AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.82 /5 (sur 236 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1957
Biographie :

François Sureau est un écrivain français né en 1957 à Paris, avocat, énarque, anciennement maître des requêtes au Conseil d'État. Il est également le cofondateur et codirecteur de la Revue française d'économie.

En 2008, il est président fondateur, avec son épouse Ayyam Sureau, de l'association Pierre Claver, aidant les personnes déplacées par force de leur pays d'origine et trouvant refuge en France. Il est l'un des membres du comité de rédaction de la revue Commentaire.

Depuis 2014, il est avocat auprès du Conseil d'État et de la Cour de Cassation.

François Sureau a écrit plusieurs ouvrages. Il a notamment obtenu le Grand Prix du roman de l'Académie française avec L'Infortune (Gallimard), en 1991.

Ajouter des informations
Bibliographie de François Sureau   (22)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le portrait du mois - L'Esprit des Lettres de novembre 2020 François Sureau Retrouvez les livres de François Sureau : https://www.laprocure.com/auteurs/francois-sureau-0-1324382.html L'Esprit des Lettres est une émission diffusée sur KTO tous les derniers vendredis du mois coproduite par KTO et le Jour du Seigneur. Découvrez le Jour du Seigneur : https://www.lejourduseigneur.com/ Découvrez les émissions de KTO : https://www.ktotv.com/ Découvrez les émissions du CFRT : https://www.cfrt.tv/ Suivez la librairie La Procure sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/LaProcure/ Twitter : https://twitter.com/laprocure Instagram : https://www.instagram.com/librairie_laprocure/?hl=fr

+ Lire la suite
Podcasts (8) Voir tous


Citations et extraits (76) Voir plus Ajouter une citation
François Sureau
Cancie   02 avril 2020
François Sureau
Les Français n’ont pas nécessairement besoin d’être d’abord protégés ou rassurés, ils ont besoin d’une autorité politique qui leur disent la vérité
Commenter  J’apprécie          808
fanfanouche24   13 mars 2016
Je ne pense plus voyager de François Sureau
Des Touaregs il a aimé l'honneur, la réserve, la poésie et la fidélité mais ne s'est pas raconté d'histoires, au spectacle de l'injustice faite aux plus pauvres, de la dureté des cœurs, de la famine, du servage, des razzias. (...)

Les témoins ont tous remarqué que son indulgence sans limites pour les déshérités se doublait d'une raide sévérité pour les puissants. (p. 52)
Commenter  J’apprécie          230
dourvach   31 mai 2020
L'or du temps de François Sureau
Chez Simenon, il n'y a que des victimes, y compris les criminels. Le monde les écrase tous, les broyant dans des structures mauvaises, qui ne sont pas réformables et qui leur ont faussé l'esprit et le coeur. On le voit à ce détail que tous, du clochard au bourgeois, habitent en termites des bâtiments trop grands pour eux, qu'il s'agisse des maisons de Samois, du château de Saint-Fiacre ou même sous un pont par-dessus la Seine. Simenon a dû faire cette expérience [...] Lui aussi a dû souffrir de ces vêtements trop grands. Il en est resté cet homme nu, qui est aussi celui des Pères du désert, l'espoir d'un salut, jamais évoqué, promis à nos destinées d'insectes, dont les trajets se perdent dans le noir de la mort, une oeuvre immense et la présence à nos côtés du commissaire Maigret.



[François SUREAU, "L'Or du Temps", récit, Gallimard, 2020 - page 127]
Commenter  J’apprécie          180
ArchiKe   11 octobre 2019
Sans la liberté de François Sureau
La gauche a abandonné la liberté comme projet. La droite a abandonné la liberté comme tradition, comme élément central d'une tradition nationale au sens d'Edmund Burke. La premier camp réclame des droits "sociétaux" comme on dit aujourd'hui, dans un long bêlement progressiste, le deuxième réclame des devoirs, dans un grand bêlement sécuritaire.
Commenter  J’apprécie          160
fanfanouche24   14 mars 2016
Je ne pense plus voyager de François Sureau
Il faut l'imaginer seul entre ces quatre murs de pierres sèches, au milieu de ce chaos minéral, et parvenu aux extrémités de tout, du monde et de lui-même. Ceux qui croient à la communion des saints penseront aux âmes sauvées par l'indicible souffrance de cet homme à l'amour duquel il n'était pas répondu. (p. 79)
Commenter  J’apprécie          150
Mimeko   03 décembre 2017
Le chemin des morts de François Sureau
Je me souviens de m'être rapproché pour l'écouter à cause de ce mot de basque, frappé par la coïncidence, et parce qu'il parlait de ses origines, ce que personne ne faisait à l'époque. Il ne se passe pas de jour à présent sans que l'inconnu qu'on croise ne se déclare fièrement breton, kabyle, musulman ou melkite. De tels propos eussent alors passé pour naïfs, vaguement obscènes, et blâmables. Mes amis et moi méprisions les niaiseries de l'enracinement.
Commenter  J’apprécie          140
wellibus2   06 octobre 2018
L'obéissance de François Sureau
Les maisons de Furnes ont des façades d'escaliers. Ces escaliers ne vont nulle part. Le ciel est bas, et pourtant on ne peut pas y monter. Les portes ressemblent à des culs d'apothicaires. Les fenêtres à bord de cuivre sont toutes fermées. Dedans,ça doit puer le genièvre et l'encaustique. Ça doit sentir les cent vertus des gens qui ne sont jamais partis.
Commenter  J’apprécie          142
Jimmy_Bayle   01 mai 2021
Sans la liberté de François Sureau
En attendant , nous assistons sans mot dire au remplacement de l'idéal des libertés par le culte des droits. C'est ainsi que personne ou presque ne se choque plus de la multiplication des lois répressives dès lors qu'elles semblent faites pour punir notre voisin et non pas nous même. Dans ce mouvement, l'État lui-même change de nature. Il n'est plus rien que le garant, y compris répressif, des droits individuels, chaque groupe pouvant se réjouir que la main publique tombe sur une communauté après l'autre, pour la récompenser ou la punir. Au tourniquet des droits , chacun attend son tour . Chacun attend le châtiment de l'autre.
Commenter  J’apprécie          20
Sio   30 janvier 2014
Le chemin des morts de François Sureau
Puis, parlant cette fois pour lui-même et d’une voix plus basse, il nous a raconté « le chemin des morts ». Chez les Basques, la maison est le centre de tout. L’homme et la femme y règnent ensemble, à parts égales. Ils ont la même dignité, et leurs deux noms sont gravés côte à côte sur le linteau de la porte. Quand un membre de la famille meurt, il est conduit de la maison au cimetière par un chemin particulier, que l’on appelle le chemin des morts. Chaque maison, chaque famille a le sien. Ils ne se confondent pas. Si bien qu'au-dessus des routes et des sentiers du village, ou au-dessous d'eux, ou à côté comme on voudra, il y a d'autres chemins, invisibles, formant une toile dont l'église est le centre.
Commenter  J’apprécie          90
fanfanouche24   22 juillet 2020
L'or du temps de François Sureau
La Seine est le fleuve sur le bord duquel j’aurai passé l’essentiel de ma vie. Je me suis aperçu très tard que cette mince coulée grise et verte formait le centre d’un territoire mi-parti, réel et imaginaire, dont je n’avais cessé de vouloir déchiffrer le secret. Car je suis sûr qu’il y a un secret. Je le pressentais déjà au sortir de l’enfance, jouissant d’un monde que la mort – celle des autres ou la mienne – ne bornait pas.(p.17)
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4002 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..