AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


La sélection du prix Décembre 2017

Liste créée par RemyBabelio - 10 livres. Thèmes et genres : prix littéraires , littérature française

10 auteurs ont été retenus dans cette liste du prix Décembre 2017, un prix cher à Pierre Bergé et qui sera remis le 7 novembre prochain.


1 Portraits crachés
Claude Arnaud
Ce volume rassemble près de cinq cents portraits de personnages ayant existé (de Saint Louis à Mao) ou qui ont été inventés (du Gargantua de Rabelais à la Léa de Colette). Tirés de Mémoires, de lettres ou de romans, ces textes révèlent la richesse d'un genre littéraire à part entière qui joua un rôle décisif dans l'essor de l'individualisme à la française et dans notre passion de l'analyse. Cet ouvrage regroupe des autoportraits célèbres, comme ceux de Montaigne, de la Grande Mademoiselle ou de Rousseau, et des textes devenus introuvables, de Jouhandeau ou de Cingria. Portraits historiques et de caractères (l'Avare, l'Hypocrite...) côtoient ici portraits de peuples, de villes et même d'animaux. Bien plus qu'une anthologie, ce livre sans équivalent est l'oeuvre d'un écrivain qui s'est toujours demandé Qui dit je en nous ?, en même temps qu'un journal couvrant des années de lectures. Le plaisir seul a dicté les choix de Claude Arnaud : genre bref par essence, le portrait s'y prête tout particulièrement. Mme de Sévigné comparait les Fables de La Fontaine à ces paniers de cerises dans lesquels on picore, avant de finir par tout dévorer. Ces Portraits crachés ont la saveur des bonheurs immédiats. Ajouter à mes livres
2 Une rencontre à Pékin
Jean-François Billeter
1 citation

"Je ressens une forte émotion en retrouvant ces moments ensevelis sous tant d’autres souvenirs. Pékin a perdu ses murs et ses portes, cette capitale qui fut l’une des plus belles de l’histoire n’a plus de visage. Et nul ne peut plus imaginer ce que fut un voyage comme le mien parce que l’ère des longs voyages vers l’inconnu est close." Dans ce récit, le sinologue raconte sa rencontre avec une jeune femme médecin, durant ses études à Pékin dans les années 60, avant la Révolution culturelle, et les obstacles qu'ils ont dû surmonter pour pouvoir se marier. Ce texte saisissant, aux épisodes rocambolesques, est aussi une façon d’évoquer une Chine qui n’existe plus. Il est en même temps l’histoire d’un apprentissage – de la découverte progressive d’une réalité politique et sociale qui devait rester cachée. Dans une deuxième partie du récit, l’auteur évoque leur premier retour à Pékin, en 1975, dans une Chine exsangue et paralysée. Le dernier chapitre relate comment ils en apprennent beaucoup plus sur la réalité chinoise, à la faveur des fréquents retours qu’ils y font à partir des années 80, et comment ils découvrent enfin, bien après leur mort, la remarquable histoire de ses parents à elle, sous l’ancien régime. De ce fait, les trois chapitres forment à la fois un bref roman entièrement véridique et, de proche en proche, une initiation à un siècle entier d’histoire chinoise. Ajouter à mes livres
3 Le dossier M
Grégoire Bouillier
2 critiques 5 citations

M comme une histoire d’amour – mais quand on a dit ça, on n’a rien dit. Ou alors, il faut tout dire. M comme l’amour rend clairvoyant et Cupidon s’en fout. M comme une histoire vraie – mais comment la raconter ? Avec quels mots ? M comme une soirée où l’on tire au pistolet sur des livres et autres jeux sexuels. M comme non ! Comme l’argent et les obstacles qui se dressent sur la route des amants. Comme les jolies filles avec des guillemets. M comme Zorro et comme Dallas. M comme le niveau individuel des choses qui nous arrivent pour le pire et le meilleur. Comme une envie de tuer dans la nuit et un suicide pour de vrai. Comme une résistance au monde tel qu’il ne va pas. M comme une tentative de faire obstruction au mensonge. Une façon d’inventer ses propres règles. M comme celle qui s’appelle M et cela veut tout dire. M comme passion, entre rire et larmes. M comme un livre en deux volumes car il fallait au moins ça pour que le Dossier soit complet. Et comme si cela ne suffisait pas, des pièces supplémentaires (des histoires, des photos, des vidéos...) seront disponibles sur Internet en libre accès, afin que rien ne se perde, pour pousser l’aventure du récit jusqu’au bout. Ajouter à mes livres
4 Survivre
Frederika Amalia Finkelstein
15 critiques 30 citations

«Le soir du 13 novembre, j’ai compris que la guerre pouvait éclater en bas de chez moi – une forme inouïe de guerre. La peur et la méfiance sont devenues normales : je vis en attendant le prochain attentat. Le soir du 13 novembre, ma génération s’en est prise à elle-même : les assassins avaient le même âge que les assassinés. Survivre est un hommage à cette génération, née avec les écrans, ultraconnectée, et pourtant en proie à une immense solitude. Nous voulons être libres : parfois pour le meilleur, parfois pour le pire.» Ajouter à mes livres
5 Ton père
Christophe Honoré
4 critiques 9 citations

Christophe vit à Paris avec sa fille de 10 ans. Un jour, la petite fille trouve un papier accroché à leur porte avec ces mots : « Guerre et paix : contrepèterie douteuse ». Très vite, tout s’emballe, devient presque polar. Qui a écrit ces mots ? Qui le soupçonne d’être un mauvais père ? Peut-on être père et gay, c’est bien la question qu’on est venu lui poser, de façon malveillante… À partir de cet événement et de la stupéfaction qu’il produit en lui, Christophe Honoré construit le fulgurant autoportrait romancé d’un homme d’aujourd’hui. Plongeant dans sa mémoire intime, cherchant des indices parfois très anciens, dans sa propre enfance, puis au coeur de l’adolescence en Bretagne, il évoque la découverte du désir, des filles, des garçons, du plaisir, de la drague. Mais aussi le lien à son propre père disparu. Des photos d’écrivains et artistes morts du sida – Hervé Guibert, Serge Daney, Jean-Luc Lagarce, Jacques Demy, Bernard-Marie Koltès – ponctuent ce livre terriblement audacieux, où la fiction prend parfois allègrement le pas sur le réel pour le raconter de façon crue et sans détours. Cinéaste, metteur en scène de théâtre et d’opéra, écrivain, auteur de livres pour la jeunesse, Christophe Honoré signe là un livre puissant d’une grande liberté. Ajouter à mes livres
6 Les rameaux noirs
Simon Liberati
4 critiques 1 citation

Lorsque son père, le poète surréaliste André Liberati est touché par une crise de délire, l’écrivain Simon Liberati s’interroge : qu’est-ce que la création ? Qu’est-ce que ce mouvement mystérieux de l’inspiration, en prose et en poésie ? Il y a deux ans, il avait publié Eva, aujourd’hui il revient à l’autobiographie, en racontant les jours merveilleux de son enfance, la présence singulière de son père, la figure muette et obsédante d’un frère mort à un an, l’expérience du feu qu’est l’écriture. Quand on est le filleul d’Aragon, et qu’on a vu de près l’amitié complexe de Breton pour son père, on sait que l’écriture est engagement et impulsion. Un autoportrait saisissant. Ajouter à mes livres
7 La sainte réalité
Marc Pautrel
1 citation

«Chardin sait que la révolution se prépare, à Paris et dans le reste du pays, tout va basculer, c’est inévitable, les encyclopédistes vont triompher, le futur est en marche, la guerre du Vrai contre le Faux ne fait que commencer. Ses piètres collègues nouvellement acclamés, les peintres historiques, exposent partout dans les salons leurs grandes toiles néoclassiques, didactiques et poussives ? Soit : il leur oppose ses études de têtes au pastel, le portrait de jeunes enfants, un par un, heureux et très sûrs d’eux, pas du tout inquiets, ou également, maintenant, son propre portrait, l’étude de tête de Monsieur Jean-Siméon Chardin réalisée par lui-même.» Ajouter à mes livres
8 Vous connaissez peut-être
Joann Sfar
8 critiques 3 citations

« Au début il y a cette fille, Lili rencontrée sur Facebook. Ça commence par « vous connaissez peut-être », on clique sur la photo du profil et un jour on se retrouve chez les flics. J’ai aussi pris un chien, et j’essaie de lui apprendre à ne pas tuer mes chats. Tant que je n’aurais pas résolu le problème du chien et le mystère de la fille, je ne tournerai pas rond. Ça va durer 6 mois. C’est une histoire vraie. » Ce roman fait suite à Comment tu parles de ton père. On y trouve quelques portraits de femmes, et un portrait de chien. C’est une enquête. Tout est vrai sinon ce n’est pas drôle. Ajouter à mes livres
9 La Victoire des Sans Roi
Pacôme Thiellement
Partant du corpus de textes gnostiques excavés en 1945 en Egypte, l'écrivain propose une relecture de l'histoire de la chute de l'Occident ainsi qu'un retour aux textes gnostiques afin d'apprendre à pratiquer une autre exégèse du contemporain en considérant la pop culture comme une nouvelle sagesse et philosophie spirituelle pouvant sauver l'Occident. Ajouter à mes livres
10 Souvenirs de la marée basse
Chantal Thomas
10 critiques 12 citations

Nager. Nager pour fuir les contraintes, pour échapper aux vies imposées, aux destins réduits, aux disciplines. C’est ce qu’a sans doute ressenti Jackie toute sa vie, démarrée en 1919 et prolongée pendant presque un siècle dans une liberté secrète, obstinée, qui la fit jusqu’à la fin parcourir des kilomètres pour aller se baigner sur sa plage préférée, à Villefranche-sur-Mer. Entre-temps elle s’était mariée, avait quitté Lyon pour Arcachon, puis, devenue jeune veuve, avait échangé le cap Ferret contre le cap Ferrat, avec sa mer plus chaude, son grand été. Qu’a-t-elle légué à sa fille Chantal ? Quelque chose d’indomptable, ou de discrètement insoumis, et cette intuition que la nage est l’occasion d’une absolue liberté, comme lorsque jeune fille, au début des années 30, venue à bicyclette depuis Viroflay où la famille s’était établie, Jackie avait, en toute désinvolture, enchaîné quelques longueurs dans le Grand Canal du château de Versailles sous l’œil ahuri des jardiniers. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          41

Ils ont apprécié cette liste