AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.27 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Clermont-Ferrand , 1962
Biographie :

Jof Brigandet, pseudonyme de Pascal Daval, est un écrivain.

Après une carrière de gendarme pendant 26 ans, il écrit un premier livre pour des amis sur un site internet, un polar qui attire l’attention d’un éditeur régionaliste.

En juin 2012, sort son premier roman : "Les pendus de tire bœuf", chez La Galipote, un éditeur rhônalpin. Après un deuxième polar régionaliste, Pascal Daval a publié deux thrillers chez Eastern éditions.

Il a été publié sept fois en trois ans (sous son nom), et sur deux continents.

Par l’intermédiaire d’un polar, "La balade électrique d'Emily Archer" (2016), il aborde un sujet de société : le handicap.

Il exerce la profession de commerçant dans l’agglomération de Noirétable dans le département de la Loire. Il est gérant de la Maison de la presse de Noirétable depuis 2008.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Jof Brigandet   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Didili   02 mai 2021
On dirait que t'étais mort de Jof Brigandet
A chaque extrémité du comptoir, discrets, tristes, devant leur demi-ballon de rosé devenu tiède, attendant d'en être surpris si elle arrivait, ils attendaient. Ceux-là, c'étaient les ouvriers agricoles payés avec deux repas par jour, un litre de rouge et du linge usé. C'étaient aussi des retraités misérables ou des travailleurs pauvres incapables de trouver un plein-temps. Les pingres eux, souvent patrons des premiers, possédaient, mais ne lâchaient rien. Forts en gueule, ils se pointaient le ventre en avant, passaient à toutes les tables en distribuant des poignées de mains, un mot, un intérêt pour chacun et les verres finissaient par tomber. Désaltérés et parce que c'était leur tour de payer la tournée, ils s'éclipsaient alors aussi discrètement que des couleuvres et personne ne les avait jamais vu sortir.
Commenter  J’apprécie          60
LectureChronique   03 novembre 2020
On dirait que t'étais mort de Jof Brigandet
Il évitait autant qu'il le pouvait de regarder ces corps d'hommes, de femmes et d'enfants filmés sur les plages italiennes. C'étaient autant d'histoires de vies et d'amour, de rires et d'espoirs réduits à l'état de chairs mortes, allongées sur le sable, doucement bercées par la houle comme si elle voulait s'assurer qu'ils restent là, profondément endormis dans ses bras.
Commenter  J’apprécie          20
LectureChronique   10 novembre 2020
On dirait que t'étais mort de Jof Brigandet
 Lucio sourit en songeant que les insultes les plus blessantes, celles qui touchent au coeur, sont toujours celles qui nous opposent à l'environnement auquel on a envie d'appartenir. Que traiter "d'imbécile" un type habillé en vert à l'Académie Française serait toujours plus cinglant que d'en traiter un autre de "sale pédé" à San Francisco.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   27 décembre 2020
On dirait que t'étais mort de Jof Brigandet
Il évitait autant qu'il le pouvait de regarder ces corps d'hommes, de femmes et d'enfants filmés sur les plages italiennes. C'étaient autant d'histoires de vies et d'amour, de rires et d'espoirs réduits à l'état de chairs mortes, allongées sur le sable, doucement bercées par la houle comme si elle voulait s'assurer qu'ils restent là, profondément endormis dans ses bras.

Lucio Biagi ne cessait d'y penser. Les gendarmes l'avaient dit lors des dernières perquisitions et de sa garde à vue, « on ne vous lâchera pas
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   27 décembre 2020
L'absolue verticalité de l'horizon de Jof Brigandet
La confiance que l'on pouvait avoir dans sa propre expression orale ne cessait de l'étonner, sans doute se rapprochait-elle d'une certaine création artistique car elle s'apparentait à pisser bien au centre de la cuvette comme seuls le font les vrais poètes, démontrant ainsi qu'ils sont capables de créer une musicalité en toutes circonstances.
Commenter  J’apprécie          10
roma1005   28 avril 2017
La balade électrique d'Emily Archer de Jof Brigandet
Ce que je retiens de ce petit livre :

Ne pas juger les gens à leur physique

Ne pas juger les gens à leur handicap

La vie peut être surprenante, si on se donne la peine de vouloir la vivre.

Oui oui il s'agit bien d'un polar, comme quoi je ne lis pas que des choses gores 😜.
Commenter  J’apprécie          10
Yuyine   01 juin 2017
La balade électrique d'Emily Archer de Jof Brigandet
Une handicapée… physique et mentale… Même pas une chose avec un cerveau suffisamment gros pour qu’on puisse lui expliquer à quel point on la déteste, même pas un être humain avec qui on puisse envisager d’entrer dans un conflit satisfaisant.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   27 décembre 2020
L'absolue verticalité de l'horizon de Jof Brigandet
Adepte du « après tout que l'humain se démerde avec ses conneries » , Jean assumait volontiers d'être un contestataire qui intériorisait, d'abord parce que c 'est moins dangereux et aussi beaucoup plus drôle.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

les pilotes de chasse 14-18

FONCK René, pilote français, combien de victoires homologuées ?

75
60
65
70

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur