AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782375680223
302 pages
Éditeur : Editions du chat noir (02/11/2016)
3.45/5   11 notes
Résumé :
En Sibérie, Darya Kovalevski, jeune orpheline, est passeuse de drogue pour un ami mafieux. Ce boulot dur et solitaire lui convient parfaitement car, depuis l’accident de voiture qui a coûté la vie à ses parents, elle souffre d’une étrange affliction : elle voit les vivants tels qu’ils seront le jour de leur mort. Une épreuve difficile à vivre au quotidien, surtout qu’elle s’accompagne des apparitions fréquentes d’un fantôme dont Darya ne comprend pas le langage. Un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,45

sur 11 notes
5
0 avis
4
4 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

Eliala
  28 juin 2020
Dans l'ensemble, j'ai apprécié ma lecture, même si plusieurs points m'ont laissé sceptique.
En points positifs :
- le décor, original. C'est d'ailleurs ce qui m'a intrigué dans ce roman, le fait qu'il se déroule en Russie. On peut dire que ce choix là est une réussite pour ma part, j'ai vraiment eu l'impression de voyager là-bas.
- La plume fluide.
- L'univers, original alors que c'est plus difficile de sortir du lot avec une histoire de vampires. Les questions de Vénérable, Insoumis, la mythologie du vampire m'ont vraiment surprise. D'ailleurs, j'ai bien aimé suivre tour à tour les différents personnages, avec une préférence pour Kassian et Syssoï. Ce dernier est d'ailleurs mon personnage favori pour le roman.
- Même si je critiquerai ce point plus-bas aussi, j'ai bien aimé le personnage de Rempert et le fait qu'il devienne sénile avec l'âge.
Maintenant, les points qui fâchent. Je précise qu'ils sont subjectifs, ce n'est que mon avis ! D'autres n'y verront peut-être pas de problèmes. Attention aussi à d'éventuels spoilers.
- La romance entre Darya et Rempert. Je ne l'ai pas trouvée crédible. Au premier chapitre, on nous présente Darya comme un personnage froid, débrouillard, qui sait s'imposer. En revanche, le côté débrouillard reste, c'est ce qui m'a permis de l'apprécier un peu.
- Aussi, Pi et Gordeï. Un lien les unit à Darya, mais je n'ai pas eu l'impression d'avoir affaire à des mafieux. Ils auraient tout aussi bien pu faire autre chose que cela ne m'aurait pas surprise. En fait, j'aurais apprécié voir les deux facettes, celles d'hommes attachants, mais voir aussi plus la réalité de leur métier. Et ça manquait.
- Darya manque un peu de profondeur aussi pour cette raison : elle a un pouvoir (celui de voir l'apparence des gens le jour de leur mort), mais qui est traité de façon assez superficielle. Il y a bien des explications vis à vis de son passé, puis l'évolution avec la prêtresse qui la hante, mais je suis restée extérieure à ça, j'ai plus eu une impression de facilité scénaristique pour résoudre des points de l'intrigue sur les recherches de Rempert. Après, il y a un tome 2 et je suis curieuse de voir où cela mènera, je ne demande qu'à changer cette impression.
En somme, il y a beaucoup de choses à dire sur ce roman. Ce n'est que mon avis, subjectif, mais je lirai le tome 2 avec intérêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FungiLumini
  27 décembre 2016
J'ai découvert Lydie Blaizot grâce à ses nouvelles, dans le recueil Âme ténébreuse, coeur lumineux – du sang pour l'adagio – et dans Vampire malgré lui – Noblesse d'âme. J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure et les univers qu'elle nous présentait et j'ai donc décidé de me lancer dans un de ses romans avec Larmes de Cendres. Cette série sera composée de deux tomes (1/ Prémices et 2/ Cabale).
Darya, l'héroïne de ce roman est une jeune orpheline qui gagne sa vie en passant de la drogue à travers la montagne. Alors que la météo décide de la fin de ces passages, elle se voit confier une autre mission : aider un dandy italien en lui servant de guide de la région. Darya subit ce qu'elle considère comme une malédiction depuis la mort de ses parents : elle voit les gens tels qu'ils seront au moment de leur mort et elle est hantée par le fantôme d'une femme d'un autre temps. Seulement, les choses sont différentes avec l'italien : Rempert lui apparaît « normalement ». Elle va donc tout tenter pour l'aider dans sa tâche.
Il y a trois perspectives principales dans ce roman : le point de vue de Darya et Rempert, celui d'hommes d'organisations anti-vampires et celui d'un vampire et d'un insoumis (humain qui a résisté à sa transformation en vampire, mais qui en garde de graves séquelles). Leurs chemins vont se croiser à plusieurs reprises, car ils sont tous à la recherche de la même chose : un coffret en bois ainsi que le Vénérable qui pourra les aider à déchiffrer son contenu. Où se trouve la clé du coffre? Quel secret renferme-t-il ?
Le récit se déroule en Russie. On découvre les paysages de la montagne, mais aussi les villes ouvrières, les forêts et le cours de la rivière Tom. La nature y est magnifiquement décrite, mais elle montre aussi son côté sombre, prédateur. Ce n'est pas seulement un bel environnement, c'est aussi un redoutable ennemi pour qui ne sait pas s'y débrouiller. le froid est omniprésent et s'immisce partout.
J'ai beaucoup aimé les personnages de ce roman et en particulier Darya et Rempert. Elle est une orpheline qui n'arrive pas à se détacher de son passé et qui est asociale à cause de sa malédiction. Lui est un vieux vampire qui perd la mémoire et qui a de nombreux ennemis. L'équipe qu'ils forment est tout à fait atypique, mais fonctionne très bien ! Je me suis tout de suite attachée à ce duo très complice. C'est grâce au chemin qu'ils vont parcourir ensemble qu'ils vont découvrir des secrets sur eux-mêmes qu'ils n'auraient pas soupçonnés auparavant. Par contre, j'ai trouvé que les relations entre les différents personnages du récit – surtout les relations de confiance – évoluaient un peu trop vite. Que ce soit entre Darya/ Rempert, les deux hommes des organisations ou le duo vampire/insoumis, tous ont rapidement instauré un lien de confiance/ d'amitié entre eux en à peine quelques jours, alors qu'ils étaient censés à peine se tolérer pour le bien de leurs missions.
Un élément m'a un peu perturbée dans ma lecture et je ne pense pas avoir déjà vu ça ailleurs : l'auteure appelle ses personnages parfois par leur prénom, parfois par leur nom de famille. La multiplicité des personnages et cette façon d'alterner les prénom/nom d'un même personnage (surtout qu'il s'agit de noms d'origine étrangère) m'a un peu perdue au début. le fait d'utiliser le nom de famille de Darya pour la désigner mettait une certaine distance, qui a un peu refroidi mon attachement au personnage. Heureusement pour la suite de l'histoire, ce sont les mêmes personnages qui reviennent et on associe plus facilement les noms et prénoms au fil du récit.
J'ai très envie de vous parler de la fin, mais je ne vais pas le faire, car j'ai peur de vous spoiler. Je peux juste dire que j'ai vraiment hâte d'avoir le tome 2 entre les mains !😉
Petit détail esthétique : j'ai bien aimé les en-têtes des chapitres, les motifs entre certains paragraphes et la typographie des numéros de page. Je trouve que ces éléments correspondent bien à l'ambiance générale du récit. Ce sont des petites choses comme ça qui font du livre un bel objet et qui augmentent le plaisir de lecture !
Un premier tome prometteur dans lequel j'ai apprécié me plonger ! Des duos de protagonistes hors du commun pour une histoire atypique, je recommande ce roman et j'attends la suite avec impatience !
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Galleane
  18 décembre 2016
Intriguée par son résumé, par quelques éléments mis en avant, et voulant avec ce titre partir dans des contrées que j'ai peu explorées en littérature, j'ai voulu me lancer dans ce premier tome.

En ce qui concerne la partie dépaysement, j'ai été servie. Les paysages enneigés ce n'est pas forcément ce que je préfère fouler dans mes lectures, même si tout dépend de l'histoire produite autour. En pleine période de Noël par exemple, ça peut avoir tout son charme. Quand c'est pour partir dans des pays où le froid règne souvent en maître, comme dans les terres du grand Nord, je dois dire que ce genre de décor m'attire un peu moins. Pourtant c'est en toute connaissance de cause que j'ai souhaité lire Larmes de cendres et pour justement élargir mes horizons de lectures. Si les descriptions sur les environnements parcourus par les personnages sont assez peu nombreuses, j'ai plutôt bien aimé parcourir à leurs côtés les forêts enneigées, les lacs gelés ou encore les petites villes qu'ils visitent sur leur route. On ressent quand même assez bien la différence d'environnement.
Pour l'histoire je suis très mesurée ou plus précisément le contenu n'a pas su m'attirer. Malheureusement je sais que je n'irai pas plus loin dans la série, même si le tome 2 la clôture. Si j'ai aimé quelques idées amenées par l'auteure, comme quelques spécificités liées aux vampires ou aux dons de l'héroïne, ces éléments restent trop peu mis en valeur à mon goût. Je pense surtout aux dons de Darya, notre héroïne, dont finalement les capacités sont très timides et n'ont pas réellement d'incidence dans l'intrigue. J'imagine que la suite verra plus de choses de ce côté-là parce qu'il y a une nette évolution pour Darya seulement à la fin. Mais même si un déclic se fait avec elle dans les dernières pages, j'ai trouvé les nouveautés la concernant franchement limitées. Elle ne peut pas faire beaucoup de choses, mais le peu qu'elle peut faire et les quelques situations auxquelles on assiste ne me poussent pas à vouloir en voir plus.
Au début du roman, Darya se voit confier une mission aux côtés d'un vampire, un vieux vampire qui perd peu à peu la mémoire et qui est schizophrène pour couronner le tout. Je n'ai pas été convaincu par les particularités de Rempert, le vampire en question. de manière générale je n'ai de toute façon pas accroché aux personnages, principaux comme secondaires. Trop peu développés pour moi et le rapprochement qui s'installe pour deux d'entre eux n'était pas crédible à mes yeux. Trop rapide avec des sentiments que je n'ai pas ressentis chez les concernés, que j'ai seulement constatés sans y adhérer. L'auteure n'a pas pris le temps de bonifier les relations qu'entretiennent les différents acteurs de l'histoire et ça amène des situations qui ne marchent pas, pour moi bien évidemment.
Pour en revenir au récit, la mission dans laquelle vont se lancer Darya et Rempert ne m'a pas séduite. le but poursuivi par le vampire n'amène pas un contenu que j'aurai trouvé foncièrement accrocheur et malgré des passages mouvementés, qui n'ont pas apporté de changements d'intérêt chez moi, j'ai trouvé le temps assez long tout au long de ma lecture. J'ai également noté un manque d'explications à certains moments, avec Darya notamment pour la réciter en exemple. Son talent sort du coup un peu de nul part, des zones d'ombre perdurent à la fin de ce tome. Mais globalement, il y a souvent eu des moments où l'auteur n'allait pas au bout des choses, certains faits ont des explications qui sont absentes.

Je déplore vraiment cet avis plus qu'en demi-teinte. Comme toujours, j'aurais tellement aimé avoir un ressenti bien plus positif. Je suis navrée d'avoir eu ce détachement assez prononcé pour les personnages et pour l'histoire. Après c'est à vous de voir si au final, vous avez envie de tenter l'aventure en compagnie de Darya et de Rempert.
Lien : http://bloggalleane.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
UnMondeLivresque
  20 décembre 2016
Tout d'abord merci à Babelio et aux éditions du Chat Noir pour cette lecture. Ce livre a attiré mon attention essentiellement par sa localisation: la Sibérie. C'est un pays que l'on ne croise pas tant que ça, et avec l'hiver qui approchait, une lecture "glaciale" me tentait énormément. Pour le coup, j'ai été servie à ce niveau !
On va suivre Darya, une jeune fille orpheline qui pour survivre travaille pour un ami mafieux très protecteur. Son rôle principal est de passer la drogue. Pour cela, elle est amenée à crapahuter à travers le désert glacial qu'est la Sibérie ce qui lui convient très bien car elle rencontre ainsi très peu de monde. Car oui, notre héroïne n'apprécie pas vraiment la compagnie depuis qu'une malédiction lui fait apparaitre les vivants tels qu'ils seront le jour de leur mort. Elle est résignée à vivre le reste de sa vie ainsi jusqu'au jour où son patron lui propose un étrange contrat: elle doit guider un riche italien, Rempert, à travers cette Sibérie qu'elle connait si bien. Rien d'exceptionnel au premier abord mais lorsqu'elle découvre l'homme quelle surprise a-t-elle de pouvoir l'observer, le corps exempte de toute trace mortelle... Fascinée et émerveillée, Darya mettra tout en oeuvre pour aider Rempert dans sa quête et ce, quel en soit le prix...
Étrangement, j'ai eu du mal a entrer dans l'histoire. Je ne sais pas pourquoi, les 100 premières pages, bien que l'histoire m'intriguait, sont passées lentement et je n'arrivais pas à m'immerger totalement dans l'univers. Mais, passé ce petit flottement, j'ai dévoré les pages restantes sans m'en rendre compte. Pourtant, l'auteure suit un schéma que j'apprécie: elle prend bien le temps de nous décrire ses personnages, son univers, l'environnement. Son écriture est très fluide et simple, tout ce que j'aime. du coup, je n'explique donc pas ce petit passage à vide. Je pense que le livre n'y est pour rien, et que ma fatigue du moment y est en revanche pour beaucoup.
L'ensemble des personnages que l'on rencontre sont vraiment étonnants et attachants.Darya est vraiment touchante: sa malédiction et son statut d'orpheline ont forgé une jeune femme forte et déterminée. Malgré cela, le deuil de ses parents est omniprésent, des cauchemars hantent ses nuits et ce fantôme qui la poursuit est très intrigant. Rempert, ce vampire d'un autre âge est vraiment intrigant. On veut en savoir toujours plus sur lui au fil de l'histoire et encore plus à la fin de ce premier tome... J'ai également énormément apprécié Gordiei et Pi: le mafieux et son garde du corps. J'aurai d'ailleurs aimé les connaitre un peu plus: ils ont un rôle important dans la vie de la jeune fille mais on ne les croise que succinctement. Et même, les duos détonants de Kassian et Syssoi ou Roland et Ecclesio sont intéressants même si encore, je trouve les personnages trop survolés.
C'est incontestablement un roman assez riche et complexe qui met en place une mythologie du vampire qui tient la route. le problème, c'est qu'instaurer autant en si peu de pages fait que l'on passe forcément à côté de certaines choses Alors oui, j'ai apprécié ma lecture, le rythme soutenu de la deuxième partie et les révélations sont fascinants mais pour moi tout ça manque d'approfondissement. L'intrigue est bien menée, mais je reste sur ma fin et ai l'impression d'avoir lu ce livre en diagonale tant certains points me semblent survolés. Je lirais cependant la suite car l'auteure a su me transporter malgré tout.
En conclusion, "Larmes de cendres" est un bon roman où l'atmosphère glacée de la Sibérie est parfaitement retranscrit. Si, pour moi la richesse et la complexité de l'univers sont survolés, les personnages n'ont pas manqué de me toucher. Je lirais la suite avec plaisir avec l'espoir d'un nombre de pages un peu plus important...
Lien : http://un--monde--livresque...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Selvegem
  01 mars 2017
Un livre qui m'attirait énormément, pour sa couverture magnifique et son résumé intrigant !
Darya Kovalevski est une jeune orpheline, habitant en Sibérie... et passeuse de drogue pour un de ses rares amis, un mafieux. Un travail dur, dangereux et solitaire, ce qui convient parfaitement à la jeune femme. Depuis la mort de ses parents dans un accident de voiture, elle évite de s'attacher émotionnellement. Surtout que cet accident a eu une autre répercussion, beaucoup plus étrange : Darya possède maintenant la faculté de voir les vivants comme ils le seront le jour de leur mort... Comme si ce n'était pas déjà assez difficile, un fantôme dont elle ne comprend pas la langue la suit sans cesse !
Un jour, son patron et ami lui propose un boulot différent, qui peut s'avérer potentiellement dangereux : servir de guide à un étranger. Sauf que cet étranger, Rempert Dal Magro, n'est pas un homme tout à fait comme les autres. Il s'avère être un vampire, vieux de plusieurs centaines d'années, et dont la mémoire commence à disparaître. Il a besoin de l'aide de Darya pour retrouver les recherches qu'il avait commencé des années auparavant et qu'il avait soigneusement caché. Mais voilà, ces mystérieuses recherches semblent attirer la convoitise de beaucoup de gens dangereux... Heureusement que Darya a les ressources nécessaires pour s'en sortir !
J'ai lu assez peu des publications des éditions du Chat Noir, mais jusqu'à présent c'est un sans-faute ! Ce premier tome de Larmes de cendres s'avère être un régal du début à la fin, mais surtout s'avère également beaucoup trop court. Je trépigne d'impatience en attendant la suite, je dois dire. L'histoire de Prémices est aussi bon que sa couverture et son résumé : je dis que c'est un coup de coeur !
(Mon avis complet sur mon blog.)
Lien : http://chezlechatducheshire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
FungiLuminiFungiLumini   27 décembre 2016
Sur le pont de la péniche, assise contre le plat-bord, Darya contemplait les étoiles, une bouteille de Tovaritch à ses côtés. Genoux serrés contre la poitrine, elle buvait à petites gorgées savoureuses. L’alcool sortait droit de la réserve personnelle de Droski et il mettait un point d’honneur à toujours avoir la meilleure vodka à disposition. Non par snobisme, mais uniquement par goût. Et parce que c’était la préférée de sa puce, bien entendu. La jeune fille sourit aux astres, perchés haut dans le ciel. Son patron agissait comme un vrai papa poule, elle en avait parfaitement conscience. Une véritable bouffée d’oxygène dans sa vie chaotique. Un second père. Elle grimaça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JennDidiJennDidi   22 décembre 2016
La mafieux observa sa jeune employée, l’air inquiet. Elle le regardait rarement en face. Il s’y était habitué et ne posait pas de question indiscrète, il savait qu’elle avait une bonne raison, même s’il doutait de pouvoir la comprendre. Mais une chose était claire : elle ne supportait pas d’être au contact des gens. Un peu comme si on la mettait en présence de son pire cauchemar.
Commenter  J’apprécie          00
FungiLuminiFungiLumini   27 décembre 2016
Kovalevski aimait beaucoup déambuler en ville de nuit. Les passants, peu nombreux, ne s’attardaient guère et avaient une étrange tendance à ne pas approcher leurs congénères, comme si l’obscurité modifiait les aspirations de chacun. La jeune fille s’accommodait très bien de cette situation.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : malédictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le Bal des vampires

Qui a écrit les "Chroniques des vampires" ?

Stephenie Meyer
Anne Rice
Charles Nodier
Bram Stoker

10 questions
219 lecteurs ont répondu
Thèmes : vampires , fantastiqueCréer un quiz sur ce livre