AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.85/5 (sur 2938 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 01/05/1978
Biographie :

Estelle Faye est autrice de science-fiction et de fantasy depuis 2009.

Elle a été à ses débuts comédienne, metteuse en scène et dramaturge. Aujourd'hui elle écrit des nouvelles, des scénarios et des romans.

Comédienne (théâtre et télévision), elle a appris tous les métiers de la scène (accessoiriste, chanteuse, machiniste, dramaturge...).

Elle a suivi des cours de théâtre à Paris et à San Francisco et a scénarisé plusieurs courts métrages dont un qui a été récompensé par le prix France Télévision au festival de Cannes.

Elle se consacre aujourd'hui à la réalisation et à l'écriture. Sa première publication était une nouvelle, "Suriedad", dans l'anthologie "Dragons" (Calmann-Lévy, 2009).

Elle publie fin 2012 son premier roman jeunesse, "La dernière lame" (Le Pré aux clercs), et début 2013 son premier roman adulte, "Porcelaine" (Les Moutons électriques), tous deux relevant de la fantasy.

Elle poursuit dans cette veine en enchaînant les trois volumes de "La Voie des oracles" à partir de 2014, tout en multipliant ses apparitions dans différentes revues et anthologies. En 2014, elle dirige l'anthologie "En Dessous" chez Parchemins & Traverses.

Depuis 2019, elle participe au podcast sur l’écriture Procrastination en compagnie de Lionel Davoust et Mélanie Fazi.

Elle est lauréate du prix Actusf de l'Uchronie le 26 novembre 2016 pour "La voie des oracles tome 3" et du Prix Rosny aîné de la nouvelle, 2021, pour "Conte de la pluie qui n’est pas venue" (dans "Nos Futurs - Imaginer les possibles du changement climatique" publié aux éditions ActuSF).

Estelle Faye vit en banlieue parisienne.

son site : http://www.estellefaye.fr/
X : https://twitter.com/EstelleFaye1

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Estelle Faye   (56)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Reprendre corps Réécrire l'Histoire et les histoires, se réapproprier le corps du texte. Si le langage forme notre façon de penser, les légendes et mythes fondateurs façonnent notre perception du monde. Et si nous avons les mythes en commun, c'est bien pour les questionner, les interpréter et faire un lieu où l'imaginaire peut influencer le réel. Animé par Willy Richert. Avec les auteur·rice·s Estelle Faye (La Dernière Amazone, Rageot), Murielle Szac (L'Odyssée des femmes, L'Iconoclaste et L'Odyssée d'Homère, RMN), Stéphane Bientz (Le Goût du sel, Espaces 34) et Nicolas Jaillet (Frater, In8). Avec la participation de Faustine Aynié-Yvinec et des élèves de 3eA du collège Valmy - Paris (75). Un grand merci à Eva Mouillaud, professeure. Et la voix de Cécile Ribault Caillol pour Kibookin.fr

+ Lire la suite

Citations et extraits (382) Voir plus Ajouter une citation
" Les humbles se battent et souffrent pour que les puissants gardent leur trône. Ainsi va le monde."
Commenter  J’apprécie          443
- Sorenz… Il était comme la poudre. Comme les feux d'artifice. Comme tout ce qui possède une lumière trop intense pour ce monde, ce qui réchauffe et brûle à la fois. Il n'était pas de ceux qui vivent, qui s'éteignent doucement dans leur grand âge. Il était de ceux qui explosent, qui éblouissent, qui traversent l'existence comme une étoile filant en plein ciel, comme un éclat de grenade. Je l'ai su dès que l'ai vu. J'ai su que je ne devais pas m'attacher à lui. Je l'ai fait quand même.
Commenter  J’apprécie          380
De toute façon, Othylie faisait et défaisait les modes. Si demain, elle décidait de paraître coiffée d'un cygne mort, toutes les élégantes du Palais enverraient leur garde-chasse en abattre un d'emblée.
Commenter  J’apprécie          330
La beauté peut être un fardeau, autant que la laideur.
Commenter  J’apprécie          282
Mais surtout il se rappelait les images, les mouvement, et le corps de Buster Keaton si frêle et virevoltant autour de la machine. Cette fenêtre sur un autre monde, plus vaste, plus intense. Sur une autre dimension. Il se souvenait des parfums de caramel et de pomme, de l'émotion qui rassemblait tout le public en un seul coeur, battant au même rythme, avec le même pouls.
Commenter  J’apprécie          260
Les devins sont les premiers aveugles. L'avenir nous empêche de voir le présent.
Commenter  J’apprécie          260
- Au fond, ce n'est pas tant ton visage qu'ils ne supportent pas que ce qu'il leur rappelle.
- Qu'est-ce que ma tête leur rappelle ? réplique l'adolescent d'une voix qui s'éraille. Que j'ai eu un peu plus de cran qu'eux ?
- Que l'homme ne gagne pas toujours contre les forces anciennes, les puissances qui régnaient sur le monde avant notre venue.

(Xiao Chen avec son père).
Commenter  J’apprécie          230
Les Étrusques sont un peuple courageux, et pourtant ils craignent des dieux dont ils ne parlent quasiment jamais, pour lesquels ils ne construisent pas de temple, et qui n'ont même pas de nom. Le seul matelot qui a accepté de m'instruire, après quelques carafes de vin, m'a dit qu'ils étaient partis loin vers l'est, là où il n'y a plus que du vide. Voilà des divinités bien terribles, pour qu'on tremble à leur évocation alors même qu'elles ne sont plus là.
Commenter  J’apprécie          202
— Vous devez proclamer la vérité ! lança-t-il. Vous n’êtes pas coupable, pas de ce dont le Tribunal révolutionnaire vous accuse. Depuis que vous êtes devenu marquis des Eaux-Mortes, vous n’avez fait que du bien autour de vous. […]
— Oh si, je suis coupable […]. Ce que j’ai fait… aider à réparer un toit, donner de la nourriture aux pauvres… je l’ai fait parce que je pouvais me le permettre, c’était facile au fond pour moi. Et avec mes bonnes actions, comme disent les prêtres, j’ai sans doute endormi un peu plus longtemps la révolte, ici, à ma petite mesure. J’ai contribué à faire tenir un peu plus longtemps un système injuste, tout en m’attribuant le beau rôle. La charité n’est pas la justice, et je mérite ma condamnation. Ne serait-ce que pour être honnête envers moi-même. Parce que je crois à la Révolution.
Commenter  J’apprécie          190
Ce n'est pas seulement une troupe, ce sont tous les rêves, toutes les histoires et tous les mythes de la Chine qui défilent sous ses yeux. Toutes les traditions du théâtre, des fastueuses troupes du Sud aux acrobates aériens du Pays de Shu, en passant par les masques bizarres et inquiétants des rives de l'Océan...dans un arc-en-ciel de formes, de couleurs, de lumières et de sons.
Commenter  J’apprécie          190

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs de Estelle Faye Voir plus

Quiz Voir plus

L'île au manoir (Lou)

Où est enfermée la fille?

dans un hôtel
dans un manoir
dans une maison

9 questions
26 lecteurs ont répondu
Thème : L'île au manoir de Estelle FayeCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}