Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Patrick Couton (Traducteur)

ISBN : 2266148044
Éditeur : Pocket (2005)


Note moyenne : 3.91/5 (sur 99 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Agnès Crettine a décidé de fuir le pays de Lancre pour enfin assouvir sa passion : l'opéra. Une belle voix, des rondeurs parfaites pour la scène, Agnès arrive à Ankh-Morpok pleine d'enthousiasme. Sauf que l'opéra est sens dessus dessous depuis que des meurtres ont été c... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Luniver, le 03 avril 2013

    Luniver
    Les sorcières de Lancre ne sont plus que deux à se réunir depuis que Magrat est reine de Lancre. Mais tout le monde sait que les sorcières vont toujours par trois : il est plus que temps de chercher une remplaçante. le choix d'Agnès Créttine semble évident. Tellement évident que la jeune fille, bien décidée à contrarier le destin, a choisi de partir pour Ankh-Morpock et faire carrière dans l'opéra. Ses talents de chant sont indéniables : elle a la seule à pouvoir chanter dans plusieurs catégories vocales, et est même capable de chanter en tierce avec elle-même. Les producteurs la jugent toutefois trop ronde pour la scène. Leur solution est humiliante pour Agnès : elle chante en coulisse, une cruche sans talent la remplace sur la scène.
    Mais le monde de l'opéra n'est pas sans danger. Un mystérieux fantôme, qui jusque là se contentait d'envoyer des félicitations, des remarques au producteur, et de se réserver une loge privée, se met soudain à assassiner des gens. le nouveau directeur, ex-magnat du fromage qui pensait trouver la tranquillité dans le monde de l'art, s'arrache les cheveux.
    Pour ne rien arranger, les deux sorcières décident aussi de se rendre à Ankh-Morpock. Pour jeter un œil à leur protégée, et pour réclamer les royalties sur un livre qu'a écrit Nounou Ogg, livre de recettes destinées à redonner force et vigueur aux maris défaillants, qui connaît un grand succès dans la ville.
    Malgré quelques bonnes idées, ce tome m'a un peu moins plu que les précédents : le monde de l'opéra m'est totalement inconnu, et je n'ai sans doute pas pu apprécier les références à leur juste valeur. Notons tout de même un duel au sommet entre la Mort et Mémé Ciredutemps qui vaut de l'or.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Bookworm84, le 18 janvier 2014

    Bookworm84
    Je poursuis ma lecture des Annales du Disque-Monde, cette fois moins dans le désordre puisque, au départ, je voulais lire Carpe Jugulum, mais mon expert à domicile m'a conseillé de lire d'abord Masquarade, un nouveau personnage - essentiel dans Carpe Jugulum - faisant son apparition dans celui-ci.
    Masquarade tourne autour de l'opéra. Et de son fantôme, évidemment ! Les sorcières s'en mêleront, comme souvent. le résultat est, comme Nobliaux et sorcières, partagé. L'intrigue met du temps à démarrer, je ne sais pas si le manque de suspense est volontaire quant à l'identité du fantôme, et en plus l'opéra, ce n'est pas trop mon truc.
    Mais ! Cela reste quand même du Pratchett, avec plusieurs phrases délicieuses (et drôles) à souhait qui m'ont fait rire, un Gredin transformé en humain dangereux et lascif (vous vous attendiez à quoi d'autre, de la part d'un chat transformé en humain ?), et l'inénarrable Nounou Ogg qui a publié un livre de recettes très spécial !
    Bref, si ce n'est pas mon préféré, cela reste une lecture agréable, avec quelques longueurs mais aussi de bons moments.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par zazimuth, le 07 mars 2013

    zazimuth
    L'héroïne principale du roman, qui relie les différentes parties entre elles est Agnès Créttine qui a un potentiel de sorcière, une voix extraordinaire qui est à elle seule un pouvoir mais une silhouette enrobée un peu ingrate et une gentillesse naturelle qui la laisse s'effacer devant les autres.
    Afin de sortir un peu d'un avenir tout tracé à Langre (devenir la 3ème sorcière depuis que Magrat est devenue reine) elle décide de partir pour la ville (Ankh Morpokh) et va trouver un rôle à l'opéra.
    Une bonne partie du livre se déroule donc à l'opéra dans lequel rôde un mystérieux fantôme qui depuis quelques temps semble à l'origine de crimes non élucidés.
    De leur côté, les deux sorcières Nounou Ogg et Mémé Ciredutemps sont également en route pour Ankh Morpokh pour qu'un éditeur paye ses droits d'auteur à Nounou pour un livre de recettes de cuisine « spéciales » qui fait fureur.
    C'est avec bonheur que j'ai retrouvé tous ces personnages hauts en couleur : les sorcières bien évidemment mais aussi quelques membres du Guet vers la fin et puis le personnage de Gauthier est très attachant.

    Lien : http://toutzazimuth.eklablog.fr/masquarade-de-terry-pratchett-a79382..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (7)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Tortoise, le 03 octobre 2009

    Nounou entama la descente de l'escalier et, tandis que les ombres dansaient autour d'elle, elle entendit Gauthier dire:
    "Vous savez elle m'a posé une question complètement idiote madame Ogg! N'importe quel crétin connaît la réponse à une question aussi idiote!
    _ Ah oui, fit Nounou en scrutant les murs. Au sujet de maison en feu, j'imagine...
    _ Oui! Ce que je sortirai de ma maison si elle était en feu!
    _ J'pense qu'en bon garçon que tu es t'as répondu que tu sauverais ta m'man, répondit Nounou.
    _ Non! Ma maman s'en sortirait toute seule!"
    Nounou passa les mains sur le mur le plus proche. On avait cloué les portes quand on avait abandonné l'escalier. Quelqu'un qui se promènerait ici, de haut en bas, pourvu de deux oreilles fines, pourrait surprendre des tas de secrets...
    "Qu'est-ce que tu sortirais, alors, Gauthier? demanda-t-elle.
    _ Le feu!"
    Nounou fixa le mur sans le voir, puis sa figure se fendit lentement d'un sourire.
    "Ce que t'es con, Gauthier Plinge, fit-elle.
    _ Con comme un balai madame Ogg!" renchérit joyeusement Gauthier.
    Mais tu n'es pas fou, songea-t-elle. T'es con mais sain d'esprit. C'est ce que dirait Esmé. Et il y a des choses plus pires.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par Tortoise, le 03 octobre 2009

    [Gredin] les avait amadoués à force de pédalage avant de s'installer et de s'endormir, bien arrimé par des griffes pas assez enfoncées pour faire couler le sang mais laissant entendre que l'option restait valable si le porteur s'avisait de bouger ou de respirer. Puis, une fois certain que les malheureux s'étainet résignés à la situation, il s'était mis à puer.
    Nul ne savait d'où lui venait cette odeur. Elle n'évoquait aucun orifice connu. Il suffisait que Gredin somnole depuis cinq minutes pour que l'atmosphère à sa verticale se charge d'un relent pénétrant de vieux tapis renfermés.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par Tortoise, le 03 octobre 2009

    La silhouette ôta son masque.
    "Maintenant, enlevez cet autre masque!" fit Salzella tandis que les doigts glacés de l'épouvante commençaient à lui étreindre le coeur.
    La Mort toucha un ressort dissimulé dans son bâton. Une lame jaillit, si fine qu'elle en était transparente, et son fil scintilla d'un éclat bleuté lorsqu'il fendit l'air et sépara chacun des atomes qui en composaient les molécules.
    "AH, fit-il en levant sa faux. CETTE FOIS JE CROIS QUE VOUS ME REMETTEZ.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par Tortoise, le 03 octobre 2009

    Une voix effrayante criailla:
    "Quand nous revoyons-nous toutes les deux?"
    Le tonnerre gronda.
    Une voix plus naturelle répondit:
    "Pourquoi tu t'mets à brailler? Tu m'as fait lâcher ma tartine dans l'feu."
    Nounou Ogg se rassit.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par zazimuth, le 18 février 2013

    Et, comme le Q.I. D'une populace équivaut au Q.I. De son membre le plus crétin divisé par le nombre de participants, personne ne sut jamais vraiment ce qui s'était passé.  (p.305)

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
9,00 € (neuf)
4,19 € (occasion)

   

Faire découvrir Les Annales du Disque-Monde, Tome 18 : Masquarade par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (256)

> voir plus

Quiz