AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845634196
Éditeur : Xo Editions (30/04/2009)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 2231 notes)
Résumé :
Gabrielle a deux hommes dans sa vie.
L'un est son père, l'autre est son premier amour. L'un est un grand flic, l'autre est un célèbre voleur. Ils ont disparu depuis longtemps, laissant un vide immense dans son cœur. Le même jour, à la même heure, ils surgissent pour bouleverser sa vie. Ils se connaissent, ils se détestent, ils se sont lancé un défi mortel. Gabrielle refuse de choisir entre les deux, elle voudrait les préserver, les rapprocher, les aimer ensem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (190) Voir plus Ajouter une critique
Hugo
  22 juin 2016
Que serais-je sans toi ?
Elle a pris de ses petites mains la boite à crayons, qu'elle a étalés sur le parquet chêne de l'appartement, puis elle s'est tournée vers ma grosse voix toute douce qui lui demandais de tout bien ramasser avant que je ne me fâche bien colère, alors de son sourire de petite coquinette, elle n'a rien fait du tout, du coup je me suis levé dans un excès d'éducation punitive près à lui faire quelques bisous parce que elle est trop mimi d'amour quand elle fait des conneries, mais c'était sans compter sur ce petit personnage en plastique qui se planta gentiment dans le talon de mon putain de pied gauche m'invitant à gueuler ma douleur dans tout l'appartement…
- Bobo papa, bobo papa
- Ah putain de bordel de merde, tu fais chier...
Direction la salle de bain pour désinfecter ma blessure et me coller un pansement… retour sur le canapé, ça me lance, ça brule, je serre les dents, et voilà qu'elle recommence à balancer sa boite à crayons…
« Oulalala, allez hop au lit sans câlins, t'es pas une gentille petite fille, tant pis… »
Alors je ne suis pas un adepte de la claque dans la gueule ou de la fessée, par contre je punis, au coin ou au lit et quand elle commence à bouder, j'adore sa tronche de boudeuse, toute vexée… bien sur au bout de deux minutes je craque et je m'en vais lui expliquer la vie entre deux gros bisous.
Du coup aujourd'hui je boite, impossible de poser mon talon par terre, ça me colle des fourmis dans le pied et c'est la merde…
Mais revenons-en au sujet : Que serais-je sans toi ?
Voilà une question qu'il faudrait tous se poser à un moment ou un autre, souvent on se construit un à deux, ensemble bite dans la bouche et c'est le début d'une grande histoire qui commence, ou main dans la main pour les plus romantiques d'entre vous, bouquets de Mauboussin sauvage, petits mots tout doux, verre de vin rouge et main dans la culotte… c'est l'amour qui pointe le bout de son ivresse, on se laisse bercer par la passion, sans trop se poser de questions existentielles sur :
« qui fait la vaisselle ce soir ? »
On s'apprivoise, on apprends à se connaitre, on grandit, et puis le temps murit dans l'oubli de cette vie pleine de rebondissements, mais un jour ou l'autre tu te poseras cette question persuadé d'en connaitre la réponse :
Rien queue dalle, je ne serais plus que le reflet d'un gâchis qui se joue à deux…
Alors tu flippes ta race de finir comme ton père, redevenu un enfant par la force de l'alcool à volonté dans la joie de cet amour propre qui t'a abandonné la volonté de relever ta bite pour conquérir à nouveau cette confiance en toi désertée depuis trop longtemps…
Du coup, faut se bouger le cul pour retrouver cette infime envie bandante de continuer à faire de ta vie un truc cool, redonner un peu de sens à ce qui n'en a plus, redécouvrir les joies solitaires, commencer à mater les petits culs qui se dressent devant cette mou boudeuse qui t'empêche de regarder ses jolies yeux pleins d'envie, tu n'oses plus, tu ne sais plus comment sourire , comment être intéressant, comment rebondir sur cette paire de seins qui te fantasme l'entre jambe… mais déjà t'y penses, alors tu débouches la bouteille de coca sans alcool.
et ce soir c'est toi qui fais la vaisselle…
A plus les copains
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          373
ClaireG
  28 août 2015
Premier livre de Musso que je lis.
Pas certain qu'il y en aura un second. Si on me dit que ce sont des livres pour ados, alors je comprends mieux.
Par contre, une chose excellente : les citations en début de chapitre. Celles des autres s'entend. C'est ce qu'il y a de meilleur.
Commenter  J’apprécie          460
PiertyM
  30 juin 2014
Quand ça commence, on se saoule avec le mot amour, amour et amour que l'auteur veut nous faire avaler à tout prix...dommage, le mot s'arrête au milieu de la gorge. Ensuite surgit la rencontre des deux hommes, chacun poursuit ou traque l'autre à sa manière. Un flic et un voleur qui semblent avoir la même carrure, la même intelligence, les même prédispositions pour échapper à la masse...là ça semble accrocher, on commence à s'y plaire quand...dommage ça ne dure qu'un instant...
Surgissent alors des ballades inutiles qui, à mon sens, fragilisent l'intrigue pourtant intéressante au départ...
Plusieurs situations s'étalent en puzzles dont l'auteur ne réussit pas la ramification autour d'une même colonne. Des personnages sont moins convaincant, ils sont éternellement plongés dans des multiples interrogations inutiles, au lieu de l'action qu'on attend d'eux face aux situations présentes. Les dialogues mal ficelés rendent fausses les actions des personnages...
Commenter  J’apprécie          381
AnaisValente
  09 avril 2012
« le dimanche, on lit au lit »
Ce qu'il y a de génial, lorsque l'on s'apprête à lire «du Guillaume Musso », c'est cette certitude qu'aucune déception n'est possible. En lisant un livre d'un auteur jamais lu encore, d'un auteur conseillé par autrui, ou tout simplement un premier ouvrage, le doute est permis : vais-je aimer, être charmée, conquise, ou... m'emmerder ferme. Mais lire un Musso, c'est comme une rencontre avec un très vieil ami : on sait qu'on va passer un bon moment, que c'est inévitable... et que c'est tant mieux.
Et quand je sais que je vais bientôt lire le nouveau Musso, je suis comme le Petit Prince et le Renard dans une séance d'apprivoisement : je me prépare le coeur. Je me réjouis comme pas deux. C'est comme un rendez-vous immuable, d'année en année... un rendez-vous qui, je l'espère, va durer.
Trêve de théorie de lectrice, ça parle de quoi, ce nouveau chef-d'oeuvre, me direz-vous...
Et bien ça parle, ô hasard de la vie, de l'édition, ou voulu par Dieu (j'ai des envies de croire en Dieu, pour le moment, je l'avoue), d'un sujet qui colle, par certains aspects, à ma propre vie. D'abord, c'est une histoire d'amour. Bien sûr. On veut de l'amour. Mais ce n'est pas que cela. Bien sûr aussi. Avec Guillaume Musso, il y a toujours cette part de fantastique, de rêve et de quête de l'absolu qui fait la force de l'ouvrage et surtout qui scotche dans le canapé (ou dans le lit, ou dans le transat au soleil...), jusque qu'à ce que la toute dernière page soit avalée... et les larmes ravalées.
Bon, je m'égare encore dans mes théories.
L'histoire. Gabrielle vit seule, mais elle a deux hommes dans sa vie. Son premier amour. Et son père. Ils l'aiment. Sans toutefois faire partie de sa vie. Mais, eux, se haïssent. A tel point qu'ils pourraient mettre plusieurs vies en danger...
Je n'en dirai pas plus, car en dire plus, c'est trahir l'histoire. Juste que la dernière partie du livre m'a totalement bouleversée. Tout le livre est bouleversant, mais la dernière partie, rhaaaaaaa. Et cette dernière partie, je veux y croire, tellement tellement. Ce livre, il rassemble tant de choses : un thriller, plusieurs histoires d'amour, des conflits, des réconciliations, de l'émotion, du suspense, du surnaturel parfois... tout ça en 300 pages environ. Alors chapeau Monsieur Musso.
Et comme chaque année, je n'aurai qu'une chose à dire : à l'an prochain !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Chrichrilecture
  07 février 2019
Le meilleur
Enfin un bon Musso de tous les livres que j'ai lus de cet auteur c'est celui que je préfère il est bien écrit pas trop loufoque ni trop fantastique comme les autres. Une histoire qui tien la route avec une pointe de drame. Si vous deviez lire un livre de cet auteur je vous conseille celui-là.
Commenter  J’apprécie          350
Citations et extraits (270) Voir plus Ajouter une citation
babbab   01 septembre 2010
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourtà tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6060
Zabou59Zabou59   20 juillet 2010
Certains disent qu'on reconnaît le grand amour lorsqu'on s'aperçoit que le seul être au monde qui pourrait vous consoler est justement celui qui vous a fait mal.
Commenter  J’apprécie          17020
ShrimpShrimp   12 août 2010
Ils flottent, ils volent. Ils sont Dieu, ils sont anges, ils sont seuls. Autour d'eux, le monde s'efface et se réduit au simple décor d'un théâtre dont ils sont les uniques acteurs. Ils s'aiment. D'un amour dans le sang. D'une ivresse permanente. Dans l'instant et l'éternité. Et en même temps, la peur est partout. La peur du manque. La peur de se retrouver sans oxygène. C'est l'évidence et la confusion. C'est à la fois la foudre et l'anéantissement. Le plus beau des printemps, l'orage le plus violent. Et pourtant, ils s'aiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2500
AnouschkaAnouschka   16 juillet 2010
Aimer, c'est espérer tout gagner en risquant de tout perdre, et c'est aussi parfois accepter de prendre le risque d'être moins aimé que l'on n'aime.
Commenter  J’apprécie          8320
sevjrsevjr   27 février 2011
" S'il y a une chose à laquelle tu tiens par-dessus tout, n'essaie pas de la retenir. Si elle te revient, elle sera à toi pour toujours. Si elle ne te revient pas, c'est que dès le départ elle n'étais pas à toi."
Commenter  J’apprécie          5260
Videos de Guillaume Musso (95) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Musso
Extrait de "La vie secrète des écrivains" de Guillaume Musso lu par Rémi Bichet. Editions Audiolib. Parution le 5 juin 2019.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/la-vie-secrete-des-ecrivains-9782367629551
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Guillaume Musso

En quelle année est né Guillaume Musso ?

1954
1964
1974
1984

11 questions
397 lecteurs ont répondu
Thème : Guillaume MussoCréer un quiz sur ce livre
.. ..