AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782368923825
163 pages
Éditeur : L'ivre-book (26/11/2016)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
« Elle est la Mort, aveugle et impartiale, crainte autant par les Dieux que par les Hommes. Lorsqu'elle accède à la souveraineté du plus grand royaume terrestre, sa mainmise est sans pitié. Les masques tombent, des plans s'échafaudent dans l'ombre, et les tyrans ne seront pas forcément ceux qu'on aurait crus ». Une grande épopée de fantasy, centrée sur le personnage emblématique de nos cauchemars, celle que l'on ose à peine nommer, et que nos sociétés préfèrent igno... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
DrunkennessBooks
  06 mai 2017
Il est parfois intéressant de se lancer dans des lectures qui peuvent nous surprendre mais il est parfois tout aussi bon de revenir à son genre de prédilection. Pour ma part, il s'agit de la fantasy. Grande adepte du genre, j'ai tendance à m'orienter depuis quelques temps vers des univers particulièrement sombres et a me montré très exigeante.
Mortis est un roman qui a su attirer mon attention, tant le résumé était attrayant : mystérieux et intriguant, il ne dévoile rien de l'histoire tout en éveillant l'intérêt du lecteur. Alors quand Paul Blanchot m'a proposé de le découvrir, je n'ai pas hésité une seule seconde et bien m'en a pris !
Suite aux meurtres de son époux et de son fils, Ciarane sait qu'elle ne pourra obtenir vengeance que dans la Mort. Alors elle se donne à elle complètement, corps et âme, apportant la dévastation sur le Royaume Millénaire. Il est impossible de résister à la Mort et lorsque celle-ci s'étend, il n'y a plus guère d'espoir. Les Dieux prennent peur. Comment lutter contre la Mort alors même que tôt ou tard, elle finira par tous les accueillir ? Crainte de tous, Mortis peut désormais aller à sa guise dans le monde des mortels et commettre des ravages.
Littéraire de formation, j'aime les tournures alambiquées et complexes, ce que je peine parfois à retrouver dans la littérature contemporaine et qui se retrouve plus facilement dans les classiques. Ici, j'ai été plus qu'agréablement surprise de voir que ce type de plume existe encore parmi les auteurs contemporains, qui plus est, français. Paul Blanchot nous fait découvrir en un peu plus d'une centaine de pages un univers fantastique riche et très travaillé. Il est d'ailleurs étonnant de voir à quel point un récit aussi court peut inversement être beaucoup plus profond que des récits qui traînent davantage en longueur. J'ai même regretté que l'histoire se termine aussi rapidement, tant j'aurais aimé rester plonger un peu plus longtemps dans le monde de Mortis. En effet, le roman est très court, quasi une nouvelle, mais d'une efficacité redoutable. Rythmé et sans presqu'aucun temps mort (sans jeu de mots), l'auteur réussit à captiver son lecteur dès les premières lignes du roman. Encore faut-il accepter de se retrouver déconcerté dès le départ et savoir se montrer patient pour comprendre plusieurs pages plus tard et progressivement toute la complexité de l'oeuvre. L'intrigue est amenée petit à petit, laissant au lecteur le temps d'intégrer et d'assimiler chacun des éléments, qui participent à la création d'une mythologie dont il ne fait aucun doute qu'elle a été longuement réfléchie. le hasard n'a pas vraiment de place ici et c'est donc un roman bien structuré auquel nous avons affaire.
En personnifiant la Mort à travers Ciarane, Paul Blanchot en fait un personnage à part entière, qui ne se contente pas d'observer d'un oeil passif le monde qui l'entoure, attendant que la vie quitte les êtres du Royaume Millénaire pour venir la rejoindre. Non, la Mort a décidé de prendre elle aussi sa revanche contre les Dieux, contre le monde qui l'a condamnée dans les ténèbres les plus profondes. Mais sans la vie, la Mort ne peut exister. Elle est elle aussi condamnée. Alors il va lui falloir mesurer ses ambitions. Quand s'arrêtera-t-elle ? Une fois lancée, peut-elle être arrêtée ? J'avoue m'être interrogée au début sur le titre du roman car le chevalier Ornoran apparaît bien comme le personnage principal. du moins, c'est ce que je me disais jusqu'à ce qu'au fil de ma lecture, je réalise qu'à travers ce personnage au courage exemplaire et à la ligne de conduite indéfectible, c'est bien de Mortis dont il est question. Ornoran et Ciarane ne sont que des prétextes pour aborder ce sujet et c'est à travers le regard du chevalier et de ses actions que le lecteur découvre l'immuabilité de la Mort.

Lugubre à souhait, Mortis est aussi un roman captivant. Dans une ambiance apocalyptique, Paul Blanchot fait de la Mort un personnage à part entière, terrorisant et pourtant intrinsèquement lié à la Vie. Merci beaucoup pour m'avoir permis de découvrir Mortis !
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ManonReal
  18 novembre 2018
J'ai découvert l'auteur Paul Blanchot par le biais d'un ami et cet auteur prometteur n'a pas fini de nous étonner! Mortis est une longue nouvelle immergée dans l'Héroic Fantasy, centrée sur un personnage dévastant tout sur son passage, La Mort. Dans cette histoire, Ciarane, une jeune femme convoitée par des Dieux, épouse un guerrier et fait le choix de vivre avec lui. Elle devra ensuite s'unir à la mort pour se venger, je n'en dis pas plus ;)
Tout n'est que mort, y compris les paysages et seul son amour perdu, situé dans une sorte de purgatoire, a pour but de mettre fin à tout cet affront. Ciarane et la Mort ne font qu'un et il faudra beaucoup de courage au guerrier pour l'arrêter.
Je remercie Paul Blanchot pour sa lecture fluide où plusieurs thèmes se mélangent les uns aux autres! Pour les amoureux de la fantasy!
Commenter  J’apprécie          60
Joe391211
  05 février 2017
Voici un livre qui a eu le mérite de me faire entrer dans un univers qui m'a complètement dépaysée. En effet, je n'ai absolument pas l'habitude de lire de la fantasy mais c'est un genre littéraire qui m'intrigue. Donc, j'ai foncé.
Tout d'abord, je suis entrée dans une atmosphère très sombre où au départ je n'ai pas tout compris je dois dire. Je me demandais vraiment où l'auteur voulait m'emmener. Puis au fur et à mesure des pages, j'ai découvert un univers très riche et intéressant. L'écrivain a une imagination débordante qui a donné vie à une histoire incroyable et déroutante. En tous cas, pour moi novice dans ce style de littérature.
Ensuite, les personnages, je ne peux pas dire que je les ai aimés. Ce n'est pas vraiment le cas. J'ai trouvé Ornoran courageux car ce qu'il va accomplir pour la femme qu'il aime est stupéfiant. On va aussi rencontrer de nombreux dieux, créatures et autres mais je ne me suis attachée à aucun d'entre eux. Ils sont tous si sombres que c'est difficile de le faire mais ils desservent bien le récit.
Enfin, j'ai apprécié la plume de l'auteur même si je suis sûre de ne pas avoir encore tout compris. Hé oui, pour une première, certains points m'ont mise en difficulté tel que le nombre de personnages, leurs noms, l'univers glauque et l'histoire très étrange. Cependant, pour un premier livre dans ce domaine, je dois dire qu'il m'a permis de lire quelque chose de différent et je compte bien renouveler l'expérience car c'est intéressant.
En résumé, je conseille ce livre aux amateurs de fantasy parce qu'il est bien imaginé et on sent que l'auteur maîtrise ce style à merveille.
Je remercie Paul Blanchot pour cette découverte qui fut très intéressante pour moi et m'a permis d'ouvrir mon horizon littéraire.
Lien : http://lecturesmagiquesetfee..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
cocomilady
  05 juillet 2017
Un roman passionnant où la Mort incarnée est le personnage principal.
J'ai adoré ce roman Fantasy ! Grâce à lui, j'ai découvert Paul Blanchot, et je peux vous dire qu'il maîtrise sa plume de façon extraordinaire. Il m'a tout de suite embarquée dans cette histoire aussi magique qu'horrifique. Il a pour ce faire utilisé un des plus grands mythes, celui de la Mort, la grande Faucheuse.
Une magnifique jeune femme courtisée des Dieux choisit d'épouser un grand seigneur guerrier et de tout quitter pour lui. L'affront se paye dans le sang... Pour se venger, la belle choisit de s'unir à La Mort. Les morts se multiplient alors autour d'elle, se relèvent de leurs cendres, créant ainsi une armée de zombies pour la servir. Son amour décédé est alors ramené à une entre-vie avec pour mission de mettre fin au carnage et ramener la paix sur terre...
Romance, horreur, mysticisme, tout ici s'entremêle avec brio. J'ai dévoré l'histoire, tant celle-ci était prenante.
Rien n'est laissé au hasard et l'on s'attache à ces personnages qui auraient pourtant tout pour qu'on les haïsse habituellement.
En finalité, c'est l'amour qui mène le jeu, une vraie dualité puisqu'il sert tout autant la destruction que la rédemption.
Je n'en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher votre plaisir, mais lisez-le, c'est un conseil, il mérite qu'on s'y attarde !
Lien : http://cocomilady2.revolublo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Arkaig
  22 février 2017
Nous entrons dans une histoire plutôt sombre, rappelant un peu la dark-fantasy. Pour moi, les personnages créés par l'auteur sont l'un des points forts de ce récit. Notamment un en particulier. La Mort, cette notion qui effraie tout être humain est la figure principale de Mortis. le fait qu'elle soit une personne à part entière renforce cet aspect. Mais les autres protagonistes sont tout aussi intéressants, en effet nous ne sommes pas confronté à des personnages trop lisses comme c'est parfois le cas dans la Fantasy. Ils sont complexes mais complets, tout en restant attachants. J'ai vraiment beaucoup aimé Ornoran.
La plume est fluide et très agréable à lire, les tournures de phrases sont vraiment biens. L'histoire et les personnages sont travaillés … dommage qu'il se termine si vite ! Bref tout ça pour dire que j'ai beaucoup aimé et que je le conseille vivement à tous les fans du genre. Et même aux novices dans le domaine.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
pauluxpaulux   28 novembre 2016


La Mort s’approcha jusqu’à presque le toucher, perdant de sa grandeur jusqu’à paraître redevenir humaine.

« Ornoran », prononça-t-elle doucement.

La voix lointaine lui brisa le cœur. Le chevalier avait toujours été fier de son prénom. Il signifiait d’une façon toute simple : Honneur.

« Je te comprends, mon amour, implora-t-il, mais on ne peut laisser disparaître ce monde. À quoi bon détruire tout ce qui existe ? »

Alors il tira son épée, essayant d’échapper au regard sublime qu’elle dardait sur lui. Qui peut se vanter d’avoir ainsi regardé la mort en face ? Sa Majesté tendit la main et… lui caressa la joue. Ce fut, par bonté des dieux, un geste qui ne provoqua aucune sensation chez lui. Son corps ne restait debout que par courage. Il ne ressentait plus rien, si ce n’était la certitude de son âme – dernière survivance – vouée à animer sa dépouille humaine encore un peu, pour que s’accomplisse sa sinistre tâche.

« Pardonne-moi ! » Lança Ornoran.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ManonRealManonReal   17 novembre 2018
"Le plus dur était de voir autant de corps immobiles.Ces derniers gisaient avec une attitude tellement humaine que c'en devenait insupportable."
Commenter  J’apprécie          80
ArkaigArkaig   22 février 2017
-Tu te trompes, la farce est beaucoup plus belle encore. Ecoute donc ...
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : épopéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1471 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre