AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092821253
Éditeur : Nathan (08/03/1999)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
C'est l'histoire d'un nouveau Noé. Sous la pluie qui ne s'arrête plus depuis des mois, un homme construit une machine dans sa maison, une fusée qui l'emmènera avec sa femme et son fils loin de cette Terre promise au déluge.
Le héros est ce fils, adolescent un peu étouffé entre ses parents depuis qu'il n'y a plus école et que ses amis ont quitté la ville les uns après les autres. Au hasard d'une des dernières balades en ville, il croise Aïcha, jeune fille égar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
JulyF
  20 septembre 2012
C'est l'histoire d'un nouveau Noé. Sous la pluie qui ne s'arrête plus depuis des mois, un homme construit une machine dans sa maison, une fusée qui l'emmènera avec sa femme et son fils loin de cette Terre promise au déluge.
Le héros est ce fils, adolescent un peu étouffé entre ses parents depuis qu'il n'y a plus école et que ses amis ont quitté la ville les uns après les autres.
Un roman catastrophe, porteur d'espoir cependant. La machine décollera-t-elle un jour ? Les personnages y monteront-ils tous ? Les questions nous tiennent jusqu'au bout.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   07 octobre 2017
« La Terre, comme vous le savez, est mal partie. Combien de temps cette pluie tropicale que nous avons nous-mêmes déclenchée va-t-elle durer ? Un an ? Dix ans ? Cent ans ? Personne ne peut le dire. En conséquence, de combien de mètres, ou de centaines de mètres, l’eau va-t-elle monter ? Cela non plus personne ne peut le dire. Ce qui va se passer ensuite, par contre, nous pouvons le prévoir : isolée des rayons du soleil par le bouclier de nuages, la Terre va se refroidir. Toute cette eau déversée va geler, et notre planète connaîtra un nouvel âge glaciaire. Il durera combien de temps ? Dix mille ans, cent mille ans, plus peut-être, avant que le ciel à nouveau se dégage, que le sol se réchauffe, que les forêts renaissent, que les prés reverdissent. Je ne sais pas. Personne ne peut le savoir. Et combien d’hommes survivront ? Beaucoup, je pense. Néanmoins, beaucoup mourront, et ceux qui survivront auront à affronter des conditions bien dures, dans un environnement entièrement nouveau… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   07 octobre 2017
Outre ces animaux « de base », comme on les appelait, papa avait tenu aussi à embarquer des merles, des corneilles, des tourterelles, et même quelques moineaux et autre gobe-mouches. Ceux-là avaient été capturés sans trop de mal grâce à des pièges disposés sur les murs ou le rebord des fenêtres. Mais pour ce qui était de leur sexe et de la future reproduction, il fallait s’en remettre à la chance…
Le plus difficile à faire admettre à maman, ça a été les araignées. En l’occurrence, quelques spécimens de ces arachnides brun-roux, à longues pattes, qui sont les compagnons familiers des maisons et se nomment des pisaurides.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   07 octobre 2017
J’avais entendu dire je ne sais plus par qui qu’Aïcha était la fille d’un harki. Mais, à supposer que je l’aie su, j’ignorais ce que pouvait bien être un harki. Je pense que ça avait un rapport avec la guerre d’Algérie, dont mon père parlait parfois, même s’il était bien trop jeune pour l’avoir faite. Ce que je n’ignorais pas, par contre, c’est que les harkis habitaient très en dehors de la ville, dans une cité où je n’avais jamais mis les pieds, et qui n’avait pas très bonne réputation. J’avoue que je ne m’étais jamais vraiment penché sur le problème, même si je savais bien qu’il y avait un rapport avec le fait qu’Aïcha manque si souvent la classe et qu’elle soit si en retard. Parce qu’elle est nettement plus vieille que moi, quinze ou peut-être quinze ans et demi. Elle se met du rouge à lèvres, ses cheveux sont nattés à l’africaine, elle se donne une vague allure punk. Ou punkette. Bref, c’est une jolie fille, qui a… hum, tout ce qu’il faut partout, si vous voyez ce que je veux dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   07 octobre 2017
Cela doit être difficile d’enseigner l’Histoire quand « son tissu se défait comme un pull-over quand on tire sur une maille » – comme nous le disait, la semaine dernière, monsieur Ferniot. Et encore plus vain de faire des cours de géographie quand elle se modifie tous les jours, à mesure que l’eau ronge les côtes. Et d’ailleurs, le père Ferniot ne vient plus. Quant au français… qui a envie de lire ou d’écrire, aujourd’hui ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   07 octobre 2017
Mais c’est mon père. Je le connais depuis longtemps, je veux dire depuis toujours, et j’ai l’habitude de ses tenues négligées, sa barbe de trois jours, son « allure de clochard », comme le dit parfois maman. Et puis par les temps qui courent…
Une drôle d’expression, « les temps qui courent ». Parce que les temps, ils ne courent plus, ils dégoulinent, ils coulent. LES temps ? Je devrais dire LE temps, bien sûr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Jean-Pierre Andrevon (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Pierre Andrevon

Imaginales, conférence sur les catastrophes (extrait)
Une conférence avec Christophe Lambert, Alain Grousset, Jean-Pierre Andrevon et Vincent Gessler
autres livres classés : délugeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le passager de la maison du temps

Comment s'appelle le héro ?

Luc de Melun
Jean-Pierre Andrevon
Mathis Haug
Julie Fuchs

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Le passager de la maison du temps de Jean-Pierre AndrevonCréer un quiz sur ce livre