AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782700279191
Rageot Editeur (13/09/2023)
3.72/5   93 notes
Résumé :
Lysia, une jeune orpheline d'Athènes, reçoit la visite de l'oracle Tirésias qui lui affirme que des Amazones sont à sa recherche et qu'elle est appelée à un grand destin.

Lysia rejette cette idée mais elle est bientôt témoin de l'arrestation de Tirésias par la garde royale. Elle décide de fuir en bateau avec le seul bien de sa grand-mère, une lance noire. Quand elle s'en empare, Lysia est saisie d'une étrange vision où une mystérieuse Amazone lui con... >Voir plus
Que lire après La dernière AmazoneVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
3,72

sur 93 notes
5
11 avis
4
11 avis
3
8 avis
2
4 avis
1
0 avis
Lysia, une gamine des bas-fonds d'Athènes qui vit de rapines, est loin de se douter du destin qui l'attend. Pour l'heure, elle vit avec sa grand-mère Maia, gardienne du secret de son origine lointaine, dans la fabuleuse cité qui porte encore l'empreinte de Thésée, le héros de légende.
Quand l'oracle Tirésias vient lui rendre visite sous les traits d'une vieille femme, les événements se précipitent. Alors que Maia disparait, la Garde royale et les Amazones sont à sa recherche.

Bouleversée, Lysia embarque à bord du « Chimère », un navire pirate, avec son ami Kostia et comme seul bagage, une lance noire. Bien plus qu'un héritage, l'arme est le symbole de son appartenance aux mystiques Amazones, les intrépides guerrières.
Lysia parviendra-t-elle à déjouer les jeux cruels des impitoyables Dieux de l'Olympe afin d'accomplir le fabuleux destin qui semble lui être destiné ?

C'est avec plaisir que j'ai découvert Estelle Faye avec ce roman plein de magie dans lequel les monstres de légende côtoient les héros de la mythologie grecque. L'auteure réécrit l'histoire de manière originale en nous faisant découvrir des créatures qui cachent derrière leur masque hideux, une humanité insoupçonnable. Une belle découverte !

Commenter  J’apprécie          300
Dans la Grèce antique, Lysia a grandi dans le port du Pirée avec sa grand-mère Maïa, sa mère est morte peu après sa naissance et son père était probablement un soldat athénien ayant rencontré sa mère en Ionie au-delà d'Ephèse.

Un soir, elle rentre chez elle et rencontre Tirésias, celle-ci vient de l'Érèbe depuis les Enfers et elle lui annonce qu'elle va devoir prendre la route. Lysia refuse d'y croire et elle part à la recherche de sa grand-mère mais bientôt, sa maison est cernée par les soldats du roi, Démophon, fils de Thésée. Lysia préfère donc fuir avec son ami Kostia à bord de la Chimère du capitaine Phrikios et de son second Kleitos.

Sur la côte de Libye, les Gorgones Euryale et Sthéno confient à Lysia la tête de Méduse afin de la protéger de Persée qui la poursuit sur son cheval Pégase. Dans le même temps, Démophon confie à son cadet Acamas la mission de retrouver Lysia.

--- --- ---

Estelle Faye est née en 1978, elle a été actrice et scénariste. Elle publie depuis 2009 des romans de science-fiction et de fantasy. En effet, “après avoir suivi des cours de théâtre à Paris et à San Francisco, Estelle Faye se consacre à la réalisation et à l'écriture. Elle scénarise plusieurs courts métrages dont un récompensé par le prix France Télévisions. La première véritable publication d'Estelle Faye est une nouvelle dans l'anthologie Dragons publiée par Calmann-Lévy en 2009. Elle publie fin 2012 son premier roman pour la jeunesse, La Dernière Lame (Le Pré aux clercs), et début 2013 son premier roman adulte, Porcelaine (Les Moutons électriques), tous deux relevant de la fantasy. Elle poursuit dans cette veine en enchaînant les trois volumes de la Voie des oracles à partir de 2014, tout en multipliant ses apparitions dans différentes revues et anthologies. En 2014, elle dirige l'anthologie En Dessous chez Parchemins & Traverses.Depuis 2019, elle participe au podcast sur l'écriture Procrastination en compagnie de Lionel Davoust et Mélanie Fazi”. source : Wikipédia

Elle a publié une quarantaine de romans en littérature générale et en littérature pour la jeunesse. En jeunesse, elle commence avec La dernière lame en 2012 chez Pré-aux-clercs dans la collection Pandore.
Elle publie la trilogie La voie des oracles en 2014 chez Scrinéo et obtient pour cette série le prix Actusf de l'Uchronie en 2016 lors des 13èmes Rencontres de l'Imaginaire de Sèvres.
Elle continue avec la série en quatre tomes Les aventures d'Alduin et Léna de 2018 à 2021 chez Nathan jeunesse dans la collection Premiers romans - pour lequel elle obtient le prix Imaginales à Epinal en 2019.
Elle publie ensuite L'île au manoir en 2018 chez Scrinéo dans la collection Les coups de coeur de Cassandra O'Donnell , le drakkar éternel en 2020 chez Scrinéo.
Elle passe chez Rageot en 2021 avec L'arpenteuse de rêves . Elle a récemment publié Hollywood monsters en 2022 chez Gulf Stream dans la collection Echos.
Nous avons adoré Il était ma légende en 2022 chez Nathan dans la collection Court toujours et elle a aussi publié une nouvelle série en cours actuellement, Les magies de l'archipel en 2022 chez Nathan.

--- --- ---

Estelle Faye intègre deux tendances de la littérature pour la jeunesse du moment, elle revisite les histoires de la Grèce antique et elle donne la parole aux femmes des mythes. Elle imagine donc le destin d'une Amazone après le temps des héros, Ulysse, Thésée, Achille etc.

L'intrigue est classique, une jeune orpheline voit sa vie bouleversée par l'arrivée de l'oracle Tirésias depuis les Enfers qui lui commande de partir. L'héroïne entame alors un long périple, une odyssée autour de la Méditerranée : elle va rencontrer les héros de la Grèce antique et les dieux de l'Olympe. Estelle Faye choisit de sauver de l'histoire la réputation des femmes et des monstres comme Méduse, Cassandre, Pandore, Hélène de Troie… A l'acmé du roman, nous apprenons bien sûr les origines véritables de la jeune héroïne et sa quête s'en trouve renforcée.

Estelle Faye donne donc une voix à toutes les femmes de l'antiquité, abusées, trahies, violées, assassinées. Celles-ci révèlent de ce fait les défauts des héros grecs adulés par l'histoire, ils sont prétentieux, orgueilleux, entêtés, cupides, avides de pouvoir et de gloire et ils n'aspirent qu'à la guerre. La dernière Amazone choisira au contraire, grâce à l'intelligence et l'esprit des femmes, la liberté au lieu de la gloire. Les aventures s'enchaînent avec un foisonnement de personnages. Nous regrettons un peu le manque d'épaisseur des deux personnages masculins, l'ami d'enfance de l'héroïne et le comédien sauvé de son île, tous deux réduits à une figuration en raison des maléfices qu'ils ont subis mais ce choix est certainement volontaire puisqu'il s'agit avant tout d'une aventure de femmes.

Une épopée féministe par une aède française qui interroge les mythes grecs et la place donnée aux femmes ! Estelle Faye montre qu'une autre histoire est possible après les guerres menées par les hommes et elle célèbre la solidarité des femmes.
Commenter  J’apprécie          100
Elle est la dernière amazone ce qui lui vaudra d'être traquée. Lysia est un personnage qui connaîtra le parcours d'un héros de la mythologie : conflit avec les dieux ou aide des dieux, rencontre ou combat avec des « monstres », défis à résoudre etc. Une manière de mettre en avant les héroïnes de la mythologie toujours secondaires et toujours victimes des hommes.

Je n'ai pas réussi à entrer tout de suite dans l'histoire de “la dernière amazone”. Il a fallu que Lysia quitte la première île pour que l'aventure commence. Ensuite elle va vivre un parcours de héros en passant plusieurs épreuves. Elle va croiser des personnages de la mythologie, à la fois des héros comme Persée, des monstres comme Méduse et des dieux comme Apollon. Une fois qu'elle est aux Enfers et que le nombre de personnages augmente les choses deviennent intéressantes. Et au final, j'ai bien aimé sa proposition de mettre en avant les femmes de la mythologie.

Amazone, monstres, dieux… une mythologie contemporaine et féministe :
Nous allons croiser un héros grec très connu, Persée, mais ce n'est pas son histoire qui est racontée. C'est celle de Lysia, la dernière amazone, et des autres femmes que nous croisons dans la mythologie mais qui ne servent qu'à « aider » le héros ou l'affronter. Quand on creuse un peu il devient évident qu'elles sont avant tout victimes des hommes et des dieux.
Prenons Méduse par exemple. Elle est le monstre et la quête de Persée. Il doit l'affronter et la tuer. Il réussira puisqu'il la décapitera et se servira de sa tête pour pétrifier ses ennemis. Mais à la base, Méduse a été punie parce qu'Apollon l'a violée… La plupart de ces femmes étaient trop belles et courtisées. C'est parce qu'elles n'ont pas voulu céder qu'elles ont été transformées en monstres.
Et les héros masculins sont venus les détruire les unes après les autres. C'est ce que nous explique et nous démontre ce roman à travers les aventures de Lysia. Elle va croiser ces femmes et leur redonner la parole. Entre Méduse, Cassandre condamnée à prédire l'avenir sans jamais être crue (parce qu'elle a repoussé Apollon) ou Pandore qui ouvre la « boîte » et jugée trop curieuse parce qu'elle est une femme (alors qu'elle est créée exprès en ce sens.)

Les personnages
Sur mes autres retours de lecture j'aime faire un retour des personnages. Pour celui-ci je ne vais pas m'attarder. le personnage de Lysia n'est pas celui qui m'a le plus marquée. Comme un héros de l'antiquité, elle est portée par le destin et enchaîne les obstacles. Elle doute beaucoup mais avance. Certains lecteurs de Babelio disent même qu'il aurait été intéressant de plus approfondir la psychologie des personnages, mais ceci ne semble pas être le but de l'autrice.
Par contre, j'ai beaucoup aimé le personnage de Cassandre. Pour moi elle résume bien toute la problématique des femmes dans la mythologie. Et même dans la mort le dieu Apollon la pourchasse. Cette traque et cette domination est sans fin.
Le dieu le plus présent dans “la dernière amazone” est Apollon. Ce qui n'est pas étonnant car c'est lui qui a le plus d'histoires avec les personnages féminins choisis. Nous n'avons pas les victimes de Zeus, dieu pourtant très volage, mais principalement celles d'Apollon.
Comme un épisode mythologique nous voyons notre héroïne avancer dans sa quête, freinée par des obstacles qu'elle doit surmonter, aidée ou retardée ou attaquée par des dieux qui ne peuvent pas s'empêcher d'intervenir. Un bel hommage à la mythologie mais version féminine.

Le conseil de la bibliothécaire : “La dernière amazone” s'adresse aux grands adolescents dès 15 ans et plus (young adult.) Avis aux amateurs de mythologie qui prendront plaisir à voir les références et la manière dont Estelle Faye les détourne pour les adapter à nos questions de société actuelles. Sur cette thématique je peux vous conseiller en adulte : “Coeur de sorcière” (mythologie nordique), en jeunesse qui donne la parole aux femmes : la collection les héroïnes de la mythologie comme “Ariane l'astucieuse” ou la collection la mythologie vue par les monstres qui donne la parole aux monstres avec “Moi, Méduse“.
Lien : https://journaldunebibliothe..
Commenter  J’apprécie          50
Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Rageot et Netgalley pour leur confiance.
C'est un constat que je n'aime pas faire. Oui, j'ai lu le livre (ce qui est tout de même un préalable à la rédaction de mon avis) mais non, je ne trouve pas grand chose à en dire, pas grand chose de construit. En écrivant, j'ai l'impression que je m'apprête à enchaîner les lieux communs sur ce livre. Tout d'abord, il s'appuie sur une solide connaissance de la mythologie grecque, de ce que l'on nous a montré, et de ce que l'on parle peu : qui pense encore que la mère d'Hippolyte (oui, celui qui meurt dans la tragédie Phèdre) avait pour mère une amazone ? Pas grand monde. Ce roman s'intéresse aux femmes, remet les femmes au centre de l'histoire, sans chercher à masquer ce qu'elles ont accompli, sans jamais oublier ce qu'elles ont subi.
Il est question des dieux aussi, de la manière dont ils se jouent des mortels ou, pour être plus crus, dont ils se moquent éperdument. Les humains doivent les célébrer, les révérer, céder à leurs désirs, gare à eux s'ils ne le font pas, ou plus, il existera toujours un moyen de les châtier, ce qu'ils feront, sans se retourner, sans se préoccuper des conséquences. Après tout, ils sont des dieux.

Le roman est riche, passionnant, l'intrigue est solidement construite – d'ailleurs, à aucun moment je ne me suis questionnée sur la construction de cette intrigue, preuve que la trame est serrée, subtile, avec des personnages forts, des personnages que, pour certains, l'on connait déjà, si l'on s'intéresse à la mythologie (et Cassandre n'est pas la Pythie, pour citer une de mes élèves, on ne la croit pas, hélas). Pour une fois, la description des personnages ne m'a pas ennuyée, parce que leurs vêtements, leurs postures, leur particularité physique sont autant de traits qui permettent de camper leurs personnalités.
Ai-je aimé ce livre ? Non, pas tant que cela, il est des personnages auxquels je m'étais attachée et dont j'ai regretté les décisions. C'est ainsi. Non que je dise que l'autrice aurait dû écrire certains faits autrement, pas du tout. Je dis simplement que je n'ai pas apprécié certaines péripéties, et c'est mon droit de lectrice.
Je me rends compte, en relisant mon avis, que je n'ai même pas nommé Lysia, qui est pourtant l'héroïne de ce roman, preuve, à mes yeux, que je ne suis pas parvenue à m'attacher à elle, contrairement aux personnages de Cassandre ou d'Hélène, ou d'autres encore dont le nom me vient à l'esprit mais que je ne donnerai pas, pour ne pas spoiler l'intrigue davantage.
A vous de voir si vous avez envie de découvrir ce roman.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
Commenter  J’apprécie          80
Je m'attendais à une flamboyante histoire d'Amazone et au final c'est juste du réchauffé de mythologie grecque sauce coq à l'âne, dans lequel il se passe trop de choses et en même temps pas grand chose, juste une succession de petites aventures, qui m'ont fait penser à Percy Jackson mais en moins folichon.
Le style est pas fou, les personnages, y compris l'héroïne, manquent de relief, l'intrigue... bah y'en a pas vraiment au final ? Bref, je suis partie très confiante, j'avais très envie d'aimer ce roman, et je l'ai abandonné à 40%.
Commenter  J’apprécie          112


critiques presse (2)
Actualitte
06 novembre 2023
L’écriture de "La dernière amazone" est telle que le lecteur est transporté dans un univers qui mérite toutes les louanges. Bien construit, très détaillé, c’est une plongée au coeur des cités grecques bercées par les mythes de l’Olympe.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Elbakin.net
16 octobre 2023
Il s’agit d’un livre fort, engagé, mais avant tout – et n’est-ce pas cela que l’on demande à tout roman – d’une merveilleuse histoire !
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
- Pourquoi n'y a-t-il jamais d'amour heureux, pour les femmes, dans les légendes ? Je veux dire, la plupart du temps, elles sont enlevées, abandonnées, manipulées dévorées même, parfois séduites puis trahies, ou pourchassées, violées, tuées. Elles sont des trophées, des monnaies d'échange. Les plus chanceuses sont de sages épouses et mères qui se sacrifient pour leurs enfants ou attendent pendant des lustres des maris qui, quand ils reviennent, n'ont plus grand chose en commun avec l'homme qu'elles avaient connu. Elles sont censées l'attendre, mettre leurs existences en suspens pour... pour quoi après tout ?
Commenter  J’apprécie          10
Pourquoi n'y a-t-il jamais d'amour heureux, pour les femmes, dans les légendes ? Je veux dire, la plupart du temps, elles sont enlevées, abandonnées, manipulées, dévorées même, parfois séduites et puis trahies, ou pourchassées, violées, tuées. Elles sont des trophées, des monnaies d'échange. Les plus chanceuses sont de sages épouses et mères, qui se sacrifient pour leurs enfants, ou attendent pendant des lustres des maris qui, quand ils reviennent, n'ont plus grand-chose en commun avec l'homme qu'elles avaient connu. Elles sont censées l'attendre, mettre leurs existences en suspens pour... pour quoi, après tout ? (...) Est-ce qu'une autre histoire est seulement possible ? (...)
- Dans ce monde, avec ses dieux, avec ses règles ? Je ne suis pas sûre. Mais je l'espère encore…
Commenter  J’apprécie          50
Lysia, était couverte de sang. Elle tenait sa lance à la main et la pointe dégoulinait de rouge. Elle avait du sang sur les mains, sur les bras jusqu'aux épaules, et des gouttes qui séchaient sur le visage. Elle portait une tenue plus lourde que celles dont elle avait l'habitude, une armure noire défoncée par de multiples marques de coups, une cape déchirée ornée de plumes d'ibis. Un casque de même couleur écrasait ses boucles rebelles. Sa mentonnière avait été arrachée. Des courbatures accompagnées d'une intense fatigue faisaient souffrir tous ses muscles, elle avait le souffle court comme si elle venait de se battre. Surtout des cadavres s'étalaient tout autour d'elle. Des cadavres au sang encore frais s'étalaient aussi loin que le regard portait sur la steppe, une véritable hécatombe, des Amazones et des soldats d'Athènes mêlés, des hoplites aux casques de bronze, avec des crêtes blanches et noires. Le vent portait sur la steppe un parfum de fer et de charogne. Enfin, surplombant ce massacre, la silhouette victorieuse d'Apollon irradiait des rais de soleil. pg 175
Commenter  J’apprécie          10
𝑪'𝒆́𝒕𝒂𝒊𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒆𝒔 𝒉𝒖𝒎𝒂𝒊𝒏𝒆𝒔 𝒅𝒆𝒗𝒆𝒏𝒖𝒆𝒔 𝒅𝒆𝒔 𝒎𝒚𝒕𝒉𝒆𝒔 𝒑𝒂𝒓 𝒍𝒆𝒖𝒓 𝒔𝒆𝒖𝒍 𝒄𝒐𝒖𝒓𝒂𝒈𝒆, 𝒑𝒂𝒓 𝒍𝒆𝒖𝒓𝒔 𝒄𝒐𝒎𝒃𝒂𝒕𝒔 𝒆𝒕 𝒍𝒆𝒖𝒓 𝒔𝒂𝒄𝒓𝒊𝒇𝒊𝒄𝒆.
Commenter  J’apprécie          10
"Parce qu'au fond de moi, avant d'être une reine amazone, je suis une métèque, une miséreuse des bas-fonds du Pirée. Je n'ai jamais voulu être une héroïne. Je n'ai jamais convoité ni la puissance ni la gloire. Je désire seulement vivre libre." # Lysia
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Estelle Faye (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Estelle Faye
Reprendre corps
Réécrire l'Histoire et les histoires, se réapproprier le corps du texte. Si le langage forme notre façon de penser, les légendes et mythes fondateurs façonnent notre perception du monde. Et si nous avons les mythes en commun, c'est bien pour les questionner, les interpréter et faire un lieu où l'imaginaire peut influencer le réel.
Animé par Willy Richert.
Avec les auteur·rice·s Estelle Faye (La Dernière Amazone, Rageot), Murielle Szac (L'Odyssée des femmes, L'Iconoclaste et L'Odyssée d'Homère, RMN), Stéphane Bientz (Le Goût du sel, Espaces 34) et Nicolas Jaillet (Frater, In8).
Avec la participation de Faustine Aynié-Yvinec et des élèves de 3eA du collège Valmy - Paris (75). Un grand merci à Eva Mouillaud, professeure.
Et la voix de Cécile Ribault Caillol pour Kibookin.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : mythologie grecqueVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus



Lecteurs (389) Voir plus



Quiz Voir plus

L'île au manoir (Lou)

Où est enfermée la fille?

dans un hôtel
dans un manoir
dans une maison

9 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : L'île au manoir de Estelle FayeCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..