AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Ruth Rendell (418)


palamede   31 mai 2017
L'Analphabète de Ruth Rendell
... l'égoïsme n'est pas de vivre comme on a envie mais d'y contraindre les autres.
Commenter  J’apprécie          342
nameless   16 février 2016
Jeux de mains de Ruth Rendell
Lorsque nous croyons que notre interlocuteur nous écoute, en fait, il est peut-être tout simplement en train de réfléchir à ce qu'il va dire ensuite.

Page 249
Commenter  J’apprécie          312
nameless   15 février 2016
Jeux de mains de Ruth Rendell
Les invités partis, Peter déclara, citant Goethe ou quelque autre célébrité : "Ces gens sont plutôt agréables, mais eussent-ils été des livres, je ne les aurais pas lus".

Page 55
Commenter  J’apprécie          280
nameless   01 août 2015
La maison de la mort de Ruth Rendell
Nul homme, paraît-il, ne peut résister à une jolie femme qui se jette à sa tête. L'homme est tel qu'il succombe toujours, trop heureux de croire à sa bonne fortune. Et s'il n'a même pas eu à faire le premier pas, il se félicite de son charme irrésistible.

Page 118 - Editions du Masque
Commenter  J’apprécie          260
nameless   04 février 2016
La demoiselle d'honneur de Ruth Rendell
Philip fit l'une des pires expériences affectives possibles, attendre de longues heures près du téléphone l'appel d'une personne follement aimée, entendre enfin l'appareil sonner et avoir sa soeur au bout du fil.

Page 162
Commenter  J’apprécie          252
nameless   27 juillet 2015
Noces de feu de Ruth Rendell
Janis lui avait dit de ne plus porter de mini-jupes, qu'elle avait passé l'âge. Et quand maman avait répliqué qu'elle n'avait que cinquante-trois ans et ses jambes trente de moins, Janis avait ajouté : "Il ne s'agit pas de tes jambes mais de ton visage."

Page 58 - Le Livre de poche
Commenter  J’apprécie          250
nameless   09 juin 2016
Sage comme une image de Ruth Rendell
Il avait toujours été en désaccord avec ce vide de la législation qui permettait à n'importe qui, selon sa fantaisie, de s'improviser psychothérapeute, d'en prendre le titre, et de s'établir sans détenir aucun diplôme de médecine ou la moindre formation psychiatrique.

Page 50
Commenter  J’apprécie          240
nameless   29 juillet 2015
Noces de feu de Ruth Rendell
Quand quelqu'un vous parle du monde de l'automobile, vous pensez à Los Angeles, à un enchevêtrement d'autoroutes, à un entrelacs d'échangeurs et à des limousines impeccables traversant des ponts suspendus. Mais le véritable monde de l'automobile, c'est ici, la campagne anglaise, où il est impossible de se déplacer sans voiture, où le car ne passe qu'une fois par semaine, où le train a disparu.

Page 313 - Le Livre de poche
Commenter  J’apprécie          240
bilodoh   10 octobre 2018
Jeux de mains de Ruth Rendell
… papier et encre ont toujours l’air inoffensif. Il n’existe rien au monde de plus perfide. Pensez à ce qu’un texte imprimé peut déclencher…

(Calman-Lévy, p.391)
Commenter  J’apprécie          220
iris29   02 avril 2017
Les coins obscurs de Ruth Rendell
Tom avait observé avec intérêt que lorsque votre enfant vit au domicile parental, le soir, vous vous inquiétez de ce qu'elle ne soit pas rentrée, disons, après onze heures. Si elle est encore dehors après minuit, vous faites un sang d'encre. Vous regardez la pendule, vous tournez en rond, vous ouvrez la porte d'entrée toutes les dix minutes pour essayer de voir si elle n'arrive pas au bout de la rue. Il est hors de question de dormir. Mais quand elle n'habite plus à la maison, vous avez beau savoir qu'elle sort tout autant le soir, qu'elle rentre tout aussi tard, si ce n'est plus tard, vous ne vous inquiétez guère ou presque . Vous vous couchez et vous vous endormez.
Commenter  J’apprécie          215
nameless   22 septembre 2015
Regent's Park de Ruth Rendell
Elle savait qu'elle appartenait à la catégorie des victimes, des êtres doux et effacés -des femmes, le plus souvent- qui se soumettent pour avoir la paix, qui font des sourires et des concessions et qui révèlent de la sorte les pires travers de ceux qui les oppriment.

Page 38
Commenter  J’apprécie          210
iris29   03 avril 2017
Les coins obscurs de Ruth Rendell
(...) ,selon lui, la présence des femmes dans le clergé était une erreur, et que les ordonner évêques constituait le début de la fin de l'anglicanisme dans ce pays.
" Vous n'aimez pas les femmes, alors? fit-elle.
- Bien sûr que si, se défendit-il. Mais à leur place.
Commenter  J’apprécie          200
nameless   10 juin 2016
Sage comme une image de Ruth Rendell
En ce monde, il y a des gens à la tête bien faite, agiles d'esprit et qui, en même temps, sont dépourvus de tout bon sens. Mauvais juges des tempéraments et des situations, incapables de voir à long terme, ils sont à la fois très habiles et très malavisés.

Page 53
Commenter  J’apprécie          200
nameless   03 février 2016
La demoiselle d'honneur de Ruth Rendell
Tout le monde est intéressé par les assassinats, la violence, le crime. On dit que c'est parce que nous en portons tous le germe en nous-mêmes. Nous sommes tous capables de tuer, nous avons tous envie, parfois, d'attaquer les gens, de les frapper, de leur faire mal.

Page 16
Commenter  J’apprécie          200
bilodoh   20 mai 2015
La treizième marche de Ruth Rendell
Vivre ici trop longtemps, il y avait de quoi rendre fou. Vous sentiez les lieux se désagréger et lentement pourrir autour de vous, le bois et les suspensions, et les vieux tapis se désintégrer de minute en minute. Si vous restez immobile, et si vous écoutez, vous pouvez presque entendre le bois se fendiller, la rouille et la moisissure se transformer en poussière.

(Libre Expression, p. 324)
Commenter  J’apprécie          200
Zebra   20 mai 2013
Portobello de Ruth Rendell
page 145
[...] Les commerçants proposaient de la viande, du poisson, du fromage, du pain et des fleurs, et un tas de cochonneries de toute provenance et de tout aspect. Les étalages vendaient aussi toute une camelote, et puis aussi des objets qui n'en étaient pas, des gravures et des aquarelles; des bijoux véritables et de la pacotille, des parapluies, des sacs à main, des chapeaux, des vestes en cuir, des abat-jour, des masques, des bas résilles, et des minijupes, des miroirs et des pare-feu, des étuis à cigarettes et de longs gants blancs. Les jeunes pouvaient s'acheter des articles inconnus de leurs grands-parents de l'époque du flower power : caramboles et pommes cannelles, flocons d'amarante, riz sauvage, des aubergines rayées comme des dahlias, cristes-marines, chorizo et choux chinois. Les champignons hallucinogènes étaient proscrits depuis quelques années, mais certaines herbes dans leurs emballages de cellophane à l'aspect inoffensif remplissaient aussi bien cet office.
Certains camelots débitaient des commentaires sans fin sur leurs produits, pendant des heures sans interruption, c'étaient les cris des rues du vingt et unième siècle, et ils ne se cassaient jamais la voix. L'un d'eux déblatérait sur les vertus d'un substitut de cigarette avec pile incorporée ... [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
nameless   11 juin 2016
Sage comme une image de Ruth Rendell
Les hommes sont avril quand ils courtisent et décembre quand ils convolent.

Page 156
Commenter  J’apprécie          190
nameless   22 février 2016
Celle qui savait tout de Ruth Rendell
Un jour il avait lu quelque part, qu'autrefois, soixante ou soixante-dix ans plus tôt, le Parlement avait voté une loi permettant aux femmes mariées de conserver les sommes qui leur appartenaient. Avant ce vote, elles étaient tenues de les reverser à leur époux. Il avait cette loi en horreur. Que la vie devait être parfaite quand tout l'argent revenait aux hommes.

Page 10 - Editions des Deux Terres
Commenter  J’apprécie          190
nameless   13 février 2016
Jeux de mains de Ruth Rendell
Peu de gens rechignent à déclarer qu'ils ont une mauvaise mémoire, mais personne ne voudra jamais admettre qu'il a mauvais goût.

Page 128
Commenter  J’apprécie          190
nameless   23 septembre 2015
Regent's Park de Ruth Rendell
Le dimanche, à la mi-août, le nombre de véhicules qui empruntent l'artère atteint sans doute son niveau le plus bas, et on a l'impression de se retrouver sur une autoroute des années 60, du temps où l'air était relativement pur et où c'était encore un plaisir de conduire.

Page 334
Commenter  J’apprécie          190



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Promenons-nous dans les bois" de Ruth Rendell

Comment s'appelle la femme qui devait garder les deux enfant du couple Dade ?

Paula
Joanna
Tania

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Promenons-nous dans les bois de Ruth RendellCréer un quiz sur cet auteur