AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782862274096
62 pages
Éditeur : Editions Alternatives (11/03/2004)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Sur son piton rocheux , un vieil aigle entreprend son dernier vol tandis que dans le bureau poussiéreux d'une administration kafkaïenne , un homme fait d'étranges rêves prémonitoires ...
Si ces deux nouvelles du Soudanais Ahmed Abdel Aal , écrivain et peintre , sont assez sombres , le ton ne l'est pas et cette simplicité sans fioritures apporte finalement un étrange sentiment de sérénité .
Face à cette prose minimaliste , l'œuvre picturale détonne par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
mariech
  25 août 2014
Deux contes poétiques , légèrement empreints de tristesse , mais avec une note d'espoir composent ce magnifique petit recueil
Le premier conte c'est l'histoire de l'aigle majestueux qui vieillit , c'est bouleversant , surtout le passage où l'aigle se retrouve côte à côte d'une jeune gazelle , éblouissante de jeunesse .
L'aigle va réfléchir à son devenir , il veut rester maître de son destin jusqu'au bout
Le deuxième conte qui donne son nom au recueil c'est l'histoire d'un obscur fonctionnaire à qui la vie fait soudain un cadeau , ses rêves se réalisent et embellissent la vie de ses collègues , amis mais .....
Ces deux récits sont de l'artiste soudanais Ahmed Abdel Aal qui est à la fois écrivain , peintre et un des meilleurs représentants du soufisme , omniprésent dans l'islam soudanais
Les illustrations sont magnifiques , oniriques elles aussi comme le titre
Ce livre m'a été offert et ce petit présent me correspond si bien que j'en suis émue .
Commenter  J’apprécie          240
Prudence
  05 mai 2016
L'introduction explique que "le Soudan est un grand pays arabe; le Soudan est un grand pays africain", cette dualité se retrouve dans les illustrations qui ne sont d'ailleurs pas duelles, pas en opposition mais se complète: on retrouve des images évoquant l'Afrique, ses couleurs vertes, oranges, noires, ses couleurs vives, ses grandes formes, et il y a aussi discrètement parsemées et intégrées au dessins des filigranes évoquant les calligraphies arabes.
Ces deux contes sont assez étonnants et loin de ce que j'ai l'habitude de lire, les conclusions sont déroutantes, je me demande un peu pourquoi l'auteur à voulu en arriver là, les fins sont assez abruptes.

J'ai eu l'impression que l'auteur interrogeait sur la mort sans la nommer. Pour moi il manque un point final, c'est une ressenti très personnel car on peut apprécier les histoires qui finissent en point de suspension...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
mariechmariech   25 août 2014
Tout au long du jour , le vieil aigle était resté debout sur ce rocher qu'il connaissait si bien au sommet de la montagne . Il discernait à peine le mouvement des bergers et celui des troupeaux au fonds de la vallée .
Il songea alors à cette faiblesse qui touchait non seulement sa vision mais se répandait aussi à ses ailes et à ses griffes . Et puis ses plumes tombaient , se dispersant dans l'air , y dessinant parfois le spectacle que nul habitant de la vallée ne pouvait alors ignorer
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PrudencePrudence   05 mai 2016
Après toutes ces années passées dans cette position majestueuse et noble, peut-être était-il temps pour lui de quitter le rocher du haut de la montagne? Il avait été puissant, toujours à l'affût et plein de vigilance, mais peut-être lui fallait-il maintenant quitter le sommet et chercher une autre résidence plus bas, sur l'un des grands arbres qui plantent leurs racines dans le sol? Et d'ailleurs, avait-il le choix?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PrudencePrudence   05 mai 2016
Le Roi du Sommeil a demandé à son petit ministre, Monsieur Calme, de le toucher. Il l'a fait. Le Roi du Sommeil a demandé à son grand ministre, Monsieur Sommeil, de le caresser. Il l'a fait. Ensuite le Roi du Sommeil lui-même a essuyé de sa main parfumée les yeux fatigués. L'homme s'est soumis au Roi du Sommeil et s'est profondément endormi.
Commenter  J’apprécie          20
PrudencePrudence   05 mai 2016
Ainsi, Ahmed Abdel Aal, après six années passées en France où il a soutenu son doctorat sur "les principes esthétiques de l'Islam à travers la pensée d'Ibn Arabi", a fondé à Khartoum l’École de l'Un.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : soudanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox