AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


" Certif... Brevet, Bachot !.. diplômes d'Antan et d'Aujourd'hui

Liste créée par fanfanouche24 - 13 livres. Thèmes et genres :

Selon les époques, les milieux sociaux... le certificat d'études, le Brevet... étaient déjà un début de portes ouvertes... et d'espoir d'ascension sociale, d'une meilleure vie que les parents.... plus ce fameux "Bachot", diplôme promettant l'Eldorado...Où en sommes nous aujourd'hui ? Le dernier roman de Scholastique Mukasonga " Un si beau diplôme" [ Gallimard, 2018] m' adonné l'idée d'ébaucher cette sélection sur les "Diplômes" !!! ***en cours le 14 mars 2018


1 Un si beau diplôme !
Scholastique Mukasonga
14 critiques 54 citations

"Comment sauver son enfant d?une mort certaine ? Faut-il, comme le croit le père de l?auteur, faire confiance à l?école afin qu?elle obtienne un «beau diplôme»? Ainsi elle ne serait plus ni hutu ni tutsi : elle atteindrait le statut inviolable des «évolués». C?est justement pour obtenir ce certificat que l?auteur sera obligée de prendre le chemin de l?exil. Elle passera de pays en pays, au Burundi, à Djibouti puis en France. Tantôt les chances que lui promettait ce précieux papier apparaissent comme une certitude, tantôt elles se volatilisent tel un mirage. Comme le lui avait dit son père, ce «beau diplôme» sera le talisman, toujours source d?énergie, qui lui permettra de surmonter désespérance, désillusions et déconvenues. L?auteur revient ici à la veine autobiographique, avec ce style fluide, plein d?humour et de fantaisie qui rend passionnant le récit de ses souvenirs, si douloureux soient-ils parfois." Ajouter à mes livres
2 L'année du certif
Michel Jeury
5 critiques 1 citation

"Jamais les écoliers cévenols ne travaillèrent autant qu'en 1935. Seule la voix des maîtres expliquant des règles de calcul ou d'orthographe interrompait la course des plumes sur les cahiers. C'était l'année du certificat. Les instituteurs s'affrontaient pour le prix cantonal. Cette année-la fut vraiment riche en événements et en péripéties ! Lorsqu'ils avaient un peu de liberté, les élèves battaient la campagne, tentant de débusquer les "amants" et "les femmes fatales", héros de leurs lectures clandestines. Mais ce que personne n' a oublié, c'est le drame qui s'est noué le jour de la fête des écoles lorsqu'un candidat a affirmé que l'un de ses camarades avait été payé pour rater certaines épreuves... Un roman vivant et chaleureux comme la mémoire collective. En annexe, des textes qui ont enchanté des générations d'écoliers, quelques épreuves de certificat d'études: problèmes de robinets - avec leurs solutions... De quoi raviver bien des souvenirs." Ajouter à mes livres
3 L'année du certif, tome 2 : Les grandes filles
Michel Jeury
3 critiques 2 citations

"À l'âge du "certif", en ces années 50, les filles sont presque des jeunes filles et le travail scolaire les ennuie. Elles préfèrent chantonner les refrains à la mode et rêver à leur avenir. Dans la classe de Mlle Agnès, Ninon, jolie blonde délurée, règne sur ses camarades et sur bien des garçons. Agnès Vincent, institutrice de 22 ans, passionnée et pleine d'illusions sur la vie et son métier, vient d'être nommée dans ce petit village des Cévennes. Tout de suite, elle s'est attachée à ce vrai diable en jupon de Ninon qui cache un secret derrière son allure effrontée." Ajouter à mes livres
4 J'apprends
Brigitte Giraud
6 critiques 2 citations

"Il ne faut pas dire ce que je fais quand mon institutrice inscrit sur le tableau : raconter une soirée d'automne. Il ne faut pas écrire : La nuit qui tombe à cinq heures. Le bruit de la cocotte-minute, le bruit du mixer, la chaise vide de ma soeur, la louche pour servir la soupe, le lait que mon demi-frère verse dans la soupe pour la refroidir, le silence autour de la table. Il ne faut pas écrire : Celle qui n'est pas ma mère assise en face de moi. Le début de fou rire qui nous envahit, mon demi-frère et moi, et notre détresse qui grandit en même temps que le jour diminue. Il ne faut pas confondre l'énoncé des rédactions avec de vraies questions. Je dois inventer un monde spécialement pour le raconter à mon institutrice. J'apprends qu'on ne peut pas tout dire." Ajouter à mes livres
5 Le temps de l'école
Louis Tamain
1 citation

"La rançon de la gloire ! Certes, le jeune Louis a obtenu son certificat d'études, et avec mention s'il vous plaît ! ce dont il n'est pas peu fier. Mais devant un tel succès, son père va l'envoyer directement en cinquième, moyennant quelques séances de remise à niveau pendant... les grandes vacances. C'est ainsi que débute le long parcours qui mènera Louis jusqu'au respectable statut de médecin. Les amis et l'amour, les joies et les peines, les réussites et les échecs seront sur le chemin. La Seconde Guerre mondiale aussi. " Ajouter à mes livres
6 Auriez-vous eu votre certificat d'études en 1923?
Larousse
2 critiques 3 citations

"* Au programme, dictée corsées et terribles problèmes d'arithmétique (trains qui se croisent, robinets qui coulent, géométrie...). *Mais aussi, exercices sur le bon usage de la langue française, épreuves d'histoire-géo, de "leçons de choses", de musique, d'enseignements ménager (pour les filles) et agricole (pour les garçons)... *Retrouvez l'esprit de l'école de le III ème République avec ces exercices subtils et variés issus des manuels Larousse préparant au certificat d'études primaires. *En vous replaçant dans le contexte de l'époque, amusez-vous à passer votre certificat d'études et à évaluer votre niveau de connaissances!" Ajouter à mes livres
7 Course aux diplômes : qui sont les perdants ?
Séverine Chauvel
^"Que valent les diplômes quand explosent les effectifs des diplômés ? Il va aujourd hui de soi que les plus diplômés sont les mieux protégés contre le chômage. Les politiques d éducation ont de leur côté favorisé une augmentation spectaculaire du nombre des bacheliers et des étudiants. Cet ouvrage analyse les impensés et les effets paradoxaux de ces investissements scolaires : que valent les titres scolaires quand explosent les effectifs des diplômés ? Quelles sont les nouvelles concurrences entre établissements scolaires et universitaires ? Comment les discriminations impactent-elles la valeur des diplômes ? L école ne doit-elle que préparer à l entrée sur le monde du travail ?" Ajouter à mes livres
8 80 % au bac... et après ? : Les enfants de la démocratisation scolaire
Stéphane Beaud
4 critiques 7 citations

"« 80 % d’une génération au bac » : ce mot d’ordre, lancé en 1985 comme objectif de l’enseignement secondaire français, fait l’objet d’un consensus politique, satisfaisant le progressisme de la gauche enseignante et le pragmatisme des gouvernements qui ont vu là un moyen de juguler le chômage de masse des jeunes. Ce slogan a nourri les espoirs d’une possible promotion sociale pour les enfants de familles populaires, en particulier immigrées, dans un contexte d’insécurité économique et sociale croissante. Dans ce livre nourri d’une enquête de dix années, Stéphane Beaud raconte, à travers les portraits de jeunes d’un quartier HLM à forte composante immigrée, les illusions et les désillusions de ces « enfants de la démocratisation scolaire », engagés dans la voie incertaine des études longues. Il montre comment ils ont dû déchanter alors qu’ils se voyaient peu à peu relégués dans les filières dévalorisées du lycée et du premier cycle universitaire. L’auteur met ainsi en lumière l’ambivalence de la politique volontariste de démocratisation scolaire : d’un côté, une élévation globale du niveau de formation et une forme de promotion sociale pour certains et, de l’autre, un coût moral et psychologique important, voire dramatique, pour ceux qui se retrouvent fragilisés par leur échec universitaire et confrontés au déclassement social." Ajouter à mes livres
9 Le maître d'école
Pierre Gamarra
2 critiques 7 citations

"Premier du canton ! Aujourd hui, Simon n'a peur de rien, pas même de l'orage qui gronde sur son village. Il vient de recevoir les félicitations de M. l'Inspecteur pour avoir brillamment obtenu son certificat d études et fait la fierté de son père, un modeste paysan. Ces honneurs, il les doit avant tout à son travail, mais aussi à son instituteur, M. Bertrandou, un homme sévère, mais juste. En ce jour inoubliable, Simon a trouvé sa voie : il sera maître d école." Ajouter à mes livres
10 Les Lycéens
François Dubet
"Qui sont ces lycéens qu'on croît si bien connaître ? Il a fallu à François Dubet et son équipe explorer huit établissements, du plus huppé au plus démuni, pour les découvrir dans leur vérité quotidienne. Et les auteurs révèlent un univers bien aride : des programmes surchargés, des choix qui s'opèrent rarement en fonction des goûts personnels, la solitude du coureur de Bac... La liberté au sein de l'espace scolaire masque la cruauté de la compétition, des amitiés contingentes, des rapports utilitaires avec les enseignants, de l'isolement, de la fatigue, de la peur. La vraie vie est ailleurs ou dans les interstices. Et pourtant le lycée protège : l'échéance de l'avenir est différée. Une enquête rigoureuse, attentive à la parole des élèves. " Ajouter à mes livres
11 La classe du brevet
Michel Jeury
1 citation

"L'après-guerre, l'école publique contre l'école privée, la ferveur des profs d'antan... Michel Jeury donne une peinture juste et colorée d'un univers cher à la mémoire collective. Il décrit aussi, avec humour et poésie, les tourments sentimentaux de ses jeunes héros qui, à " l'âge où les c?urs s'éprennent ", n'accordent pas toujours l'attention qu'ils devraient aux joutes sans merci de l'algèbre et de l'orthographe..." Ajouter à mes livres
12 La petite école dans la montagne
Michel Jeury
5 critiques

"C'est plein d'une espérance inquiète qu'en ce jour. d'octobre 1908, Victor Chambost, jeune instituteur, vient prendre son nouveau poste à Saint-Just, dans le mont Pilat. La foi en son métier le quitte et il souhaite ardemment que cette rentrée soit un nouveau départ. A Saint-Just, ses attentes sont comblées : le village est charmant, le maire fier de son école. Et surtout, parmi les joyeux petits montagnards qu'il enseigne, il trouve un phénomène comme tout instituteur rêve d'en rencontrer : Colinet, un jeune berger orphelin aussi vif que boulimique de savoir, qui veut à tout prix passer le certificat d'études. Le maître et l'élève se lancent dans l'aventure avec passion. La classe est portée par l'ardeur et l'ingénuité du petit berger. Victor est heureux. Mais à l'approche des beaux jours, l'oncle de Colinet le retire de l'école... Plein d'émotion et de tendresse, ce roman rend avec justesse les débats d'une époque où l'école, institution vénérée par excellence, faisait des instituteurs des personnages publics et respectés : la course au " certif' ", l'apprentissage du français contre le patois, la mixité, qui embrase les discussions entre Victor et la belle Emilie, l'institutrice des filles..." Ajouter à mes livres
13 Une soupe aux herbes sauvages
Emilie Carles
30 critiques 34 citations

Ce 11 avril 2018, suggestion de GODINHO Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          92

Ils ont apprécié cette liste