AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Louis Biget (Directeur de publication)
EAN : 9782701133614
700 pages
Éditeur : Editions Belin (15/10/2009)

Note moyenne : 4.39/5 (sur 22 notes)
Résumé :

L'histoire de la France aux XIVe et XVe siècles est marquée par un conflit à rebondissements, qualifié par les historiens de « guerre de Cent Ans ».

Le conflit connut plusieurs phases, entrecoupées d accalmies. La durée du conflit, de même que les souffrances de ceux qui l ont animé ou en ont pâti, interdisent de le réduire à l écume des événements c'est la raison du titre de cet ouvrage.

Ce livre s'attachera donc moins à l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Sarindar
  18 août 2017
C'est la société française des XIVème et XVème siècles, plongée, dès les années qui ont suivi le remplacement des Capétiens directs par les Valois, dans un conflit long, entrecoupé de trêves, qui nous est décrite, et les aspects sociaux, politiques, diplomatiques, financiers, économiques, culturels et religieux, n'y ont pas moins de place que les faits guerriers et leurs répercussions immédiates ou plus durables sur les hommes et leur organisation.
Si le rappel chronologique des faits n'est pas négligé, il est souvent le support d'analyses synthétiques de tout ce qui permet de mieux les comprendre. Une belle iconographie, des cartes, des citations ciblées de sources essentielles, la réponse donnée en annexe à des questions particulières qui méritent d'être posées donnent à l'ensemble une cohérence.
Boris Bove n'est pas seulement un historien de la guerre de Cent Ans - Édouard Perroy, Jean Favier et Georges Minois ont été les meilleurs dans leurs sommes narratives -, il est avant tout un spécialiste de l'époque dans chacun des éléments traités. Il était vraiment le mieux armé pour nous décrire et faire revivre à nos yeux le temps de la Guerre de Cent Ans 1328-1453, en nous rendant les faits encore plus intelligibles avec ces "contextualisations".
On ne peut manquer de s'y référer aujourd'hui, en prenant bien conscience que l'histoire de ces temps agités et que la sortie de cette crise ne consistent pas seulement en une succession linéaire de faits militaires et de cessations des hostilités entre France et Angleterre doublées, accompagnées ou suivies de conflits internes, mais qu'elles ont été aussi les conditions de surgissement d'une ère nouvelle et que les relations humaines se sont organisées en conséquence dans tous les domaines d'action et de réflexion, pour faire face.
Pas étonnant qu'une période comme la Renaissance ait fait suite à la guerre de Cent Ans.
François Sarindar, auteur de : Jeanne d'Arc, une mission inachevée (2015)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          702
ZeroJanvier79
  25 novembre 2018
Le temps de la guerre de Cent ans est le quatrième volume de la collection Histoire de France dirigée par Joël Cornette pour Belin. Signé par Boris Bove, ce livre s'attache à analyser la période couvrant une partie des XIV° et du XV° siècles connue sous le nom de « guerre de Cent ans » :
" La France des XIV° et XV° siècles traverse famines, pestes, révoltes populaires et aristocratiques, conflits civils et militaires. Ce livre, cependant, s'attache moins à la narration détaillée des misères et des malheurs causés par des guerres sans cesse relancées qu'à la compréhension de l'ordre masqué par le chaos des événements.
« L'automne du Moyen-Âge » marque l'affirmation de l'Etat monarchique, une construction territoriale unifiée par la soumission à la souveraineté du roi. La conscience d'une identité « nationale » se forge alors, incarnée par Jeanne d'Arc. Charles VII n'est plus une prince féodal, mais le chef d'un Etat.
Le temps de la guerre de Cent ans n'est pas celui d'une décadence globale et d'une apocalypse, mais celui d'une période tourmentée et féconde, où brillent les arts, les lettres et la vie de cour, tandis que s'élaborent les fondements d'une société et d'une époque nouvelles. "
Après un premier chapitre décrivant la situation du royaume de France en 1328, Boris Bove montre comment la guerre extérieure contre l'Angleterre, dont le roi revendique la couronne de France suite à une crise de succession, a permis tant bien que mal à la monarchie de justifier et de pérenniser une fiscalité permettant de financer les guerres, l'administration royale et la vie de cour. L'auteur montre aussi comment la guerre de Cent ans, plus qu'une guerre de la France contre l'Angleterre, est en fait une guerre civile entre princes du royaume et prétendants au trône.
Du point de vue social, sociétal, et démographique, ce livre s'attarde sur les vagues d'épidémies qui provoquent une chute démographique, sur la dépression de l'agriculture et la mutation industrielle, sur les révoltes populaires, sur la crise de l'Eglise associé paradoxalement à un essor du christianisme dans la société.
Le dernier chapitre relate la fin de la guerre civile, le redressement du royaume de France au milieu du XIV° siècle, et la consolidation du patriotisme après des décennies de guerres.
Comme dans les autres volumes de la collection, l'ouvrage s'achève avec une longue partie intitulée « L'atelier de l'historien », consacrée à plusieurs thématiques. La première est consacrée aux sources de la fin du Moyen-Âge, tandis que la deuxième s'interroge sur l'existence d'une véritable crise à la fin du Moyen-Âge. le troisième atelier, celui qui m'a le plus plu, revient sur Jeanne d'Arc et la façon dont son souvenir a été utilisé et disputé par des courants de pensée différents, avant d'être approprié par l'extrême-droite au XX° siècle. C'est une réflexion passionnante sur la différence entre Histoire et mémoire et l'utilisation des figures historiques pour des raisons politiques. le quatrième atelier, que j'ai seulement survolé, est consacré à un nouveau champ de recherche : l'alimentation à la fin du Moyen-Âge.
Dans l'ensemble, ce quatrième volume est très intéressant. Il reprend une trame chronologique tout en faisant au fil des chapitres des arrêts fréquents sur des sujets sociaux ou culturels. Les illustrations, les cartes et les documents présentés sont toujours de très grande qualité et facilitent la compréhension du texte.
J'ai mis plus de temps à terminer ce volume, même c'est plus parce que j'ai été pris par d'autres lectures et diverses activités que par la qualité de l'ouvrage. Au contraire, je l'ai trouvé plus accessible que les deux précédents, et en particulier Féodalités qui m'avait semblé un peu aride pour les non-connaisseurs.
A nouveau avec cette collection, le point fort est la présentation des savoirs et des analyses issus des recherches les plus récentes, permettant de s'éloigner des représentations de l'Histoire telles que je les avais conservées dans mes souvenirs scolaires.
Après cette plongée dans la guerre de Cent ans, je vais sans tarder poursuivre mon voyage dans le temps avec le prochain tome, consacrée à la Renaissance, ou plutôt Les Renaissances, puisque c'est ainsi qu'est titré le cinquième volume de la collection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LaurenebLaureneb   29 juin 2018
Le règne de Philippe de Valois (1328-1350) est celui de l'apogée et de l'effondrement de la prospérité du royaume le plus riche d'Europe : une série de défaites mémorables installe le pays dans la guerre à partir de 1340, tandis que la population est décimée par une peste venu, e d'Asie en 1347. Pour comprendre l'effondrement du bel édifice, il est tentant pour l'historien, qui connaît la suite des événements, de pointer les fissures qui l'annoncent, mais c'est faire peu de cas des efforts des contemporains pour éviter une catastrophe qui n'était peut-être pas nécessaire, et c'est aussi faire fi des concours de circonstances qui précipitent parfois le cours de l'histoire.
Premier paragraphe du chapitre I.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Boris Bove (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Boris Bove
Version longue de la rencontre avec les historiens Joël Cornette, Boris Bove et Nicolas Le Roux, qui a eu lieu le 16 décembre 2009 à la librairie dialogues à Brest, à l'occasion de la parution de la série de livres Histoire de France (éditions Belin).
Dans la catégorie : Les Valois: 1328-1498Voir plus
>France : histoire>Pouvoir royal: 987-1589>Les Valois: 1328-1498 (10)
autres livres classés : guerre de cent ansVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2069 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre