AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070787427
Éditeur : Gallimard (19/02/2009)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Au commissariat de Quarto Oggiaro, quartier populaire et torride de Milan, l'atmosphère est quasi irrespirable. Les policiers, quel que soit leur grade, laissent éclater leurs passions négatives : rancœurs, traîtrises, haines, bassesses. L'inspecteur Ferraro, héros récurrent apparu dans Pourquoi tuons-nous ?, voit, outre une situation professionnelle difficile, sa vie affective tourner au désastre. Mais le vrai sujet du livre reste la mafia : un monde sans pitié, da... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
mercutio
  24 mai 2014
L'exubérance de Gianni Biondillio s'exprime de la première à la dernière page dans une sorte de Po charriant pèle-mêle analyse (assez superficielle) de la société italienne, souvent intéressante grâce aux détails et points de vue, descriptions des quartiers et de leur faune, digressions quelquefois un peu longues pour introduire les personnages, dialogues enlevés n'évitant pas toujours la lourdeur et, presque juste parce qu'il le faut bien, sujets d'enquêtes policières dans lesquelles le banal ou l'insignifiant sont généralement les vrais points d'accès à la résolution des questions essentielles. Soit, analogiquement parlant, un genre de polar-spaghetti puisqu'il suffit de tirer avec suffisamment de persévérance une des extrémités du contenu pour venir à bout de la totalité de l'assiette.
Pas de génie policier, ni de superflic musclé mais des personnages étonnamment bien campés, tous plus humains les uns que les autres, c'est-à-dire plutôt faibles et faillibles mais si attachants, à commencer par Ferraro et Lanza, une vraie trouvaille celui-là!
La mort au coeur démarre comme un diesel et finit en turbo, sauce piquante.
J'ai finalement décidé de plutôt bien aimer, de même qu'on ne peut pas ne pas aimer l'Italie, même quand il pleut.
PS: Petit exercice pour les amateurs de westerns, reconnaître (l'auteur, ni la traductrice, ni l'éditeur ne fournissent aucune aide) l'impérissable parole d'un célèbre cow-boy jouant sa vie dans le duel final et le film de Sergio Leone dont elle est extraite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Gianni Biondillo (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gianni Biondillo
Cercle Polar : William Boyle, Gianni Biondillo, Olivier Norek... trois bons polars à lire cet... .
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1753 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre