AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.76 /5 (sur 130 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1957
Biographie :

François Sureau est un écrivain français né en 1957 à Paris, avocat, énarque, anciennement maître des requêtes au Conseil d'État. Il est également le cofondateur et codirecteur de la Revue française d'économie.

En 2008, il est président fondateur, avec son épouse Ayyam Sureau, de l'association Pierre Claver, aidant les personnes déplacées par force de leur pays d'origine et trouvant refuge en France. Il est l'un des membres du comité de rédaction de la revue Commentaire.

Depuis 2014, il est avocat auprès du Conseil d'État et de la Cour de Cassation.

François Sureau a écrit plusieurs ouvrages. Il a notamment obtenu le Grand Prix du roman de l'Académie française avec L'Infortune (Gallimard), en 1991.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
François Sureau - Intervention lors de la conférence Nouveaux Dissidents - Nouveaux Résistants
Podcasts (6) Voir tous

Citations et extraits (59) Voir plus Ajouter une citation
François Sureau
Cancie   02 avril 2020
François Sureau
Les Français n’ont pas nécessairement besoin d’être d’abord protégés ou rassurés, ils ont besoin d’une autorité politique qui leur disent la vérité
Commenter  J’apprécie          698
fanfanouche24   13 mars 2016
Je ne pense plus voyager de François Sureau
Des Touaregs il a aimé l'honneur, la réserve, la poésie et la fidélité mais ne s'est pas raconté d'histoires, au spectacle de l'injustice faite aux plus pauvres, de la dureté des cœurs, de la famine, du servage, des razzias. (...)

Les témoins ont tous remarqué que son indulgence sans limites pour les déshérités se doublait d'une raide sévérité pour les puissants. (p. 52)
Commenter  J’apprécie          230
fanfanouche24   14 mars 2016
Je ne pense plus voyager de François Sureau
Il faut l'imaginer seul entre ces quatre murs de pierres sèches, au milieu de ce chaos minéral, et parvenu aux extrémités de tout, du monde et de lui-même. Ceux qui croient à la communion des saints penseront aux âmes sauvées par l'indicible souffrance de cet homme à l'amour duquel il n'était pas répondu. (p. 79)
Commenter  J’apprécie          150
Mimeko   03 décembre 2017
Le chemin des morts de François Sureau
Je me souviens de m'être rapproché pour l'écouter à cause de ce mot de basque, frappé par la coïncidence, et parce qu'il parlait de ses origines, ce que personne ne faisait à l'époque. Il ne se passe pas de jour à présent sans que l'inconnu qu'on croise ne se déclare fièrement breton, kabyle, musulman ou melkite. De tels propos eussent alors passé pour naïfs, vaguement obscènes, et blâmables. Mes amis et moi méprisions les niaiseries de l'enracinement.
Commenter  J’apprécie          140
wellibus2   06 octobre 2018
L'obéissance de François Sureau
Les maisons de Furnes ont des façades d'escaliers. Ces escaliers ne vont nulle part. Le ciel est bas, et pourtant on ne peut pas y monter. Les portes ressemblent à des culs d'apothicaires. Les fenêtres à bord de cuivre sont toutes fermées. Dedans,ça doit puer le genièvre et l'encaustique. Ça doit sentir les cent vertus des gens qui ne sont jamais partis.
Commenter  J’apprécie          132
Sio   30 janvier 2014
Le chemin des morts de François Sureau
Puis, parlant cette fois pour lui-même et d’une voix plus basse, il nous a raconté « le chemin des morts ». Chez les Basques, la maison est le centre de tout. L’homme et la femme y règnent ensemble, à parts égales. Ils ont la même dignité, et leurs deux noms sont gravés côte à côte sur le linteau de la porte. Quand un membre de la famille meurt, il est conduit de la maison au cimetière par un chemin particulier, que l’on appelle le chemin des morts. Chaque maison, chaque famille a le sien. Ils ne se confondent pas. Si bien qu'au-dessus des routes et des sentiers du village, ou au-dessous d'eux, ou à côté comme on voudra, il y a d'autres chemins, invisibles, formant une toile dont l'église est le centre.
Commenter  J’apprécie          90
ArchiKe   11 octobre 2019
Sans la liberté de François Sureau
La gauche a abandonné la liberté comme projet. La droite a abandonné la liberté comme tradition, comme élément central d'une tradition nationale au sens d'Edmund Burke. La premier camp réclame des droits "sociétaux" comme on dit aujourd'hui, dans un long bêlement progressiste, le deuxième réclame des devoirs, dans un grand bêlement sécuritaire.
Commenter  J’apprécie          90
MMartins   01 janvier 2014
Le chemin des morts de François Sureau
Plusieurs personnes que j'aimais sont mortes et leur apparence, malgré tous mes efforts, s'est effacée de ma mémoire. Javier Ibarrategui y est resté, comme pris dans des glaces éternelles. La faute a des pouvoirs que l'amour n'a pas.
Commenter  J’apprécie          80
fanfanouche24   14 mars 2016
Je ne pense plus voyager de François Sureau
Un de ses biographes a écrit que le pire de ses épreuves, durant le reste de sa vie, a été le souvenir. C'est une épreuve sans pareille que de voir son père perdre la raison. Non que l'enfance disparaisse: c'est au contraire le pays tout entier des adultes qui paraît s'abîmer sans recours dans le chaos d'un seul esprit. Foucault avait six ans. (p. 86)
Commenter  J’apprécie          60
talou61   06 janvier 2020
Sans la liberté de François Sureau
Le législateur a préféré doter l'Etat du moyen de contrôler la participation individuelle de chacun à une manifestation, c'est-à-dire d'intimider, non le délinquant, mais bien le citoyen lui-même. Il ne reste rien de la liberté de manifester si le gouvernement peut choisir ses opposants.
Commenter  J’apprécie          60
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur
.. ..