AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782373030204
236 pages
Éditeur : Editions de la Reine (29/04/2016)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 10 notes)
Résumé :
« Qu'est-ce que je fais-là ? »
Confuse, la jeune femme se réveille sur une plage de Port Blanc.
Recueillie au manoir Iollan, fief d'une famille d'exilés irlandais, ses nuits sont perturbées par une voix.
Schizophrénie ?
Quelques jours plus tard, elle se fait kidnapper sur le chemin du domaine, allongeant ainsi la liste des portées disparues.
Le maître des lieux, Shane Iollan, son valet et Erwin, le pilote d'un vieux coucou, vont tout me... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Verdorie
  08 décembre 2016
Si je suis déçue par ce petit livre, c'est simplement parce que je ne fais pas partie du lectorat visé. Derrière l'estampille "thriller fantastique" (étiquette qui m'avait décidé de le choisir), se cache en réalité une romance, du genre de celles qui me font frémir... de déplaisir... (Oui, je suis imperméable aux histoires d'amour).
Il est question ici d'un beau spécimen de masculinité, avec tout ce que cela inclut : cheveux bruns aux reflets roux, yeux clairs, robuste, rassurant, et disposant (évidemment) d'une situation financière qui permet tous les excès nécessaires au déroulement de l'histoire, ainsi que l'usage (parfois abusif) d'un ton impérieux (vous l'avez compris, ce monsieur ne m'était d'emblée pas très sympathique).
Ce bellâtre richissime part galoper sur son fier destrier (il possède un haras) et rencontre alors sur la plage bretonne une demoiselle en détresse, parce que amnésique (non pas blonde mais à la chevelure noire d'une juste longueur afin de cacher, le moment venu, ses seins nus).
La jeune femme (dont je n'ai pas réellement su cerner le caractère, mais en a-t-elle un ?) est la proie d'un être infâme capable de se changer en animal (voir l'image de la couverture).
Il s'agit donc de secourir cette belle dame et de contrecarrer le mauvais sort qui l'a choisi comme cible... à quoi le maître sus-cité va s'appliquer avec l'aide d'un pilote (toujours disponible au bon moment) et de son majordome (ancien de l'IRA, maîtrisant les armes à feu -c'est pratique- mais seul homme de ce conte des temps modernes que j'ai vraiment apprécié).
Dès les premiers chapitres, j'avais compris comment allait se dérouler le récit et mes pensées anticipatives rejoignaient, sans surprise, chaque menu rebondissement. Il n'y a aucun réel retournement de situation... l'histoire, au style modeste et limpide, est très linéaire avec des descriptions minutées des journées, ce qui permet aisément de pressentir et de prévoir chaque nouveau aléa.
Je ne me suis pas ennuyée ! (Les 230 pages à typographie aérée se lisent vite). J'étais néanmoins contente de voir arriver la fin... tout aussi présumable...
Je remercie Babelio et les Éditions de la Reine pour ce livre qui n'a -malheureusement- pas trouvé la bonne destinataire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          377
isabelleisapure
  10 décembre 2016
Merci à Babelio et aux Editions de la Reine qui m'ont permis grâce à l'envoi de ce livre une immersion dans un univers qui me sort totalement de ma zone de confort de lectrice.
Une jeune fille amnésique, égarée sur une plage de Bretagne retrouvée par un beau jeune homme qui l'emmène dans son manoir, sous l'oeil d'un rapace survolant la scène.
Voilà un début bien étrange.
Je ne suis pas très convaincue par cette entrée en matière, mais étant novice dans ce genre de lecture, je me laisse guider et attend la suite.
Hélas, je n'ai trouvé aucun intérêt à cette histoire qui commence, défile et se termine comme une love story à la fin prévisible.
Je souhaitais lire depuis longtemps un roman estampillé « thriller fantastique »
en espérant y trouver du suspens, des créatures fantastiques, et peu ou prou d'hémoglobine pour colorer le tout. Et là, Je suis restée sur ma faim.
Je pense avant tout que ce livre ne me correspond pas. J'ai en effet depuis longtemps passé l'âge pour ce genre de bluette.
L'écriture de Brune El, bien que sans originalité est cependant agréable ce qui a facilité ma lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
AlouquaLecture
  04 juin 2016
Un vrai bonheur de retrouver la plume magique de Brune-El que j'avais découverte avec "La lune cendrée" qui fut pour moi un gros coup de coeur.
Tout comme pour "La lune cendrée",nous sommes dans un monde où la magie est présente. Mais cette fois, c'est une magie un peu différente, je l'ai trouvée plus sombre. Pour faire encore une comparaison avec "La lune cendrée", nous ne sommes plus dans le domaine indiens, mais dans un univers celtique avec ses légendes, nous sommes en Irlande et en Bretagne.
Tout comme pour "La lune cendrée", je me suis laissée emporter par la plume de Brune-El, qui décidément ne fait que des coups de coeur avec moi. Elle nous emmène loin, et nous la suivons sans regarder aux dangers qui nous menacent. Nous sommes totalement pris dans l'histoire, nous nous laissons entraîner avec les personnages dans les bons et mauvais moments. Nous rions avec eux, nous souffrons avec eux, nous avons peur en même temps qu'eux également.
J'ai un message personnel pour Brune-El : Pour le prochain, un minimum de 400 pages sera requis ☺, car j'ai un soucis, une fois plongée dans cet univers, je n'ai plus envie d'en sortir. Donc, même 400 ou 600 pages, je serai ravie de les lire et de me retrouver dans un univers magique ou une plume non moins magique, m'embarque loin dans ce monde dont je resterais bien la prisonnière.
Les personnes qui me connaissent déjà, doivent certainement avoir compris, que je ne peux le mettre dans une autre catégorie, que celle de mes coups de coeur. Bien qu'au final je ne dis pas grand chose sur l'histoire en elle-même, je vous conseille vraiment de ne pas louper un merveilleux voyage, bercé par la plume de Brune-El.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Marie-Nel
  18 mai 2016
Grâce à ce roman, j'ai enfin découvert Brune El. J'ai très vite été conquise par son style, sa plume fluide, sa façon de nous présenter les personnages et les situations rendant la lecture très prenante et addictive.
Le résumé parle déjà beaucoup de l'histoire, je ne voudrais pas trop en révéler. Shane découvre une jeune femme sur la plage, elle ne se souvient de rien, est-elle amnésique ? Elle lui fait énormément penser à sa soeur disparue. Et nous voilà partis dès le début dans une intrigue très prenante, des personnages très forts de caractère. Shane va tout faire pour aider cette jeune femme. Il n'y a pas de demi-mesures, j'ai aimé certains protagonistes de ce roman, dont Erwin, l'ami pilote, qui ne manque pas d'humour, même dans des moments dangereux et compliqués. Et j'en ai détesté d'autres...
Toute cette enquête est en plus menée entre la Bretagne et l'Irlande, pays de légendes, donnant une touche de mystère supplémentaire à l'atmosphère ambiante. Je voudrais d'ailleurs souligner les recherches effectuées par l'auteur. Tous les paysages sont si bien décrits, les falaises, la mer, les rochers, énormément d'images défilent devant nos yeux tellement c'est très bien retranscrit. Une petite note de fantastique pour couronner le tout, et vous avez un très bon moment de lecture en votre possession.
Une lecture vraiment très prenante du début à la fin, et quelle fin d'ailleurs !! impossible de décrocher avant de savoir, l'auteur ne nous épargne pas avec beaucoup de rebondissements sur les derniers chapitres !!
La couverture est magnifique, et représente pour moi vraiment très bien le roman, je ne peux pas vous dire pourquoi, vous le découvrirez par vous-mêmes en le lisant, mais c'est exactement comme cela que je me l'imaginais
Je ne peux que vous conseiller de suivre les aventures de cette jeune femme, de Shane et les autres, dans ce roman où le suspense alterne avec le thriller et le fantastique. Frissons garantis.
Pour ma part, j'ai commencé la lecture de Lune Cendrée afin de mieux connaître encore l'auteur et son univers, elle m'a totalement conquise avec L'île aux Aigles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JLDragon
  31 décembre 2016
Derrière ce soi-disant thriller fantastique se cache en réalité une romance fantastique.
Autant dire que j'ai été très déçu, car je ne m'attendais pas à ça...
Il y a certes une petite intrigue qui veut se la jouer en mode suspense, mais elle est trop légère pour qu'elle puisse être qualifiée de thriller.
En vérité, le roman n'est qu'une romance cachée.
Et là, je conseillerai à l'éditeur et/ou l'auteure de reclasser le livre en romance fantastique !
Il trouverait son public.
Car l'intrigue ici ne va pas du tout contenter les amateurs de thriller qui aiment le fantastique.
Le vrai, le pur, le dur.
L'intrigue est bien trop légère. le récit manque cruellement de consistance.
Une preuve ?
La quatrième de couverture résume à elle seule 169 pages du livre et en lisant ces 169 pages en détail, vous n'allez pas apprendre d'autres choses mirobolantes.
Et là aussi, c'est une erreur que de voir une quatrième de couverture nous résumer les 3/4 d'un roman !
C'est qu'il y a un problème !
Alors l'histoire ?
Une jeune femme se réveille sur une plage, elle ne se souvient plus de rien et elle entend des voix la nuit.
Elle est recueillie par un Irlandais Breton qui tient une sorte de ranch.
Le roman se passe en Bretagne, mais tous les protagonistes de l'histoire ont du sang irlandais.
On sait que jusqu'en 1720, la Bretagne a connu un afflux constant de migrants irlandais, mais l'auteur nous explique pas trop d'où viennent ses personnages. Qu'est-ce qu'ils sont venus faire en Bretagne ?
Perso, ça me perturbe...
Aussi, je n'ai pas trouvé ces personnages très travaillés. Ils manquent tous de personnalités. Ils sont plats, bourrés de clichés et n'aspirent à aucune sympathie. A l'image d'Ailis et d'Aina, ils se ressemblent tous !
Il est difficile de s'identifier à eux. Il semble sorti d'un monde surfait comme dans "Amour, gloire et beauté".
"Dallas", mon univers impitoyable...
Peut-être aussi le fait que l'un des héros a l'étiquette de maître des lieux ?
Bon sang, qui a encore un valet de nos jours ?
Et puis, on ne sait rien d'eux. On ne rentre pas dans leurs perspectives. On ne sait pas ce qu'il pense réellement (attention à modifier la typo quand ils pensent au fait). Leurs réactions sont prévisibles quand elles ne sont pas futiles.
C'est trop sommaire, pas assez brossé, pas assez approfondi.
Le méchant n'est pas très effrayant. Il m'a même semblé un peu mou par moment.
L'intrigue ne m'a pas donc pas convaincu. le dénouement est trop prévisible.
Le côté fantastique est assez mal exploité. Plus de consistance, bon sang !
On passe trop du coq à l'âne. On n'a pas l'impression de vivre une histoire, mais de lire l'abrégé d'une histoire.
Bref, je n'ai pas aimé.
Et c'est d'autant plus triste que la plume de Brune-El cache un énorme potentiel.
A l'avenir, je pense qu'elle pourrait nous offrir des romans fantastiques à l'instar d'une Céline Guillaume, le genre de romans teintés de féérie et de poésie.
A l'heure actuelle, il faudrait encore rajouter quelques ingrédients pour pleinement me convaincre.
Pour finir, je déconseille ce roman à ceux qui cherchent de vrais thrillers fantastiques. Néanmoins, si vous aimez les romances fantastiques avec un petit fond de suspense, ce roman pourrait vous convenir.
Lien : http://jldragon.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
brune-elbrune-el   09 juin 2016
Pour profiter du tableau champêtre qui s’offrait à lui, telle une œuvre de Jean-Gabriel Domergue, il s’assit sur une marche d’escalier et admira un long instant la jeune femme. Des mèches brunes s’échappaient du chapeau de paille qui masquait son visage, le tissu vaporeux, imprimé de petites fleurs, de sa robe voletait par à-coups au gré du souffle du vent et découvrait ses jambes fuselées.
Dieu que cette femme est belle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brune-elbrune-el   09 juin 2016
Crinière de jais et cheveux se mêlèrent dans une vague ondulante et gracieuse.
À cette heure matinale, pas de téléphone, pas d’ex-femme. Ni même de touristes à la peau blafarde en ce début d’été. Le cavalier affectionnait ces rares moments de liberté totale, juste son cheval et lui, en complète osmose avec le paysage.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1975 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre