AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Florence Alexis (Autre)
EAN : 9782070250172
378 pages
Éditeur : Gallimard (13/05/1983)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 21 notes)
Résumé :
À Port-au-Prince, la Niña Estrellita, ravissante mulâtresse de vingt-six ans et prostituée, est la vedette du Sensation Bar. Un jour, elle y rencontre El Caucho, magnifique géant courageux et droit, mulâtre comme elle. Ils deviennent amoureux l'un de l'autre au premier regard et décident de vivre ensemble... L'Espace d'un cillement...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ViveLesLivres
  24 novembre 2018
Bonjour les Babelios :)
Je viens d'en terminer la lecture. Voyez comment je l'ai ressentie. Et vous ?
L'écriture est magnifique. L'auteur est un écrivain politiquement engagé. Page 278 "c'est ça l'action révolutionnaire véritable de la Caraïbe, donner une base économique à l'indépendance nationale, une base industrielle".
Nos héros sont une femme et un homme.
- Elle est bipolaire, partagée entre des moments de breakdown et d'euphorie et Nina représente bien la société d'alors (selon l'auteur) pervertie par le capitalisme, elle se vend son corps aux soldats américains et son âme balance entre deux états.
- Lui, El Cauco (le caoutchouc) a un physique puissant, laissant penser à ces héros soviétiques glorifiés par les dirigeants et les masses populaires. Son travail est physique, il est mécanicien. Il est beau, intelligent avec des convictions politiques et syndicales arrêtées.
Ils se rencontrent et s'aiment intensément. Ils projettent de vivre ensemble. Ailleurs.
El Caucho est conscient des difficultés à venir pour former un couple :"lui est un travailleur conscient et responsable" Nina a eu des "années d'aliénation....." dans le bordel où elle travaillait. Page 324.
Voilà un mariage improbable nous dit L'espace d'un cillement. Nina la représentante du capitalisme pervertie en proie à ses crises intérieures n'arrivera pas à délier ses chaînes, elle fuira en emportant l'argent de son travail. En même temps, une de ses camarades de malheur se suicidera.
"El Caucho croit qu'il la retrouvera".page 347 Imaginant ainsi un avenir radieux :)


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Chantalama
  26 mai 2019
Surprenant et envoûtant. La magie des mots opère.
Une amie, très respectable, m'a prêté ce livre. A mon grand étonnement les premières pages mettaient en scène Niña Estrellita, une prostituée et El Caucho, un mécanicien, dans un bar plutôt louche de Port-au-Prince. Que venais‐je faire dans le Sensation bar où gravitaient prostituées et marines fraîchement débarqués ? Confiante dans mon amie, je poursuivais malgré tout la lecture. Et là, miracle ! Comme du fumier de Niña peut pousser la plus belle Eglantine, de ce cadre sordide et de sa puanteur jaillirent des pages sublimes, d'une grande pureté de sentiments, d'un style surprenant de poésie et de réalisme. Toute l'histoire tourne autour de la rencontre tacite des deux personnages. Partagés entre attirance et crainte, ils s'observent silencieusement. Dans un tel contexte, comment une véritable histoire d'amour peut-elle naître ou renaître ? Sept chapitres nous font assister progressivement à l'éclosion de l'Amour, tout d'abord son éveil par les cinq sens : vue, odorat (quelle merveille ce chapitre ! ), ouïe, goût, toucher, puis un sixième sens qui est celui de la capacité à faire perdurer l'amour, et enfin l'espace d'un cillement où tout deviendra peut-être possible. Un livre sensuel et puissant, un auteur maîtrisant une langue remarquable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
ChrysteleCorbery
  17 février 2015
Pour moi, le plus beau roman d'amour de tous les temps.
Commenter  J’apprécie          100
Duluoz
  28 août 2016
Une histoire d'amour ayant pour cadre un "bordel" d'Haïti. Elle, elle est prostituée, lui, est mécanicien. Six chapitres (mansions): la vue, l'odorat, l'ouïe, le goût, le toucher, le sixième sens; ils vous étourdiront par leur sensualité enclose et diffuse.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
TandaricaTandarica   04 avril 2015
Le rhum, naturellement, Haïti, dont le rhum est non pareil. Tout homme qui connaît vraiment bien la Caraïbe et en a pénétré l’esprit sait que qui n’a pas encore bu le rhum d’Haïti ne connaît pas tout le pétillement irisé, subtil, charnel, radiant, rêveur, tout l’art de vivre que peut receler le rhum… Les buveurs de rhum à l’eau ne peuvent que difficilement s’en rendre compte. Le « long drink » quel qu’il soit, dénature toujours le rhum… Le « Bacardi » de Cuba, bien sûr, le « Cidra » dominicain, les autres eaux-de-vie de canne à sucre, jamaïquaines, martiniquaises, porto-ricaines, etc., ce sont de bonnes choses, mais le rhum d’Haïti, c’est l’esprit du pays de la Fleur d’Or (Anacaona, reine indienne d’Haïti), de Toussaint Louverture et de Dessalines...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
DuluozDuluoz   28 août 2016
Si l'amour reste un simple accord sexuel et une communauté du souvenir, si l'inclination ne plonge pas ses racines dans la vie quotidienne, dans le cœur du quotidien, dans les personnalités en mouvement, s'il ne demeure que ce qu'il à été au moment de sa cristallisation, il porte en lui le germe d'un dépérissement inexorable et la certitude de sa propre autodestruction.
Commenter  J’apprécie          180
ChantalamaChantalama   25 mai 2019
Ils ont tué Jesus !... Apprendre ça en pleine Semaine Sainte, ça fait un coup ! Un frère qui a dirigé vos premiers pas sur la dure route de la vie ouvrière... Un homme qui a libéré votre cerveau et votre coeur de toute contrainte, qui vous a appris que chaque homme doit être lui-même, vrai, et non pas découpé sur un modèle idéal... C'était ça, Jesus Menendez, un homme d'eau et de maïs, ce Jesus qui faisait des miracles dans les plaines de Cuba.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ChantalamaChantalama   25 mai 2019
Rien de ce qui est passionnément vivant ne meurt tout à fait mais se perpétue, se lègue, se transmet, se dépasse. Ainsi l'homme est immortel, comme la vie...
Commenter  J’apprécie          70

Video de Jacques-Stephen Alexis (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques-Stephen Alexis
Laure Leroy - Jacques-Stephen Alexis
autres livres classés : littérature haïtienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3821 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre