Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2811208003
Éditeur : Milady (2012)


Note moyenne : 4.22/5 (sur 78 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Sale temps pour les vamps !

Avec la multiplication des manifestations contre les vampires et la ville qui menace d’adopter une loi sur le fichage des surnaturels, les temps n’ont jamais été aussi durs. On aurait bien aimé se faire oublier quelque temps. S... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (22)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par kllouche, le 25 octobre 2012

    kllouche
    Les vampires de Chicago est une saga vampirique ὰ l'exact opposé de Chasseuse de la nuit. Quand les aventures de Cat et Bones tournent en rond, sont de plus en plus décevantes au fil des tomes, Merit et ses compagnons reviennent dans chaque nouveau tome plus en forme que jamais. Ce cinquième tome est aussi, voir plus, réussi que son prédécesseur. Si les débuts de cette saga étaient un peu hésitants, je suis maintenant – et depuis un moment - complètement sous le charme.
    La fin du tome 4 nous laissait sur la disparition de deux personnages clefs de l'histoire. le schéma traditionnel du récit était donc renversé. du coup, le début du tome 5 donne l'impression d'un renouveau, d'une renaissance, comme s'il s'agissait du premier tome d'un nouveau cycle. Merit se trouve un nouveau partenaire, intègre une nouvelle organisation, lutte contre une nouvelle sorte d'ennemi,… Ce dernier point m'a d'ailleurs laissée perplexe. J'ai trouvé que le choix du « méchant » de l'histoire était à la fois (très) original et peu judicieux. La situation n'étant pas vraiment réglée ὰ la fin du tome 5, je ne vois pas très bien comment l'auteur va se dépatouiller pour arranger le problème dans le prochain tome.
    L'absence d'Ethan permet ὰ Merit de resserrer des liens avec d'autres vampires qui n'étaient jusque lὰ que des ébauches. Elle devient notamment amie avec Lindsay avec qui elle passe beaucoup de temps dans ce tome à parler garçons, regarder des films et ὰ manger des cochonneries. Il y a également Jonah, qui devient son nouveau partenaire, et plus… Il lui apporte une sorte de réconfort, une protection contre tous les malheurs qui s'accumulent. L'entourage de Merit s'agrandit et je trouve que c'est une bonne chose, dans le sens oῡ cela offre de plus grandes perspectives d'aventures pour les prochains tomes !
    Et puis forcément, je suis contente qu'Ethan n'est pas complètement disparu. Il fait quelques brèves apparitions tout au long du roman avant de faire son grand retour à la fin. Mais ce retour restera-t-il sans conséquences ? J'en doute… et j'ai hâte de lire ca !
    Niveau style, ce roman se lit toujours a vitesse grand V. C'est toujours fluide, bien écrit sans être de la grande littérature, un vrai plaisir pour quiconque cherche à se détendre !
    > En bref, je ne peux que vous recommander de lire ce tome. Et si vous n'avez pas encore commencé cette série, jetez vous dessus !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par melillov, le 19 janvier 2013

    melillov
    Après la fin d'un tome 4 assez éprouvant ( car oui, j'en ai pleuré ma maman), j'étais très sceptique à l'idée de commencer le tome 5. Ne sachant pas à quoi m'attendre, j'ai prit le temps d'ouvrir les premières pages, de me lancer dans cette histoire dont je l'avoue sincèrement, m'étais difficile d'entamer alors qu'un personnage adoré n'était plus.
    Or, la curiosité m'a poussé dans mes retranchements. Il est difficile de commencer une saga emplie de questions en suspend et de le laisser sur la table de nuit, sans y toucher. J'ai cédé. beaucoup de critiques expliquaient qu'il en valait la peine et que les aventures de Merit en valaient la chandelle et vous savez quoi ? J'ai adoré! Tout le fil conducteur du livre est maintenu par des actions, de nouveaux personnages à connaitre, des "mondes" auxquels nous n'en connaissions pas l'existence. La petite part d'humour que je ne cesserai jamais d'adoré, c'est celle qui provient des nymphes, ces folles furieuses aux allures de poupées. Leurs caractères me fait littéralement exploser de rire avec toutes ces images que j'ai en tête à leur égard. Bref; en fait, je les adore!
    Pour ceux et celles qui ont fortement été déçus du tome 4, je vous dis de foncer! On apprend à aimer Jonah, on y découvre une Merit vaguant entre l'espoir de sauver le monde et le désespoir du manque de Ethan. La fin est PLUS que surprenante! Elle m'a littéralement scotché mais le suspens concernant la personne qui détruit la ville est minime. Depuis le départ, j'avais des doutes sur la personne concernée :/ ( je n'en dis pas trop sur les prénoms et les situations, les rebondissements de ce livre vaillent le fait de se taire).
    Le tome 6 est attendu avec une très grande impatience, il est certain que celui là, je ne mettrai pas une plombe à le lire, mes espoirs étant revenus.
    Bonne lecture :)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par SexyLo, le 03 août 2012

    SexyLo
    Je l'ai acheté à midi à la FNAC dès sa sortie (le 13 juillet 2012), je l'ai commencé dès que j'ai posé les pieds hors du magasin. J'ai fait une légère pause pour dormir, et voilà on samedi 14 juillet 2012 il est 5h du matin, trop retourné par le livre pour aller me couché alors je tape mon avis.
    Que dire ? J'ai un tourbillon de sentiment dans ma tête. Alors autant commencé par le début. On se rappelle du tome 4 du sentiment de tristesse ou de colère de ce que l'auteur à fait ? Mais moi je savais que ça ne dura pas, alors j'ai passé sous silence ce léger accrochage.
    Début lent ? Je ne dirais pas vraiment cela, mais on retrouve Merit deux mois après les faits, encore retourné, qui n'a pas fait son deuil qui n'a pas vraiment l'intention de le faire et pourtant l'immortalité c'est long. Je l'ai longtemps accablé dans un sens dans les tomes précédents, mais je l'ai toujours soutenu dans ce tome j'avais l'impression qu'elle faisait souvent exprès de ne pas coller les bouts. Où nous (lecteurs) on voyait ce qui se jouait ou le devinait, elle fermait les yeux, on dira que c'est le déni qui veut cela.
    De l'autre, elle n'est pas seule, on la voit souvent avec Jonah, on se souvient aussi de lui, le capitaine de la Maison Grey ? Bref, il devient le partenaire de Merit, parce qu'Ethan n'est pas là… Je ne le déteste pas, mais je grinçais des dents quand il faisait un pas de trop vers Merit, mais faut dire que c'est un gentleman, il ne s'impose pas et c'est tout à son honneur.
    L'intrigue du tome, je dois dire que cette série, l'action est là, du début à la fin. Elle n'est jamais passé au second plan, Merit a beau souffrir, elle fait ce qu'il faut pour la Maison Cadogan et pour la ville de Chicago. de l'autre, elle doit aussi gérer l'infernal vampire que le PG a mis pour redressé (d'après eux) la Maison les choses s'emboitent, elle lutte comme le peu ce qui fait qu'elle ne voit pas les choses dans un bon ensemble et que ce qui est arrivé je pense aurais pu être évité ou non, à voir… Mais malgré ce que l'ancien maire Seth Tate à fait par le passé, il a su lui donner une bonne piste, en parlant de lui, j'ai vraiment hâte que l'histoire ce centre sur lui ou non, mais ne pas savoir ce qu'il est me met les nerfs à vive, si quelqu'un à théorie, je la prends en attendant.
    Mallory ? Je me rappelle au tome 1 je me disais que c'est une bonne amie, dès le tome 2 j'avais des ressentiments à son sujet, au tome 3 j'avais voulu la frapper, au tome 4 j'ai essayé de ne pas la tuer, mais dans ce tome 5 j'ai vraiment voulu la tuer. Elle est le personnage clé de ce tome, je n'en dirais pas plus, le mieux est de lire et de voir à quel point c'est une sorcière sans jeu de mot, vu qu'elle l'est vraiment.
    Les autres personnages ? Malik devenu Maître de la Maison en plein chaos, mais je trouve qu'il est un bon maitre, certes il n'est pas Ethan, mais il fait de son mieux. Luc est toujours aussi Luc, on le voit moins que dans les tomes précédents, Lindsey est là, toujours la bonne amie. On voit une autre vampire Kelley, elle a remplacé Luc entant que Capitaine, mais il y a rien à dire de plus. Catcher est là, il est même le plus présent parmi les Mediteurs, le grand père de Merit on le croise trois fois, Jeff deux fois. Revenant à Catcher, j'ai envie de lui lancé une pierre pour lui donner une grosse bosse et la fin ne fait que me prouvé de le faire (lui lancé une pierre).
    Enfin Ethan… Je vais avouer quand je suis arrivé au chapitre 5 j'ai craqué, lire « les états d'âme » de Merit m'a fait chuté j'ai regardé la fin, ça dit juste à quel chapitre on le voit revenir, il faut tout lire, pour savoir, pourquoi, comment, par qui, par quoi ect… Son retour met en joie toute la maison Cadogan, mais rien n'est jouer bien sûr, ça fini de la sorte donc on veut savoir la suite des aventures d'Ethan et de Merit.
    C'est une bonne série, j'ai longtemps été septique surtout avec les deux premiers tomes, j'ai longtemps été confronté du fait de voir plutôt l'héroïne fuir que voir le héros jouer les indésirable que ça m'a fait froncé les sourcils et puis Merit n'était pas facile à vivre non plus au début, mais c'est vite révolu.
    Rendez-vous pour la suite.


    Lien : http://read-a-passion.skyrock.com/3012121083-Les-Vampires-de-Chicago..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Zabela, le 30 juillet 2012

    Zabela
    Après la fin pour le moins surprenante du tome précédant on attendait avec impatience de lire la suite....eeeeeeet, je suis déçue. Je trouve que plus la série avance plus on en perçois les défauts. L'auteur commence à faire preuve d'un certains laxisme qui m'énerve.
    Parlons d'abords de l'intrigue. Les eaux du lac de Chicago s'emplissent de Ténèbres et les vampire Cadogan craignent d'être considérés comme le bouc-émissaire de cette crise. En conséquence Mérit est diligentée pour mener l'enquête, et, si possible, régler le problème. Et moi je dis pourquoi pas? Seulement la sauce ne prend pas. On vas de cul-de-sac en cul-de-sac et toutes les pistes envisagées ne mènent qu'a des impasses. On en apprend beaucoup sur ce qui n'est pas à l'origine de ce bordel, mais en résumé, on fais du sur place. du coup, pour une bonne part du livre je me suis ennuyée.
    Par ailleurs il faut remarquer que la maison Cadogan est singulièrement différente....et pas en bien. Avec Malik à la tête de la maison et le toutous du PG qui viens mettre la zizanie avec les règles qu'il n'arrête pas d'imposer (clin d'oeil ou plagiat d'Ombrage dans HP ?) . En plus de ça je trouve que les autres personnages de la maison n'ont pas beaucoup de relief et donc l'auteur se saborde elle-même car le résultat n'est plus très accrochant. Je n'aime pas cette nouvelle ambiance et donc toute les scènes qui ont lieu dans la maison ne me touche pas beaucoup.
    Ensuite, parlons des sujets qui fâchent vraiment. La fin, par exemple. Mais qu'est-ce-que c'est que ces retournements de situation tellement énorme et mal préparé que ça fais "sortis du chapeau"?! Sérieusement?! J'ai l'impression d'être prise pour une idiote à qui il suffit de servir une histoire bien juteuse pour être conquise. Non, non et non! C'est trop facile, c'est bâclée....ça manque d'imagination, de consistance. Je ne spoil pas mais franchement...ça m'as foutue en pétard.
    Du coup on se demande un peu ce qu'il reste de bien. le style de l'auteur je dirais, il est quand même bien sympas, avec quelques pointes d'humour toujours appréciées. Deux ou trois passage également...il y a du potentiel, si seulement l'auteur voulait bien réfréner ses ardeur.
    Par exemple: Tate. J'adore ce personnage, ce qu'on en découvre donne envie d'en avoir plus. Il as un bon caractère et il cache encore pas mal de squelettes dans son placard. Je place pas mal d'attentes sur son personnage.
    Par contre...Mallory et Catcher...encore un massacre. Deux bons personnages qui sont mal menés et dont on se désolidarise. Que dire...on est dégouté. Encore une fois ça n'as aucun sens et c'est mal fichu, mais on y peux rien.
    Enfin bref, affaire à suivre mais avec de sérieuses réserves.

    Vila, vilou
    a plus....
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

  • Par Ptitelfe, le 29 juin 2014

    Ptitelfe
    Souvenez vous ! Février 2013, je lisais le tome 4 avec Pauline (Azariel/ptiteboukinette) et j'avais été très décue par ce tome! Certes, on m'avait spoilé la fin, mais la déception était surtout dans de nombreuses répétitions ou paraphrases de l'auteure... Je pensais même arrêter la saga...Puis, l'eau a coulé sous les ponts, et au fond de moi, Merit me manquait un peu, sans parler de Catcher et Mallory, mes deux personnages préférés!
    Donc je me suis dit qu'il était temps de donner une seconde chance à cette saga et ce fut une bonne idée, puisque j'ai passé un excellent moment avec ce tome 5!
    C'est un sacré tournant pour Merit qui doit prendre la décision de rejoindre la Garde Rouge en compagnie de Jonah, d'une autre maison que la sienne qui deviendrait alors son partenaire officiel de la GR. Après les évènements du 4, Merit a du mal à se remettre et le presidium vient fourrer son nez dans la Maison Cadogan. Franck Cabot est nommé pour faire de l'ordre au sein de la maison, mais ce dernier est un vrai C.. et va décider de tout retourner, en commencant par restreindre les rations de sang, en interdisant de se nourrir à la source avec les bénévoles, ou encore en refaisant passer les tests d'aptititudes aux Sentinelles.. Bref, c'est la repression!!!
    A côté de cela, les manifestations anti-vampires se poursuivent dans Chicago et des évènements très étranges se produisent : l'eau des lacs et rivières devient noir. Merit va devoir enquêter auprès de nouvelles créatures surnaturelles pour savoir ce qui provoque ce chamboulement, mais les réponses vont être très dures à trouver! Même si le lecteur se doute rapidement de qui est derrière tout cela!
    Ainsi, on rencontre des fées, des sirènes, des nymphes.... On retrouve également McKetrick, cet humain qui en veut à tous les vampires et surtout à Merit, qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez et va donc mettre des batons dans les roues de la jeune Sentinelle!
    Il y avait nettement moins de répétitions dans ce livre, du moins, ca m'a parut beaucoup moins lourd! Il y a beaucoup d'actions, de nombreux personnages évoluent, j'ai aimé détesté Tate, le maire, et Cabot, et j'ai été secouée par les comportements et réflexions de mes sorciers favoris! La fin pourrait un peu être tirée par les cheveux mais comme l'auteure l'avoue dans un dialogue, ça passe un peu mieux!
    Enfin, j'ai également apprécier les notes relatives à Chicago, par les références de lieux, donc j'ai pu mieux situer et rendre vraie cette fiction grace aux images et Google Earth, mais aussi avec quelques anecdotes comme le grand incendie de 1871. On voit que Chloe Neill aime beaucoup cette ville! D'ailleurs, si vous desirez découvrir quelques images en lien avec la saga, je vous invite à vous abonner à ma page facebook pour les découvrir! (https://www.facebook.com/leblogdeptitelfe)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par va1363, le 29 août 2012

    - C'est probable, dit Ethan avant de me prendre la main et d'adresser un sourir à Malik. Mais si ça ne te dérange pas, j'ai l'intention de profiter au maximum de ce que m'offre cette soirée.
    Je sentis mes joues s'empourprer, mais j'avais de la compagnie : même Luc avait rougit.
    [...]
    A peine avions-nous fermé la porte qu'il s'empara de mes lèvres pour m'embrasser avec voracité et insistace. La passion nous enflamma, tourbillonnant autour de nous avec la puissance d'une magie ancienne.
    Je ne discutai pas. Je lui rendis son baiser avec toute la fougue dont je pouvais faire preuve, le dévorai avec chacun des outils de mon arsenal, l'embrassai et le caressai tandis que le désir nous embrasait.
    Au bout de quelques instants, il recula, haletant, ouvrit les yeux et pris mon visage entre ses mains.
    -Je me rapelle très bien où nous en étions resté, Sentinelle, et je n'ai pas l'intention de l'oublier.
    - Tu as été absent longtemps.
    - Je n'ai pas cette impresion. Je ne me souviens que d'une vague obscurité... et de ta voix de temps à autre. C'est grâce à toi que j'ai gardé espoir, et je t'ai appelée pour en faire de même pour toi.
    [...]
    - Est-ce que tu as tu as quelqu'un d'autre ?
    - Non, mais pendant eux mois, je ne t'ai pas eu, toi.
    Il sonda mon regard quelques instants en silence.
    - A une certaine époque j'aurais tenu compte de tes réserves et t'aurais laissé le temps de prendre ta décision, dit-il .
    Il inclina de nouveau ma tête en arrière et fit glisser ses doigts sur ma nuque, me donnant des frissons. Puis il a approché ses lèvres de mon oreille.
    - Cette époque est révolus, Merit.
    La seconde d'après, il pressait sa bouche contre la mienne, m'emportant dans un nouveau tourbillon. Il m'embrassait avec l'adeur d'un homme qui n'avait qu'une envie : me toucher et me goûter.
    Avec l'ardeur d'un homme revenu à la vie.
    - On m'a onné droit à une troisième existence, même si les circonstances sont quelque peu troublantes. Tu es mienne, et nous le savons tous les deux.
    Il m'embrassa de nouveau et, alors que je commençais à croire à la réalité de son retour, je me sentis soudain mue par un sentiment de possessivité, une émotion plus forte que tout ce que j'avais ressenti jusque-là. J'étais certaine jusqu'au tréfonds de mon être qu'Ethan était mien.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 7         Page de la citation

  • Par tatooa2001, le 06 juin 2013

    - Est-ce que ce sont les vampires qui ont empoisonné le lac ?
    - Est-ce qu'il s'agit de la fin de la ville de Chicago ?
    - S'agit-il de la première plaie ?
    Je dus fournir un gros effort pour garder une expression neutre et ne pas lever les yeux au ciel. Le fait que je n'aie aucune idée de ce qui se passait me facilitait la tâche.
    - J'espère que vous me le diriez ! rétorquai-je avec un petit sourire. Nous essayons nous aussi de comprendre.
    - Ce ne sont pas les vampires qui ont lancé un sort ?
    - Les vampires ne lancent pas de sorts.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par Milka2b, le 25 septembre 2012

    Je recommande vivement la frequentation des vampires au torse viril en therapie contre la depression. Ca fait des miracles.

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
25,00 € (neuf)
15,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Les Vampires de Chicago, tome 5 : Morsures en eaux troubles par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (191)

> voir plus

Quiz