AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Citations de Hubert Reeves (568)


Hubert Reeves
Actuellement, l'homme mène une guerre contre la nature. S'il gagne, il est perdu.
Commenter  J’apprécie          1403
Hubert Reeves
Les mots « espèces nuisibles » et « mauvaises herbes » ne sont que le reflet d’un préjugé séculairement ancré, selon lequel les plantes et les animaux sont là pour nous servir ou nous réjouir, et que nous avons sur eux un droit discrétionnaire. Ces mots sont la traduction directe de notre égocentrisme (ou anthropocentrisme), de notre ignorance et de notre étroitesse d’esprit. Les animaux considérés comme nuisibles ne le sont que par nous, et il en est de même des herbes prétendues mauvaises. En réalité, nous ne sommes qu’une espèce parmi tant d’autres. Ajoutons, en passant, que, face aux extinctions multipliées d’espèces dont nous sommes aujourd’hui responsables, nous mériterions, seuls, le qualificatif d’espèce hautement nuisible à l’harmonie et à la préservation de la biodiversité.
Commenter  J’apprécie          1281
Hubert Reeves
L'homme est fou. Il adore un Dieu invisible et détruit une nature visible, inconscient que la Nature qu'il détruit est le Dieu qu'il vénère.
Commenter  J’apprécie          1275
Hubert Reeves
Devenir adulte, c'est reconnaître, sans trop souffrir, que le " Père Noël " n'existe pas. C'est apprendre à vivre dans le doute et l'incertitude.
Commenter  J’apprécie          1075
Hubert Reeves
L'homme est un accident de parcours, dans un cosmos vide et froid. Il est un enfant du hasard.
Commenter  J’apprécie          834
Hubert Reeves
Devenir adulte, c'est apprendre à vivre dans le doute et à développer, au travers des expériences, sa propre philosophie, sa propre morale. Éviter le "prêt-à-penser".
Commenter  J’apprécie          800
Hubert Reeves
Devenir adulte, c'est reconnaître, sans trop souffrir, que le "Père Noël" n'existe pas.
Commenter  J’apprécie          793
Pour tirer le meilleur parti des connaissances acquises, pour en extraire toute la richesse, il importe de ne pas s'y habituer trop vite, de se laisser le temps de la surprise et de l'étonnement. p57
Commenter  J’apprécie          710
Hubert Reeves
Quand nous malmenons une espèce, nous nous malmenons nous-mêmes.
Commenter  J’apprécie          690
Hubert Reeves
On m'a dit: tu n'es que cendre et poussières. On a oublié de me dire qu'il s'agissait de poussières d'étoiles.
Commenter  J’apprécie          584
Retiens bien cette information : quand tu observes un astre lointain, tu le vois tel qu'il était dans un lointain passé et non pas tel qu'il est aujourd'hui. On peut résumer cela en disant : " Regarder loin, c'est regarder tôt. "
Commenter  J’apprécie          520
Avons-nous vraiment inventé l'art de manipuler les nombres ? Qui le premier, sur notre planète, a su réaliser des opérations mathématiques ? Il sembla bien que certaines petites " cervelles d'oiseaux " nous aient depuis longtemps précédées. Avant d'entrer dans un grenier à grains, les corbeaux s'assurent qu'il n'y a personne à l'intérieur. Si trois personnes y entrent, ensemble ou successivement, l'oiseau, à l'extérieur, attendra que les trois personnes en soient ressorties, ensemble ou successivement. On peut recommencer avec quatre, cinq personnes, ça marche encore. Certains corbeaux " forts en math " vont ainsi jusqu'à six.

MALICORNE, Première partie : 3. Construire.
Commenter  J’apprécie          511
La bardane est à l'origine d'une invention technologique géniale que nous connaissons et apprécions tous : la bande Velcro, conçue par un ingénieur suisse, George de Mestral, en 1941. Après avoir passé des heures à débarrasser son chien de toutes les boules de bardane qui s'étaient accrochées dans son pelage, il eut l'idée de simuler la technique de la bardane avec deux bandes de tissu, l'un avec des milliers de petites boucles douces (le velours) et l'autre avec des milliers de petits crochets durs (le crochet). Un simple rapprochement les attache de façon amovible : le "vel-cro".
Commenter  J’apprécie          471
La journée de la terre.
- Le temps également s'est contracté : plus on avance dans notre histoire, plus l'évolution va vite.
- Oui, si l'on ramène les 4,5 milliards d'années de notre planète à une seule journée, en supposant que celle-ci soit apparue à 0 heure, alors la vie naît vers 5 heures du matin et se développe pendant toute la journée. Vers 20 heures seulement viennent les premiers mollusques. Puis, à 23 heures les dinosaures qui disparaissent à 23h40, laissant le champ libre à l'évolution rapide des mammifères. Nos ancêtres ne surgissent que dans les cinq dernières minutes avant 24 heures et voient leur cerveau doubler de volume dans la toute dernière minute. La révolution industrielle n'a commencé que depuis un centième de seconde !
- Et nous sommes entourés de gens qui croient que ce qu'ils font depuis cette fraction de seconde peut durer indéfiniment...
Commenter  J’apprécie          463
Etendez vous sur le sol, la nuit, loin des lumières
.Fermez les yeux. Après quelques minutes, ouvrez les sur
la voûte étoilée...Vous aurez le vertige.
Collé à la surface de votre vaisseau spatial, vous vous sentirez dans l 'espace. Goûtez en longuement l'ivresse.
Commenter  J’apprécie          460
Hubert Reeves
Je passe beaucoup de temps dans la compagnie des arbres. J’aime aller à leur rencontre, pénétrer dans leur univers. Leur présence intense et discrète accompagne ma réflexion ou ma rêverie. Parmi eux, j’ai le sentiment confus de notre participation commune à ce puissant courant de vie qui se manifeste dans la succession de milliards de générations d’êtres vivants sur notre planète, dans un coin perdu de la Voie lactée.
Commenter  J’apprécie          460
La musique nous donne accès au coeur du monde.
Quand j'écoute Mozart, Schubert ou Wagner, je sens monter en moi un irrésistible sentiment d'exaltation et de reconnaissance pour l'univers qui a engendré la vie et la musique.
Commenter  J’apprécie          390
Hubert Reeves
La vision scientifique et la vision poétique, loin de s'exclure, se rejoignent pour nous faire percevoir le monde dans sa véritable richesse.

Malicorne
Commenter  J’apprécie          362
La tradition du "mille" pour dire "beaucoup" est bien présente en français : mille-pattes, mille-feuille, plateau de Millevaches. Les Chinois, eux, préfèrent le "dix-mille" et parlent des dix mille êtres pour désigner l'ensemble des êtres et des choses : "ce qui est si grand qu'on ne peut pas le compter".
Commenter  J’apprécie          343
Hubert Reeves
Au début, l'Univers est instructuré : il n'y a rien, pas d'étoiles, pas de planètes ; puis la matière se structure dans cet Univers chaotique, et nos vies sont un chapitre dans cette histoire.

Le 1 du 27 juillet 2016 - Le grand entretien
Commenter  J’apprécie          340



Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Hubert Reeves Voir plus

Quiz Voir plus

L'Univers expliqué à mes petits enfants (Hubert Reeves)

Quel est le nom du personnage mythologique qui se brûla les ailes en tentant de s'approcher du soleil ?

Cupidon
Hélios
Icare

17 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : L'Univers expliqué à mes petits-enfants de Hubert ReevesCréer un quiz sur cet auteur

{* *}