AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782205087307
80 pages
Éditeur : Dargaud (05/03/2021)
3.87/5   27 notes
Résumé :
En 1964, rien ne laisse présager que la rencontre entre un jeune new-yorkais accro aux médicaments, Lou Reed, et un Gallois pédant et multi-instrumentiste, John Cale, allait aboutir à la création du groupe de rock le plus scandaleux et original de son époque. En moins de dix ans, ils vont chambouler tous les codes musicaux, artistiques et culturels et influenceront des générations de musiciens.

Prosperi Buri, avec son humour acide, décrit ces années d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,87

sur 27 notes
5
3 avis
4
12 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

Foxfire
  06 mai 2021
Le Velvet Underground est un de mes groupes préférés. Il y a tellement de grandes chansons à leur répertoire : « Sunday morning », « I'm waiting for the man », « Run run run », « Sister Ray », « Pale blue eyes », « Beginning to see the light », « who loves the sun »… Je vais arrêter là l'énumération, il y en a trop. J'aime beaucoup aussi Lou Reed en solo (même si je reconnais que certains disques sont à la limite de l'écoutable). Cette B.D ne pouvait donc que m'attirer. Malheureusement, je ressors assez déçue de ma lecture.
La B.D de Buri n'est pas vraiment mauvaise. le sujet de départ est intéressant et le dessin n'est pas mal. Mais je trouve vraiment regrettable d'évoquer un groupe avant-gardiste, novateur, décalé en se montrant si lisse et attendu. S'il n'est pas déplaisant de suivre l'histoire du groupe, la narration est très classique, très linéaire, très banale finalement. Quant au dessin s'il est plutôt joli, c'est du déjà-vu.
Le traitement très classique ne colle pas à la personnalité du groupe et je trouve ça vraiment dommage. Je m'attendais à une oeuvre inventive et décalée et je me suis retrouvée avec un album très sage, très lisse, qui ne sort pas des sentiers battus. A ce titre, l'article de Lester Bangs qui évoquait Lou Reed (paru dans le recueil « Psychotic reactions ») est bien plus intéressant. le rock critic parvenait à témoigner véritablement de la personnalité de Reed, il réussissait à montrer le génie de l'artiste tout en n'omettant pas une certaine médiocrité de l'homme et cela avec un style dingue. Finalement, si vous ne connaissez pas le Velvet, le mieux à faire est encore d'écouter leurs chansons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          308
Ogrimoire
  19 avril 2021
Prosperi Buri nous livre ici une belle balade dans les entrailles de la musique ! Dans ce roman graphique tout est bien pensé, depuis le choix du noir et blanc jusqu'à l'utilisation du rose qui donne un côté flashy et très vivant à l'histoire.
Dès les premières pages, on plonge dans une histoire turbulente, rocambolesque et parfois un brin triste : celle de Lou Reed et John Cale. Il faut avouer que l'histoire est assez centrée sur les nombreux différents qui ont existé entre Lou et John. Et même si je savais que ces deux personnages ne pouvaient plus trop se voir en peinture, j'avoue que là, suite à ma lecture, je comprend mieux pourquoi ils ne s'entendaient pas.
J'ai particulièrement aimé le découpage de ce roman graphique, chaque chapitre commence par le titre d'une chanson du groupe. C'est plein d'humour, et en même temps, c'est terriblement choquant de voir à quel point les membres du groupe ont fait des mauvais choix ou sont tombés sur des producteurs incompétents.
J'ai appris beaucoup de choses, j'ai côtoyé ces noms qui me font vibrer – Lou Reed, Andy Warhol… -. Que du bonheur ! Bref ça sent l'admiration de la part de l'auteur, et cela parait assez logique, puisqu'il est lui-même musicien !
Ce groupe a littéralement révolutionné l'histoire du rock'n'roll. Il a marqué à jamais le monde de la musique ! Alors, si vous souhaitez en savoir plus, ouvrez de toute urgence cet album rose bonbon, et régalez-vous !
Lien : https://ogrimoire.com/2021/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
SZRAMOWO
  16 mars 2021
Loaded le dernier véritable album du Velvet Underground est paru en 1970, cinq années avant la naissance de Prosperi Buri.
La bande dessinée de l'auteur propose un portrait ménager du groupe emblématique new-yorkais, en insistant sur les problèmes d'égo entre Lou Reed et John Cale, la difficile intégration de la chanteuse Nico et les décisions fantasques d'Andy Warhol.
Peu de chose sur la musique ou les textes du groupe, les carrières solos de John Cale ou Lou Reed qui dans sa chanson Walk on the wild side règle ses compte avec la Factory et Andy Warhol.
Bien entendu, ce que Buri a choisi de mettre en exergue a réellement existé et on ne peut que rendre hommage à son sens du détail dans la recherche d'indices croustillants sur la vie interne du groupe et son séjour à la Factory de Wharol.
Il insiste également, un peu lourdement à mon sens, sur les parcours atypiques de Sterling Morrisson, le guitariste, mort en 1995, devenu professeur de littérature médiévale à l'université d'Austin au Texas, ou la batteuse du groupe Maureen Tucker, première du genre dans l'histoire du rock, qui se retire pendant l'enregistrement de Loaded pour donner naissance à son premier enfant.
Une BD bien faite, à l'humour grinçant, qui fait selon moi office de "meurtre du père" pour Prosperi Buri qui est aussi musicien de rock, et j'emprunte volontiers à l'émission de France Culture cette phrase qui conclue la présentation de la BD
"La satire n'est cependant jamais trop féroce et elle n'empêche pas l'admiration de transpirer tout du long."
Ouf, le fan de base est rassuré.
BD à découvrir !
Vous pouvez aussi écouter les chansons du groupe de Prosperi qui sonne comme du Velvet des débuts
https://www.youtube.com/watch?v=kj2qRZOSkfQ

Lien : https://camalonga.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          264
coquinnette1974
  16 mars 2021
Je remercie énormément les éditions Dargaud pour l'envoi, via net galley, de la bande dessinée : Une histoire du Velvet Underground de Prosperi Buri.
En 1964, rien ne laisse présager que la rencontre entre un jeune new-yorkais accro aux médicaments, Lou Reed, et un Gallois pédant et multi-instrumentiste, John Cale, allait aboutir à la création du groupe de rock le plus scandaleux et original de son époque.
En moins de dix ans, ils vont chambouler tous les codes musicaux, artistiques et culturels et influenceront des générations de musiciens.
Une histoire du Velvet Underground est donc l'histoire de ce groupe que, je dois bien l'avouer, je ne connaissais pas plus que ça. de nom.. vaguement.. mais j'étais bien incapable de vous dire qui composait ce groupe ou encore qu'ils avaient collaborés avec Andy Warhol.
Pour moi Lou Reed, avant la découverte de cet ouvrage, c'était simplement lui qui chantait Walk on the Wild Side. Mais il ne se résume pas à ça, loin de ça !
Cette BD nous fait découvrir ce groupe, comment il s'est monté, leurs débuts chaotiques. En fait, il a réellement connu le succès une fois sa séparation.
C'était une autre époque, très libre, et où la drogue était omniprésente.
Il y a beaucoup d'humour dans cette BD, mais le ton est assez acide tout en étant juste et sans complaisance.
J'ai aimé ma lecture, je ne m'attendais à rien en téléchargeant cet ouvrage et ce fût une bonne surprise.
En ce qui concerne les dessins, le trait est assez simple mais on reconnait bien par exemple les personnages de Lou Reed ou Andy Warhol. Il n'y a pas de fioritures tout autour mais les dessins sont clairs, vont à l'essentiel et je trouve qu'ici ça fonctionne tout à fait.
Pas de coup de coeur mais j'ai apprécié la découverte, d'ailleurs aussitôt reçu, aussitôt lu d'une traite. Et je vais aller faire un tour sur le net pour écouter un peu ce groupe, voir ce qu'ils ont pu faire de si original musicalement parlant.
Ma note : un joli quatre étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
ludi33
  02 avril 2021
The Velvet Underground, groupe mythique, dont le nom est finalement plus connu que les chansons. J'avoue que j'ai eu du mal à évoquer une chanson quand j'ai vu la BD, puis, à l'écoute, me dire : "mais je connais, çà !".
Cette BD retrace donc l'histoire du groupe, de la rencontre de ses membres jusqu'à sa séparation, nous plongeant dans l'univers sex drog and rock'n roll de la fin des années 60.
Avec un trait simpliste et une palette de couleurs plus que limitée (du noir et blanc crayonné, rehaussé de touches de roses), les dessins restent pourtant très évocateurs tant de l'ambiance que des caractères des personnes.
Bref, une chouette BD, pour (re)découvrir l'histoire d'un groupe mythique dont le succès s'est fait attendre.
Commenter  J’apprécie          130


critiques presse (4)
BoDoi   09 avril 2021
Ni assez sérieux, ni assez drôle, trop private joke et pas assez dense en infos, le livre, pas désagréable pour autant et mine de rien instructif, reste dans un entre-deux trop étrange pour marquer suffisamment.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Auracan   01 avril 2021
L'humour et la caricature ne sont heureusement jamais très loin. Un apport bienvenu pour un album qui intéressera surtout les amateurs d'histoire(s) du rock ou les admirateurs du Velvet...
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest   26 mars 2021
Une histoire du Velvet Underground est une lecture prenante, espiègle même et hautement addictive.
Lire la critique sur le site : BDGest
Actualitte   22 février 2021
Entre conflits d’ego, séparations douloureuses, manque de reconnaissance et managers douteux, le Velvet a connu le parcours du combattant classique de bon nombre de groupes de rock de son époque. Aujourd’hui, il nous reste la musique, et cet album réjouissant qui nous plonge dans le New York mythique des sixties.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   12 mars 2021
Nico : Ach, oui...Bob a déjà écrit une chanson pour moi, und Brian...j'ai déjà joué avec son...
Andy Warhol : Très bien, très bien ! Alors, les Velvet, une chanteuse, ça vous dirait ? Regardez encore comme elle est belle !
Lou Reed : Une chanteuse ?!
C'est à dire...c'est moi le chanteur, Andy !
John Cale : ...on n'a pas envie d'accompagner une potiche...
Sterling Morrisson : Elle sait chanter au moins ? Avec cet accent...
Maureen Tucker : Moi, je trouve qu'elle a mauvais genre...
Andy Warhol : Mais mais mais, les chouchous, on dirait qu'on a un petit désaccord, là ?
Les groupe : Un gros, même ! Oublie ça, Andy
Andy Warhol : Bon...Lou, pourquoi tu n'irais pas en discuter en tête à tête avec Nico, MMH ?
Isolez-vous, parlez...apprenez à vous connaître...Il y a des chambres dans le fond...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
BazartBazart   17 mars 2021
"A la Factory, c’est très mal vu de rigoler…Tout le monde est sous speed, et le top du cool c’est de faire la gueule… être odieux, snober son voisin… prendre des poses suffisantes",
Commenter  J’apprécie          60
PillyPilly   18 mars 2021
[Andy Warhol]
Par contre, les chouchous... il faut que je vous prévienne tout de suite...
...A la Factory, c’est très mal vu de rigoler… Tout le monde est sous speed, et le top du cool c’est de faire la gueule… être odieux, snober son voisin… prendre des poses suffisantes...

(...)

La Factory, c'est ce loft immense sur la 47e rue qu'a ouvert Andy Warhol pour y loger sa clique de losers magnifiques... ceux qu'il appelle ses "superstars"...
Tournages, sérigraphies, expositions, performances... On y travaille en permanence.
Andy a recouvert les murs de papier aluminium, et c'est parfaitement hideux...
Les gens s'y observent et s'y montrent.
Tout le gratin du show-biz des années soixante s'y presse : Dylan, Brian Jones, Dali...
Tout le monde s'y drogue...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
OgrimoireOgrimoire   19 avril 2021
– Ce truc Loulou, c’est le nouveau nom du groupe !

– Le… quoi ? Le… Velvet Under…
Commenter  J’apprécie          70
PillyPilly   18 mars 2021
On a montré que le rock pouvait parler de la vie quotidienne, de nos émotions brutes... que les paroles d'une chanson pouvaient être de la poésie !
Grâce à nous, le rock est devenu malsain ! C'était plus seulement l'amour et les filles, mais aussi le sexe déviant, la mort, la défonce... La vraie vie, quoi !
Le Velvet Underground a créé une passerelle entre l'art avec un grand "A" et la Pop !
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Prosperi Buri (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Prosperi Buri
En 1964, rien ne laisse présager que la rencontre entre un jeune new-yorkais accro aux médicaments, Lou Reed, et un Gallois pédant et multi-instrumentiste, John Cale, allait aboutir à la création du groupe de rock le plus scandaleux et original de son époque. En moins de dix ans, ils vont chambouler tous les codes musicaux, artistiques et culturels et influenceront des générations de musiciens.
Prosperi Buri, avec son humour acide, décrit ces années de bruits et de fureur, pour un portrait à la fois juste et sans complaisance. En librairie https://www.dargaud.com/bd/une-histoire-du-velvet-underground/une-histoire-du-velvet-underground-une-histoire-du-velvet
+ Lire la suite
autres livres classés : velvet undergroundVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
820 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre

.. ..