AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2707152218
Éditeur : La Découverte (17/01/2007)

Note moyenne : 4.57/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Taos Amrouche a recueilli, réuni et traduit des contes, poèmes et proverbes kabyles qui ont enchanté et marqué son enfance. Dans ces récits, dont la version fixée ici est celle de sa mère Marguerite Fadma Aït Mansour, le réalisme le plus cru et l'humour y côtoient le fantastique et le merveilleux. "Si un poème, un proverbe, grâce à leur forme arrêtée, peuvent être transmis par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
StephanieIsReading
  02 juin 2019
Que ma critique soit belle et se déroule comme un long fil !
Vous l'aurez reconnue, si vous avez déjà feuilleté les premières pages de ce recueil, il s'agit d'une (légère et narcissique probablement, je n'en disconviens pas) modulation de la phrase introductive de chacun des contes kabyles ou, plus précisément, berbères de Kabylie. L'équivalent donc, en quelque sorte, de l'occidental "Il était une fois..."
Ne vous attendez pas à trouver des contes dans une version édulcorée ou policée qui permettrait, éventuellement, de ne pas effrayer les plus jeunes. On se rapproche davantage des contes du moraliste Perrault qui n'hésite pas à faire dévorer grand-mère et petite-fille à la fin du Petit Chaperon Rouge, sans autre forme de procès. N'oublions pas que ce n'est que dans la version des frères Grimm qu'un chasseur fait son apparition et ramène, in extremis, tout ce beau petit monde à une situation finale, sains et saufs.
Chez Taos Amrouche comme chez Perrault, le conte doit à la fois plaire et instruire (placere et docere) et c'est même parce qu'il plait qu'il va réussir à instruire son auditoire (n'oublions pas la tradition orale du conte) ou le lecteur.
Seulement voilà, chez Amrouche, la magie est omniprésente, la langue est davantage poétique et la morale n'est pas explicitée dans le conte lui-même.
Entre chaque conte, Amrouche insère des proverbes ou des chants qui portent en eux une sorte de morale mais elle laisse le lecteur libre de son interprétation et c'est principalement en cela qu'elle se distingue de Perrault.
Et pourtant chaque conte est un grain magique qui s'implante en nous et qui, au fil du temps, germera.
Ma critique est comme un ruisseau, je l'ai contée à des lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
sonia_17
  25 février 2015
magnifique ! je vous le conseille vivement
Commenter  J’apprécie          31
Ttyhjunujuhhrf
  08 novembre 2017
Bhvhvyhvhy
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
StephanieIsReadingStephanieIsReading   02 juin 2019
Qui sait la vérité?... Celui qui a frappé
Et celui qui a reçu les coups.
Commenter  J’apprécie          70
StephanieIsReadingStephanieIsReading   02 juin 2019
Les mains, qu'on les fasse travailler
Ou qu'on les économise,
La terre les mangera.
Commenter  J’apprécie          30
StephanieIsReadingStephanieIsReading   02 juin 2019
Mon conte est comme un ruisseau, je l'ai conté à des Seigneurs.
Commenter  J’apprécie          30
StephanieIsReadingStephanieIsReading   02 juin 2019
Que mon conte soit beau et se déroule comme un long fil !
Commenter  J’apprécie          30
hlamribenhlamriben   18 février 2017
La route est longue pour celles qui poussent des youyous !
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Taos Amrouche (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Taos Amrouche
Taos Amrouche - Aubade sacrée pour les noces (1971)
autres livres classés : proverbesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1278 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre