AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782916159720
32 pages
Atelier In8 (16/09/2009)
3.1/5   5 notes
Résumé :
Une nuit d'automne 1987, leur histoire s'arrêta brutalement. Histoire à peine entamée. Elle, morte de peur, lui, plongé dans le silence. Incapables de comprendre ce qui leur arrivait. Séparés soudain par une frontière invisible. Le lendemain, il disparut sans laisser un mot. Et elle n'eut plus de nouvelles.

Jusqu'à ce jour de printemps vingt-deux ans plus tard : reliés par un écran de contrôle. Elle, assise derrière son bureau, lui, faisant des cours... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Zazette97
  04 juin 2011

"Code-Barre" est une nouvelle de l'écrivain français Mouloud Akkouche parue en septembre 2009 aux éditions Atelier in8.
Imaginez-vous au boulot. Une journée en apparence comme les autres. Vous passez à côté des écrans de surveillance d'un supermarché auxquels vous ne prêtez pas attention d'habitude.
Mais cette fois c'est différent. Vous y distinguez quelque chose de familier.
Ou plutôt quelqu'un. Un homme que vous avez connu il y a 22 ans. Votre premier amour qui s'en est allé sans laisser de mot.
Votre sang ne fait qu'un tour. Que faire? Les images défilent dans votre tête, les questions aussi.
Vous l'avez reconnu immédiatement et pourtant il semble changé.
Pendant ce temps, il fait ses courses, ne se doutant absolument pas que vous le regardez.
Plus rien ne compte plus en cet instant que l'envie de vous rendre au supermarché.
C'est en lisant ce genre de textes que je comprends mieux pourquoi j'apprécie autant le genre de la nouvelle.
La nouvelle est la littérature de l'instant. Elle permet d'aller à l'essentiel, de figer un seul moment en s'affranchissant d'une mise en contexte ou de longs détails quant aux personnages.
Elle est un exercice difficile tant elle se doit de raconter une histoire en peu de mots tout en réussissant le pari de ne pas frustrer le lecteur par un récit incomplet.
"Code-Barre" est un polaroïd. La photo d'un seul instant qui bouleversera le quotidien d'une femme. Les minutes s'écoulent à une vitesse folle. le lecteur suit les interrogations et hésitations de cette femme et se demande jusqu'au bout comment l'histoire finira.
Une lecture éclair, très bien écrite et dont j'ai beaucoup aimé la construction divisée entre les deux personnages!
Lien : http://contesdefaits.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LiliGalipette
  25 janvier 2010
Pour deux mots de trop, deux mots de travers, leur histoire s'achève. Au matin, il est parti sans un mot. C'était en 1987. C'était avant. 2009, dans un supermarché. Il fait ses courses avec le minuscule budget alloué par le centre d'aide sociale. Il calcule jusqu'au moindre centime. Elle est là aussi, derrière les écrans de contrôle du centre commercial. Elle le reconnaît. Franchira-t-elle l'écran pour le retrouver, pour rattraper le temps perdu depuis cette dernière nuit?
Cette nouvelle n'a qu'un seul mérite: sa briéveté... 19 pages et c'est bien assez, bien trop pour ce que ça offre. Je n'ai aimé ni le texte ni la langue. Ni vraiment journalistique, ni vraiment documentaire, la narration flirte avec le voyeurisme et l'indiscret. L'intrigue n'a rien de réellement surprenant: on saisit dès les premières lignes le thème du mendiant et de la princesse. Et que dire du titre? Aucune originalité! Ou peut-être une vague allusion à la normalisation forcée et au consumérisme meurtrier. La dernière phrase, tout en pathos dégoulinant, est d'une insupportable mièvrerie. Ce que j'aime dans une nouvelle, outre sa concision, c'est une chute cinglante, éclatante, pas une fin molle et misérabiliste.
Toutefois, je ne déconseille pas définitivement ce texte. Je sais que certains y trouveront de la finesse et de l'émotion.
Lien : http://lililectrice.canalblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Zazette97Zazette97   04 juin 2011
Elle le fouille du regard. Comme elle, excellent produit des grandes écoles, il est devenu un bon petit soldat d'en haut. Comme elle, il écoute Mozart et les Beatles, a collé sa progéniture dans des boîtes privées, lit des hebdos et des romans conseillés par les mêmes hebdos, s'apitoie sur la misère du monde et des banlieues, pèse chaque mot avant de parler.
Comme elle, foutre trois mille personnes sur le carreau ne l'empêchera pas de dormir. Ni de se réveiller.
Et comme elle : se sent-il vide?
"Pas de temps à perdre, lâche-t-elle pour couper court à ses interrogations. C'est à vous."
S'appuyant sur des courbes et statistiques, il décline le projet de plan social. Une démonstration très brillante, imparable.
Mais elle ne l'écoute pas, son regard sans cesse aimanté par l'écran. p.18
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lanardlanard   04 décembre 2014
Elle [la caissière] hausse les épaules.
"Cette carte est... elle est spéciale, vous avez le droit qu'aux produits de consommation courante. Vous pouvez pas prendre de livres, de CD et DVD."
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2857 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre