AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253097691
Éditeur : Le Livre de Poche (1994)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 14 notes)
Résumé :

Après l'assassinat du tsarévitch Dmitry, héritier légitime du trône d'Ivan le Terrible, Boris Godounov a ceint la couronne de toutes les Russies. Un règne empoisonné par le remords et la violence...  Et voici qu'un jeune homme qui affirme être Dmitry prétend reprendre le pouvoir. Il est en fait la créature du pape Clément VIII, et sa mission est de ramener la Russie au catholicisme romain.&#... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
soleil23
soleil2331 octobre 2015
  • Livres 5.00/5
Je ne connais rien de l'Histoire de la Russie et encore moins des Tsars qui ont régné sur ce vaste pays. Alors quand j'ai vu ce titre « Les Faux Tsars » je n'ai pas hésité.
Ce roman commence fort et cette force se fait sentir tout au long de ma lecture. Volkoff enchante par cette histoire et sème le doute dans l'esprit du lecteur : est-vrai ? Ou est-ce de la fiction ? et je me promet d'aller voir sur la toile l'histoire des personnages rencontrés au fil des pages. Mais les deux frères Psar restent mes préférés. On les suit sur les chemins enneigés puis quand le destin les sépare… Je n'en dirais pas plus pour vous laisser le plaisir de découvrir ce magnifique roman.
Cette fois, je n'ai pas eu l'impression de voir un film mais plutôt une pièce théâtrale. Les personnages des Faux Tsars jouent tous un rôle, un à un, ils défilent sur les pages, devant nos yeux ébahis. Boris, Dmitry, Maria, Marina et biens d'autres font de ce roman un grand coup de coeur. Actes après acte, l'histoire se dévoile et je reste émue par le style de Volkoff qui m'emporte loin dans la Russie des Tsars. D'ailleurs, comment résister à une plume pleine de sensibilité qui nous fait frémir par une phrase pareille « …L'été passa sur le lac Blanc comme un rouleau de chaleur. Puis les feuilles tombantes marbrèrent l'eau. Puis les premiers givres crispèrent les feuilles qui n'étaient pas encore tombées. Puis la première neige saupoudra la plaine et la foret. En atteignant l'eau, les flocons fondaient… »
Un roman sublime !!!
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          150
BVIALLET
BVIALLET14 avril 2012
  • Livres 5.00/5
Vers 1600, le tsar usurpateur Boris Goudonov qui n'a aucune légitimité à gouverner à part avoir été un proche du tsar précédent, vit terré au Kremlin. Les devins lui ont prédit sa fin. "Le plus faible, mais le plus fort, mort mais vivant, lui mais pas lui."
Son règne va s'achever après bien des souffrances et des tortures infligées à son peuple.
Goudonov a fait égorger le tsarévitch Dmitry qui n'était d'ailleurs héritier légitime que du 7ème lit. Il vit maintenant dans la peur d'autant plus qu'un faux Dmitry épaulé par le roi de Pologne et par le pape qui vise la conversion des orthodoxes au catholicisme, fait son apparition, soulève l'enthousiasme du peuple et s'apprête à monter sur le trône...
Avec ce livre, Vladimir Volkoff nous entraîne dans le tourbillon d'une période historique troublée. Chevauchées, émeutes, intrigues, combats, assassinats et somptueuses cérémonies se succèdent pour le plus grand enchantement du lecteur qui n'est pas forcément familier d'une époque "archaîque" et d'une mentalité bien étrangère à la nôtre.
Ecrit dans un style limpide et agréable, ce beau roman historique pose en plus le problème de la légitimité du pouvoir. Comment devient-on tsar? Parce que votre père était tsar lui-même... Et quand la dynastie s'éteint, que se passe-t-il ? Un autre tsar apparaît, mais d'où vient-il, d'où peut-il tirer une quelconque légitimité? de l'onction divine et de l'approbation du peuple qui doit reconnaître en lui l'élu, le père de la nation... de même le premier de tous les tsars dut-il bénéficier de cette élection, de cette sacralisation et de cette reconnaissance populaire...
Les temps modernes ont systématisé tout cela par le biais d'élections présidentielles. Plus d'onction sacerdotale bien sûr, mais au fond, la différence entre un monarque républicain et un monarque tout court à la réflexion paraît bien mince... Il leur faut l'appui populaire et mis à part le principe de filiation, la durée ( combien de rois sont restés moins de 7, 10 ou 14 ans...?)et la réalité du pouvoir ( les coups d'état n'ont pas manqué tout au long de l'histoire, de même que les changements de dynastie) ne sont guère différentes...
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          10
Nikoz
Nikoz19 mai 2015
  • Livres 4.00/5
Bien écrit, en respectant une époque tellement romanesque qu'elle en est fictionesque (?)... Mais le thème de la légitimité et de l'usurpation est l'un dès grand thème de la culture...
Commenter    J’apprécie          20
Bouric
Bouric01 octobre 2015
Excellente histoire romancée d'une période troublée de l'histoire russe.
Commenter    J’apprécie          00
Citations & extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
soleil23soleil2331 octobre 2015
P348
- Boyards, répondit-il, il y a une différence entre vous et moi.
- Vraiment ? fit Chouïsky avec hauteur. Tu t’en ai aperçu ?
- Vous êtes des grands seigneurs, et moi, un hobereau. Vos ancêtres étaient des rivaux du tsar ; les miens, ses serviteurs. Vous avez changé : vous etes devenus des courtisans, qui vivez de ses faveurs. Moi pas : je vis toujours de mon service. Quand vous plait-il de me passer les consignes ?

+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          60
soleil23soleil2331 octobre 2015
P217
Elle s’en moquait bien. Eclaboussée de neige, giflée de froid, elle éclata, pour la première fois depuis treize ans, d’un grand rire face à la terre et au ciel, tendant les joues à la morsure des bises, à la mitraille des cristaux pointus que les chevaux lui projetaient à la face. La Tartare regarda avec épouvante cette moniale blafarde en habit sacré, le visage sinistrement encadré de noir, se livrer à une hilarité de plus en plus hystérique à mesure que le traineau prenait de la vitesse.

+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          20
soleil23soleil2331 octobre 2015
P60
Mais il n’était pas question de laisser la tsarevna suivre une vocation qui n’aurait rien rapporté au pays. Il y avait beaucoup de nonnes en Russie, et une seule princesse du sang de Godounov.

Commenter    J’apprécie          20
soleil23soleil2331 octobre 2015
P182
Il savait qu’ils sont différents, que l’un se rebiffe où l’autre s’incline, mais il ne savait jamais quelle dose de contrainte employer avec celui-ci.
Commenter    J’apprécie          20
soleil23soleil2331 octobre 2015
P86
Je prierai pour toi comme pour un vivant jusqu’à Noel, pas celui-ci, l’autre. Après, je prierai pour toi comme on prie pour les morts.

Commenter    J’apprécie          20
Video de Vladimir Volkoff (2) Voir plusAjouter une vidéo

Information et désinformation
Invites :Charles GOMBAULT pour son livre "un journal une aventure", Olivier TODD pour"Un cannibale très convenable", Pierre JOFFROY pour"le cheval chauve", G. TOULOUSE pour"le mercenaire"et Vladimir VOLKOFF pour"Le montage". Tous parlent de leur livre dont le héros est en général un journaliste-thèmes abordés au cours du débat : portraits de divers types de journalistes ;rapports entre...
autres livres classés : russieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
515 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre