AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4,13

sur 55 notes
5
8 avis
4
18 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Erik_
  24 avril 2022
Camélia est une jeune fille ordinaire mais qui doit faire à une meute. Non, pas une meute de chiens errants mais des élèves d'un lycée qui la martyrise en la démoralisant et en l'affaiblissant aussi bien psychologiquement que physiquement (où elle perdra d'ailleurs beaucoup de poids). Bienvenue dans le monde du harcèlement moral à l'école !

Sa meilleure amie va lui tourner le dos pour ne pas se retrouver comme une cible à son tour. Cependant, il y aura des amitiés solidaires qui seront salvatrices pour arranger les choses.

La lecture de cet album bien réalisé au demeurant va nous montrer comment le harcèlement peut toucher n'importe qui. La victime se sent perdue et isolée et incapable de se défendre. Camélia n'aura pas le courage de parler à ses parents. Elle s'enfermera dans sa détresse et dans le silence le plus assourdissant.

Cependant, cela ira très loin jusqu'à de fausses accusations de drogues ou de cyberharcèlement via les réseaux sociaux avec photos compromettantes trafiquées.

J'ai bien aimé la réaction du proviseur de cet établissement qui a pris ses responsabilités en matière de gestion du cas de notre héroïne. On sait bien que cela ne se passe pas parfois comme cela dans la vraie vie où il est question de sauvegarder la réputation d'une école.

Le harcèlement n'est plus une fatalité. Il y a eu une loi le 26 juillet 2019 pour un droit à une scolarité sans harcèlement. J'avoue également avoir connu ce phénomène lorsque j'étais au collège c'est pourquoi une telle lecture aura plus d'impact sur moi. Pour autant, je trouve que cette lecture est certainement d'utilité publique afin d'éviter de nombreux drames actuels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          572
lirado
  01 avril 2022
Après Seule à la récré et Mots rumeurs, mots cutters, Camelia, face à la meute est une bande-dessinée qui viendra sensibiliser les plus grands à la question du harcèlement à travers un format qui séduit parfois plus les ados que les romans. Ecrit par Christophe Cazenove ( auteur notamment des célèbres séries Les Sisters et Les Petits Mythos) avec la contribution de la très active Nora Fraisse ( mère de Marion, décédée à 13 ans des suites d'un harcèlement au collège), sous les traits de Bloz, Camélia va témoigner du harcèlement progressif qui se met en place alors qu'elle est au lycée.

Camélia, face à la meute décrit la spirale malheureusement trop classique du harcèlement et balaye de manière efficace toutes les formes que celui-ci peut revêtir : isolement, intimidation, messages blessants sur les réseaux sociaux, moqueries, insultes… Camélia va vivre peu à peu un petit enfer et elle ne pourra pas compter sur grand monde autour d'elle. Elle s'enferme dans le silence si caractéristique des victimes, pour protéger sa famille mais son mal être grandi.

Sur le fond, l'histoire n'a rien de très novatrice quand on a déjà lu plusieurs fictions sur le sujet mais je pense que multiplier les livres sur ce thème ( sous toutes ses formes) n'est jamais une mauvaise idée puisque cela permet de toucher le plus grand nombre. J'ai trouvé le récit bien construit, très progressif et facile à suivre. le sujet est d'actualité et résonnera sans conteste auprès des adolescents. Camélia, face à la meute est une lecture qui embrasse de manière très complète son sujet. La BD est tout à la fois une lecture nécessaire pour les ados qu'un très bon outil pédagogique.
Lien : https://www.lirado.fr/cameli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Takalirsa
  10 mai 2022
Cette bande dessinée est une très bonne manière d'aborder le harcèlement, bien que j'ai trouvé son scénario classique et le dessin un peu vieillot, surtout dans la représentation des personnages. On comprend bien comment le mécanisme se met en place progressivement et insidieusement. Les différents chapitres sont introduits par la même image de Camélia que l'on voit se refermer sur elle-même au fil des mois ("Y'a pas grand monde qui me calcule") puis remonter la pente.

L'instigatrice de la situation est une certaine Valentine et sa "meute" ("Tous sur Camélia") qui va faire de la vie de Camélia un cauchemar à grand renfort de rumeurs, d'insultes et de circulation de photos sur les réseaux sociaux. Mais le harcèlement, ce ne sont pas que des meneurs, ce sont aussi des suiveurs, comme Justine la copine entre deux "camps" ("Pas évident pour elle de m'aider") qui finit par choisir le sien ("Faut pas trop qu'on nous voit ensemble").

J'ai aimé le personnage de Rayan, un "black-listé" lui aussi, qui fait ce qu'il peut pour rendre le sourire à Camélia. J'ai aussi trouvé touchantes les scènes où l'adolescente, de retour chez elle, se confie à son chat à défaut d'oser parler à ses parents ("Je fais semblant que tout va bien", "Ce serait trop dur pour maman").
Par contre j'ai trouvé dommage de présenter l'infirmière du lycée sous un angle aussi négatif ("Mais bon, si on appelle tes parents à chaque fois que tu tournes de l'oeil!"). de même l'accusation de dealeuse et la convocation par la police m'ont semblé excessives, bien que ce soit l'élément déclencheur de la parole.

Le carnet à la fin de l'album est très bien conçu. On y apprend que l'une des scénaristes, Nora Fraisse, a créé l'association "Marion la main tendue" suite au suicide de sa fille victime de harcèlement. le thème est balayé sous forme de questions réponses, avec des illustrations issues de la BD. Ce carnet fait le point sur les signes qui doivent alerter et surtout, comment y réagir.
Lien : https://www.takalirsa.fr/cam..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
psambou
  15 février 2022
Une Bande dessinée réalisée avec l'association de luttre contre le harcèlement à l'école et en ligne "Marion la main tendue". Camélia devient la cible de Myriam,Valentine et sa bande qui réussissent à faire le vide autour de l'adolescente, en diffusant à répétition des images manipulées et des insultes à son intention. Il faudra longtemps à Camélia avant de parler de sa souffrance à ses parents, et que des mesures soient mises en place pour protéger la jeune fille.

Une BD qui a l'intérêt de rappeler sans équivoque l'aléatoire des motifs qui désignent une cible, le rôle de la bande dans les situations d'intimidations et d'emprise, de sensibiliser à une souffrance souvent tue, et qui a besoin d'être entendue.
Commenter  J’apprécie          33


chooups18
  10 décembre 2021
Je remercie BABELIO ainsi que les Editions BAMBOO, pour l'envoi de cet ouvrage dans le cadre d'une masse critique. Cette bande dessinée est écrite avec beaucoup de justesse et retranscrit avec réalisme l'univers adolescent. On y découvre l'histoire de Camélia une jeune fille de 16 ans qui est prise dans la spirale infernale du harcèlement scolaire et qui n'arrive pas à en parler car elle ne veut pas inquiéter ses parents. On découvrira au fil des pages qu'il existe différentes façons d'être harcelé et qu'une tempête destructrice touche les personnes prises dans ce tourbillon de façon directe ou collatérale. Les menaces ne s'arrêtent pas aux portes de l'école et les réseaux sociaux sont devenus des moyens alternatifs pour les harceleurs de garder une emprise et un contrôle sur leurs victimes. L'histoire est facile à suivre, dépeinte avec adresse, les dessins sont eux éloquents. le harcèlement est une problématique d'actualité et en faire un ouvrage afin d'aider certains jeunes à libérer leur parole ou bien leurs parents se sentant impuissants est une excellente initiative. J'ai apprécié l'histoire car le dénouement est positif mais comme on le sait, trop souvent, elles ont tendance à finir en drames... C'est aussi bien une lecture adolescente qu'un outil de travail qui je pense peut servir pour faire de la médiation concernant ce sujet . Il trouvera parfaitement sa place dans les bibliothèques ainsi que les établissements scolaires. Les pages explicatives sont intéressantes et tout à fait à leur place à la fin de la bande dessinée. Je finirais ma critique par ceci ...
Quand on est spectateur de scènes de persécutions qu'elle soit psychologiques ou physiques et que l'on n'agit pas, on devient alors aussi coupable que les bourreaux qui commettent ses actes..
Les témoins muets de la violence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Linelo
  28 juin 2022
Les rouages du harcèlement scolaire et ses ravages sont bien représentés et expliqués. A travers l'histoire de Camélia, on voit comment une élève sans histoires peut devenir la cible d'un(e) autre élève qui réussira à influencer les autres, y compris ses propres amis pour l'isoler au maximum, l'effet de meute contre qui elle semble impuissante (d'où le titre) et le pouvoir destructeur que peuvent avoir les réseaux sociaux.

On voit donc différentes facettes du (cyber)harcèlement mais j'ai aussi trouvé très bien qu'une partie importante soit donnée au retour à la maison et au dilemme d'en parler aux parents par peur de leur faire du mal. Camélia cherche sans cesse des excuses, ce n'est jamais le bon moment selon elle, mais plus elle attend, plus la situation empire. le harcèlement et la détresse qu'il génère ne s'arrête pas aux portes du collège ou du lycée !

Je regrette certains passages un peu caricaturaux mais j'ai trouvé cette BD très bien faite dans l'ensemble, y compris le dossier final
Lien : http://ocalypso.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bergamoteaimelire
  03 avril 2022
Camélia est une jeune fille qui ne s'est pas sentie bien dans sa peau au collège, un peu ronde, elle a subi les griefs de nombreux élèves.
A son entrée au lycée et sa métamorphose physique, elle pense que ces années compliquées sont derrière elle.
Mais c'est sans compter Myriam, une élève jalouse d'elle qui va lui faire subir toutes sortes de méchancetés. Elle perdra même sa meilleure amie qu'elle connait depuis le collège.
La diffusion d'une photographie sur les réseaux sociaux va bouleverser sa vie et elle devient le souffre-douleur de tout l'internat du lycée. La machine infernale du harcèlement est mise en route et Camélia ne veut, ne peut se confier à personne.
Une nouvelle bande dessinée sur ce thème si violent mais dont il faut parler. A mettre dans tous les CDI des établissements scolaires. de plus, à la fin du livre, nous retrouvons un dossier documentaire qui peut aider les victimes.
Commenter  J’apprécie          21
Corinne31
  11 février 2022
C'est effectivement une BD émouvante et perturbante.
Elle parle d'un sujet très sensible en montrant comment les choses arrivent peu à peu, de manière insidieuses et comment cela peut avoir des effets négatifs sur la personne.
L'effet de meute, les réseaux sociaux, les silences, tout est abordé mais toutefois sans verser dans le dramatique extrême.
Par contre, j'ai trouvé que c'était un peu trop long : le sujet est assez difficile, on n'a pas envie de s'infliger ça si longtemps. J'aurais apprécié que ça se termine plus vite.... on n'en ressort pas sans troubles.
Commenter  J’apprécie          20
gambadou
  23 janvier 2022
Une bande dessinée qui a pour sujet le harcèlement et qui a été cosignée par Nora Fraisse, qui se bat pour la mémoire de sa fille, Marion, victime à l'âge de 13 ans de harcèlement à l'école.

Camelia entre en internat au lycée. Plutôt bien dans sa peau, heureuse de retrouver sa copine Justine qui était aussi en internat avec elle auparavant, elle voit cette rentrée avec sérénité. Mais un groupe de filles commence à l'embêter. Une photo postée sur les réseaux va mettre le feu aux poudres. Elle va alors vivre l'enfer en étant la cible de la meute. Une meute composée du meneur et de suiveurs qui accompagnent la descente vers l'exclusion.

Camelia va s'isoler. Au fil de la lecture on la voit coincée dans sa position honteuse, on voit tout le poids de l'humiliation sur ses épaules, la difficulté qu'elle a à parler à ses parents qu'elle ne veut pas embêter.

Camelia va être aidée, mais il faut du courage pour accepter la main tendue.

Cette BD montre qu'un prétexte souvent futile peut-être le départ d'un harcèlement, qu'il peut toucher tout le monde, même une jeune fille bien dans sa peau, que le leader n'est pas toujours celui que l'on croit, qu'il faut faire attention aux petits signes qui montrent le mal être d'un ado et que le harcelé peut s'en sortir en acceptant l'aide proposée.

Un rôle de prévention qui se retrouve aussi à la fin de la BD dans les carnets pédagogiques avec les héros qui cherchent et trouvent des solutions et la liste des associations, des numéros de téléphone ...

Une BD à mettre dans les mains de nos ados. J'ai juste regretté que l'action se passe en internat, donnant une dimension qui peut paraître loin du quotidien de la grande majorité des élèves qui vivent chez eux.
Lien : http://lesfanasdelivres.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
orbe
  13 octobre 2021
Le phénomène du harcèlement.

Lors de son arrivée au lycée, Camélia est ostracisée en raison notamment de son origine paysanne.

Justine, l'alliée qu'elle avait au Collège, dans ce même internat, s'éloigne d'elle la laissant sans protection face à la bêtise et la méchanceté.

À partir des réseaux sociaux, un phénomène d'emballement se met en place pour que chacun soit incité à rapporter en ligne les humiliations mises en place au sein du lycée.

Pendant ce temps la jeune fille n'arrive pas à se confier à ses parents de peur de les inquiéter. Elle tente de se protéger en fermant les yeux en espérant que cela "passe".

Rayan, un garçon de sa classe, tente alors de lui apporter son aide...

J'ai beaucoup aimé le réalisme du scénario. Il montre bien qu'il est inutile de connaître les raisons du harcèlement et que la seule manière d'en sortir reste d'en parler aux adultes.

Les moqueries subies par l'héroïne sont particulièrement infamantes avec des bousculements, une forte mise à l'écart, mais aussi la mise en ligne de photos truquées et le partage de son numéro de téléphone.

Il faut dire que le récit a été écrit en collaboration avec Nora Fraisse, de l'association Manon la main tendue et mère d'une adolescente qui s'est suicidée en raison d'un harcèlement.

Le dessin accompagne ce sentiment de réalisme avec un personnage qui se cache vite sous une capuche et des habits neutres. le jeu des regards est notamment important.

Enfin, le livre offre en fin d'ouvrage des pages explicatives sur le phénomène et les moyens de lutter contre avec notamment le numéro de téléphone dédié, le 3020.

Lien : https://www.nouveautes-jeune..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Mes Cop's , Tome 1 : Des copines à l'appel

Comment s'appelle le personnage principal ?

Jessie
Mélanie
Jessica
Murielle

10 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : Mes cop's, tome 1 : Des copines à l'appel de Christophe CazenoveCréer un quiz sur ce livre