AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782203038271
48 pages
Éditeur : Casterman (30/11/2011)
4.05/5   96 notes
Résumé :
La toute-puissance de Merlin est remise en question.
Sous peine de perdre le prestigieux poste d'Enchanteur de Kaamelott, il devra prouver ses pouvoirs et affronter les mages qui viendront le défier. Le sombre Elias de Kelliwic'h parviendra-t-il à vaincre Merlin en duel et prendre sa place auprès du Roi Arthur ?
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
4,05

sur 96 notes
5
10 avis
4
9 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

Dionysos89
  06 février 2013
Acheté aussitôt sa sortie (fin 2011), le Duel des Mages poursuit l'aventure de la bande dessinée Kaamelott en exploitant de bonnes bases et en tentant, avec parcimonie, de régler ses défauts récurrents.
À grands renforts de magie et de bataille, on retrouve avec un plaisir énorme et non dissimulé les « défis de Merlin » et les « batailles rangées » de la série télé : la légende loupe une marche, mais ici c'est bien le but ! En effet, Alexandre Astier se plaît toujours autant à développer les intrigues de son Livre I avec ici l'incompétence relative de Merlin, dont la place est remise en question. Non seulement, nous redécouvrons sous un nouveau jour l'affrontement avec Elias de Kelliwic'h, mais en plus nous abordons de manière efficace un univers plus étendu autour de la question druidique en Bretagne. C'est bien là un des avantages certains du format bande dessinée, puisqu'avec le dessin, il n'y a pas besoin de budget pour faire apparaître une boule de feu ou une pluie de pierre ! Steven Dupré, dont je n'apprécie toujours pas le trait (pas à sa juste valeur, diront certains), s'en donne à coeur joie pour faire débouler aigle démoniaque et créatures fantastiques pour définitivement nous convaincre que Kaamelott est une perle de la fantasy grand public à la française.
Une relecture et un approfondissement intéressant ici, qui me semble compliqué d'aborder sans passif sur la franchise Kaamelott, même si les gags fonctionnent toujours admirablement bien. À noter que, contrairement aux six premiers tomes, la fin de celui-ci conduit implicitement à une aventure plus développée et plus linéaire : la Contre-attaque en Carmélide (Tome 7) sera-t-elle la première mise en oeuvre du duo Merlin-Elias ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Luniver
  08 septembre 2020
De tous les résidents de Kaamelott, Merlin n'est pas vraiment considéré comme le plus compétent. Et ça va même de mal en pis pour lui, car si on le voit lancer quelques sorts dans les premiers livres (de travers, ou pas toujours ceux qu'il avait l'intention de lancer en première intention, soit. Mais des sorts quand même), par la suite, on le voit carrément échouer dans une préparation d'eau bouillante. Question prestige, ça laisse à désirer.
Cette bande dessinée vient, en partie, réhabiliter Merlin : oui, Merlin sait lancer des sorts ; oui, Merlin sait invoquer des familiers ; oui, la pluie de pierres, elle peut tomber. Quant à savoir si ses compétences pourront surpasser celles d'Elias de Kelliwic'h, c'est une autre histoire… Mais quand même, le doute est permis : plus qu'une question de compétence, c'est peut-être une certaine vision de l'utilité de la magie qui cause des ennuis à l'enchanteur officiel du royaume…
J'ai beaucoup apprécié ce volume : d'abord pour l'aspect visuel de la magie, qui peut enfin s'exprimer dans toute sa grandeur (les effets spéciaux restent assez limités dans la série) ; ensuite, pour redorer le blason de Merlin, qui doit être le personnage le plus ridiculisé de la série jusqu'à aujourd'hui ; et dans le même registre, pour souligner le côté altruiste de Perceval et Karadoc, qui ne sont généralement pas présentés comme des flèches non plus, mais qui sont quand même les seuls à soutenir les copains quand le besoin s'en fait sentir.
Il y a un côté très humain dans cette bande dessinée (jusqu'à Arthur qui soutient avec la mauvaise foi la plus assumée son enchanteur, qu'il est pourtant le premier à torcher quand les choses tournent mal), qui rend les personnages encore plus attachants (si c'est vraiment possible).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Popotte
  09 juillet 2020
Dans ce sixième tome on retrouve nos savoureux compagnons, mais surtout Merlin et Elias qui doivent s'affronter pour un duel ! Et quel duel, un de ceux à la hauteur des aventures que l'on à pu suivre dans la série. Et c'est un régal de retrouver l'humour bien particulier de Kaamelott. Un album très réussi encore une fois.
Commenter  J’apprécie          130
Kenehan
  24 janvier 2015
Challenge Petits Plaisirs 2014/2015

Un opus que j'ai bien aimé. Merlin est à l'honneur dans ce "Duel des mages" de même que la magie. Pour les connaisseurs, le Merlin kaamelottien est aux antipodes de sa légende. Druide qui rate ses sortilèges, multiplient les erreurs, les incompétences mais qui reste des plus attachants. Pourtant, sous la pression des chevaliers de la Table Ronde, Arthur n'a d'autre choix que de s'enquérir d'un bon magicien. Nait alors l'idée de ce "Duel des mages".

Les situations sont amusantes avec une petite dose de suspense pour ne pas tomber dans quelque chose de trop bon enfant. L'implication de nouveaux personnages en la personne de quelques mages jamais vus jusqu'ici apporte son lot d'humour. L'aspect "fantasy" est plus que jamais de rigueur avec une flopée de sortilèges aussi drôles que foireux et quelques nouvelles créatures.

Maintenant que mon visionnage de la série est terminée, je vais probablement poursuivre l'aventure avec les tomes restant pour faire durer le plaisir d'être dans cet univers un tout petit peu plus longtemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
dlcb26
  13 octobre 2021
Je suis fan de Kaamelott depuis ses débuts. J'étais sceptique quant au passage au format BD. Certains des premiers tomes m'ont déçue, manquant du peps et de cet humour doux-amer parfois tranchant du format TV. Il est vrai que la trace écrite limite les grossièretés si on veut garder un public large...
Dans cette aventure s'affrontent Elias et Merlin. C'est une aventure annoncée comme "originale", ne reprenant pas un des épisodes de la série, mais pour les inconditionnels il n'y aura pas de vraie/ réelle surprise dans le scénario, mais quand même la joie de retrouver le "ton" (gros mots en moins) et les caractères bien trempés de chacun des personnages.
J'ai bien ri à certains passages.
Un bémol pour Guenièvre qui me semble mal servie physiquement sous le trait de crayon.
En bref : un bon moment, une tranche e rigolade à la Astier, un peu "trash" que la série Tv mais on s'amuse quand même.
PS : fan de Arthur et de Perceval !
PS 2 : c'est ma 100ème lecture de l'année !
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (2)
Actualitte   12 décembre 2011
On ne félicitera jamais assez Steven Dupré pour son coup de crayon magistral nous permettant de reconnaître sans erreur possible les trombines des acteurs et d'admirer des décors et costumes hollywoodiens (quel boulot pour dessiner les cottes de mailles) !
Lire la critique sur le site : Actualitte
Sceneario   06 décembre 2011
Un épisode arthurien aux accents de magie et de fantaisie qui pourra trouver sa place au pied du sapin.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   09 octobre 2012
Léodagan : Je peux vous dire que si j’avais su la tannée que c’était, votre excursion à la noix, je serais resté chez moi !
Arthur : C’est pas encore trop tard ! Vous faites demi-tour, vous marchez tout droit pendant quinze jours et vous arrivez pile en Carmélide !
Guenièvre : Eh ben moi, ça me fait du bien de me promener un peu ! Toujours enfermée à Kaamelott, c’est pas la rigolade tous les jours !
Arthur : Je vous signale que personne vous tient spécialement enfermée à Kaamelott ! Je peux même vous dire que si vous me débarrassiez le plancher un peu plus souvent pour prendre l’air, je m’en porterais pas plus mal !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Dionysos89Dionysos89   11 avril 2012
Arthur (à ces soldats en train de combattre l'armée ennemie) : AU SUD ! ON A DIT AU SUD ! BANDE DE DÉBILES ! C'est pas croyable ! Ils pigent rien ! Rien !
Léodagan : Ce qui est pas croyable, c'est que ça vous surprenne encore.
Arthur : Ce qui me surprend, c'est qu'en tant que responsable de leur formation, vous ne vous sentiez absolument pas concerné par le fait qu'ils sont plus nuls les uns que les autres !
Léodagan : Ça fait des années que je vous répète qu'ils sont pas capables d'apprendre la signalisation des drapeaux ! Vous voulez rien comprendre !
Karadoc : Les drapeaux, c'est trop dur à comprendre...c'est bien simple, même moi j'y arrive pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
SurbookeeSurbookee   31 août 2012
Élias, à propos de Perceval et Karadoc : Vous pouvez dire aux deux asticots qui vous suivent de s'abstenir d'adresser la parole à mes assistants ?
Merlin : Oui bah, ça va ! Ils leur tiennent pas la jambe, ils les saluent ! Détendez-vous !
Élias : Vous leur expliquerez qu'on n'est pas au marché aux volailles et que s'ils sont venus là pour se faire des copains, il valait mieux qu'ils restent à la taverne.
Merlin : Mais c'est bon ! On a compris que vous étiez un terrible !
Entre vos défroques noires et votre barbichette de vicelard, on a bien reçu le message ! Vous pouvez autoriser vos assistants à dire bonjour, ça va pas nuire à votre style !
Élias : Si votre style à vous, c'est dire bonjour et tripoter des herbes sans jamais faire un sort, il faut laisser tomber la magie et ouvrir une boutique de tisanes, grand salsifis !
Merlin, se jetant sur Élias : Pas besoin de magie pour vous claquer le pif !
Élias, prêt à parer : Pas besoin de magie ? Alors vous avez vos chances !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
johnowen9johnowen9   29 janvier 2013
Les Chevaliers de la table ronde à propos de Merlin:

Calogrenant: Ca devient plus possible! Il réussit même pas un sort sur dix!
Léodagan: Et quand il réussit, c'est pas le bon.
Perceval: Moi, pourtant il m'a toujours paru fiable ce gars-là.
Karadoc: Pareil. Mais peut-être la barbe qui joue...
Perceval: Ouais, la barbe, ça impressionne.
Arthur: La barbe, ça impressionne? C'est tout ce que vous avez à dire?
Karadoc: Non mais il y a pas que la barbe...
Perceval, en parlant d'Arthur: D'ailleurs, vous, une fois, vous vous étiez laissé pousser la barbe: vous aviez juste l'air d'un gros dégueu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LuniverLuniver   08 septembre 2020
MERLIN — Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire d'assistant ? Vous faites une insolation, c'est pas possible ! Vous allez pas me dire que vous êtes sérieusement en train de vous proposer comme assistants ?
PERCEVAL — Et pourquoi pas ?
KARADOC — On est pas assez bons pour vous, grand sifflet ?
MERLIN — Précisément ! Vous êtes pas assez bons pour moi ! Il vous manque quelques notions de druidisme, si vous voulez mon avis...
KARADOC — À vous aussi, il manque des notions de druidisme ! Sinon, vous seriez pas obligé de vous taper des duels !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Alexandre Astier (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Astier
Alexandre Astier est fier de présenter la bande originale "Kaamelott – Premier Volet", composée et orchestrée par lui-même et enregistrée à Lyon avec l'Orchestre National de Lyon sous la direction de Frank Strobel. Dans la Claque ITW, il parle de son travail et dévoile ses premières claques cinématographiques, ses inspirations et ses musiques favorites qui influencent ses créations. Sortie fin novembre, cette bande originale existe en prestigieux coffret collector, paru en édition limitée.
Découvrez toutes les vidéos sur la plateforme dédiée de La Claque Fnac : https://www.laclaquefnac.com
+ Lire la suite
autres livres classés : légendes arthuriennesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Alexandre Astier

Un court-métrage lui a valu des récompenses partout dans le monde, lequel ?

Vae Victis
Dies Irae
Kaamelott
In Medio Stat Virtus

12 questions
85 lecteurs ont répondu
Thème : Alexandre AstierCréer un quiz sur ce livre