AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266158329
403 pages
Éditeur : Pocket (06/04/2006)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 3056 notes)
Résumé :
Rien ne prédisposait Juliette et Sam à se rencontrer. Encore moins à tomber amoureux.
Leur rencontre est explosive et magique. L’espace d’un week-end à New York, ils vivent le coup de foudre et la passion. Mais voilà, chacun a menti à l’autre. Sam en se prétendant marié, Juliette en racontant qu’elle est avocate. Juliette doit repartir pour Paris, et Sam l’accompagne à l’aéroport. C’est l’instant décisif où leur destin peut basculer, mais ni Sam ni Juliette n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (253) Voir plus Ajouter une critique
Gwen21
  26 janvier 2013
Dans la famille "je lis un auteur avant de le critiquer", j'ai donc choisi cette semaine la carte "Guillaume Musso". Bonne ou mauvaise pioche ?
Alors oui, c'est vrai, je n'avais encore jamais tenu un Musso entre les mains et j'avoue d'ailleurs avoir très bien vécu sans jusque là. Il est aussi vrai que je tordais le nez avec un rien de mépris à l'évocation de cette "littérature" qui sentait pour moi son "piège-à-cons" à 100 mètres. "Encore un qui veut s'enrichir à faire frémir de l'ovaire la ménagère de moins de 50 ans", voilà exactement ce que je me disais. Mais, vous avouerez comme moi qu'il est très déraisonnable voire blâmable de juger un auteur sans rien connaître de son oeuvre...
Je dois dire que le présent roman a dépassé toutes mes espérances. Je pensais découvrir de la soupe populaire "littéraire" et j'ai fait un plouf retentissant dans une soupe aux navets aussi épaisse que salée !
"Aujourd'hui est le premier jour du reste de ta vie.
Inscription anonyme gravée sur un banc de Central Park
C'est un matin de janvier, dans la baie de New York, à l'heure où le jour l'emporte sur la nuit...
Très haut dans le ciel, au milieu des nuages qui filent vers le nord, nous survolons Ellis Island et la statue de la Liberté. Il fait froid. La ville entière est paralysée par la neige et le blizzard.
Soudain, un oiseau au plumage argenté crève les nuages et descend en flèche vers la ligne de gratte-ciel. Ignorant les flocons, il se laisse guider par une force mystérieuse qui l'entraîne vers le nord de Manhattan. Tout en lançant des petits cris d'excitation, il survole Greenwich Village, Times Square et l'Upper West Side à une vitesse stupéfiante pour finir par se poser sur le portail d'entrée d'un parc public.
Nous sommes au bout de Morningside Park, tout près de l'université de Columbia.
Dans moins d'une minute, une lumière s'allumera au dernier étage d'un petit immeuble du quartier.
Pour l'instant, une jeune Française, Juliette Beaumont, profite de ses trois dernières secondes de sommeil.
6:59:57
:58
:59
7:00:00
*
Lorsque la sonnerie retentit, Juliette lança un bras aléatoire vers la table de nuit qui projeta le radio-réveil sur le sol et fit cesser immédiatement le terrible buzzer.
Elle émergea de sa couette en se frottant les yeux, posa un pied sur le parquet brillant et fit quelques pas à l'aveuglette avant de se prendre les pieds dans le tapis qui glissa sur les lattes cirées. Vexée, elle se releva avec célérité et attrapa sa paire de lunettes qu'elle détestait porter, mais que sa myopie rendait indispensable car elle n'avait jamais supporté les lentilles de contact.
Dans l'escalier, une collection hétéroclite de petits miroirs chinés dans les brocantes lui renvoya l'image d'une jeune femme de vingt-huit ans aux cheveux mi-longs, et au regard espiègle. Elle lança une moue boudeuse à la glace puis tenta de remettre un peu d'ordre dans sa coiffure en arrangeant à la va-vite quelques mèches dorées qui virevoltaient autour de sa tête. Son tee-shirt échancré et sa petite culotte en dentelle lui donnaient une allure sexy et mutine."
On s'arrête là ? Vous en voulez encore ? Moi, non ; et c'est exactement là que je me suis arrêtée. Ces premières phrases m'ont fourni tous les renseignements dont j'avais besoin.
Merci, Guillaume Musso, d'être assez honnête pour annoncer tout de suite la couleur à vos lecteurs. Merci de ne pas faire semblant de bien écrire. Merci d'avouer dès les premières lignes que votre livre est une daube commerciale. Merci de nous décrire sans tarder votre héroïne qui ressemble trait pour trait à la femme à laquelle vos lectrices les plus fans rêvent de s'identifier, ce que, n'en doutons pas, elles s'empresseront de faire, tombant dans le panneau que vous leur avez si obligeamment préparé. Comment s'étonner qu'elles crient au génie ?!
Guillaume Musso,
Voltaire disait que la seule chose qu'il regrettait dans sa vie était de n'avoir pu lire tout ce que la terre comptait de livres et bien, je pense que je vous ai déjà accordé suffisamment de temps et d'attention et oui, je vais me baser sur ce que je viens de lire pour juger l'ensemble de votre oeuvre. Cela, je vais le faire sans scrupule.
Guillaume Musso,
tant que nous en sommes à échanger des civilités, vous me permettrez de vous éclairer sur un point que nul écrivain ne peut ignorer s'il prétend vraiment en être un : l'incipit est la clé de voûte d'une oeuvre littéraire. L'incipit a pour rôles principaux de planter le décor et d'annoncer les personnages majeurs. Cela, vous l'avez fait, j'en déduis que votre personnage principal est un pigeon (comme votre lecteur) ! Mais l'incipit, c'est bien plus que cela, son rôle fondamental dépasse largement cette vision fonctionnelle de la première page ; l'incipit DOIT créer un lien entre l'oeuvre et son lecteur, il doit accrocher son lecteur à l'oeuvre, il doit donner à son lecteur la première émotion, celle qui, au fil des pages, s'amplifiera ou se détériorera au gré du talent de l'auteur mais jamais, jamais, jamais, il ne doit être cette espèce de brouillon de rédaction narrative de niveau 5ème que vous nous servez avec votre roman "Sauve-moi'.
Alors, Guillaume Musso, si vous le permettez et avec tout le respect que je vous dois (ou pas), je vais me "sauver" moi-même, et tout de suite, et à toute vitesse.
Serviteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8724
jeunejane
  29 novembre 2020
J'avais découvert Guillaume Musso avec "Et après" sur les conseils d'une jeune collègue à l'époque. J'avais bien apprécié puis j'avais laissé tomber l'auteur jusqu'au roman "Central Park" et là je n'ai pas été déçue du tout. Depuis, je lis ses romans chaque année car même si on croit retomber dans le fantastique...et bien pas du tout. La fin est chaque fois inattendue dans ses derniers romans.
Dans "Sauve-moi" Sam est devenu médecin après avoir vécu une enfance dans un quartier très difficile de New York.
Il est veuf depuis un an et ne se remet pas de la perte de sa femme.
Il rencontre Juliette tout à fait par hasard. Celle-ci échappe à un accident d'avion et c'est alors que le fantastique entre en jeu.
Une policière morte depuis dix ans lui annonce le pire.
Commence à ce moment une aventure très riche en rebondissements afin d'éviter le pire.
Le scénario est très riche, parfois un peu "trop".
Guillaume Musso écrit merveilleusement bien et ses citations sont déjà très bien choisies.
Par rapport à ses derniers romans, ses sentiments sont très spontanés.
Une belle expérience pour moi que cette lecture des débuts de l'auteur qui situe son roman dans les USA en 2005. Les attentats de 2001 planent encore sur le roman.
Un auteur en compagnie duquel je ne m'ennuie jamais. Il est capable de réflexions très humaines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          492
garrytopper9
  05 mars 2015
Au risque de me faire fusiller, crucifier, écarteler, je le dis quand même, j'aime bien Guillaume Musso. Attention, je ne dit pas que ses livres sont mes meilleures lectures, mais je le prends pour ce qu'il est. Il fait des livres populaires, avec un style simple et accessible.
On est tous d'accord là-dessus, Guillaume Musso ne va pas révolutionner la littérature, ne vous attendez pas non plus à découvrir des mots nouveaux dans ses livres. Par contre, si vous avez envie de passer le temps avec une lecture légère, un peu comme on regarde un téléfilm un dimanche après-midi lorsque l'on à rien à faire, vous pouvez prendre un de ses livres.
Cependant, si vous ne connaissais pas l'auteur et que vous souhaitez tester son univers, je vous déconseille ce livre. On retrouve beaucoup d'erreurs de jeunesse qu'il a vite corrigé dans ses romans suivant.
Un peu comme dans son premier roman Skidamarink, il n'a pas pris la peine de se renseigner sur une multitude de détails, qui font que son livre comporte beaucoup trop d'incohérences. Si vous avez lu la 4eme couverture, vous savez qu'un avion explose peu après le décollage sur le sol américain. Un des personnages va être suspecté de l'attentat et interrogé pendant 48heures, avant d'être relâché faute de preuves. de plus ce personnage avait trafiqué son visa, et donc, ne doit plus rester sur le sol américain, mais bon en attendant que tout soit remis en ordre, on relâche ce personnage en lui demandant d'être au rendez-vous dans 2 ou 3 jours pour être réexpédié dans son pays.
Là je dis non ! On est quelques années après le 11 septembre 2001, un avion explose sur le sol américain, et on relâche le principal suspect au bout de 48 heures ??! Et de plus on le laisse se balader librement sans aucune surveillance ??! Mais certainement pas ! Quel manque d'information et donc de crédibilité sur ce gros détail ! Normalement les autorités auraient dues boucler le personnage jusqu'à la date de sa réexpédition dans son pays.
Là autant vous le dire le livre perd en crédibilité très rapidement. Enfin…pas très rapidement, puisque, pour en arriver dans ce qui est décrit dans la 4eme de couverture, on doit attendre 150 pages (le livre en comporte 500).
De plus, le résumé est trompeur car Juliette n'est pas le personnage principal, non, ce n'est qu'une gourde idiote et insipide. Juste la petite pimbêche que l'auteur utilise pour mettre une femme en tenue légère par ci, par là.
Le véritable duo est en définitive celui de Sam et de l'émissaire mystérieuse qui constitue le véritable intérêt de ce livre. Mais franchement c'est bien maigre par rapport à ce que l'on pouvait espérer en lisant la quatrième de couverture.
Je ne parlerai même pas de Sam qui est un grand pédiatre depuis des années, âgé de seulement 28 ans… Sauf que dans le livre, il nous est clairement dit qu'il commence ses études à l'âge de 18 ans. Quand on fait un minimum de recherche on sait qu'il faut entre 10 et 12 ans d'études pour être pédiatre. Donc normalement il devrait à peine venir de terminer ses études. Mais là cela fait au moins trois ou quatre ans qu'il les a terminées. le personnage devrait avoir entre 32 et 34 ans. Encore une fois, le livre perd en crédibilité.
J'aime bien Guillaume Musso, mais il faudrait qu'il fasse un peu plus attention à ce qu'il dit et qu'il se renseigne sur quelques détails dans ses livres parce que parfois on a vraiment l'impression qu'il ne fait aucune recherches…
Bref, le coeur de l'histoire est bien mais le livre est trop long à se mettre en place, et les quelques énormes incohérences cassent vraiment l'effet désiré. Et si vous trouvez que je suis dur avec le livre, je vous conseille un passage où il y a une tempête de grêle, (grêlons de la taille d'une balle de golf) qui explosent les vitrines des boutiques et les pare-brises des voitures, mais notre héros fonce à travers les rues, en moto et sans casque…
Espérons que le prochain livre qui sort au mois de mars soit de la même qualité que Central Park et bien loin de la médiocrité de Sauve-moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          393
cicou45
  07 janvier 2020
Eh bien, autant paraître gnan-gnan, autant l'assumer pleinement et c'est ce que je fais ici en disant que ce livre de Musso, que ma soeur m'avait prête m'a une nouvelle fois permis de m'évader et de ne pas trop réfléchir (quoique...) et c'est exactement ce dont javais besoin et de plus, j'assume pleinement aussi en disant que celui-ci m'a plu.
Il est vrai que cela m'a au départ fait étrangement fait penser aux films "Destination final" dans lesquels une personne a un pressentiment et refuse de monter dans un avion (ou autre pour les films suivants) qui finit par se crasher mais la mort finit toujours par le rattraper car, toujours selon ces films, "cette dernière aurait un plan".
Ici, l'on est un peu dans cette atmosphère mais en plus romantique. Juliette Beaumont, jeune française ayant échoué à devenir actrice lorsqu'elle s'est rendue à New-York, des projets plein la tête et des étoiles plein les yeux, refusera effectivement de monter dans cet avion sensé la ramener chez elle mais pour une toute autre raison. La veille, elle a fait la connaissance de Sam, un jeune pédiatre extrêmement séduisant mais qui a foi en l'amour depuis qu'il a perdu sa femme l'an passé. Entre eux deux, je ne vous apprend rien de neuf en vous disant, comme le veulent le plus souvent les livres de Guillaume Musso, ce fut immédiatement le coup de foudre. Ils auraient pu vivre leur vie ensemble comme dans un happy end mais cela était sans compter l'intervention de Grace Costello, une ancienne flic morte il y a dix ans qui s'est vue soit-disant dotée d'une mission : ramener Juliette avec elle.L Où ça ? Là où celle-ci aurait du se trouver après le crash de cet avion, c'est-à-dire, dans la tombe. Sam, plus amoureux que jamais, fera tout pour l'en dissuader et sauver celle qu'il aime mais arrivera-t-il à ses fins ? Si la mort a réellement décidé que Juliette aurait du mourir ce jour-là, doit-elle effectivement périr pour que la vie puisse suivre son cours ?
Un roman dont on devine rapidement la fin il est vrai mais qui laisse néanmoins planer quelque ombre mystérieuse par moments et le lecteur s'y laisse prendre facilement ! Une lecture légère et sans prise de tête, exactement ce qui me fallait pour commencer ce début d'année 2020 de bonne humeur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
piccolanina
  02 juillet 2019
Sam et Juliette s'aiment . le " coup de foudre " , paraît-il !
Mais à jouer au jeu des quiproquos , ils se sont plantés , et
chacun est parti de son côté .
Déchirés par leurs malentendus , il retourne soigner ses patients à la clinique alors qu'elle gagne dare-dare l'aéroport de peur d'apercevoir cet homme qui est déjà l'autre moitié d'elle-même .
" Cette femme était dangereuse . Il y avait une lueur dans son regard . Une expression douce et sincère dans son visage à laquelle il avait été trop sensible . " P.82
" Mesdames et messieurs , nous allons commencer l'embarquement du vol 714 pour Paris/Charles-de-Gaule en porte 18 . " P.127
Elle ne peut pas mourir . Pas maintenant !
Et cette annonce d'une explosion d'un avion dans le ciel ?
J'arrête immédiatement !
Car tellement de critiques regorgent de détails , certaines magnifiques , d'autres suivant l'humeur du moment : diffamer ou encenser !
Je n'ai pas su être neutre .
J'ai souri car j'aime les histoires à l'eau de rose , du style : ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants .
Je plaisante .
Trop de personnes peuplent la Terre et les gens se marient de moins en moins .
Mais l'amour vivra toujours .
J'ai , par contre , regretté les phrases téléphonées , comme par exemple :
" Dans quelques minutes il allumera la télé et sa vie changera . " P.148
J'ai été moins séduite par son vocabulaire simple et sans fioriture lorsqu'il évoque la passion de Sam et de Juliette , et surtout sceptique quant à leur questionnement à propos de leur amour naissant .
J'ai aimé le fait qu'il nous propose un choix , celui de notre trépas .
" _ On ne peut pas faire faux bond à la Mort .
_ Il faut croire que si . " P. 199
" Est-ce que la vie humaine avait une finalité ou bien se résumait-elle seulement à un mécanisme biologique ? "
P. 431
Ce mélange de réalité et de fantaisie apporte de la sérénité aux questionnements sur l'au-delà et l'aura des personnes décédées .

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          325

Citations et extraits (285) Voir plus Ajouter une citation
babbab   28 décembre 2008
Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule.
Commenter  J’apprécie          18648
babbab   28 décembre 2008
Jamais il n'avait eu le courage de lui avouer son amour. Certains jours, il pensait qu'elle était amoureuse de lui, mais comment en être certain ? Surtout, il ne se sentait pas de taille à supporter un refus. Il l'aimait trop pour ça.
Commenter  J’apprécie          6200
Rosalie76Rosalie76   24 juillet 2009
"D'abord, il y'a deux lèvres qui s'effleurent et qui se cherchent. Puis deux souffles qui se mêlent dans le froid. C'est un baiser caressant qui devient presque morsure. Un baiser dans lequel n'atteint ce qu'il y'a de plus intime en l'autre."
Commenter  J’apprécie          3700
babbab   28 décembre 2008
En la regardant rire et fredonner de vieilles chansons, il avait eu la certitude que c'était elle : la femme auprès de qui il voulait vivre pour toujours. Celle qu'il saurait protéger et qui le protégerait à son tour comme si le ciel avait envoyé un ange pour l'arracher à ses tourments.
Commenter  J’apprécie          2200
GeoshunGeoshun   07 septembre 2010
Emportée par une vague de mélancolie évanescente , elle comprend qu’elle est déjà en train de se fabriquer des souvenirs qu’elle portera en elle pendant longtemps.
Elle sait qu’elle n’oubliera jamais rien de lui, ni la forme de ses mains, ni le goût de sa peau , ni l’intensité de son regard. 
Commenter  J’apprécie          2040

Videos de Guillaume Musso (89) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Musso
Message des autrices et auteurs Calmann-Lévy pour la réouverture des librairies. Avec Plantu, Roxane Dambre, Guillaume Musso, Laurent Gounelle, Niko Tackian, Marlène Charine, Serge Hefez, Emmanuelle de Boysson, Julien Sandrel, Patrick Breuzé, Laurence Peyrin, Cécile Pivot, Olivier Weber, Agathe Portail, Eddy Moine, Jean-Marie Périer, Jean-Francois Chabas, Sylvie Baron, Francois Grandcollot, Helene Legrais, Georges-Patrick Gleize, Iman Bassalah, Elisabeth Segard, Jacques Expert, Philippe Dana, Corinne Javelaud, René Manzor, Marie-Bernadette Dupuy, Jérome Loubry, Yann Queffélec.
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Guillaume Musso

En quelle année est né Guillaume Musso ?

1954
1964
1974
1984

11 questions
419 lecteurs ont répondu
Thème : Guillaume MussoCréer un quiz sur ce livre

.. ..