AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 225924954X
Éditeur : Plon (16/03/2017)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Flic à Libreville, Jean-Marc a perdu sa mère et sa sœur dans un accident de la circulation alors qu'il avait douze ans. Le chauffard, fils d'un ministre, n'a jamais été poursuivi. Jean-Marc est entré dans la police à cause de ce drame. Pour se venger, se faire justice lui-même, condamner à sa manière ce meurtrier. Mais, fatigué des magouilles de ses collègues de la PJ et des crimes, viols et disparitions quotidiens, il a demandé à être muté à la Sûreté urbaine de Li... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
granada
24 février 2017
★★★★★
★★★★★
Ce n'est pas le premier roman noir de Otsiemi, mais je ne le connaissais pas et c'est plutôt une jolie découverte. L'auteur nous fait un portrait sans concession de son pays: corruption de la police des dirigeants, liens entre le pouvoir et les trafiquants , pas d'indépendance de la justice. le personnage central de ce roman, Jean-Marc Ossavou, n'échappe pas à ce regard critique; c'est un macho de première (sa copine infirmière, un enfant, vient faire sa vaisselle, sa lessive , remplir son frigo !!!) , il aspire à se venger du chauffard qui a tué sa mère et sa soeur, ne croit pas en la justice de son pays et privilégie les règlements de compte personnels: par exemple, il n'hésite pas à aider la victime d'un viol à se venger sur son violeur.
L'intrigue du roman est un peu tirée par les cheveux: l'apparition d'un fantôme va déclencher la réouverture d'une enquête classée sans suite.
Vont se croiser des Corses héritiers d'affaires louches de la Françafrique, des gendarmes et des fils honnêtes, d'autres sur lesquels il est aisé de faire pression quand on a le bras long, des trafiquants, de drogue…
Rien de bien nouveau, mais ce qui fait le charme du roman c'est la langue dans laquelle il est écrit: un français imagé, des expression fleuries ou des substantifs se retrouvent conjugués « vigiles un lieu, collationner une boutade, ascensionnel des marches ), des proverbes (« quand les mouches te suivent, c'est que tu as pataugé dans la merde »)….
C'est donc un très agréable moment à passer .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
Under_The_MoonUnder_The_Moon23 février 2017
La panthère vit dans les fourrés, disait un proverbe.
La Sûreté urbaine était ses fourrés, à lui. Il allait devoir traquer toutes les pourritures qui pullulaient dans cette ville.
Commenter  J’apprécie          100
granadagranada24 février 2017
vus ne vous rendez pas compte de là où vous mettez ls pieds. Les Corses ce ne sont pas des gens à qui on cherche des poux dans la tête, dans ce pays. Les liens qui les unissent au pouvoir en place sont aussi dessus de vos petits désirs de justice.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : littérature gabonaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz L’Epouvanteur – Babelio

En quel matériau est fait le bâton de l’Epouvanteur ?

En plastique
En bois de cèdre
En bois de Sorbier

5 questions
698 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre