AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.25 /5 (sur 1396 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Barcelone , le 30/04/1947
Biographie :

Jaume Cabré i Fabré est un philologue, écrivain et scénariste espagnol d'expression catalane.

Licencié en philologie catalane à l’Université de Barcelone, il est professeur certifié en dispense d’activité et enseignant à l’Université de Lleida, membre de la section philologique de l’Institut d'Estudis Catalans.

Pendant de nombreuses années, il allie l’écriture et l’enseignement et rédige des scénarios pour la télévision et le cinéma.

Ses premières publications sont des recueils de nouvelles tels que "Faules de mal desar" (1974) et "Toquen a morts" (1977), puis un premier roman "Galceran l'heroi de la guerra negra" (1978). En 1984, il publie son deuxième livre pour enfant, "L'home de Sau".

En 2005, il publie un second essai : "La matèria de l'esperit" portant sur la lecture littéraire.

La mémoire historique, l'impossibilité du pardon et la peur de l'oubli sont des thèmes récurrents dans son œuvre. Réflexions qu'il reprend dans son livre, "Confiteor" ("Jo confesso", 2011).

Il est titulaire de nombreuses récompenses dont le Prix d'Honor de les Lletres Catalanes en 2010, le Prix de la critique Serra d'Or en 2012 avec "Jo confesso" et le Prix Courrier international du meilleur roman étranger, 2013 avec "Confiteor".

site officiel : https://jaumecabre.cat/
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les livres cités dans l'émission par Mikaël : - le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé aux éditions Actes Sud - En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude - La Comédie Humaine de Balzac (Pléiade) - Confiteor de Jaume Cabré aux éditions Actes Sud - La Cantique de l'Apocalypse Joyeuse d'Arto Paasilinna chez Folio Les mille MERCIS du libraire de caractère : "À l'équipe de la Grande Librairie au nom tous les libraires indépendants, à Virginie, ma chérie qui m'a suivi dans cette folie et qui déchire tout dans l'ombre depuis plus de 10 ans, à Audrey et Rémy, qui reviennent chaque matin avec leurs lectures, leurs conseils et leurs blagues irremplaçables et à tous les clients qui font partie de cette famille qui s'agrandit et qui nous donnent une force incroyable ! Vive les livres !"

+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (420) Voir plus Ajouter une citation
Jaume Cabré
Nastasia-B   12 février 2019
Jaume Cabré
Je lis tous les jours et tous les jours je m'aperçois qu'il me reste tout à lire. Et de temps en temps je dois relire, même si je ne relis que ce qui est digne du privilège de la relecture.

— Et qu'est-ce qui rend digne de ce privilège ? […]

— La capacité de fasciner le lecteur ; de le faire s'émerveiller de l'intelligence qui se trouve dans le livre qu'il relit, ou de la beauté qu'il génère. Cela dit, la relecture, par sa nature même, nous entraîne dans une contradiction. […] Un livre qui ne mérite pas d'être relu ne méritait pas davantage d'être lu. […] Mais avant de le lire nous ne savions pas qu'il ne méritait pas une relecture. La vie est cruelle.



CONFITEOR : V. Vita condita, Chapitre 44.
Commenter  J’apprécie          1034
Valdimir   30 août 2018
Confiteor de Jaume Cabré
– Vous voulez dire qu'elle est paralysée ?

– Oui. – Après un bref silence, d'une voix plus basse : Tétraplégique.

Avec le préfixe "tetra-" qui veut dire "quatre", et le suffixe "-plégie", du mot plēgē, qui veut dire "coup" et aussi "malheur", on avait décrit l'état de Sara. Quatre coups de malheur pour ma Sara. Que ferions-nous sans le grec ? Nous ne pourrions mesurer ni connaître les grandes tragédies de l'humanité.
Commenter  J’apprécie          720
Valdimir   14 juillet 2018
Confiteor de Jaume Cabré
Nous tentons de survivre au chaos par l'ordre de l'art.
Commenter  J’apprécie          682
Nastasia-B   06 janvier 2019
Confiteor de Jaume Cabré
Les amis qui sont comme des frères savent se disputer et se réconcilier, et ils savent ne pas tout se dire, de crainte que l'autre puisse leur donner un coup de main.



II. DE PUERITIA, Chapitre 7.
Commenter  J’apprécie          630
nadejda   26 octobre 2013
Confiteor de Jaume Cabré
Isaiah Berlin posa le livre sur la petite table et dit je lis tous les jours et tous les jours je m'aperçois qu'il me reste tout à lire. Et de temps en temps je dois relire, même si je ne relis que ce qui est digne du privilège de la relecture.

--- Et qu'est-ce qui rend digne de ce privilège ?

--- La capacité de fasciner le lecteur ; de le faire s'émerveiller de l'intelligence qui se trouve dans le livre qu'il relit, ou de la beauté qu'il génère. Cela dit, la relecture, par sa nature même, nous entraîne dans une contradiction.

--- Que veux-tu dire, Isaiah ?

--- Un livre qui ne mérite pas d'être relu ne méritait pas davantage d'être lu.

(...) Mais avant de le lire nous ne savions pas qu'il ne méritait pas une relecture. La vie est cruelle. p 573-574

Commenter  J’apprécie          531
TheWind   14 février 2016
Confiteor de Jaume Cabré
- Je lis tous les jours et tous les jours je m'aperçois qu'il me reste tout à lire. Et de temps en temps je dois relire, même si je ne relis que ce qui est digne du privilège de la relecture.

- Et qu'est-ce qui rend digne ce privilège ?

- La capacité de fasciner le lecteur ; de le faire s'émerveiller de l'intelligence qui se trouve dans le livre qu'il relit, ou de la beauté qu'il génère.
Commenter  J’apprécie          530
Nastasia-B   30 décembre 2018
Confiteor de Jaume Cabré
Les hommes n'habitent pas un pays mais une langue.



I. A CAPITE…, Chapitre 2.
Commenter  J’apprécie          511
Jaume Cabré
Bookycooky   23 avril 2017
Jaume Cabré
Chaque langue est une manière de voir et de comprendre le monde.
Commenter  J’apprécie          492
Nastasia-B   02 février 2019
Confiteor de Jaume Cabré
— Est-ce que vous savez si… — montrant la porte de maître Castells, derrière lui.

— Le pianiste ?

— Exactement.

— Grâce à Dieu, il est mort il y a… — Elle se tourna vers l'intérieur de l'appartement et cria : Taio, ça fait combien de temps ?

— Six mois, douze jours et trois heures ! répondit de loin une voix éraillée.

— Six mois, douze jours et… — Criant à l'intérieur : Combien d'heures ?

— Trois ! — la voix éraillée.

— Et trois heures, répéta la femme à Adrià. Et grâce à Dieu, maintenant on est tranquilles et on peut écouter la radio sans être dérangés. Je ne sais pas comment il se débrouillait pour faire marcher son pianola tous les jours, tous les jours, à n'importe quelle heure.

[…]

— De la famille ?

— Oui.

— Non. Il vivait seul. — Vers l'intérieur de l'appartement : Hein qu'il n'avait pas de famille ?

— Non, rien que le foutu piano de mes couilles !



III. ET IN ARCADIA EGO, Chapitre 22.
Commenter  J’apprécie          461
jeunejane   22 mai 2018
Confiteor de Jaume Cabré
La seule chose que je veux, c'est non pas faire le bien mais tenter de ne faire de tort à personne.
Commenter  J’apprécie          462

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Espagnol ou Latino ?

Miguel de Cervantes (1547-1616) était...

espagnol
latino-américain

15 questions
38 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature hispaniqueCréer un quiz sur cet auteur

.. ..