AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782367406190
128 pages
Scrineo (04/10/2018)
3.91/5   165 notes
Résumé :
Par une nuit d’hiver, sur une île de l’Atlantique, Adam aperçoit une fille étrange sur la plage en bas de chez lui. Une fille très pâle aux longs cheveux noirs humides, qui ressemble à une noyée. En cherchant à l’aider, Adam se retrouve entraîné dans une quête dangereuse, entre le présent et le passé, entre la réalité et le rêve…
Que lire après L'île au manoirVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (145) Voir plus Ajouter une critique
3,91

sur 165 notes
Voilà une histoire absolument parfaite pour nos jeunes lecteurs. Elle se lit assez vite, on plonge rapidement dans l'histoire, la mise en page est fort sympathique et la segmentation des chapitres est aussi très bien. Efficace, allant à l'essentiel, Estelle Faye a une très jolie plume et apporte un grand soin à son histoire, la rendant, « malgré » le fait qu'elle soit courte, prenante.

En tant que lectrice confirmée, bien entendue, j'aurais aimé en avoir plus, mais je pense que l'auteur a très bien su donner ce qu'il fallait pour une construction complète. Les personnages sont tout de suite attachants, on arrive à cibler leur caractère sans peine, et l'amitié est le centre de cette aventure. le fait que l'histoire mêle aussi un côté mystérieux et surnaturel apporte réellement un plus, permettant à Estelle Faye d'exploiter le folklore des îles mais aussi de nous émerveiller.

Le choix du lieu où se passe l'action est aussi une excellent idée. Une île isolée avec ses dangers mais aussi sa richesse, étoffe le tout. Il y a une petite part d'écologie aussi, non négligeable. Franchement, je pense que cela est parfait pour l'ambiance du roman.

Après, j'avoue que certaines choses se passent très vite. C'est peut-être la seule chose que je regrette. Les amis d'Adam, notre héros, ne se posent pas de question quand ce dernier leur dévoile son secret, et le mystère du manoir est vite résolu. Je sais que pour un jeune lecteur cela aurait sans doute rendu la lecture plus longue et peut-être moins facile (ils trouveront d'ailleurs probablement cette histoire parfaite), mais j'aurais aimé un peu plus. Après, je trouve que cette façon de voir l'amitié : ne pas mettre en doute son ami et le croire sans jugement, est plutôt une bonne chose. Il y a un bon message de tolérance et d'acceptation.
Commenter  J’apprécie          390
Sur une île de l'océan Pacifique. Adam est troublé quand il voit une fille étrange sur la plage en pleine nuit. Il semble qu'elle cherche de l'aide. Avec ses amis, il va faire tout son possible pour lui porter secours.
On rentre très vite dans l'histoire, dès le premier chapitre, une tension s'installe à l'apparition de la fille. Il y a peu de temps mort, Adam obtient très vite de ses amis, il n'y a pas de gros mystère pour savoir comment aider l'étrange Sélène. le huis clos de l'île avec la menace implicite donne un peu plus de frayeur au jeune lecteur. Une histoire sympathique pour les enfants à partir de 8 ans pour commencer à découvrir l'univers fantastique, à se faire un peu peur. Pour l'adulte (que je suis), ça manque un peu de développement et de rebondissements.
Commenter  J’apprécie          270
Court roman jeunesse d'à peine 120 pages, L'île au Manoir est une petite lecture plaisante, nous emmenant le temps d'une heure ou deux sur une petite île de Bretagne. Aucun nom, aucune véritable localisation, juste un décor pittoresque esquissé grâce à quelques détails et des noms très « couleur locale », mais qui suffisent amplement, le récit étant basé essentiellement sur des faits. de toutes façons, le jeune lectorat à qui se destine le bouquin n'aurait pas forcément accroché à des descriptions plus étoffées...

Car, c'est un fait, s'il est des lectures jeunesse qui parviennent sans mal à faire oublier qu'elles sont des lectures jeunesse aux lecteurs ayant dépassé la date de péremption (Le Diable et son Valet d'Anthony Horowitz, Bartiméus de Jonathan Stroud...), ce n'est pas le cas de L'île au Manoir. Les explications données en début de volume sur le statut de cul-entre-deux-chaises volontaire de la collection (et toutes les complications qui vont avec) le justifient sans mal, mais reste qu'au niveau de la plume comme de l'intrigue, on a sans cesse l'impression qu'Estelle Faye a dû prendre un soin particulier à « rester simple » à tout prix et en toutes circonstances, dans une volonté de clarté un peu forcée.

C'est particulièrement flagrant au début du livre, avec des phrases courtes, des chapitres de quelques pages à peine et un vocabulaire ultra-accessible. Heureusement, soit on s'y habitue, soit ça s'améliore nettement au fur et à mesure, car la narration devient plus naturelle au fil des chapitres, tandis que l'histoire se complexifie légèrement et se double d'un second niveau de lecture. Derrière son joli enrobage fantastique, L'île au Manoir parle en effet de parentalité toxique et d'émancipation. le message est délivré en toutes lettres au bout d'un moment, justifiant même certains choix narratifs de façon très maligne. Bref, c'est réussi et ça fait le job.
Et au premier degré ? Eh bien, on a là une histoire sympathique baignant dans le surnaturel, dotée d'un certain suspense malgré une prévisibilité globale (on devine très rapidement qui est réellement la mystérieuse jeune fille tant les indices sont énormes). Les péripéties sont bien menées et l'on suit sans déplaisir la progression d'Adam et ses amis dans leur quête de vérité. A défaut de surprendre, c'est fluide, bien construit et même un peu dépaysant, à condition d'aimer la pluie et la mer agitée !

Bref, si L'île au Manoir ne réinvente rien du tout, le lectorat visé appréciera sans le moindre doute cette histoire. le lectorat pas visé sera lui beaucoup plus sensible à ses défauts, mais l'essentiel, à savoir le plaisir de lecture, est néanmoins bien là.
A noter également la chouette maquette que nous offrent les éditions Scrineo, avec des filigranes sur toutes les pages, faisant de ce petit livre un très bel objet !
Commenter  J’apprécie          111
L'île au manoir est un roman de littérature jeunesse poétique, proche du conte. Nous sommes en effet sur une île de l'Atlantique, une île qui conserve tout de même un collège, même si les élèves sont très peu nombreux. Parmi ceux-ci se trouve Adam. Sa mère travaille au barrage qui protège l'île, ou plutôt elle surveille qu'il soit toujours opérationnel en cas de fortes tempêtes : il y a eu des précédents. Adam fait un jour une étrange rencontre, celle de Sélène, une jeune fille qui l'appelle au secours. Pourquoi lui, lui qui n'est pas au mieux de sa forme, avec sa cheville cassée ? Ne pas être en forme n'empêche nullement le jeune adolescent de venir en aide, de son mieux, à Sélène.
Avec lui, le lecteur bascule dans une autre dimension, nous emmenant à découvrir le passé de l'île et aussi celui de la jeune fille. Il retrouve des éléments du conte traditionnel, en nous laissant espérer une fin heureuse.
Destiné à de jeunes lecteurs, ce roman remplit parfaitement son rôle, offrant une intrigue complète, des personnages bien construits, et une large place à la rêverie et la créativité.
Commenter  J’apprécie          120
En mode télétravail, je continue de saisir ma commande de livres pour le CDI de mon collège et tombe sur ce joli petit livre qui était dans la liste du défi Babelio CM2/6ème. Très belle couverture incitative pour une histoire fantastique qui fonctionne très bien et qui peut être lue par les plus jeunes. Adam vit sur une île de l'Atlantique et par une nuit d'orage aperçoit de sa fenêtre une fille sur la plage qui l'appelle. Malgré sa cheville cassée, Adam va tenter de lui venir en aide. Mais Sélène n'est pas une jeune fille comme les autres, elle appartient à un univers à part dans lequel bien malgré lui Adam va devoir se débattre entraînant avec lui ses 2 meilleurs camarades. L'atmosphère est très soignée dans ce roman : ambiance marine, mystères et magie, êtres fantomatiques, tous les ingrédients y sont pour se plonger avec facilité et délice dans ce petit roman fantastique. Une très jolie découverte que je m'en vais de ce pas conseiller à mon Grand !
Commenter  J’apprécie          101


critiques presse (1)
Elbakin.net
09 octobre 2018
L’Île au Manoir est un roman bref qui s’accorde parfaitement avec la ligne voulue par Scrineo. Les jeunes lecteurs de 10-12 ans se retrouvent avec une fantasy abordable et ô combien enivrante qui saura les conduire sur le chemin merveilleux de la littérature de l’imaginaire dans toute sa splendeur.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
L'homme en noir s'avança vers eux d'un pas souple, s'accroupit pour se mettre à leur hauteur. Il tendit une main vers Adam. Adam enfonça son poing dans sa poche, son poing qui ne tenait pas la béquille. Quelque chose bougea sous le visage de l'homme en noir, sous sa peau, comme de minuscules serpents ou des vers de vase. Adam eut un haut-le-cœur.
- Assez joué, dit le magicien. Vous feriez mieux de me remettre cette clé, jeunes gens. Sinon...
Ses yeux déjà pâles devinrent translucides. Adam avait l'impression que deux éclats de glace le fixaient. Il se forçat à prononcer :
- Sinon, quoi ?
- Sinon l'océan va renverser votre digue, lors de la prochaine tempête. L'océan va engloutir votre île, inonder vos maisons et emporter vos familles. Vous perdrez tout ce que vous aimez.
Commenter  J’apprécie          20
Mon père était Adrien Dorval, un illusionniste célèbre qui exécutait des tours icroyables sur les scènes des théâtres parisiens. Il gardait jalousement ses secrets. Tout Paris était convaincu qu'il utilisait des trucages, comme n'importe quel magicien de cirque, et parfois c'était vrai, mais la plupart du temps...
Sélène s'interrompit, comme si ce qu'elle avait à dévoiler était particulièrement difficile. Adam osait à peine respirer. Son plâtre le grattait toujours mais il n'osait pas attraper son grattoir, de crainte de la faire disparaître. Elle croisa et décroisa les mains sur sa jupe en dentelle, inspira profondément et reprit :
- La plupart du temps, mon père utilisait de la vraie magie. Il faut que tu comprennes, Adam j'ai grandi dans un mode où la magie est réelle.

J'ai choisi cet extrait car je trouve que Sélene devoile des choses assez importantes et c'est un extrait passionnant.
Commenter  J’apprécie          10
- Tu reviendras ? demanda-t-il.
- Je reviendrai, promit-elle. N'oublie pas : nous sommes amis.
Commenter  J’apprécie          170
– Une dernière question, dit-il très vite. Pourquoi m’as-tu choisi, moi, pour t’aider ? Je veux dire, je ne suis pas très efficace, avec…
D’un geste, il désigna sa béquille. Les yeux de Sélène brillèrent dans son visage à peine visible.
– Je t’ai choisi parce que tu n’as pas peur des tempêtes. Je t’observais depuis le monde des rêves, et j’espérais que nous pourrions devenir amis.
Commenter  J’apprécie          30
"Soudain Adam entendit la voix de la jeune fille dans sa tête, aussi distincte que s'il était à côté d'elle. Une voix pressante, presque désespérée : « Aide-moi. Je suis enfermée dans ma chambre. Viens m’ouvrir la porte, la mer monte… Viens m’ouvrir la porte… » Adam se réveilla en sursaut, alluma d’une main moite sa lampe de chevet. La première chose sur laquelle tomba son regard, quand la lumière éclaira la chambre, ce fut la vieille clef de métal sur sa table de chevet."
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Estelle Faye (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Estelle Faye
Reprendre corps
Réécrire l'Histoire et les histoires, se réapproprier le corps du texte. Si le langage forme notre façon de penser, les légendes et mythes fondateurs façonnent notre perception du monde. Et si nous avons les mythes en commun, c'est bien pour les questionner, les interpréter et faire un lieu où l'imaginaire peut influencer le réel.
Animé par Willy Richert.
Avec les auteur·rice·s Estelle Faye (La Dernière Amazone, Rageot), Murielle Szac (L'Odyssée des femmes, L'Iconoclaste et L'Odyssée d'Homère, RMN), Stéphane Bientz (Le Goût du sel, Espaces 34) et Nicolas Jaillet (Frater, In8).
Avec la participation de Faustine Aynié-Yvinec et des élèves de 3eA du collège Valmy - Paris (75). Un grand merci à Eva Mouillaud, professeure.
Et la voix de Cécile Ribault Caillol pour Kibookin.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : manoirVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus



Lecteurs (375) Voir plus



Quiz Voir plus

L'île au manoir (Lou)

Où est enfermée la fille?

dans un hôtel
dans un manoir
dans une maison

9 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : L'île au manoir de Estelle FayeCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..