackson-3229..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Yunali, le 17 octobre 2013

    Yunali
    Après avoir lu la trilogie « Fifty Shades » et l'ayant plus que très moyennement appréciée, j'ai quand même voulu retente l'expérience de la littérature érotique (tellement à la mode vu la prolifération de titres depuis le succès de la saga d'E. L. JAMES).
    J'étais quand même un peu sceptique au départ, et je me suis décidée à lire ces « 80 notes » sans me prendre la tête.
    Et là, j'ai quand même été surprise ! Et dans le bon sens du terme en plus ! Par contre, attention il y a des scènes très crues de BDSM, et c'est beaucoup plus cru que dans « Fifty Shades », ça pourrait ne pas plaire à tout le monde…
    Le début est assez original, puisqu'on découvre Summer, l'héroïne, dans une sorte de transe, et sa relation avec la musique est très bien décrite. Summer est une jeune Néo-Zélandaise exilée à Londres, où elle vit et vibre pour sa musique. C'est une fille très intelligente e qui réfléchit beaucoup, à ses désirs, à ce qu'elle aime.
    Elle n'est pas une jeune fille sans défense, et elle sait se montrer forte et courageuse dans ses choix. Elle assume ce qu'elle est.
    Dominik, le « mâle » de cette histoire, est un professeur, la quarantaine, et qui jouit d'une fortune conséquente qui lui permet de faire un peu ce dont il a envie, comme offrir un violon hors de prix à Summer quand celle-ci perdra le sien lors d'une bagarre.
    Bon, bien sûr, il ne fait pas ça « gratuitement », et demande à la jeune fille certaines choses qu'il a fantasmées.
    Et le « jeu » commence alors entre les deux.
    La première partie où on découvre Summer, Dominik, où l'on voit naître le début de leur relation est intéressante. Les deux cherchent un peu à pousser leurs limites et voir jusqu'où ils sont capables d'aller.
    Ils ont tous deux des forts caractères, et même si je n'ai pas toujours bien compris ce que voulait vraiment Dominik, j'ai apprécié cette découverte.
    Une fois que Summer est partie àNeww York par contre, j'ai beaucoup moins apprécié… On avait appris à la connaître assez libérée, et elle aimait le jeu de la soumission, mais Victor a rendu « sale » ce qui était plus un « jeu » dans la partie londonienne. J'ai eu du mal à admettre que Summer ne réagisse pas plus.
    Une autre petite chose que j'ai moyennement aimé, c'est le personnage de Charlotte, « l'amie » de Summer… Mais quelle « amie »… Elle était un peu « too much » à mon goût. On dirait que c'était un peu comme un personnage de fantasme que les auteurs ont voulu mettre dans l'histoire, comme s'il y avait besoin d'encore plus de piquant !
    La fin laisse présager une tournure intéressante, et peut-être un chouilla plus sage, plus profond (au niveau des sentiments s'entend), mais surement toujours autant passionnée !
    Et sinon, à ma grande surprise Vina JACKSON est un pseudonyme que deux personnes, un homme et une femme ont pris pour écrire cette histoire. Cette écriture à deux têtes et 4 mains (je suppose qu'ils utilisent les deux s'ils écrivent sur un clavier hein) est un peu le parallèle des chapitres du livre, qui alternent les points de vue de Summer et Dominik. J'aime bien quand on a plusieurs points de vue sur une même histoire, ça permet de se faire une meilleure idée de ce qu'on vécu les personnages.
    Par contre je dois dire que le titre ne m'évoque en rien l'histoire. Les notes font référence à Summer, mais la couleur jaune… Je dois dire que même en l'ayant lue entièrement je ne trouve absolument aucun rapport. C'est dommage. le titre anglais « 80 days yellow » n'est pas mieux, mais je trouve quand même étrange de ne pas garder une traduction plus proche, « 80 jours de jaune » ou « en jaune » me n'aurait pas plus dérangée que les notes.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Kamana, le 17 février 2013

    Kamana
    Alors que la trilogie des Cinquante nuances de Grey bat son plein, les éditions Milady surfent sur la vague érotique et nous proposent un roman au titre ironiste, qui bien avant sa sortie faisait déjà parler de lui dans notre blogosphère chérie. Qu'en est-il donc de ce livre ? Eh bien, je suis heureuse, et soulagée aussi, de constater qu'il tient toutes les promesses qu'on nous a faites !
    Voici un récit pour adultes, écrit avec intelligence et non une parodie, que dis-je, un canular sur une pseudo relation dominant-dominé telle qu'on nous en serine les oreilles depuis des mois (oui, je parle de EL James !). Certes, point de romance dans cet opus. Mais, soyons réalistes, vous aimeriez voir notre héroïne en quête d'elle-même et ouvrant une part sombre de sa nature, le faire avec enthousiasme, légèreté et un cœur gonflé d'amour - de la guimauve dans un univers trash ?! Nous parlons de BDSM, d'un choix de vie sexuelle singulier voire incompréhensible pour la plupart d'entre nous. Il faut donc arrêter de mettre des paillettes partout pour qu'on puisse accepter l'inacceptable ! Ces pratiques existent, aussi, si nous décidons de lire ce genre d'ouvrage faisons-le avec tolérance.
    J'ai aimé ce côté dénué de sentiments. Il permet une approche distante de l'histoire et, disons-le, des scènes qui vont crescendo dans le non-conventionnel. Bien que j'ai lu ce roman comme une sorte d'étude comportementale au départ, j'ai, au fil des pages, eu de plus en plus d'empathie pour les personnages principaux.
    Summer est une jeune femme très troublante. Dès le départ, on voit bien qu'elle n'est pas comme les autres. Les états étranges mais étonnants dans lesquels la plonge la musique, transe du corps et de l'esprit, nous indiquent une nature passionnée mais aussi soumise. Soumise à son instrument, à son violon, à ses sons qui l'emmènent ailleurs. Est-ce cela que Dominik a vu en elle ? D'abord, son amie Charlotte lui fera découvrir un lieu qui va l'éveiller à une part d'elle-même qu'elle ne soupçonnait pas, mais qui est là, tapie attendant d'être prise en main, guidée, modelée. Ensuite, sa rencontre avec cet homme mystérieux et déconcertant lui ouvrira définitivement les portes de mœurs qu'elle recherchera à tout prix : être dominée sexuellement.
    Une histoire bouleversante, qui prend aux tripes. La tension monte lentement, page après page, scène après scène. Les auteurs ont su ménager leur effet. Nous appréhendons en même temps que Summer les us et coutumes de cet univers particulier. J'ai souvent tremblé me demandant ce qui allait lui arriver lors de telle ou telle soirée, ayant peur pour elle, pour son état physique mais aussi psychologique. Elle est intelligente mais souvent inconsciente prise au piège de ses envies, de ses besoins. C'est une lecture très déroutante et émouvante aussi.
    Le récit est en deux temps. Des chapitres narrés par Summer entre-coupés par un récit à la troisième personne nous donnant une vison plus large de la situation et permettant d'approfondir tous les protagonistes. C'est très judicieux car cela coupe le poids qui nous pèse en suivant Summer. Un poids de sympathie, de tendresse et de crainte quant au devenir de la jeune femme.
    Voici donc un livre émouvant mais aussi dur et éprouvant parfois mais qui a le mérite d'être superbement bien écrit ! Les éditions Milady nous promettent une suite plus romantique et il est vrai qu'à la fin de ce tome, c'est vers ce choix que se tourne le récit. Je serais au rendez-vous pour le deuxième opus soyez-en certain !

    Lien : http://kamanaschronicles.blogspot.fr/2013/02/80-notes-de-jaune-de-vi..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la critique


Critiques presse (1)


  • Lexpress , le 18 mars 2013
    Quand tu fermes le livre, tu te dis que cette histoire n'était pas si mal et plutôt bien écrite. Il y a un soupçon de psychologie, une pincée d'érotisme et une histoire tout à fait plausible.
    Lire la critique sur le site : Lexpress

> voir toutes (11)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par valerye, le 18 avril 2013

    Oui, je l'avoue, je me suis laissé emporter par ''Fifty shades'' et c'est sans doute cette trilogie qui m'a poussé à lire ce livre, même si je savais, il était clair que cela allait beaucoup plus loin niveau fantasme et qu'on était loin de la romance de Christian et de Ana. J'étais prévenue et pourtant.... je n'ai pas accroché. Les personnages m'ont laissé de glace, je ne m'y suis pas attachée et ils me laissaient plutôt indifférente. Côté sexe, on y va crûment, c'est vrai. Pas de ménagement, on fait pas dans la dentelle, mais cela ne m'a pas choquée. Je n'ai plus 16 ans, j'ai déjà vu neigé. Ce qui m'a déplu c'est sans doute le style en général. Ce style ne me conviens probablement pas. Pas assez de profondeur, on ne m'a même pas laissé la chance de m'attacher à qui que ce soit....et c'est ce qui m'a laissé froide.... dommage... l'histoire était pourtant chouette. La base était là, mais pour le reste.... on repassera....
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Parthenia, le 02 octobre 2013

    La jeune femme avait toujours les yeux fermés. Elle se balançait doucement d'un pied sur l'autre, en communion avec la mélodie. Elle portait une jupe noire qui lui arrivait aux genoux et un chemisier blanc cassé, un peu victorien, qui brillait sous la lumière artificielle. Le tissu était lâche, et Dominik ne pouvait distinguer les contours de son corps. Il remarqua immédiatement la pâleur d'albâtre de son cou ainsi que l'angle délicat formé par le poignet qui tenait l'archet.
    Le violon était une antiquité rapiécée à deux endroits par du ruban adhésif, dont la couleur était à l'unisson de la crinière flamboyante de sa propriétaire.
    Dominik demeura immobile pendant cinq bonnes minutes. Le temps avait suspendu son envol. Il ne prêta aucune attention au flot de voyageurs pressés qui regagnaient leur foyer anonyme, fasciné par le brio avec lequel la jeune musicienne interprétait la complexe mélodie, totalement oublieuse de son environnement. Elle ne faisait pas plus cas de son public que de son étui, ouvert à ses pieds, et dont le fond était couvert de pièces, même si, tout le temps que Dominik resta à l'écouter, personne ne lui donna d'argent.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Pixie-Girl, le 19 février 2013

    Quand Darren était rentré a 3 heures du matin de son voyage d'affaires et m'avait trouvée allongée sur le sol de son salon, nue, le concerto diffusé aussi fort que son système stéréo le permettait, il n'avait pas vraiment apprécié.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par justineevaleo, le 14 mai 2013

    La jeune femme rousse bougea tout entière comme son poignet se pliait étrangement sur l'archet : pendant une fraction de seconde, le tissu de son chemisier se tendit et révéla les contours d'un soutien-gorge noir.
    Le corps de Dominik réagit sans prévenir, et ce n'était pas à cause de la musique.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Milka2b, le 20 mars 2013

    - Si tu ne sais pas ce que tu veux, tu ne l'obtiendras jamais, a-t-elle rétorqué, pragmatique.
    Logique.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
15,11 € (neuf)

   

Faire découvrir 80 Notes de jaune par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (183)

> voir plus

Quiz