AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B01GM1FQP4
Éditeur : (14/06/2016)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :
1999. Pauline étouffe dans sa petite ville de province. Introvertie et malmenée en classe, elle ne revit que pendant les vacances en Corse, où elle se découvre à la fois désirable et vulnérable. Pour assouvir sa soif de liberté, elle se révoltera tour à tour contre l'autorité, les hommes et la société.

Dans ses carnets, Pauline raconte à la première personne sa lutte solitaire contre la honte et la culpabilité qu'elle ressent dans sa construction en t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Chroniquesanshistoire
19 juin 2017
Merci beaucoup à l'auto-éditée Rebecca Brocardo pour l'envoi de son livre, la confiance et le suivi de notre blog.
C'est une chronique un peu particulière que je vous présente là car j'ai eu du mal à accrocher à l'histoire. Cela ne remet pas en doute le travail de l'auteure car ses mots sont bien choisis et Rebecca sait écrire, sans aucun doute. Les phrases sont travaillées et le style est sympathique.
C'est l'histoire en elle-même qui ne m'a pas séduite.
On rencontre Pauline, une jeune fille mal dans sa peau car elle ne se sent pas proche du monde dans lequel elle vit. Elle est trop différente de ses parents, des jeunes de son âge et ne souhaite pas rentrer dans le « moule » défini par la société. Elle étouffe et le lecteur le ressent très bien.
Il n'y a qu'en Corse, où elle passe ses vacances, qu'elle trouvera sa place et le sentiment de liberté qu'elle recherche. Et dans ses carnets, Pauline nous raconte ses états d'âme, ses rencontres, ses rebellions, ses déceptions et ses rêves.
Ce qui m'a gêné dans la lecture, c'est qu'il y a des passages assez longs. C'est normal dans un sens car nous ne sommes pas sur un livre à suspense mais sur une histoire de vie (au moins sur un passage de vie). Mais du coup, j'ai mis du temps à lire ce livre.
De plus, je n'ai pas réussi à apprécier Pauline. Je l'ai trouvée trop en colère contre tout. Elle est un peu provocatrice derrière l'aspect « invisible » qui se dégage d'elle parfois. Elle incarne très bien la jeune fille mal dans sa peau. Et quand nous la retrouvons en Corse, elle dévoile un aspect prétentieux un peu trop fort.
Après ce n'est pas un reproche de ne pas l'avoir aimé car je pense que l'auteure a bien travaillé son personnage pour que le lecteur puisse aussi bien ressentir ses états d'âme. Mais du coup, pour moi, cela a rajouté au fait que je n'arrivais pas à « rentrer » dans l'histoire.
J'ai eu l'impression de lire ici un recueil de témoignage sur le passage de l'adolescence à l'âge adulte. Globalement, la forme est bien mais le livre manque de fond.
Cependant, Rebecca Brocardo arrive très bien à démontrer les soucis que peuvent subir les jeunes. Les pressions sociales ou entres amis. Les échanges filles/garçons, très lourds parfois.
Nous suivons la vie de Pauline Thot jusqu'à son entrée dans le monde adulte.
Ma note : 13 / 20
Si je le conseille ? Par vraiment car ce livre ne m'a pas séduite… Mais après je pense que c'est une question de goût et l'écriture est très bien, vraiment. Je le conseille à celles et ceux qui aiment les livres (ou petits témoignages) porteurs de message sur notre société. C'est un roman très réaliste en fin de compte.
Lien : https://sanshistoire.wixsite..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
NovaBaby
25 août 2016
Dans ce livre, on suit l'évolution de Pauline, de son enfance à l'âge adulte. Cela nous permet d'avoir une vision globale de sa construction en tant qu'être humain, et plus particulièrement en tant que femme, puisque c'est le thème principal de ce livre.
On alterne donc entre des passages des carnets rédigés par Pauline, où elle va s'interroger, déballer ses émotions, ses réflexions, ses angoisses et une narration externe, qui va donner une autre dimension au texte, en s'attardant sur certains moments, en en donnant une autre vision ou même en décrivant des anecdotes que Pauline ne mentionne pas elle-même. Cette double lecture de la vie de la jeune femme est super intéressante.
Elle est un peu plus âgée que moi d'après les dates qui sont données, mais j'ai revécu à travers elle certains évènements de ma toute jeune adolescence comme l'arrivée des téléphones portables, la démocratisation d'Internet, les forums et autres chats. Je dois avouer que c'était assez nostalgique pour moi (sérieusement, les plus jeunes n'auront jamais galéré sur leur connexion en 56k, ni entendu le doux son du modem qu'on se jetait sur le son pour pas réveiller les parents quand on allumait le PC plus tard qu'autorisé).
De Pauline, de sa construction, on va principalement voir ses histoires d'amour et de désamour puisque c'est malgré tout beaucoup dans son rapport aux hommes qu'elle va se construire. Très vite séductrice (elle a ainsi le contrôle), elle va vouloir vivre intensément quitte à se tromper de chemin. J'ai vraiment eu l'impression que manquant d'une passion dans sa vie (je veux parler d'un hobby qui l'intéresserait vraiment) elle cherchait à rendre sa vie plus palpitante, notamment par ses choix amoureux.
Malheureusement, je n'ai pas réussi à m'attacher à Pauline. Elle m'a agacée de façon assez récurrente et je n'ai pas compris certains de ses choix : elle m'a parfois paru hyper soumise là où elle revendiquait sa liberté, j'avais l'impression qu'elle choisissait le "moins pire". Et même si ses choix sont compréhensibles, ils étaient parfois à l'opposé de son discours. C'est peut-être aussi ce qui fait d'elle un personnage très humain, cela dit. Elle a des idéaux, mais ne va pas forcément au bout des choses. On n'échappe pas à quelques clichés, mais ils sont tout à fait cohérents avec sa façon de penser du moment (ex : les autres filles jalouses d'elle, là où elle a simplement un comportement un peu puéril).
Ses réflexions sur la place de la femme, qui l'intrigue dès son plus jeune âge, sont super intéressantes, et elle va peiner à trouver sa propre réponse (et donc sa propre place) tout au long du récit. Mais on va aussi pouvoir parler de pas mal de sujet de société (politique, progrès technologiques et leur influence sur les utilisateurs, etc.) qui sont abordés parfois un peu rapidement, mais toujours de manière à questionner. J'ai apprécié toutes ses réflexions, même si j'ai eu l'impression qu'elles étaient parfois très intellectuelles pour quelqu'un de son âge (ne vous méprenez pas, je ne dis pas que les ados sont idiots, seulement que rares sont ceux qui vont vraiment utiliser les principes de Kant dans leur vie quotidienne) (lire Kant avait été une plaie pour moi à 17 ans, donc je ne suis pas objective !). En parallèle, l'excès qui est une des caractéristiques de cette période de la vie chez beaucoup de gens est superbement bien rendu, tout comme les moments de doute.
Comme souvent dans mes lectures, je me serais largement passée de l'épilogue (d'ailleurs, j'ai eu plutôt l'impression d'un rétro-pédalage de sa part dedans) : ça ne me dérange pas de ne pas savoir ce qu'il arrive aux personnages X années plus tard, et la fin post-épilogue me convenait très bien.
En bref, malgré quelques petits soucis somme toute assez subjectifs, j'ai passé un très bon moment de lecture. le double système de narration est maîtrisé, le style est agréable et certains passages sont vraiment très jolis à lire. Mon véritable problème a vraiment été ce manque d'attachement au personnage principal et narrateur.

Lien : http://delaplumeauclic.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeslecturesdeMaryline
17 juin 2017
C'est le synopsis qui m'a donné envie de découvrir ce roman. Je m'attendais à autre chose mais finalement, la lecture n'a pas été si désagréable.
Nous suivons Pauline de sa jeunesse à sa vie d'adulte, sur une dizaine d'années. Elle écrit dans des carnets tout ce qu'elle ressent, ce qu'elle imagine de la vie, ce qu'elle aime et surtout ce qu'elle vit côté coeur. On va la découvrir amoureuse, sensible, honnête avec les hommes de sa vie. Mais elle ne m'a pas touchée, je n'ai pas réussi à l'aimer pour ce qu'elle est et ce qu'elle représente. Et pourtant, je pense que Pauline représente une grande partie de la population, mais la lire ne m'a pas vraiment intéressée.
Par contre, nous avons également des passages où ce n'est pas Pauline qui s'exprime et qui se livre, mais une personne qui nous donne des détails intéressants et surtout extérieurs aux sentiments profonds de Pauline. C'est cette narration que j'ai préféré, peut-être parce que je ne suis pas à l'aise avec l'utilisation du "Je", je ne sais pas trop.
Concernant l'auteur, sa façon d'écrire est brute et sincère, elle ne mâche pas ses mots, elle donne tout, les mots sont simples mais parfois "jetés" sur le papier comme on se débarrasse de quelque chose qui nous gène. Ça ne m'a pas ennuyée, bien au contraire, car j'ai trouvé que c'était l'écriture qui donnait du rythme à cette histoire un peu trop plate et tendre pour moi.
Un petit mot sur la couverture pour dire qu'elle est vraiment belle et attirante et qu'elle correspond parfaitement au roman.
Un récit authentique et rythmé par l'auteur mais un personnage dont je n'ai pas réussi à m'attacher.
Lien : http://leslecturesdemaryline..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cocounette
20 mai 2017
C'est avec curiosité que je voulais découvrir cette mystérieuse Pauline qui en plus se trouve être née plus ou moins dans les mêmes années que moi.
Pour le coup, je pouvais vraiment me mettre à sa place et comprendre cette évolution qu'elle subit en même temps que la société qui l'entoure se transforme.
Le récit nous est raconté par Pauline à travers les lignes qu'elle dépose sur ses carnets : exutoire de ses incompréhensions du monde qui l'entoure mais aussi de ses questionnements sur la position qu'elle occupe dans la société et celle qu'elle cherche.
Un deuxième narrateur intervient permettant d'avoir un point de vue plus objectif et moins pétri d'émotions que les mots de Pauline.
C'est une manière de faire que j'ai trouvé vraiment intelligente : nous ne sommes pas sous l'influence permanente de la tempête émotionnelle qu'incarne Pauline ce qui nous permet d'avoir un jugement, une manière de voir les événements, plus neutre.
Je ne suis pas une grande amatrice du genre épistolaire comme vous le savez sans doute, mais le fait que ces carnets soient de temps en temps refermés pour laisser la parole à un narrateur inconnu m'a permit d'apprécier davantage le roman.
Cependant, j'ai trouvé parfois le récit trop "factuel", je m'explique : on assiste à une avalanche d'événements dans la vie de Pauline.
Cependant, je n'ai pas eu le temps de m'imprégner d'un événement qu'un autre venait interférer.
En conséquence, je n'ai pu m'immerger pleinement dans ce roman.
Pauline est pourtant un personnage très intéressant et complexe qu'il est plaisant de vouloir effeuiller, décortiquer pour la comprendre, elle et ses émotions si intenses et tempétueuses.
J'ai été prise dans une tornade qu'est la vie de Pauline, ponctuée de découvertes, de désillusions et parfois de joie.
Je pense que beaucoup d'adolescent(e)s peuvent se retrouver en Pauline et l'auteure a magnifiquement décrit son personnage comme son univers qui sont criants de réalité, je parle en connaissance de cause étant donné que certains faits ont trouvé un écho dans la mémoire de celle que j'étais adolescente.
Une très belle plume, des descriptions légères et à la fois complexes sachant désigner chaque émotion avec le mot qui lui sied le mieux. Les émotions sont incroyablement bien décrites et même si effectivement je n'ai pu m'immerger pleinement dans cette histoire, je reste impressionnée par la plume de Rebecca Brocardo, une auteure de grand talent.
En bref, un témoignage extrêmement réaliste qui ne peut laisser indifférent!
Lien : http://cocounettecroquelesli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DesPlumesEtDesLivres
10 mai 2017
Dans ce livre, on suit l'évolution de Pauline, de son enfance à l'âge adulte. Cela nous permet d'avoir une vision globale de sa construction en tant qu'être humain, et plus particulièrement du passage à la petite fille à la femme (avec la fatidique période de l'adolescence).
Dans ce livre, nous avons une alternante entre des citations des carnets de Pauline, où elle fait part de ses interrogations, ses émotions, ses réflexions, ses angoisses dans un texte brut puisque souvent écrit « sur le moment » ; et une narration externe qui va donner une autre dimension au vécu de Pauline, en s'attardant sur certaines scènes, ou décrivant des anecdotes non décrites par Pauline. Nous avons alors une sorte de double lecture de la vie de la jeune personne, ce qui rend le roman très intéressant.
Bien qu'elle soit un peu plus âgée que moi (si l'on se réfère aux dates du roman), j'ai eu l'impression de revivre certains événements de mon adolescence à travers elle (l'arrivée des téléphones portables, Internet, les forums, les chats, etc…), cela était très nostalgique pour ma part
Je me suis facilement identifiée à Pauline, bien que nos caractères diffèrent, je me retrouvais assez dans ses réflexions, dans ses choix. Bien évidemment, parfois ils sont contradictoires, mais dans la construction de soi nous avons parfois nos idéaux, et notre « apparence » avec les autres à maintenir. Nous faisons souvent ce que les autres attendent de nous, même si cela ne nous correspond pas totalement, jusqu'au jour où nous décidons d'être nous-mêmes sans se préoccuper des autres et du quand-dira-t-on.
Les réflexions de Pauline sur la place de la femme, qui l'intrigue dès son plus jeune âge, sont très intéressantes, et elle va peiner à trouver sa propre réponse (et donc sa propre place) tout au long du récit. Mais on va aussi pouvoir parler de pas mal de sujet de société (politique, progrès technologiques et leur influence sur les utilisateurs, etc.) qui sont abordés parfois un peu rapidement, mais toujours de manière à questionner. J'ai apprécié toutes ses réflexions, même si j'ai eu l'impression qu'elles étaient parfois très intellectuelles pour quelqu'un de son âge (ne vous méprenez pas, je ne dis pas que les ados sont idiots, seulement que rares sont ceux qui vont vraiment utiliser les principes de Kant dans leur vie quotidienne)
Pour résumer, j'ai passé un très bon moment de lecture. La double narration est très bien maîtrisée par l'auteure. L'écriture y est agréable. Encore merci Rébecca !
Lien : https://desplumesetdeslivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
PaulineThotPaulineThot06 juin 2016
Bel arbre,
Toi qui traverses un temps plus grand que le nôtre, toi qui ne courbes pas devant lui, toi qui étends tes racines dans la terre et tes branches jusqu’au ciel, tu sais où puiser tes ressources, tu n’as besoin de personne et ne crains pas la solitude. Tu me fournis à la fois l’air que je respire et le papier sur lequel j’écris ; tu m’offres le bonheur de te contempler et un abri pour mes souvenirs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PaulineThotPaulineThot08 juin 2016
– Tu nous aimes quand même, mamie ?
– À petite dose, oui. À grande dose, c’est écœurant.
– Comme la chantilly quoi.
Commenter  J’apprécie          10
PaulineThotPaulineThot16 juin 2016
Mais ne t’autodétruis pas pour autant, car je suis une partie de toi et toi de moi. Nous sommes tissés dans la même matière, liés par la même pensée. Je veux exister à travers toi, et toi tu vis à travers moi.
Commenter  J’apprécie          00
cat58cat5805 mai 2017
« Je ne suis pas que du doute. Je suis aussi réaction, alchimie, expérimentation. Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il se dirige, alors changement de cap, trouve ta voie! »
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
236 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre