AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782081449534
324 pages
Éditeur : Flammarion (03/04/2019)
3.22/5   16 notes
Résumé :
« Le courage ce n'est pas l'absence de peur, c'est savoir l'accepter et l'affronter. »
Maggie vit avec ses deux frères, dans une communauté coupée du monde. Elle, c'est celle du milieu, celle que personne n'écoute. Un jour Maggie rencontre Una, une fille de l'extérieur qui lui demande de l'aide. Maggie y voit la chance d'être enfin remarquée. Mais la loi est claire : il est interdit de s'aventurer au-delà des frontières...
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,22

sur 16 notes
5
1 avis
4
1 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis

Elodieuniverse
  19 avril 2019
Voilà une dystopie jeunesse accessible dès 13 ans. Maggie est une jeune fille qui a du mal à trouver sa place dans ce monde, dans cette société, dans sa famille où le premier-né est le plus important. Elle est, alors, en quête d'attention et en Una, la vagabonde, elle voit la meilleure façon de prendre de l'importance. En voulant la livrer à sa communauté, elle va faire une découverte qui risque de bouleverser tout leur monde. N'est-ce pas ce que l'on ne connaît pas qui nous fait le plus peur? Est-ce si bien d'être le premier-né, celui qu'on entraîne pour faire la guerre et que l'on ne revoit jamais? Maggie va s'apercevoir que tout n'est que mensonge, que la vérité est cruelle. Elle va devoir affronter ses peurs, faire preuve de courage et de ténacité. C'est un livre sur l'amitié, la différence mais surtout le courage. J'ai quelques questions sans réponse mais le dénouement est à la hauteur de l'histoire. (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          300
orbe
  19 avril 2019
Maggie est jalouse de son frère Jed car elle est la cadette dans une ville où seuls les aînés ont droit aux honneurs et à la considération de tous.
En contrepartie, une fois qu'ils ont fêté leur quatorze ans, ils partent, tous sans exception, défendre leur pays. Et aucun n'est jamais revenu sans que l'on sache vraiment ce qu'ils sont devenus.
A la veille du départ de Jed, Maggie fait une rencontre étonnante. Elle fait la connaissance d'Una, une jeune fille, qui appartient au peuple tant redouté des vagabonds.
Grâce à elle, la jeune fille va comprendre que le monde extérieur n'est peut-être pas celui qu'on lui a présenté mais elle a interdiction de franchir les contours du village...
Un roman qui surprend avec cette règle insurmontable des premiers-nés qui rend le monde de l'enfance de l'héroïne profondément injuste.
Il lui faudra beaucoup de courage et de lucidité pour surmonter ses certitudes et se battre contre une société du secret qui étouffe les familles.
La seconde partie du roman est celui du combat et de la nécessité de vaincre ses peurs pour protéger ceux que l'on aime.
Une lecture dynamique qui prend la forme d'une enquête. A lire !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Alma93
  03 mai 2019
Une dystopie au scénario appétissant, qui m'a rappelé le scénario de l'autre récente dystopie jeune ; "Marqués" d'Alice Broadway (mais "Marqués" est pour moi plus profond que ce livre-ci).
Dans une communauté coupée du monde, les habitants sacrifient leurs premiers-nés , "ceux qui ont l'étoffe des héros", qui partent pour la "guerre sans bruit". Leurs ennemis sont ceux qui vivent hors de la communauté , appelés "les vagabonds", "sales, dangereux, sournois comme des serpents".
Les deux mondes vont bien sûr se rencontrer et faire voler en éclats les préjugés…
Je trouve le thème intéressant et nécessaire, à savoir comment on peut lobotomiser le cerveau d'une population en lui faisant croire que l'étranger peut être la cause de tous ses maux…
Ensuite, rien de spécial dans le style d'écriture, qui se limite aux actions de la trame. Les personnages sont manichéens, leurs caractères sont grossièrement dépeints et ils n'ont rien d'innatendu. Tout se termine en happy end où les méchants sont punis et la gentille Maggie (personnage central de l'histoire) portée aux nues. Rien de bien réaliste, et des questions subsistent. Quelle était le but de cette guerre sans bruit ? Comment La Maire Mme Anderson n'a pu être défendue par son réseau ? Pourquoi les adultes de l'histoire sont-ils si mous ? Pourquoi M Opal n'a t-il tout simplement pas été tué ?

Pour moi c'est une bonne base de scénario, mais qui gagnerait à être un plus approfondie, cela reste trop superficiel et attendu.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Minimouthlit
  25 mai 2019
Le scénario de Celle du milieu m'a tout de suite fait penser à un vieux film de Night Shyamalan, le village. On retrouve cette même communauté coupée du monde où règne la peur de l'extérieur et tout particulièrement des attaques de l'extérieur, les vagabonds étant considérés comme des personnes dangereuses et sournoises. D'entrée de jeu, on sait qu'il y a anguille sous roche et on attend le twist de fin ce qui confère un côté assez prévisible au roman. Oui, le thème n'est pas le plus original, mais sa mise en scène est parfaitement orchestrée. C'est un type d'histoire déjà vu, certes, mais c'est bien fait et bien ficelé. Personnellement, ça suffit amplement à mon bonheur.
J'ai tout particulièrement aimé la manière dont Kirsty Appelbaum décrit cette société au travers des yeux de Maggie, cette jeune fille de douze ans complètement invisible. Tout tourne toujours autour des aînés : ce sont les plus courageux, ceux qui vont sacrifier leur vie pour leur ville. Maggie, elle, n'est encore qu'une enfant autocentrée sur ses propres problèmes et incapable de voir au-delà. N'étant qu'une cadette, elle n'a pas et n'aura jamais la reconnaissance que peut avoir un aîné, et ce, malgré tous ses efforts. Au contraire, dès qu'elle accomplit quelque chose de bien, le mérite revient quand même à son grand frère. Alors, quand l'opportunité de capturer une vagabonde se présente, elle est prête à tout pour y parvenir afin d'être reconnue pour une fois dans sa ville. Elle ignore encore que c'est justement cette rencontre qui lui ouvrira les yeux et lui permettra de voir au-delà de ses propres problèmes et surtout de l'éducation qu'on lui a inculquée.
Malgré tout, il me manque peut-être quelques petits éléments que j'aurais voulu voir davantage développés dans le livre : qu'est-il vraiment arrivé au monde, qui est l'ennemi dans cette guerre sans bruit ? Peut-être que l'autrice a voulu nous laisser le plus dans l'ignorance possible comme l'est Maggie afin de mieux jouer avec nous. Il n'empêche qu'une partie de moi a envie d'en savoir plus. J'aurais peut-être voulu également une fin un peu plus sombre. Il ne s'agit néanmoins que d'un goût personnel et il ne faut pas non plus oublier que ce livre est destiné à des jeunes à partir de onze ans.
Lien : https://minimouthlit.com/201..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mallou14
  26 juillet 2019
Il n'a pas fait long feu celui-là ! À peine quelques heures et je l'avais fini. Ce livre était tout ce que j'attendais lorsque j'ai commencé ma lecture. Sa couverture m'avait attirée au premier coup d'oeil et j'avais lu un avis qui comparait ce livre au film le Village dont j'avais bien apprécié le concept, je me suis donc lancée dans la lecture et plus moyen de m'arrêter. Un vrai page-turner !
Dans le village dans lequel vit Maggie, les premiers-nés sont adulés. Partants à 14 ans dans un camp pour se préparer à la Guerre sans bruit afin de protéger la famille restée au village. Difficile alors pour le reste de la fratrie de se faire une place, n'étant jamais crue, jamais glorifiée, forcée de vivre dans l'ombre de l'ainé. C'est le cas de Maggie, celle du milieu, entre Jed, le premier, et l'adorable Trig, le plus jeune.
J'ai beaucoup aimé l'ambiance que dégage ce livre. Les chapitres sont courts, le style de l'autrice est bref et intense, les pages défilent à une vitesse folle. J'ai apprécié être happée par ce récit, c'est exactement le genre de lecture qu'il me fallait. le livre est classé jeunesse mais il aborde des sujets sensibles tels que la guerre et la perte des êtres chers.
Au cours de ma lecture, je me suis révoltée devant tant d'injustice pour ceux qui ne sont pas nés les premiers. Ils ne sont jamais pris au sérieux, même pas par leurs propres parents, jamais récompensés malgré les efforts qu'ils fournissent… Mais le sort des ainés n'est pas plus enviable non plus… Et si, en plus de cela, la vérité était tout autre ?
Bref, Celle du milieu de Kirsty Applebaum est une lecture que j'ai dévorée en peu de temps. J'ai été touchée par l'histoire de Maggie et d'Una qui vont devenir amies dans un monde qui leur dictait pourtant de se méfier l'une de l'autre. D'autres personnages viennent ajouter de la force au récit, la vérité se fraye un chemin petit à petit. J'ai toutefois trouvé la fin un peu rapide mais ça n'a en rien entaché ma lecture. J'en garderais un bon souvenir !
Lien : https://thenotebook14.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Ricochet   16 juillet 2019
Malgré un scénario prometteur, sans être novateur, il manque une dimension à ce roman où l'ensemble des problèmes se résout trop vite sans laisser naître le suspense.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ElodieuniverseElodieuniverse   16 avril 2019
Jamais personne ne croit une cadette. Pas même ses parents.
Alors qu'un premier-né, n'est-ce pas, tout ce qui sort de sa bouche vaut la peine d'être écouté religieusement.
Commenter  J’apprécie          200

autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3705 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre