AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092559168
Éditeur : Nathan (10/03/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 179 notes)
Résumé :
Après avoir volé de l’alcool dans un supermarché, Ben, 16 ans, doit suivre un « parcours de réinsertion pour jeunes délinquants » et, dans ce cadre, s’inscrire à un cours de tricot.
Autant dire que ça ne l’enchante pas. Mais Ben accepte de jouer le jeu, tant que Megan (la fille dont il est amoureux), son père, ses copains … bref, tant que PERSONNE n’est au courant.

Le hic, c’est qu’il se découvre une passion dévorante pour le tricot. Et bient... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (123) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  26 mai 2016
En voilà une histoire toute mignonne fraîche et amusante !
Je ne m'attendais pas à être conquise [ les petits chiens de la couverture ,qui au passage n'ont aucun rapport avec l'histoire + le tricot ], et bien j'avais tort !
Ben est gentil ,mais Ben fait des bêtises, entraîné par ses copains qui ont toujours un coup d'avance en matière d'idées à la noix.
Quand il se fait prendre en train de voler de l'alcool dans un supermarché , il est d'office inscrit dans un programme "de mise à l'épreuve pour jeunes délinquants" . Il devra aider une vieille dame à ranger son débarras, et suivre un cours de travaux manuels .
Et contre toute attente , il choisit le tricot. il aurait pu choisir la mécanique (vu que c'est le métier de son papa et que c'est viril et tout et tout ..;), mais non, lui , il choisit le tricot.
Une activité de vieilles dames ou mieux de filles ...
N'assumant pas du tout ce choix , il va cacher sa nouvelle activité à son père , à ses amis (ce qui donnera lieu à tout un tas de situations amusantes ) jusqu'à ce qui ne puisse plus rien cacher tellement il est doué.
Et si cette nouvelle passion s'avérait être une grande chance et une nouvelle façon de voir la vie ? Et si grâce au tricot, il se débarrassait de tous ces loosers qui le harcèlent à l'école ?
Ce personnage de Ben qui s'attire les problèmes est irrésistible . Il est sympa , touchant et amusant .
Cette refléxion sur ce qui est viril ou pas, normal ou pas ,m'a beaucoup plu car elle est portée par une plume sensible et légère , vivante et marrante .
T.S.Easton est sans nul doute un auteur jeunesse à suivre, il a des choses à dire ...
Intelligent et original ! Niveau collège .
Allez les jeun's , une maille à l'endroit, une maille à l'envers...Alleeeez !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540
orbe
  10 mars 2016
Un excellent livre qui parle principalement des stéréotypes et de la difficulté de les dépasser.
Toute l'histoire est dans le titre, c'est celle d'un garçon pas vraiment populaire qui a des copains un peu limites. Suite à des mésaventures, il va devoir subir une période de probation. Dans ce cadre il se trouve contraint de pratiquer une activité.
Suite à une erreur il va se retrouver obligé de suivre des cours de tricot. Mais le plus gênant c'est qu'il va immédiatement aimer cette activité, pour son ambiance et sa capacité de détendre.
Cependant, cette passion est bien difficile à expliquer à son père passionné de voiture et de match de foot, à ses copains adeptes de plans pourris et à la jolie Megan...
Un roman qu'on lit d'une traite avec une écriture à la première personne sous forme de journal qui s'étend sur presque une année, très aéré avec beaucoup de dialogues.
J'ai beaucoup rigolé avec Ben qui est un garçon simple et gentil. Son côté ordinaire permet au lecteur de s'approprier rapidement sa vie.
Mais le récit est aussi et surtout à conseiller pour sa manière de traiter la question des stéréotypes et des préjugés, le tout sous fond d'amitié et de famille. Un très bon livre !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
LesMotsPourRever
  02 mai 2016
Ben Fletcher est un lycéen qui n'a pas vraiment choisi ses amis si bien qu'il n'a pas grand chose en commun avec eux. Lui qui est plutôt un enfant sage se retrouve souvent embrigader dans des situations improbables. Cette fois, il s'agit de voler des bouteilles d'alcool qui serviront de droit d'entrer à l'une des fêtes les plus prometteuses de l'été. Malgré les appréhensions de Ben le vol se passe sans encombre. Malheureusement sur le chemin du retour, la bande fait encore des siennes : sur un passage piéton bien précis, Mme Frensham s'occupe de faire traverses les plus jeunes et arrête donc la circulation, mais les amis de Ben ne sont pas décidé à l'écouter. Ils forcent donc le passage et Ben les suit mais contrairement à eux, il se fait attraper par Mme Frensham. Un enchaînement de rebondissements fait qu'il y en a pour treize mille livres de dégâts, sans oublier que Mme Frensham a été blessée, et Ben est désormais sous contrôle judiciaire. Il doit rédiger un journal, faire quelques tâches pour la femme qu'il a soi-disant agressée, mais surtout participer à un atelier parmi : mécanique automobile, tricot, poterie, informatique. N'aimant pas particulièrement la mécanique et s'y connaissant déjà en informatique, il n'a plus que deux options devant lui. Et puisque Mlle Swallow, la prof d'anglais sexy, anime le cours de tricot, Ben opte pour celui-là malgré ses réticences et ses préjugés concernant cette activité. Sauf que le personnel du service de probation s'est encore trompé et que Mlle Swallow n'anime absolument pas le cours de tricot. Dommage pour Ben, il est trop tard pour changer, d'autant plus qu'il se surprend à apprécier cette activité finalement. Il se découvre même un certain talent, au point que sa prof l'inscrive à un concours national.
Les garçons ne tricotent pas (en public) est présenté sous la forme d'un journal, celui-là même que doit rédiger Ben. Toute l'histoire se passe dont de son point de vue mais pour une fois cela ne m'a pas dérangé. Il faut dire que j'étais tellement plongée dans son récit que je n'ai pas eu le temps de me poser beaucoup de questions ! Si je l'ai entamé avec un chouille de scepticisme (notamment à cause de la couverture) et avec une bonne dose de curiosité, je me suis laissée embarquer sans même m'en rendre compte. J'ai suivi Ben dans ses mésaventures sans la moindre arrière pensée. J'ai eu honte avec lui, j'ai ri avec lui, j'ai stressé avec lui, j'ai espéré avec lui, … Bref, j'ai tourné les pages sans le réaliser et j'ai passé un super moment !
Ben est un garçon vraiment simple et gentil, qui a du mal à parler aux filles et qui parfois se demande ce qu'il fait avec Gex, Joz et Freddie. Il n'est pas populaire, pas plus intelligent qu'un autre (même s'il a clairement un esprit scientifique, ce qui fait que certaines de ses analyses m'ont laissé de marbre), bref il est très, très facile de s'identifier à lui. Même s'il a certains tocs qui font qu'on se demande parfois s'il n'est pas très, très légèrement autiste (je ne pourrais pas vous dire pourquoi exactement. C'est plus une impression, un ressenti, mais je me suis poser la question plusieurs fois). Sa bande d'amis est spécialisée dans les plans foireux à la limite du légal (quand ils ne sont pas clairement illégaux) mais ils ont au moins le mérite de faire sortir Ben de sa coquille et de son quotidien, lui offrant des expériences qu'il n'aurait jamais tenté seul (comme aller à la fête de Anaya ou s'incruster dans une boîte de nuit alors qu'il est mineur). Et c'est exactement pour ça que je les aime ! Ils sont tantôt bizarre tantôt lourd mais ils apprécient vraiment Ben. Sa famille est un peu plus … disons un peu moins commune. Sa petite soeur Molly ne fait que de brèves apparitions, sa mère est une magicienne souvent en tournée, et son père un mécanicien qui n'a clairement pas inventé la poudre (fan de foot et bourré de préjugés, comme le fait que les garçons héréto ne tricotent pas). Même s'il ne les comprend pas toujours, Ben s'entend bien avec sa famille. J'ai aimé la complicité qu'il a avec sa mère. Sa relation avec son père est un peu différente. Comme il ne veut pas le décevoir, Ben n'ose pas lui dire qu'il n'aime pas les voitures ou le sport, et encore moins qu'il aime faire du tricot.
C'est d'ailleurs l'un des points central du livre. Comment assumer sa passion pour le tricot dans une société comme la nôtre ? Autour de lui, tous pensent que les aiguilles ne vont qu'aux femmes ou aux gays. Sauf que Ben n'est ni l'un ni l'autre, alors pourquoi est-ce qu'il adore le tricot ? Parce que ça lui permet de ne plus penser à rien, de décrocher de tous ses soucis, de faire un break. Et puis surtout c'est tellement gratifiant de réaliser quelque chose de ses mains ! Au tout début, Ben fait tout pour que cela reste un secret. Il prétend participer au cours de poterie et demande au professeur qui anime le cours de n'en parler à personne. Bien entendu le lecteur sait d'avance que cela ne pourra pas rester ainsi. Ben le sait aussi, d'ailleurs, il n'est pas assez naïf pour croire que tout cela restera secret bien longtemps. Et pourtant malgré tout il continue d'y croire et repousse sans cesse le moment où il devra en parler à son père. Je pense que si c'est cette histoire m'a autant touché c'est parce que malgré moi j'y ai fait un parallèle avec le fait de faire un coming-out. le secret n'est pas aussi « important » et pourtant la peur que ressent Ben est exactement la même. Il sait qu'on va le juger, peut-être même le rejeter. Tout ça pour quoi ? Parce qu'il aime quelque chose qui ne devrait pas l'intéresser. J'ai toujours trouvé ridicule cette manie de coller des poupées dans les mains des petites filles et des voitures dans celles des garçons. le tricot n'est pas seulement un truc de fille tout comme il n'est pas seulement un truc de « vieille ». J'ai vraiment eu peur pour Ben lorsque son secret éclate au grand jour. D'abord dans son lycée, ce qui m'a fait appréhender la réaction de ses amis, puis ensuite chez lui, surtout en ce qui concerne son père. Évidemment je savais que tout ne pourrait pas bien se passer donc la réaction du père n'a pas été une réelle surprise. Je dirais même que j'aurais été déçue qu'il en soit autrement. J'ai été blessée en même temps que Ben et j'ai espéré avec lui pour que les choses s'arrangent enfin.
Ce livre est vraiment une grande réussite et une très bonne lecture. le récit est léger et drôle tout en abordant mine de rien des thématiques sérieuses et parfois complexes comme l'affirmation de soi, l'acceptation de la différence, le regard des autres, la violence à l'école, les préjugés, les introspections classiques de l'adolescence (l'amitié, l'amour, la famille, …). Il y des moments parfois un peu durs, notamment face à ces personnes qui restent positionnées sur leur retranchement et ne veulent pas admettre qu'ils puissent potentiellement avoir une vision des choses étriquée. Certes Ben réussit finalement tout ce qu'il a entrepris et l'histoire frôle le non-crédible mais au final ça n'a pas la moindre importance parce qu'on est heureux pour lui.
Finalement le seul reproche que je puisse faire sur Les garçons ne tricotent pas (en public) concerne toutes les références à la culture populaire que l'on peut y trouver. Je préfère quand un livre est intemporel parce que tout le monde ne peut pas avoir la totalité de ces références. Un exemple tout bête : il est ici beaucoup question de Hunger Games. J'ai failli ne pas lire cette saga donc j'ai failli passer à côté d'énormément de références, ce qui aurait gêné ma compréhension du livre. Ah si, autre point négatif : la couverture ! Merlin qu'elle est moche et pas du tout représentative de l'histoire. Mais à part, j'ai vraiment passé un très, très bon moment !
Lien : http://lesmotspourrever.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Gaoulette
  10 mai 2016
Quoi de mieux que ce livre pour vous donner la patate. Je viens de passer un super de lecture à rigoler.
Ben lycéen, paumé, branleur et vraiment touchant s'est fait chopé pour une bêtise et se retrouve en probation pendant 1 an (Je vous laisse découvrir pourquoi c'est très drôle). Il doit écrire un journal intime, « donner en retour » et surtout avoir un cours manuel. Suite à une erreur d'appréciation il atterrît dans un cours de tricot. Et oui le tricot ça fait pas mâle virile (sachant qu'il en manque parfois ce pauvre Ben). Et bizarrement, Ben va s'y plaire dans ce nouveau hobbie qu'il va d'ailleurs s'y employer de manière originale.
Donc nous lisons le journal intime de Ben, stéréotype de l'adolescent « attardé » avec sa bande de pote mais attendrissant. Franchement ça faisait longtemps que je n'avais pas rigolé avec des gosses de 17 ans. Et puis les anecdotes ne sont pas tirées par les cheveux car je voyais bien mon fils faire les mêmes conneries. On se retrouve vraiment avec un chouette récit mais tellement réaliste. Ben, Joz, Gex et Freddie tellement débiles quoiqu'ils fassent. Même avec les passages d'harcèlement, l'auteur nous les passe avec un zest d'humour et puis le final est vraiment cocasse et touchant.
Ben est un jeune homme qui se cherche tout au long de ce roman, il se pose des questions (pas sur sa sexualité) car c'est un vrai mec ! Sa manière de dragouiller, de mentir à son père, de faire face à Mme Frensham, de jouer un double jeu, tout m'a plu chez ce gamin. du début jusqu'à la fin on est plein d'empathie pour lui (il aurait pu être mon pote facilement). Et comme les profs, on le trouve trop mignon. Cette sensibilité qui ferait fondre n'importe quelle fille fleur bleue. Il m'a embarqué dans son trip du tricot. Et le comble c'est que T.S Easton ne s'y connait en rien. L'auteur rend Ben plus que viril en le faisant assumer sa passion et la rendant passionnante pour le lecteur.
Comme dirait ma copinaute Missnefer un très bon roman doudou. Un auteur à suivre s'il me redonne le même sourire. Une couverture à l'image de l'histoire de Ben (d'ailleurs c'est pour cela que j'ai acheté ce livre). Si T. S Easton est chaud patate pour une suite rocambolesque sur Ben, je suis partante. Un coup de coeur pour moi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          129
CL-ENIMIE
  16 novembre 2016
ÉTAGÈRE BABELIO
COTE: R EAS

C'est l'histoire d'un garçon de 17ans, Ben Fletcher, qui doit suivre un service de probation parce-qu'il faisait trop de bêtises. En fait, ce n'était pas vraiment lui, c'était plutôt ses amis qui l'entraînaient dedans. Mais il ne pouvait pas résister à l'envie de voler de l'alcool dans un magasin pour pouvoir aller à une fête où se trouvait la fille qu'il aime, Megan.
Il doit donc faire une mise à l'épreuve et participer à une activité au choix. Par erreur, il se retrouve dans un cours de tricot animé par Mme Gunter, la mère de Megan. Seul sa professeur d'anglais, sa mère et la femme où il devait aller pour sa mise à l'épreuve, sont au courant. Ben se découvre une incroyable passion et un don pour le tricot, ce qui l'entraîne dans certains problèmes...
Mon avis :
J'ai aimé ce livre car j'aime bien ce genre de livre qui pourrait être réel. Il est présenté sous forme de journal écrit par le personnage principal de l'histoire, Ben. Il n'y a pas de mots compliqués et il est très facile à lire et à comprendre. Il est sympa et convient à tout type de lecteurs.
Les petits chiens de la couverture n'ont aucun rapport avec le livre alors ne pas s'attendre à rencontrer des chiens dans l'histoire...
Sarah (4e)

Ben se retrouve dans un cours de tricot. Comment? Il est accusé d'avoir volé de l'alcool dans un magasin, et, pendant sa fuite à vélo, d'avoir renversé une dame d'un certain âge. En fait, ce n'est pas lui mais ses trois amis, Joz, Freddie et Gex, qui l'ont entrainé dans toute cette histoire. À cause d'eux, Ben doit faire une mise à l'épreuve qui l'oblige à choisir une activité au choix entre de la mécanique, avec son père, de l'informatique, de la poterie ou du tricot. Un plan raté le force à faire du tricot avec Mme Gunter, la mère de Megan qui est elle même la fille dont il est amoureux. Sauf que Ben se découvre une vraie passion pour le tricot et il s'avère qu'il est très doué. Le souci, c'est que son entourage est légèrement sexiste et que le tricot ne ressemble pas vraiment à une activité pour les garçons de son âge...
Mon avis:
Ce roman est très original, et, personnellement, c'est ce qui m'a plu. Avec sa couverture pimpante et colorée, il attire les regards. Et c'est une bonne chose car il est vraiment bien et drôle. Il m'a en effet fait beaucoup rire car le jeune homme parle comme si on était vraiment là, je veux dire par là qu'il nous dit des choses comme "Vous y croyez vous?" et c'est vrai que ceci donne un coté beaucoup plus personnel car on se sent "obligés" de répondre à la question.
En sachant qu'il parlait de tricot, je ne m'attendais pas du tout à tous ces rebondissements car, pour moi, cette activité est plutôt calme. Ce livre y ajoute pleins de petites touches, comme un mélange d'aventure et de découvertes: de découvertes car je ne me suis jamais intéressée vraiment au tricot.
Il est agréable à lire car il est écrit gros et que les chapitres sont petits. Ce roman est écrit sous forme de journal intime et c'est donc plus facile de déchiffrer les émotions du héros.
Je le recommande donc vraiment!
Anaïs (4e)

C'est l'histoire d'une bande de copains qui cambriolent des supermarchés, à l'aide de vélos. Ils doivent écrire un rapport à la demande de la justice pour savoir ce qu'ils veulent faire de leur avenir. Le juge demande à Ben de suivre un stage d'initiation au tricotage, mais Ben se montre très réticent. Après plusieurs jours d'essai, Ben est passionné par cette nouvelle activité et il décide de se donner à fond dans le tricotage.
Mon avis :
J'ai aimé ce livre car il était bien écrit, je languissais de connaître la fin . Les personnages étaient attachant. Ce livre était drôle à certains moments, un peu plus sérieux quelquefois.
Doris (4e)

Ben Fletcher est un jeune garçon se sentant assez seul: il n'a pas de copine et ne partage réellement que peu de points communs avec ses amis. De nature plutôt calme, eux sont très casse cou et toujours à se mettre dans les pires embrouilles. C'est d'ailleurs un de leurs mauvais plans qui lui a valu d'être en contrôle judiciaire. Le jeune garçon se retrouve donc obligé de pratiquer une activité: le tricot. Le tricot ? Trop la honte! Ce truc c'est pour les filles non ? Mais finalement ce n'est pas si mal... Et Ben découvre qu'il est très doué ! Va alors naître une véritable passion pour ce cours dans l'esprit du lycéen...Une maille à la fois!
Mon avis:
J'ai bien aimé ce roman. Le thème est original tout en restant simple et accessible à tous.
On parle bien sur des clichés de la société moderne: sur les activités que sont censé aimer les garçons, celles censée être aimées par des filles... Le héros, au début, trouve effectivement le tricot comme quelque chose de vieillot ou d'exclusivement féminin. Il est intéressant de suivre son point de vue et de voir son opinion peu à peu changer au cours de l'histoire.
Mais même avec ce thème assez accrocheur, on peut vite se lasser car il n'y a pas de rebondissements ou quelque chose tenant réellement le lecteur en éveil.
Cependant j'ai trouvé les personnages vraiment attachants et chacun très réaliste. On ne suit pas exclusivement les "aventures du tricot" de Ben : on suit ses histoires de cœur, ses problèmes de famille... En somme: la vie d'un adolescent sous tous ses aspects!
Je recommande donc ce livre plein d'humour, de réalisme et de simplicité!
Apolline (4e)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (59) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   25 mai 2016
- Assieds-toi Ben, s'il te plait. Il faut qu'on parle .
Qu'est ce qui fait que cette phrase peut réduire en flaque la personne la plus courageuse ? Si le père de Dark Vador entrait dans sa chambre pour lui dire : "Il faut qu'on parle", même le coeur racorni du pauvre Dark manquerait un battement et sa respiration deviendrait encore plus hachée. " Qu'est ce que j'ai fait? se demanderait-il . Est-ce à cause de la planète que je viens de faire exploser? Ou parce que j'ai coupé la main de mon fils? Est-ce que j'ai mal essuyé la lunette des toilettes de l'Etoile Noire?".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
AmbagesAmbages   11 décembre 2016
Il balance des déclarations totalement aléatoires qui sont presque malignes, et en même temps totalement crétines. Comme l'autre jour en littérature anglaise, quand il a demandé s'il y avait un synonyme pour le mot ''homonyme''. Après ça, il a expliqué à Mlle Swallow que logiquement, ''phonétique'' devrait s'écrire ''fonétik''. ''Ou alors, c'est du bidon'', a-t-il précisé.
Peut-être que Freddie est une sorte d'autiste qui aurait le génie des mots à la place des chiffres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
darkodarko   04 juin 2016
- Assieds-toi, Ben, s'il te plaît. Il faut qu'on parle.
Qu'est-ce qui fait que cette phrase peut réduire en flaque la personne la plus courageuse ? Si le père de Dark Vador entrait dans sa chambre pour lui dire : "il faut qu'on parle", même le cœur racorni du pauvre Dark manquerait un battement et sa respiration deviendrait plus hachée. "Qu'est-ce que j'ai fait ? se demanderait-il. Est-ce à cause de la planète que je viens de faire exploser ? Ou parce que j'ai coupé la main de mon fils ? Est-ce que j'ai mal essuyé la lunette des toilettes de l'Etoile Noire ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
iris29iris29   26 mai 2016
[..], j'ai compris que cette Mme Frensham , si forte et si guerrière (et un chouïa violente) à l'extérieur , était toute effrayée et seule et triste à l'intérieur . Peut-être que tous les adultes s'effilochent à l'intérieur ? Comme s'ils avaient sauté des mailles quelque part . Et pas que les adultes. Moi aussi, quelquefois, je me sens un peu effiloché .
Commenter  J’apprécie          190
AmbagesAmbages   11 décembre 2016
Tout à coup, j'ai compris que cette Mme Frensham, si forte et si guerrière (et un chouïa violente) à l'extérieur, était tout effrayée et seule et triste à l'intérieur. Peut-être que tous les adultes s'effilochent à l'intérieur ? Comme s'ils avaient sauté quelques mailles quelque part.
Commenter  J’apprécie          150
Video de Tom Easton (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tom Easton
Sept secondes de Tom Easton   Dans une société futuriste devenue folle… Mila n’a que 7 secondes d’avance. 7 secondes pour se battre.
autres livres classés : tricotVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les garçons ne tricotent pas!!

Quel est le prénom du personnage principal?

Jasper
Ben
Adam
Joz

11 questions
29 lecteurs ont répondu
Thème : Les garçons ne tricotent pas (en public) de Tom EastonCréer un quiz sur ce livre
.. ..