AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Anne McCaffrey (Traducteur)
EAN : 9782266029209
479 pages
Éditeur : Pocket (24/04/2007)
4.09/5   124 notes
Résumé :
La Romance de Ténébreuse,
Cycle 06 : L'âge de Damon Ridenow,
Tome 03 : La tour interdite

Ellemir et Callista, les sœurs jumelles, épousent les deux vainqueurs des hommes-chats : Damon et le Terrien Andrew. C'est l'heureuse conclusion d'une aventure et le début d'une double malédiction : l'union consanguine d'Ellemir et le Damon est menacée de stérilité ; Callista, destinée à devenir Gardienne de la Tour d'Arilinn, a été si bien conditi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  25 août 2014
Trop lent, trop long, trop mou.
Second tome du sous-cycle : L'âge de Damon Ridenow de la phase l'empire terrien, il s'agit de la suite directe de l'épée enchantée.
Andrew le Terrien, Damon le comyn et les jumelles Callista et Ellemir sont mariés et forment ce qui deviendra « un couple à quatre » par les liens télépathiques qui les unissent. Mais Callista a été abîmée par son conditionnement de gardienne et est rétive à tout contact physique. Seuls les anciens savoirs pourront la libérer et pour cela il faudra braver les interdits au risque de s'y consumer. Mais le succès est à la hauteur des risques et pourrait changer la face de Ténébreuse.
A travers le cas de Callista, on assiste à la cruelle douleur et épreuve que doit subir une femme pour réapprendre le contact humain après un viol (ici un viol « image » par son conditionnement). Les personnages sont bien dessinés et nous avons un tome bien plus abouti que le premier opus.
Cela étant, aurais-je perdu l'attrait pour la prose de l'auteure ? Quatre cents pages à disserter sur l'amour et le désir physique contrarié assaisonné de beaucoup de redites, m'ont fortement déçues. L'épée enchantée avait au moins l'avantage d'être court. Un sursaut de 30 pages en milieu de roman et une fin heureusement intéressante, mais 60 pages au milieu des états d'âme de nos héros où l'on parle, certes beaucoup de sexe (plus que l'on ne montre d'ailleurs) de tabous de préjugés, mais où, au final, on parle beaucoup pour ne rien dire.
Deux hommes, deux femmes et plein de possibilités. C'est hélas l'unique attrait de ce roman, trop lent, trop long, trop mou.
A suivre : l'étoile du danger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6111
Shenandoah
  04 septembre 2014
Suite de L'Épée Enchantée, ce roman est à nouveau plus centré sur la romance que sur l'aventure.
Comme prévu, Damon épouse Ellemir et Andrew épouse Callista. Malheureusement, l'entraînement de Gardienne de Callista l'empêche d'avoir le moindre contact physique avec son mari, tandis que Damon et Ellemir, trop proches cousins, semblent incapables d'avoir des enfants. En même temps, Damon s'interroge sur la légitimité des Tours et des limites imposées à l'utilisation du laran.
Ce roman est quasiment un huis-clos, dans lequel sont explorés en profondeur les sentiments et les relations entre les quatre personnages principaux. Alors oui, nous sommes à fond dans de la romance. Je dirais qu'environ 80 % de ce livre de 500 pages est consacré à cette histoire d'amour à quatre et aux interrogations et psychodrames que cette situation provoque. Je conçois donc tout à fait que ça puisse être beaucoup trop long pour beaucoup de lecteurs.
Pour ma part, je dois admettre que mon côté fleur bleue s'est réveillé durant cette lecture et que j'ai beaucoup apprécié cet aspect de l'histoire. Oui, il y a des longueurs et des répétitions, mais j'éprouve un attachement certain (et possiblement irrationnel) pour ces personnages qui me permet de passer outre ces problèmes.
En revanche, la partie de l'histoire qui donne son titre au livre est vraiment intéressante, et aura de grosses conséquences sur l'histoire de Ténébreuse. En effet, nous sommes passés au fil des livres d'une société où les pouvoirs psi sont universellement présents et utilisés, à une société où ceux-ci sont de plus en plus rares et réglementés par les Tours, qui ont par contre un pouvoir social et politique énorme. Ce livre est donc le moment de la révolte contre la dictature des Tours, et c'est très enthousiasmant.
Malheureusement, le déséquilibre entre la romance et l'action se fait cruellement sentir sur la fin, où cette révolte n'a justement pas le temps de prendre l'ampleur nécessaire et arrive un peu par surprise. Tout est résolu en quelques chapitres, comme si Marion Zimmer Bradley s'était tellement concentrée sur son histoire d'amour atypique qu'elle en avait oublié de développer son intrigue.
Malgré tout, j'ai apprécié ce livre, beaucoup plus adulte que le tome précédent. Certes, il est moins passionnant que dans mes souvenirs, mais il fait quand même pour moi partie des bon livres de la saga, même si la romance beaucoup trop présente ne sera sans doute pas du goût de tout le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
FeyGirl
  22 janvier 2021
Ce roman est la suite directe de l'Epée Enchantée et clôt les aventures de Damon Ridenow : les jumelles Callista, Ellimir, et leurs maris Damon et Andrew vivent ensemble dans le château ancestral des Alton, mais les dons télépathes n'autorisent pas une vraie intimité. le Terrien Andrew doit faire face à des différences culturelles qu'il comprend, mais qui lui sont difficiles à respecter, notamment dans le domaine des moeurs. Cette cohabitation se transformera en « couple à quatre » plutôt étrange, que l'auteure semble trouver normal et allant de soi dans ce contexte. Évidemment, certains lecteurs resteront perplexes.
Très rapidement, il apparaît que Callista, conditionnée depuis sa prépuberté pour être Gardienne, ne peut pas connaître charnellement son mari. On peut considérer ce thème comme une allégorie des éducations très strictes sur les fillettes et les adolescentes, qui les contraignent encore aujourd'hui dans certaines régions du monde.
Malheureusement, j'ai trouvé que ce sujet intéressant est gâché par des longueurs : beaucoup de scènes voire des chapitres entiers auraient mérité d'être concentrés, les dialogues sont correctement écrits, mais tournent en rond autour des mêmes sujets sans que l'intrigue avance.
Malgré tout, ce roman permet de mieux comprendre comment les Comyn manipulent le laran, cette force psychique si typique de Ténébreuse. C'est donc un récit instructif sur l'univers de cette saga, mais endommagé par une prose qui délaye inutilement.
Lien : https://feygirl.home.blog/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
meygisan
  10 mars 2021
J'ai encore plutôt bien apprécié ce tome mais je m'y suis perdu et presque ennuyé.
Sans doute la faute à des longueurs bien dispensables, je me suis perdu à tenter de suivre les réflexions et interrogations des quatre personnages principaux qui tentent envers et contre tout de vivre ensemble, ne formant qu'un. Marion Z Bradley aborde de front les questions de sexualité, de genre, de désir et de culture. C'est même presque un choc culturel qu'elle nous livre là, surtout à travers le personnage d'Andrew, ce terrien qui découvre la culture Tenébrane jusque dans sa plus infime intimité. Les rapports sociaux ne sont pas les mêmes, les liens maritaux sont définis et perçus différemment de ce que nous avons l'habitude de connaître.
S'ensuivent des scènes où Terrien et Ténébrans apprennent à se connaître, à se tolérer, à s'accepter et finalement à s'aimer. C'est certes intéressant et bien écrit mais un peu long.
D'autant plus qu'une intrigue sous-jacente , beaucoup plus intéressante, navigue tranquillement entre les eaux de ces méandres politico philosophico psychologique qui constituent l'essentiel de ce récit.
Il faudra patienter jusqu'au dernier acte pour voir émerger enfin ce qui titre ce livre, la tour interdite, construite dans la douleur et la souffrance, en défi aux anciennes traditions, en conflit avec les garants de celles ci. mais cela marquera le début d'une nouvelle ère, indispensable, dans l'histoire de Ténébreuse, amenée avec une certaine finesse par toutes les considérations autour des quatre personnages que sont donc Andrew, Damon, Ellemir et Callista.
Affaire à suivre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
mauriceandre
  14 avril 2020
Salut les Babelionautes
J'ai enfin compris d'ou sortait "la Tour Interdite" apparue dans d'autres tomes de la Saga.
L'Histoire aurait put être meilleure sans les scènes de sexe présentes toutes les dix pages.
Marion Zimmer Bradley devait en tenir une couche pour les Amours interdis, car ce sont eux qui dominent le récit.
Dommage!! Je n'ai rien contre ces amour là, mais étant a jamais un Hétéro sexuel, ce n'est pas ce qui m'attire dans mes lectures.
Sinon l'Histoire est cousue de fil blanc, en ayant toutefois quelques surprises au détour d'un paragraphe.
Je vais continuer cette Saga mais sans la véritable envie qui me prend à certain écrits de mes Auteurs favoris.
Merci a Vivian Potts pour la traduction, sans eux beaucoup de bon romans me seraient inaccessible.
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   27 août 2014
La guerre ne s'arrêtait-elle donc pas quand la paix revenait sur le pays ? Il pouvait tuer un ennemis ordinaire, ou conduire contre lui des soldats, mais contre les plus grands ennemis - la faim, la maladie, le climat, les infirmités - il était impuissant.
Commenter  J’apprécie          220
HermantMHermantM   08 mars 2013
L'isolement, la fierté, deviennent nos seules défenses, comme pour cacher une blessure, cacher notre.... notre imperfection.
Commenter  J’apprécie          120
meygisanmeygisan   25 février 2021
Il y a des hommes qui maltraitent leur cheval et le fouettent à mort. Mais un homme doué de raison peut apprendre à reconnaître ses erreurs, et au pire, d'autres peuvent tenter de le modérer. Alors qu'il n'existe aucune façon de rendre sage une machine folle.
Commenter  J’apprécie          10
ArdnassacArdnassac   11 novembre 2016
Exilé d'Arilinn il avait érigé sa propre Tour. Et Varzil l'avait salué du titre de tenerézu. Gardien. Il était Gardien. Gardien d'une Tour interdite.
Commenter  J’apprécie          20
meygisanmeygisan   10 mars 2021
Aucune pensée née dans un esprit humain n'importe où dans l'univers ne peut jamais disparaître complètement.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Marion Zimmer Bradley (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marion Zimmer Bradley
Coup de cœur | Les dames du lac de Marion Zimmer Bradley Vous aimez les légendes arthuriennes ? Qu’attendez-vous pour vous lancer dans les Dames du Lac ?!
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Généalogie Arthurienne selon Marion Zimmer Bradley

Fille de Ygerne et de Gorlois, Duc de Cornouailles, je suis l'enseignement des prêtresses de l'Ile Sacrée d'Avalon pour succéder à ma tante Viviane, la Dame du Lac, je suis (la Fée):

Morgause
Niniane
Elaine
Morgane

14 questions
69 lecteurs ont répondu
Thème : Les Dames du lac, tome 1 de Marion Zimmer BradleyCréer un quiz sur ce livre