AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246739411
Éditeur : Grasset (14/01/2009)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 37 notes)
Résumé :
" Je suis né de ce traître, il m'a légué son nom, son œuvre, sa honte. Au centre de ma vie, depuis l'enfance : aimer ce qui est interdit, puisqu'on m'interdisait d'aimer l'objet de mon amour " : ainsi parle Dominique Fernandez de son père Ramon, à l'orée de cette enquête biographique, historique et intime.
Le fils cherche à comprendre comment son géniteur, l'un des plus grands intellectuels de son temps, a pu être socialiste à trente et un ans, critique litt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
krzysvanco
  05 avril 2016
Dominique Fernandez cherche à comprendre la conduite de son père, collaborateur durant la guerre.
Comment cet homme doué, qui commença à être de gauche a-t-il pu en arriver là ?
L'auteur nous livre un ouvrage fouillé, une brique de près de 800 pages, que je compare à un dossier de juge d'instruction, qui cherche tant les éléments à charge qu'à décharge.
Document très intéressant sur la situation familiale de Ramon Fernandez, sur les milieux littéraires et politiques de l'époque.
J'avoue avoir eu plusieurs fois la tentation, surtout vers la fin, de sauter des pages tant l'analyse est poussée mais je dois reconnaître que ce livre ne m'a pas laissé indifférent. On sent un véritable essai de comprendre, qui n'est en rien une volonté d'excuser, l'auteur pouvant avoir des mots très durs pour condamner certains agissements de son père.
J'ai beaucoup appris, je ne connaissais pas Ramon Fernandez, mais je ne soupçonnais pas non plus l'attitude de certains grands noms de la littérature française durant ces années troubles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
litolff
  22 juin 2012
Une introspection érudite pour trouver des réponses à une question essentielle : je suis le fils d'un traitre, quels sont les facteurs EXTERIEURS qui ont poussé mon père à devenir ce qu'il est devenu ? Bien que je comprenne parfaitement sa démarche, je ne suis pas parvenue à m'y intéresser vraiment....
Commenter  J’apprécie          90
luocine
  25 août 2009
Dominique Fernandez nous entraîne dans une quête : la compréhension d'un père qui a été un mauvais mari, un mauvais père, s'est fourvoyé dans le parti de Doriot, et dans la collaboration, mais a toujours été un critique littéraire de qualité.
C'est un livre remarquable et passionnant. On sent toute la douleur de l'écrivain Dominique Fernandez (que personnellement j'apprécie beaucoup). Il a été l'enfant d'un couple qui s'est fait la guerre, et a dû supporter l'infamie d'un père.
Il est très honnête dans sa recherche ne charge ni n'excuse son père, cela donne toute la valeur au livre.
Lien : http://luocine.over-blog.com/
Commenter  J’apprécie          11
ThierryA
  24 mai 2017
Lu il y a longtemps : très bon livre sur l'histoire du père de l'auteur et de son époque.
Commenter  J’apprécie          00
mpsoriano
  26 décembre 2011
Emission de radio, littéraire, réalisée par Peter détenu à la prison de Béziers.
Lien : http://desblablas.blogspot.c..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
luocineluocine   25 août 2009
L’homme moderne croit offrir ses idées à la société : il n’a que les idées que la société lui offre

Ramon Fernandez

Commenter  J’apprécie          160
krzysvancokrzysvanco   05 avril 2016
Je j'entreprends ni une hagiographie ni un règlement de comptes. La dévotion comme le dénigrement sont exclus de mon projet. Ce fils cherche à s'expliquer l'inexplicable.
Commenter  J’apprécie          90
luocineluocine   25 août 2009
out le problème est là : un enfant a le droit de regarder « sans honte » le visage de son père mort si celui-ci s’est fourvoyé seulement en pensée. Mon père s’est-il borné à écrire dans une presse collaborationniste, ce qui serait blâmable, mais non coupable d’infamie ? Ou peut-on mettre à sa charge des actes indignes de pardon ?
Commenter  J’apprécie          30
cathcorcathcor   26 février 2012
Toute grande oeuvre est une autobiographie imaginaire,et son auteur, sans rien y dire de lui-même, ne parle en grande partie que de lui. De la part obscure qui s'agite en lui, le trouble et l'inquiète.
Commenter  J’apprécie          20
luocineluocine   25 août 2009
Mais attendez un peu, je n’arrive pas à le dire, c’est trop dur, trop pénible pour un fils de révéler une action franchement abjecte de son père.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Dominique Fernandez (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Fernandez
Où les eaux se partagent, de Dominique Fernandez
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
590 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre