Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2267019302
Éditeur : Christian Bourgois Editeur (2007)


Note moyenne : 3.18/5 (sur 11 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

« Maintenant qu’elle était morte, il me fallait affronter la vacuité de mon esprit : j’avais vécu l’inoubliable et je passerais le restant de mes jours à ressasser ce deuil. Si Thomas n’avait pas dispersé les ... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Tandarica, le 06 mai 2015

    Tandarica
    Simplement pour mémoire. Ici encore, Linda Lê fait de nombreuses références littéraires et cinématographiques, comme à son habitude, façon de guider le lecteur qui lui fait confiance, mais aussi par reconnaissance pour ces nourriciers de l'ombre : les Quatrains d'Omar Khayyam (dont vous pouvez trouver une statue à... Bucarest, en Roumanie), le Voyage à Tokyo (certainement le film deYasujirō Ozu), le Visage, du réalisateur Ingmar Bergman, Les Contrebandiers de Moonfleet de Fritz Lang (« le petit John Mohune […] qui, quand on l'interroge sur les revers qu'il a subis, répond : « L'expérience était profitable, monsieur. » Quelle leçon pour moi !)... je vous laisse le plaisir de continuer la liste.
    La fin que connaît Sola, l'écrivaine (comme toujours les vertigineuses mises en abyme chez Linda Lê) est le suicide, que Stig Dagerman (autre auteur cher à la romancière) appelait "l'accident de travail de l'écrivain". C'est le prétexte à l'évocation posthume d'évoquer celle qui "règne par le pouvoir de l'absence" et de ses livres, mais aussi son père défunt, jadis venu d'Iran.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par ChezLo, le 18 décembre 2010

    ChezLo
    Une atmosphère lugubre enveloppe le lecteur dès les premières pages, pages qui le plongent dans le monologue ininterrompu du narrateur. de Sola on apprend peu de choses. Mais on sait qu'elle laisse un homme déboussolée, déçu, qui reprend le fil de ses souvenirs pour se remémorer Sola, pour panser ses blessures aussi, pour analyser les rivalités avec son frère ennemi, dont il devra inévitabkement se rapprocher, malgré lui.

    Lien : http://chezlorraine.blogspot.com/2009/09/in-memoriam.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Florel, le 30 janvier 2011

    Florel
    Juste magnifique !

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par ChezLo, le 18 décembre 2010

    Quand j'appris la nouvelle, non seulement du suicide mais de la visite de mon frère, à qui avait été concédé le privilège de lui parler avant sa mort, je me mis à haïr Sola. Elle était partie sans une explication, comme si je ne valais pas la peine d'une lettre. Il nefallait pas attendre d'elle un Pardonnez-moi. Elle était trop convaincue de la légitimité du moindre de ses actes. Mais elle aurait pu me dire au revoir, m'assurer qu'elle m'avait aimé, même en ajoutant qu'elle aimait aussi Thomas, de façon différente, avec moins d'ambivalence. Elle s'en était abstenue. Elle avait tiré sa révérence en ma claquant la porte au nez, et moi, glacé d'effroi, j'avais pour tout legs ce silence assourdissant. La tragédie était consommée.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par Tandarica, le 01 juin 2015

    Sola avait fait irruption dans ma citadelle pour y laisser une trace que rien, aucun amour, si j'étais encore en état d'éprouver des sentiments, n'oblitérerait : elle était partie sans un salut, léguant à la postérité des romans d'une beauté si explosive que la gangue dont nous étions prisonniers volait en éclats.

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

  • Par Tandarica, le 06 mai 2015

    [...] le souvenir de cette Antigone qui m'avait initié à l'insoumission, et qui possédait une formule alchimique : le sacrifice consenti à la littérature.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Tandarica, le 06 mai 2015

    Il ne rimait à rien de courir après des renseignements au sujet d'un roman fantôme.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

> voir toutes (11)

Videos de Linda Lê

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Linda Lê


Rencontre avec Linda Lê
Rencontre avec Linda Lê à la librairie La Galerne pour la parution de "Œuvres vives et Par ailleurs (exiles).








Sur Amazon
à partir de :
5,01 € (neuf)
2,99 € (occasion)

   

Faire découvrir In memoriam par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz

    La Curée d'Emile Zola

    Paru en 1872, La Curée, deuxième roman de la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola se déroule en 1851. Il dépeint les milieux enrichis et spéculateurs à Paris peu après le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte. Ceci est:

    •   parfaitement exact
    •   faux
    •   partiellement exact: le roman se passe en 1869, peu avant la guerre
    •   La Curée est bien d'Emile Zola mais est un roman indépendant qui ne fait pas partie du cycle des Rougon-Macquart

    25 questions - 180 lecteurs ont répondu
    Thème : littérature française , rougon-macquart , xixème-xxème siècles

    Créer un quiz sur ce livre.