AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.06/5 (sur 1021 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Fuente Vaqueros (Andalousie) , le 05/06/1898
Mort(e) à : Entre Víznar et Alfacar , le 19/08/1936
Biographie :

Federico García Lorca est un poète et dramaturge espagnol, également prosateur, peintre, pianiste et compositeur.

Originaire d'Andalousie, il fait des études de philosophie, littérature et droit à l'université de Grenade où il devient l'ami de Manuel de Falla qui exerce une forte influence sur lui.

Outre ses talents d'écrivain, il était aussi peintre et musicien. Passionné de musique folklorique, il organise, en 1922, un festival de Flamenco. En 1923, il participe à la création de "La Génération 27", un groupe littéraire de poètes, pour l'émancipation de leurs idées. Le groupe disparaît au début l' de la guerre d'Espagne.

En 1929, liée en partie au fait de devoir cacher son homosexualité et à sa rupture avec le sculpteur Emilio Aladren, il est victime d'une dépression. Sa famille l'envoie faire un voyage au États-Unis. Il rentre en Espagne en 1930 et s'installe à Madrid. En 1931, il est nommé directeur de la société de théâtre étudiante subventionnée, La Barraca, dont la mission est de faire des tournées dans les provinces essentiellement rurales pour présenter le répertoire classique.
Jeu et théorie du duende
En 1936, au début de la guerre civile, il rentre en Andalousie. Il est arrêté par le régime franquiste et exécuté quelques jours plus tard par la phalange espagnole (les archives rendues publiques, en avril 2015, par Eldiario.es révèlent l'implication du régime de Franco). Son corps est jeté dans une fosse commune. En 2008, les fouilles ont été entreprises pour tenter d'identifier son corps, mais rien ne prouve à ce jour que Garcia Lorca ait bien été enseveli dans cette fosse. Ces fouilles reprendront en 2014.

Les œuvres de Federico Garcia Lorca ont été interdites en Espagne jusqu'en 1953.

Parmi ses œuvres on peut citer : "Poème du cante jondo" (1921), "Mariana Pineda" (1923-1925), "Romancero gitan" (1928), "Poète à New York" (1930), "Noces de sang" (1932), "Yerma" (1934), "Divan du Tamarit" (1936), "Sonnets de l’amour obscur" (1936), "La Maison de Bernarda Alba" (1936).
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Federico Garcia Lorca   (78)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/sylvie-le-bihan-les-sacrifies-53498.html Elle est présente en librairie depuis plusieurs années et Sylvie le Bihan a prouvé la qualité de sa plume même si elle reconnait elle-même ressentir encore le syndrome de l'imposteur quand elle voit ses livres en vitrine. En 2013 parait son premier ouvrage, « Petite bibliothèque du gourmand », une anthologie de textes littéraires autour de l'art culinaire, un livre préfacé par son mari, le chef Pierre Gaignaire. Elle est présente en librairie depuis plusieurs années et Sylvie le Bihan a prouvé la qualité de sa plume même si elle reconnait elle-même ressentir encore le syndrome de l'imposteur quand elle voit ses livres en vitrine. En 2013 parait son premier ouvrage, « Petite bibliothèque du gourmand », une anthologie de textes littéraires autour de l'art culinaire, un livre préfacé par son mari, le chef Pierre Gaignaire. L'année suivante, choisissant la plume romanesque, elle signe « L'autre », récompensé au festival du 1er roman de Chambéry, histoire saisissante sur le pervers narcissique. le livre est fortement remarqué. Dès lors, Sylvie le Bihan devient un nom qui compte. « Là où s'arrête la terre », « Qu'il emporte mon secret », « Amour propre » ont crée autour de la romancière un lectorat fidèle qui se retrouve dans ses intrigues, dans les sujets abordés, dans la fragilité des personnages, dans la subtilité de son écriture Voici son nouveau titre, « Les sacrifiés ». Et quelle réussite ! Sylvie le Bihan choisit cette fois-ci la fresque historique et nous entraine dans l'Espagne des années 30, celle qui de l'insouciance va sombrer dans la violence et la guerre civile. Juan est le personnage central de cette histoire de soleil et de sang. Il est encore gamin quand on lui fait quitter son village d'Andalousie pour devenir le cuisinier du célèbre torero Ignacio Ortega. Dès lors, dans l'ombre, le jeune Juan va découvrir une nouvelle vie de luxe et d'insouciance où les stars de la tauromachie côtoie tous les artistes de l'époque. Fasciné, il va surtout devenir le témoin d'un trio exceptionnel, celui que forment, entre amour et amitié, le sémillant torero Ignacio, la belle danseuse Encarnacion et le fragile poète Federico Garcia Lorca. Mais bientôt, le ciel d'Espagne vire à l'orage. Juan et tous les protagonistes de cette histoire vont être balayés par le vent de l'Histoire. Là est la force du livre de Sylvie le Bihan. A l'exception du personnage fictif de Juan, tous les autres sont authentiques. Au prix de plusieurs années de travail et de recherches, elle leur redonne vie dans ce roman foisonnant, flamboyant, douloureux, qui résonne étrangement avec notre époque contemporaine et interpelle : qui sont les sacrifiés d'aujourd'hui ? Hommage à l'Espagne et à son histoire, hommage à la littérature et à Federico Garcia Lorca, Sylvie le Bihan signe un livre au souffle puissant, parfaitement construit, à l'écriture remarquable, un livre que vous refermerez le coeur déchiré C'est un coup de coeur ; « Les sacrifiés » de Sylvie le Bihan est publié aux éditions Denoël.

+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (441) Voir plus Ajouter une citation
Federico Garcia Lorca
Se taire et brûler de l'intérieur est la pire des punitions qu'on puisse s'infliger.
(Callar y quemarse es el castigo más grande que nos podemos echar encima.)

NOCES DE SANG.
Commenter  J’apprécie          2123
Federico Garcia Lorca
Dans ce monde, moi je suis et serai toujours du côté des pauvres. Je serai toujours du côté de ceux qui n’ont rien et à qui on refuse jusqu’à la tranquillité de ce rien.
Commenter  J’apprécie          1460
Federico Garcia Lorca
Que te dirais-je de la poésie ? Que dirais-je de ces nuages, de ce ciel ? Les voir, les voir, les voir... et rien de plus. Tu comprendras qu'un poète ne peux rien dire de la Poésie. Laissons cette tâche aux critiques et aux professeurs. Mais ni toi, ni moi, ni aucun poète, nous ne savons ce qu'est la Poésie.
La voici ; regarde. je porte le feu dans mes mains. je le comprends et je travaille parfaitement avec lui, mais je ne peux en parler sans littérature.

Dialogue avec Gerardo Diego.
Commenter  J’apprécie          1240
Aujourd'hui tremble en mon cœur
Un vague frisson d'étoiles
Et toutes les roses sont
Aussi blanches que ma peine.

CHANSON D'AUTOMMNE.
Commenter  J’apprécie          1100
Federico Garcia Lorca
Rien n'est plus vivant qu'un souvenir.
Commenter  J’apprécie          1110
Federico Garcia Lorca
En ces moments dramatiques que vit le monde, l'artiste doit pleurer et rire avec son peuple. Il faut laisser là le bouquet de lys et se plonger dans la boue jusqu'à la ceinture pour aider ceux qui cherchent les lys.
Commenter  J’apprécie          948
Federico Garcia Lorca
Je veux pleurer parce que ça me plait,
comme pleurent les enfants du dernier banc,
car je ne suis pas un poète, ni un homme, ni une feuille,
mais un pouls blessé qui tourne autour des choses de l'autre côté.

Poème double du lac edem
Commenter  J’apprécie          890
Federico Garcia Lorca
Débarrassez-vous de la tristesse et de la mélancolie.
La vie est douce, elle est courte et nous devons en profiter maintenant.
Commenter  J’apprécie          824
Federico Garcia Lorca
Celui qui danse chemine sur l'eau et à l'intérieur d'une flamme.
Commenter  J’apprécie          801
La mauvaise langue n'est jamais à court d'inventions !
(p. 80) La maison de Bernarda Alba
Commenter  J’apprécie          661

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Federico Garcia Lorca (1492)Voir plus

Quiz Voir plus

Que aventura tendra Federico ?

Je suis né le 5 juin 1898 en Andalousie à Fuente ...?... Naci el 5 de junio de 1898 en Andalucia en el pueblo de Fuente ...?... precisamente.

Ovejuna
Vaqueros

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Federico Garcia LorcaCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..