AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330066724
Éditeur : Actes Sud (11/05/2016)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 376 notes)
Résumé :
C'est le mois de janvier et un froid glacial s'est emparé de Fjällbacka. Une fille à demi nue, surgie de la forêt enneigée, est percutée par une voiture. Lorsque Patrik Hedström et ses collègues sont prévenus, la jeune fille a déjà été identifiée. Il s'agit de Victoria, portée disparue depuis quatre mois. Son corps présente des blessures qu'aucun accident ne saurait expliquer : ses orbites sont vides, sa langue est coupée et ses tympans percés. Quelqu'un en a fait u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (113) Voir plus Ajouter une critique
tynn
27 mai 2016
★★★★★
★★★★★
Ca, c'est fait!
J'ai lu le dernier Camilla Lackberg...
C'est comme une réunion de famille: on y va sans enthousiasme mais comme on connait tout le monde, le temps s'étire néanmoins agréablement.
Encore une fois, on a droit aux problèmes de parents débordés par leur progéniture ou déprimés dans leur couple ou dans leur vie, aux problèmes professionnels avec un patron sans envergure et de sympathiques adjoints. Erica est toujours aussi agaçante, son gentil mari toujours efficace, le commissariat vit sa vie de commissariat... La routine!
Le menu est sans surprise: mêmes ingrédients, même recette: une enquête sur une affaire sordide assaisonnée du quotidien des habitants de la petite ville de Fjällbacka (que j'ai décidément bien envie de visiter...). Les chapitres s'entremêlent, entre passé et présent. Les faits et gestes des personnages récurrents prennent toujours plus de place dans la trame narrative, au détriment d'une affaire policière que j'ai trouvée indigente et peu crédible.
En conclusion, rien de bien nouveau! Une ambiance qui ronronne et son auteur aussi. Une lecture parfaite pour se détendre...
(Je me demande par quel mystère les livres de cette série policière arrivent entre mes mains sans les avoir cherchés. Et à chaque fois, je me laisse prendre.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          689
Torellion
18 mai 2016
★★★★★
★★★★★
Lorsque j'ai vu le nouvel opus de Camilla Lackberg en librairie, j'ai pris le temps de peser le pour et le contre. Complètement tombé sous le charme de cette auteure, lors de la parution en France de la première aventure d'Erica Falk, j'avais nettement moins aimé La Sirène. L'intrigue était tellement construite sur le même modèle de ces précédents livres que cela en devenait presque grossier.
Cependant, étant un acharné, j'ai lu le gardien de phare et La faiseuse d'anges, et je dois dire que la romancière a su injecté un nouveau souffle à son oeuvre. le dompteur de lions s'inscrit dans ce renouveau et est une réussite.
Nous retrouvons dans ce roman l'écrivaine Erica Falck et son mari Patrick Hedström du commissariat de Fjällbacka. Une série d'enlèvements d'enfants sème la terreur dans cette petite ville et la découverte d'une des disparues, atrocement mutilée, laisse présager le pire.
L'intrigue est complexe à souhait et les écheveaux de cette histoire, si emmêlés que l'on a un peu de mal à y voir clair (surtout quand tout s'accélère à la fin). le style est toujours sobre, et agréable. le rythme est parfaitement maîtrisé.
La différence avec ses précédents romans tient dans sa description de l'horreur et du Mal qui ont pris possession des membres de cette famille. La romancière scandinave se complet à nous décrire des horreurs digne des romans de Chattam. Mais c'est plutôt bien fait. Car le malaise que nous ressentons à la lecture de ce livre fait également partie de l'oeuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
iris29
11 août 2016
★★★★★
★★★★★
Il y a quelque chose de jubilatoire à lire un roman qui se déroule dans le froid glacial de Fjällbacka (Suéde) quand vous même, êtes en train de bronzer sous un cagnard au top niveau ...
10° tome des aventures de la romancière Erica et de son mari Patrik , (inspecteur de police) , ce roman est comme des retrouvailles avec des voisins d'une maison de vacances . Et Camilla Lackberg en joue beaucoup , usant des mêmes recettes à chaque fois (mais pourquoi s'en priver puisque ça marche !) Elle alterne les passages joyeux concernant la famille de notre jeune couple , la petite vie pèpère du commissariat et les passages un peu plus trashs et pervers touchant le(s) meurtrier(s) . Et elle ne nous épargne pas ,question perversité , la Camilla...
Victoria , jeune adolescente sans histoire a disparu depuis 4 mois lorsqu'elle réapparaît atrocement mutilée mais vivante à la lisière d'une forêt . Hélas ses blessures sont trop importantes pour qu'elle survive et puisse témoigner de ce qui lui est arrivé . Patrik et ses collègues sont en charge de l'enquête , cette histoire faisant écho à d'autres disparitions d'adolescentes dans le secteur .
Parallèlement Erica , rassemble les matériaux pour écrire un livre sur un fait divers réel remontant vingt ans en arrière , une femme qui a tué son mari (ex dompteur de lions dans un cirque ), lequel maltraitait leur fille .
Comme d'habitude avec Camilla Läcberg , les meurtres du passé et ceux du présent se rejoindront à la fin . Au vu de certaines critiques , quelques lecteurs sont lassés des recettes de l'auteur ... Je les rejoins complétement c 'est vrai qu'elle pourraient faire preuve d'un peu d'inventivité ...(d'autant que sans être Miss Marple , on peut deviner la fin aisément ,dés la moitié du roman...).
Moi ce qui m'exaspère c'est certains personnages secondaires comme le commissaire et patron de Patrik qui n'en " b... pas une ", mais se fait mousser dés que possible auprès des médias et des autorités supérieures sans que personne ne bronche , ainsi que le personnage d'Anna qui a toujours des problèmes . C'est caricatural au possible , naïf, et pas digne d'un auteur à la renommée internationale . Camila Läckberg a du talent , c'est dommage qu'elle tombe dans la facilité ...
Pour le reste , je lirais le tome 11 des aventures d'Erica et Patrik , avec plaisir , comme on retrouve de vieux amis que l'on revoit une fois par an et dont on prend des nouvelles parce qu'on ne leur veut que du bien ...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          342
Jackiedream
15 juillet 2016
★★★★★
★★★★★
J'ai reçu en cadeau le dernier-né de l'écrivaine suédoise. Je suis une inconditionnelle de ses romans, et na taris généralement pas d'éloges sur ceux-ci. Alors, "Le dompteur de lions" a t-il fait exception à la règle ?
Comme à l'accoutumée, deux histoires en parallèle, que plusieurs décennies séparent, et qui vont finir par se rejoindre. On cherche à résoudre les mystérieuses disparitions de jeunes filles à travers la Suède. L'une d'elles est retrouvée, la langue coupée, sans yeux et privée d'ouïe. Il va sans dire que Patrick et ses collègues vont alors se démener pour trouver le coupable.
Je viens de relire ma critique du tome qui précédait celui-ci. Je mettait alors en garde l'auteure, lui disant que nous lecteurs finirions peut-être par nous lasser si celle-ci employait toujours les mêmes ficelles. Je suis au regret de dire que selon moi, l'auteure est définitivement tombée dans ce piège. Certes, le livre m'a accroché et je l'ai dévoré, avec la hâte de connaître le dénouement. Certes, les personnages sont toujours aussi attachants. Cependant, l'intrigue reprend encore un schéma certes efficace mais un peu usé. On découvre qu'un personnage cachait son passé et a changé de nom etc... Ce n'est pas que je n'ai pas été surprise : je n'ai pas été surprise d'être surprise. Même si j'aime toujours autant l'esprit, tout cela commence à sentir un peu le réchauffé. J'ai trouvé la fin un peu bâclée également. de même, sur le plan de le vie personnel des policiers, pas non plus de surprise.
Cela m'attriste que le négatif l'emporte, mais il faut bien reconnaître que Läckberg semble être arrivée à un point où elle ne nous surprend plus vraiment. Pourtant, le style reste agréable, l'atmosphère plaisante, les intrigues bien ficelées... Je reste sur ma faim, il serait temps de mettre un peu de piment et d'inattendu dans tout cela.
Lien : http://lantredemesreves.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362
christinebeausson
25 mai 2016
★★★★★
★★★★★
Eh ho... Qu'est ce qu'on mange ?
Euh .... Je ne sais pas !
Eh ho.... Qu'est ce que je peux préparer ?
Euh .... Je ne sais pas !
Eh ho... Tu as fait les courses ?
Euh ... Je crois que j'ai oublié !
Voilà le piège de ce bouquin, on devient accro, on veut tourner la page et comprendre. le monde autour de nous devient flou, on oublie un peu tout !
C'est mathématique, stratégique, les règles d'écriture nous font tourner en bourrique !
Lorsqu'une page se termine, on ne devine jamais où va nous entraîner la suivante.
Les scènettes s'enchaînent nous distillant tranquillement une voie mais est ce la bonne ?
Nous, les lecteurs assidus de Camilla, retrouvons dans chaque volume les personnages qui nous sont restés proches, leurs histoires nous reviennent petit à petit, leurs malheurs ou leurs petits bonheurs. Les liens se retissent et nous nous retrouvons prisonniers de cette nouvelle intrigue. Comme un feuilleton télévisé ou plutôt, comme on dit maintenant une nouvelle saison d'une série télévisée. Eh oui tout y est, le scénario est presque écrit, le feuilleton continue et on s'accroche, on veut comprendre, on veut suivre...
Alors bien sûr il est improbable que Fjällbacka soit aussi souvent le théâtre de meurtres aussi sordides, que des familles gardent au fond de leur souvenir autant d'histoires atroces. Mais on se laisse prendre pour notre plus grand plaisir !
La fin me laisse un peu songeuse, ce n'était peut être pas la peine d'en rajouter. Et d'ouvrir d'autres portes pour la suite car on sait bien que l'on retrouvera prochainement toute cette petite famille !
Mais, tout de même, je souhaiterai en l'honneur de Camilla, déguster moi aussi l'amarone, un vin rouge sec italien fait avec des raisins séchés, produit dans la région de Vérone.
(Les raisins sont vendangés tardivement, puis on les fait sécher à l'air. Généreux en alcool et long en bouche, fruité, puissant, velouté, complexe et concentré en arômes, c'est un vin de longue garde. L'amarone fait partie des vins les plus réputés et chers d'Italie.)
Alors, j'en prendrai bien un petit verre .... À notre santé !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Citations & extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris2910 août 2016
- Je sais que vous avez beaucoup à gérer Patrik et toi . Ce n'est pas facile de combiner les enfants et une carrière, et les gens de votre génération s'imaginent qu'on peut tout faire en même temps , mais le plus important pour une femme, ne le prend pas mal Erica , je te le dis avec les meilleures intentions , c'est de donner la priorité aux enfants et à la maison , et les gens peuvent bien rire de nous , les femmes au foyer , mais moi , j'ai trouvé ça très satisfaisant de rester à la maison avec les miens et de ne pas être obligée de les conduire tous les jours dans une de ces garderies , et ils ont pu grandir dans une atmosphère propre et ordonnée , cette histoire comme quoi un peu de poussière dans les coins serait bénéfique je n'y crois pas une seconde , c'est sûrement pour ça que les enfants de nos jours ont un tas d'allergies et de maladies bizarroïdes , parce que les gens ne savent plus faire le ménage chez eux , et puis permets-moi aussi de souligner l'importance d'une nourriture saine et cuisinée à la maison , car quand le mari rentre , et Patrik a tout de même un travail lourd en responsabilités , il est en droit de trouver un foyer rangé et paisible où on lui sert des repas équilibrés , pas ces horribles plats cuisinés tout prêts avec un tas d'additifs abracadabrants qui remplissent votre frigo , et je dois dire que ...
Patrik écoutait fasciné , en se demandant si sa mère avait respiré une seule fois pendant sa longue tirade .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
iris29iris2909 août 2016
Les deux garçons s'illuminèrent en voyant Gösta dans son uniforme . [...]
- T'es un vrai policier ?T'as un pistolet ? T'as déjà tué quelqu'un ?T'as apporté des menottes ?T'as une radio pour parler avec les autres policiers ?[...]
- Ils vous font subir un interrogatoire en règle , je suis vraiment désolée , s'excusa Katarina en le précédant dans la cuisine .
- Pas de problème, j'aime bien les enfants . Il faut en profiter tant qu'on peut . Dans dix ans , ils crieront peut-être mort aux flics en me voyant .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
rkhettaouirkhettaoui14 mai 2016
. Un mot de trop aux médias pouvait avoir des effets néfastes. En même temps, la médiasphère était le lien direct entre la police et la plus grande ressource dans une enquête : la population. En fournissant aux journalistes la dose appropriée d’information, ni trop ni pas assez, la police recevrait un retour sur investissement en renseignements livrés par le citoyen lambda. Ses années de service le lui avaient appris : il y a toujours quelqu’un qui a vu ou entendu quelque chose pouvant se révéler important, mais qui n’en a pas conscience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
TorellionTorellion17 mai 2016
C'est plus facile de faire voler un cochon que de raccrocher quand on a sa mère au bout du fil.
Commenter  J’apprécie          481
rkhettaouirkhettaoui14 mai 2016
À l’inverse, une mauvaise information, ou trop d’informations, pouvait donner une longueur d’avance au criminel. Si ce dernier repérait les indices dont disposaient les enquêteurs, il effacerait plus facilement ses traces, ou serait en mesure d’éviter de répéter son erreur. Leur principale crainte était justement qu’il recommence. Un criminel multirécidiviste ne s’arrêtait pas de lui-même.
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : littérature suédoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Camilla Läckberg, biographie

En quelle année est née Camilla Läckberg ?

1972
1973
1974
1975

10 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : Camilla LäckbergCréer un quiz sur ce livre
. .