AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072804175
Éditeur : Gallimard (03/10/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Pour la première fois depuis des décennies, paramilitaires, FARC et narcotrafiquants ont déposé les armes et sont sur le point d'aboutir à un accord de paix. La guerre civile aura laissé derrière elle des milliers de morts et de disparus.
En politicien avisé, Saul Bagader a réussi à s'arroger une place de choix auprès des artisans de la paix. Mais des corps mutilés rappelant les pires heures de la Violencia sont retrouvés aux quatre coins du pays.
La... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
iris29
  17 octobre 2019
Tout avait bien commencé entre Paz et moi : une maison d'édition sérieuse, un auteur dont j'avais entendu parler en bien et puis au beau milieu du livre : plouf , le soufflé est retombé !
Caryl Ferey est un écrivain français qui, après avoir roulé sa bosse à travers le monde, (entre autres pour le Guide du Routard) a décidé de "se la rouler "solo , et part en pensée dans le pays qu'il veut , et en fait le décor d' un de ses romans. Ainsi, après être " rentré" d'Afrique du Sud, il nous embarque pour ce thriller en Colombie...
On est dans la chambre à coucher d' un homme , Lautaro, . Il reçoit un coup de fil au beau milieu de la nuit . il faut qu'il sorte et pour cela, il va virer sa "rencontre Tinder". Seulement , Diana, la fille , ( accessoirement " le plus beau cul de Bogota " dixit le quarantenaire.... ), n'est pas née de la dernière pluie , elle est journaliste et va mettre le paquet pour identifier sa "rencontre Tinder", flairant un gros coup ... Elle ne s'est pas trompée : lui, c'est le chef de la police de Bogota. Son père est un homme politique puissant, et son frère, un combattant des Farc, récemment sorti de prison, vivant sous une fausse identité.
Entre ces trois hommes, des tragédies familiales, la violence d'un pays où la vie humaine ne vaut pas grand chose .
Oui, mais voilà, trop c'est trop...
Des problèmes familiaux comme s'il en pleuvait, des réactions à la Rambo qui m'ont fatiguée et des passages pas très subtils que n'aurait pas renié les éditions Harlequin, seulement eux, ils y vont franco ... le Colonel Lautaro Bagader est un homme d'expérience, quarantenaire , qui a du pouvoir, qu'aucune fille n'a réussi à ferrer, bon coup, belle gueule et belle caisse ... La fille ne résiste pas à sa froideur ... Brrrrrr .
Son père et son frère , eux aussi , ne sont, (ou ne vont ), pas être en reste... et la nouvelle copine de risquer sa vie pour les beaux yeux de son nouvel amoureux, [ Dans tes rêves Caryl !:-))
Bref, tout ça pour dire que je suis fatiguée des héros bourreaux des coeurs , je préfère encore les vieux flics portés sur la bouteille !]
Heureusement, ces petits défauts sympathiques sont noyés dans quelques phrases poétiques et dans les formidables connaissances de Caryl Ferey sur ce pays. Mafia, Farc, corruption, violences , on s'y croirait. Pas sûre qu'après cette lecture vous ayez envie de prendre un billet d'avion pour la Colombie...
Un roman un peu macho, très musclé, plein d'action et très dépaysant.
[ Si ce style de thriller est votre tasse de thé , (enfin, de café colombien..) , alors , oubliez mon avis : vous allez adorer Paz ].
Challenge Mauvais Genres
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          475
SylvieBelgrandReims
  02 octobre 2019
En librairie le 3 octobre 2019.
Décidément, l'Amérique du Sud est une terre fertile pour la littérature en général, et pour le polar en particulier. C'est en Colombie cette fois que Caryl Férey a creusé son sillon pour nous offrir une remarquable Série Noire, basée sur une lutte fratricide, dure, cruelle, violente, comme peut l'être parfois le continent sud-américain. Il y a mis comme toujours beaucoup d'énergie, beaucoup de passion, et on est emporté dans cette aventure sans aucune envie d'en sortir tant on a envie de comprendre qui ? pourquoi ? comment ? jusqu'à la terrible fin (mais je vous laisse la découvrir, bien sûr).
Enfin, comme souvent avec le style si imagé, si particulier de Caryl Férey, j'ai imaginé tout le long ce que ça pourrait donner en film... et bien, ça serait vachement bien !
#Paz #CarylFerey #SérieNoire #Gallimard #polar #Colombie #lecture #livres #chroniques
Le quatrième de couverture :
Un vieux requin de la politique.
Un ancien officier des forces spéciales désormais chef de la police de Bogotá.
Un combattant des FARC qui a déposé les armes.
Un père, deux fils, une tragédie familiale sur fond de guérilla colombienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Er-et-cel
  19 octobre 2019
Comme dans tous ses romans, il y a beaucoup, beaucoup d'hémoglobine et de violence. Cela va sans doute arrêter pas mal de lecteurs et c'est dommage car le style de Ferey est toujours aussi percutant, nerveux, précis. Les images sont riches, l'humour cinglant et le reportage social sans complaisance. Ses héros sont des héros de polars, c'est vrai mais pour moi ce n'est vraiment pas grave et le livre me parait quand même être le meilleur de tous ceux que j'ai lus de Ferey, même meilleur que Mapuche ce qui n'est pas rien.
Par contre, si vous aviez déjà acheté votre billet pour Bogota ou Carthagène, cet hiver, attendez le retour pour lire PAZ, autrement, vous passerez votre temps à surveiller vos arrières pendant vos vacances.. C'est sûr que l'office du tourisme colombien ne va pas donner un prix à ce gars-là et qu'après lecture, il n'y aura plus beaucoup d'amateurs pour vouloir se faire bronzer en Colombie. La Colombie c'est toujours l'enfer aujourd'hui, et si j'en crois les notes de l'auteur à la fin, la réalité est bien pire malgré les accords de paix avec les FARC qui n'ont rien résolu, et ont même empiré les choses peut-être.
Mais à ce point, j'en frémis encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nuptia
  16 août 2019
Chaque arrivée d'un nouveau Caryl Ferey assure dans mon petit coeur de libraire un mini retentissement depuis Zulu.
Dans ce thriller se déroulant dans une Colombie en phase de processus de paix, Ferey nous emmène encore une fois au coeur des luttes intestines d'un pays rongé par la corruption, la violence sordide et la pauvreté.
Ceux connaissant son oeuvre savent d'avance que rien ne sera épargné aux héros de sa création, c'est là que résulte pour ma part le bémol de ce livre, les connaisseurs se douteront des ficelles car 534 pages se révéleront un poids pour son intrigue coupant l'effet du twist final.
En revanche la narration détaillée des paysages colombiens, de sa politique, de son histoire nous font passer outre, car Ferey garde son talent de formidable conteur d'histoire et son punch qui nous font traverser avec lui chaque pays qu'il arpente au gré des fusillades et du sordide.
Un bon roman que je recommande aux amateurs de l'auteur, à ceux qui veulent en apprendre sur la Colombie. Ferey qui semble t'il a atteint son paroxysme avec Zulu et si retrouver cette excellence est difficile, il n'en demeure pas moins que Paz sera une de ses oeuvres majeures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   17 octobre 2019
Diana avait tellement d'amour sur le coeur qu'il aurait inondé son appartement, celui du dessous aussi. Elle ferma les vannes - des années d'entraînement.
Commenter  J’apprécie          150
iris29iris29   15 octobre 2019
Diana n 'avait pas l'expérience des ruptures, cette douleur de devoir tout quitter, les rires et les premiers émois, aucun mode d'emploi pour oublier qu'elle avait commis un rêve.
Commenter  J’apprécie          130
iris29iris29   16 octobre 2019
- On a tous notre part d'ombre.
- Et de soleil.
Commenter  J’apprécie          160
iris29iris29   15 octobre 2019
Tinder offrait un éventail de possibilités quasi infini pour s'envoyer en l'air. Pour décrocher la queue du Mickey, on repasserait - (...).
Commenter  J’apprécie          140
rkhettaouirkhettaoui   08 octobre 2019
Diana consacrerait sa vie à combattre la violence en mémoire de son père, et si quelques cyniques trouvaient cela aussi chevaleresque qu'inutile, qu'ils crèvent avec le sang des autres sur les mains : c'est elle qui se couchait le soir avec la peur au ventre, elle qui se réveillait le matin en se bottant le train pour ne pas abandonner, trouver un mari et une bonne raison de l'aimer, elle qui vivait à quarante-cinq ans comme à trente, sans enfants ni patrimoine ni rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Caryl Férey (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Caryl Férey
Habilement composées, vissées serré, les intrigues des trois romans au menu de ce Cercle polar composent aussi, au fil du texte, d'étouffantes atmosphères. Caryl Ferey réussit une sorte de tragédie shakespearienne où le destin de deux frères devient la métaphore de l'histoire sanglante de la Colombie. Liam McIlvanney, rebondissant sur un fait divers qui a marqué la ville de Glasgow à la fin des années 60, brosse le portrait d'un monde à l'agonie. Et dans un autre genre, simenonien et cotonneux, Graeme Macrae Burnet dévoile l'envers du décor d'une petite ville alsacienne repliée sur ses névroses.
"Paz" de Caryl Ferey, coll. "Série noire", éd. Gallimard. "Le Quaker" de Liam McIlvanney, traduit de l'anglais par David Fauquemberg, éd. Métailié. "L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet, traduit de l'anglais par Julie Sibony, éd. Sonatine
+ Lire la suite
autres livres classés : colombieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox