AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2016269103
Éditeur : Hachette (16/05/2018)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 38 notes)
Résumé :
À treize ans, Jade a survécu à un accident de voiture qui a emporté ses parents et son petit frère âgé de quatre ans. Depuis, elle est baladée de famille d'accueil en famille d'accueil et s'est jurée de ne plus jamais s'attacher à qui que ce soit.Aujourd'hui lycéenne, elle s'apprête à rejoindre un nouveau foyer. Celui-ci remplit tous les critères de la famille idéale  : une belle maison, des parents unis et sympathiques, des enfants beaux et sûrs d'eux? Pourtant, à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Mikasabouquine
  12 juillet 2018
Dans un premier temps, j'aimerai commencer cette critique avec des félicitations. Bravo à Marine Chaparro! Car écrire un tel texte à 16 ans ce n'est pas donné à tout le monde. Cette jeune fille a du talent et je n'hésiterai pas à suivre ses prochaines publications.
Dans un second temps, merci à NetGalley et aux éditions Hachette pour ce service presse numérique! J'ai passé un très bon moment...

«Destins brisés» porte très bien son titre. Jade et Sasha, nos deux protagonistes principaux, sont deux adolescents blessés, meurtris, souffrants : brisés. Tous deux en détresse, ils vont se trouver, se comprendre et s'épauler. L'un va devenir progressivement l'oxygène de l'autre. La complicité qu'ils créent avec le temps m'a beaucoup touchée. J'ai apprécié voir leur relation évoluer prudemment au fil des pages. Leur lien s'établit en douceur, l'auteure ne précipite pas les choses. C'est un très bon choix de sa part car au vu de leur lourd passif et de la douleur que cela inflige à chacun d'entre eux, une relation trop rapide aurait décrédibilisé l'histoire et aurait nuit à l'émotion. Ainsi, le lecteur est spectateur de leur première rencontre (brève et qui ne fût pas une réussite...) puis les suit quelques mois plus tard...
J‘ai partiulièrement apprécié que l'auteure alterne leur point de vue respectif à chaque nouveau chapitre. C'est un choix important car il permet de donner du poids à chacun d'entre eux. Il aurait été dommage de ne pas avoir le ressenti des deux avec une telle histoire.
Marine Chaparro a une plume basée sur l'émotion, elle nous fait RESSENTIR. Elle est allée chercher dans les tripes de ses personnages et j'ai été complètement convaincue. Ravages psychologiques, deuil, reconstruction de soi sont au centre du récit. L'auteure décrit avec force et crédibilité mais aussi avec pudeur les sentiments de ses protagonistes. Malgré son jeune âge, elle fait preuve de maturité et de justesse dans ses descriptions et cela ne peut que toucher le lecteur. En revanche, toute petite tâche au tableau, elle se répète un peu par moment. Mais rien de dramatique.
Mon seul regret est que j'aurai bien aimé voir évoluer Rick... mais je respecte le choix de l'auteure, ça se défend. Une sorte de curiosité malsaine tapie au fond de moi me fait dire que j'aurai également voulu avoir quelques lignes sur son vécu sans Sasha... (j'essaye de rester vague pour ne pas spoiler).

Ceci dit, cette fin me convient tout à fait. Le final est émouvant et tout en pudeur comme a su le faire l'auteure au fil de l'histoire. Elle ne tombe pas dans le mélodramatique et c'est tant mieux. Libre à nous d'imaginer ou non certaines scènes complémentaires. Très bon texte!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
Beli_LivreSaVie
  01 août 2018
Ce fut la couverture qui attira mon attention en premier : elle joue un rôle primordiale pour attirer le lecteur dans son choix parmi tous les titres disponibles à la vente. Celle-ci m'a tout de suite interpellée, en y associant le titre, je me suis dite que ce roman Young-Adult allait être intéressant. le résumé aura finit par me convaincre.
L'histoire que nous allons découvrir l'auteure repose sur un schéma narratif assez classique, dont nous avons déjà eu l'opportunité de lire des histoires du même genre. Une valeur sure du genre qui nous procure toujours autant d'émotions. C'est une jeune femme de dix-sept ans que nous allons suivre, elle a perdu ses parents et son frère dans un accident de voiture bien des années plus tôt. Et depuis, elle passe de famille d'accueil à famille d'accueil cycliquement tous les six mois. Elle ne s'ouvre à aucune d'entre elle et reste très réservée et sur la défensive, la seule qui fait partie de son entourage proche, c'est sa meilleure amie Pauline. Jusque là elles étaient toutes deux dans le même lycée, mais Jade va de nouveau changer de famille et donc de lycée. Là voilà qu'elle se retrouve dans la famille de ce garçon qu'elle a croisé cet été au camping, Sasha.
Sasha est notre deuxième narrateur, nous avons aussi son point de vue dans le récit. Il semble être jeune homme convenable, mais avec l'instinct de rebéllion et de contradiction. Son entente avec son père semble peu cordiale et il est en perpétuel conflit avec lui. Quand Jade arrive dans sa famille, elle se rend compte qu'elle est loin d'être proche du schéma familiale parfait et qu'ils semblent aussi cacher des choses. Sasha est un sportif, capitaine de l'équipe de natation, il plait aux filles et de nature joviale, il n'hésite pas à sourire et entreprendre de parler à Jade. Leurs rapports vont commencer par être tendus, cela du principalement à Jade, qui refuse tout contact amicale avec qui que se soit, de peur de s'attacher, du coup elle se braque à la moindre approche. Sasha essaye pourtant d'être présent pour elle, il reste à l'écoute. A force, il finira par lui prouver qu'elle peut compter sur lui.
Au delà, de leur relation, qui pour certains devrait s'apparenter à celle d'un frère et d'une soeur, alors que pour eux, il n'en aucunement question, ce sont les épreuves passées qui vont forger cette histoire. Jade a perdu toute sa famille, mais Sasha a aussi vécu des choses difficiles et nous le découvrirons au fil des pages. Jade se retrouve aussi dans une situation délicate car son oncle, avec lequel elle n'a eu aucun contact depuis des années, souhaite obtenir sa garde pour avoir accès à son héritage, cela rajoute une pression considérable sur ses épaules, alors qu'il ne lui reste plus qu'un an pour être majeur. Tous deux vont devoir faire avec ceux et celles qui ne souhaitent pas qu'un lien intime s'établisse entre eux, les règles semblent être contre eux alors que la présence de l'un pour l'autre devient primordiale ! Ils vont tous deux réussir à s'entendre et se rapprocher suffisamment pour qu'ils puissent enfin se sentir bien avec quelqu'un. Ils vont tenter de se reconstruire, petit à petit l'un avec l'autre.
La tournure que prend le roman, respecte bien des aspects de la vie réelle. Souvent dans ce type de romance, les solutions se trouvent aisément et tout finit par aller dans le meilleur des mondes, ici cela ne se passe pas forcément ainsi et malgré toute la bonne volonté des personnages, ils vont devoir affronter bien des déconvenues, alors qu'ils ne le méritaient pas. Si j'ai grandement apprécié la fin qu'elle propose, pour moi elle coulait de source, j'aurai aimé que l'auteure continue de nous faire part de ce qu'il s'est passé durant ce laps de temps non évoqué. Quelque part, on s'est bien que cela n'est pas forcément nécessaire, mais j'ai bien aimé accompagner les personnages dans leurs différentes émotions et j'aurai aimé vivre ces moments avec eux. Seul petit bémol, sans d'incidence sur cette lecture que j'ai beaucoup aimé.
C'est un très bon Young-Adult avec lequel j'ai passé un beau moment. J'ai aimé le thème de la reconstruction évoqué à travers ces deux personnages qui ont tous deux perdus quelqu'un et qui se sont sentis perdus, plus en phase avec eux-même. Ensemble, ils ont su se trouver, s'épauler et se reconstruire, mais pas sans passer par des moments difficiles. Ils n'ont pas toujours été aidés, les adultes ne pensant pas forcément comme ces adolescents, mais ils ont su tenir tête et faire en sorte que leurs opinions soient entendues.
Ce roman est un premier d'une très jeune auteure, à la lecture on ne s'en douterait pas, car elle maitrise bien sa plume. Pour un premier roman, j'ai envie de dire que c'est une réussite et j'espère avoir de nouveau l'occasion de la lire car j'ai passé un très bon moment avec Destins brisés.
Lien : http://www.livresavie.com/de..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Analire
  16 février 2019
Jade et Sasha sont deux jeunes au destin brisé. Jade a perdu ses parents et son petit frère dans un accident de la route, alors qu'elle même se trouvait dans l'habitacle. Elle les a, en quelque sorte, vu mourir sous ses yeux. Sasha, quant à lui, a perdu tragiquement l'un de ses frères. Jade, alors orpheline, passe de famille d'accueil en famille d'accueil avant d'atterrir dans celle de Sasha. D'abord renfermée sur elle-même, agressive et méfiante à l'égard des autres, elle va peu à peu casser sa carapace et s'ouvrir à Sasha. Tous les deux vont se comprendre, car tous les deux ont vécus des situations dramatiques presque similaires.
Destins brisés est le premier roman d'une très jeune auteure française de 16 ans nommée Marine Chaparro, qui a commencé à partager son histoire aux internautes via la plateforme Wattpad. Fort du succès de son récit, les éditions Hachette se sont emparés de son livre pour le faire découvrir à un plus grand nombre. Ce n'est pas tout le monde qui peut se targuer d'avoir publié son premier livre a seulement 16 ans. Donc mes félicitations à cette jeune auteure, qui, j'en suis convaincue, peut aller très loin dans ce milieu littéraire.
Parlons ensuite de l'histoire en elle-même. Parmi l'ensemble des événements dramatiques qui peuplent ce récit, se cache une romance entre nos deux protagonistes principaux, qui va mûrir et grandir au fil des pages. Leurs douleurs communes, leurs regrets communs, leur attirance physique et psychologique vont les faire se rapprocher très rapidement, au point qu'il n'y avait presque plus de suspens au bout de quelques chapitres : ces deux-là sont amoureux !
L'histoire est sympathique à découvrir, elle se lit rapidement, l'écriture est fluide, le récit assez cohérent, mais il me manquait la petite touche d'originalité en plus, l'aspect « wahou » qui aurait dû rendre ce livre inoubliable. Destins Brisés est certes un bon livre, mais il va s'évaporer très rapidement de ma mémoire.
Une romance agréable à lire, écrite par une jeune auteure française très prometteuse.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Hillel
  22 septembre 2018
Je suis assez mitigée sur cette lecture. D'une part on est sur du déjà vu, déjà lu, des stéréotypes utilisés sans cesse dans ce genre de roman, et j'y ai retrouvé pas mal de certaines lectures que j'avais d'ailleurs appréciées comme "Tes mots sur mes lèvres" ou "Hors d'atteinte". Autant de romans pour adolescents qui utilisent les mêmes thèmes, une vie tourmentée par un passé tragique, des êtres écorchés vifs, des héros beaux et talentueux, une histoire d'amour salvatrice... Bref on y a tout ce qui plait aux lectrices romantiques.
Du coup j'ai trouvé le tout un peu attendu, et surtout un peu redondant et long.
Une narration à deux voix. D'un côté nous suivons Jade une jeune orpheline de 17 ans qui va d'une famille d'accueil à une autre, se fermant à toute émotion, refusant le bonheur. Une fille brisée depuis ses 13 ans, lorsqu'elle perdit toute sa famille dans un terrible accident. de l'autre, Sasha, un jeune qui entame sa terminale, beau, populaire, capitaine de l'équipe de natation, issu d'une famille bourgeoise et équilibrée. Équilibrée en apparence, car ce dernier entretient de très mauvaises relations avec son père.
La vie de ces deux jeunes va basculer le jour où Jade se retrouve la nouvelle fille placée dans la famille de Sasha. Chacun va essayer d'apprivoiser l'autre, de découvrir son secret, de s'ouvrir et de s'aimer...
Vous l'aurez compris c'est romantique et dramatique.
Et comme je fais partie de ces lectrices romantiques qui aiment voir les personnages torturés tomber amoureux j'ai été prise au jeu. Je me suis attachée à ces deux héros.
Le style est simple, cela se lit facilement et on arrive vite au bout des 450 pages.
Cependant pour moi il m'a manqué ce qui fait la différence parmi toutes ces histoires pour ados. Soit un style plus original, plus brutal, soit un élément de l'histoire un peu plus crédible ou plus psychologique. J'ai quand même trouvé le récit trop exagéré. Tout n'est que drame, passé tragique, personnage caricatural. le père de Sasha est un vrai tyran sans aucune psychologie, la bimbo du lycée Cynthia une vraie pourrie, les disputes sont des échanges de répliques violentes peu profondes, rien n'est vraiment nuancé, tout m'est apparue surfait pour nous émouvoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
junemilletunepages
  12 juin 2018
Jade est une survivante. Gravement blessée lors d'un accident qui a emporté toute sa famille, elle est désormais guérie de ses blessures physiques, mais son âme meurtrie souffre de cette tragédie. Ne voulant pas ajouter à sa peine, elle se réfugie derrière un masque de froideur sans s'autoriser à s'attacher aux gens. Elle navigue de foyer en foyer et rêve du jour où sa majorité l'autorisera à voler de ses propres ailes.
Cette énième famille dans laquelle la jeune fille est placée pourrait être celle qui la fera se sentir bien, acceptée, mais pour cela il faudrait qu'elle se dévoile, qu'elle s'ouvre à eux, mais il n'en est pas question, encore moins avec Sasha, le fils aîné… Et pourtant.
Sasha est un ado comme les autres, bon élève, athlète averti, au sein d'une famille aimante et engagée. Pas si parfaite quand même, car eux aussi ont eu leur lot de souffrances et peinent à refaire surface. Un climat de non-dits, culpabilité et grande souffrance plane sur ce foyer et Jade va découvrir aux côtés de Sasha que la vie n'épargne personne.
S'ouvrant l'un à l'autre, ils vont peu à peu se soutenir, s'apprécier, partager d'intenses moments de complicité et plus encore, mais le bonheur peut être éphémère, sauront-ils en savourer tous les instants et les faire durer ?
Le deuil est omniprésent dans ce livre traitant tour à tour de chagrin, colère, acceptation et culpabilité. Une grande peine plane sur cette histoire et ne cède que très peu de terrain au bonheur pour ces deux ados aux destins brisés. Parfois, c'est même assez pesant de les voir s'autoflageller avec leurs culpabilité et remords, l'auteure a tout de même réussi à ne pas nous perdre en chemin en maîtrisant son style et son roman pour offrir une jolie histoire.
Je regrette juste de ne pas avoir ressenti plus d'empathie pour les deux héros. Peut être suis-je passée à côté, mais il m'a manqué de vraies émotions. Néanmoins, je me suis laissée porter d'un bout à l'autre en appréciant voir renaître Sasha et Jade au milieu de ce chaos émotionnel. C'est un beau message d'espoir véhiculé par les deux héros à l'aube de leur vie d'adultes.
Une jeune auteure française à suivre et un livre à lire et à ajouter à votre longue liste estivale. Il semblerait qu'une suite se profile à l'horizon, mais ce ne sont que des infos non officielles glanées sur le NET, on vous en dira plus en temps et en heure 😉
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
mimo26mimo26   16 octobre 2018
Les rayons du soleil me caressent le visage et je ferme les yeux, m’abandonnant à la chaleur de cette belle journée d’été. J’ai toujours détesté les vacances. Surtout les vacances en camping. Me retrouver coincée avec une multitude de personnes venues passer du temps en famille me donne le cafard. Quand je suis « chez moi », dans « ma » chambre je n’ai pas besoin de jouer la comédie de la gentille famille parfaite. Car ma vie est loin d’être parfaite. Elle a cessé de l’être l’année de mes treize ans quand la vie des personnes que j’aimais le plus au monde m’a été arrachée. Depuis, j’erre de famille d’accueil en famille d’accueil en attendant ma majorité.

Me retrouver ici, en vacances avec une famille de plus à ajouter sur la liste, est toujours une des périodes les plus difficiles de l’année. Je ne parle même pas des fêtes de fin d’année, moments de joie pour la plupart des personnes mais qui, pour moi, me rappellent chaque détail de ce qu’était ma vie avant et pourquoi je déteste les familles qui m’accueillent, aussi compréhensives ou attentionnées soient-elles.

Mais bon, comme m’a dit Mme Zimmer, mon assistante sociale, je n’ai pas le choix. Je suis ici, que je le veuille ou non.

Je sursaute quand je sens une goutte de pluie tomber sur mon front. J’ouvre les yeux et me retrouve projetée presque quatre ans plus tôt, quand j’étais encore trop jeune pour imaginer à quel point la vie peut être cruelle. La pluie froide de décembre coule sur mes joues, mes cheveux et mes vêtements. Je suis debout devant le portail de ma maison et fais de grands gestes à mon père qui sort la voiture du garage. Pourquoi met-il autant de temps ? Le vent est tellement violent que j’ai parfois la sensation de m’envoler avec lui. Je tourne la tête et vois ma mère courir, mon frère dans les bras, en direction de la voiture. Je croise les bras autour de mon corps pour contrôler les frissons qui le parcourent et cache mon visage derrière mon écharpe. Mon père démarre enfin et passe devant moi. Je cours vers l’autre bout du portail pour le fermer et rejoins ma famille dans la voiture. Nous sommes en retard. Je soupire et ferme les yeux pour contrôler mon agacement. Nous n’arriverons jamais à temps.

Une voix me tire de mes souvenirs et j’enlève mes écouteurs quand j’entends mon prénom.

— Jade, qu’est-ce que tu fais encore là-haut ? Je t’ai déjà dit que je ne voulais pas te voir prendre des risques inutiles et c’est exactement ce que tu es en train de faire ! Redescends et viens nous aider, ton père va faire un barbecue.

Je lève les yeux au ciel, et reprends petit à petit mes esprits. Je me redresse et me frotte le visage. Le soleil brille toujours dans le ciel et je suis toujours en short en haut du bungalow que ma famille d’accueil loue pour les vacances. J’ai encore dû m’endormir, rien de plus. Patricia, la femme chez qui j’habite en ce moment, fait partie de cette catégorie de personnes qui pensent que les enfants qu’elles hébergent vont les appeler « maman » et vont les aimer comme leur propre mère. Je ferais peut-être mieux de la prévenir que je ne resterai pas plus de six mois chez elle et que jamais je ne les verrai, elle et son imbécile de mari, comme mes parents.

Je descends du toit où j’ai élu domicile pour pouvoir enfin dessiner sans être dérangée, ce qui n’a pas l’air de fonctionner, et me dirige vers l’arrière de notre emplacement où Jack fait griller des cuisses de poulet. L’odeur de la viande me fait grimacer. Jack est penché vers le barbecue, concentré sur sa tâche.

C’est un homme d’une quarantaine d’années qui a presque perdu la totalité de ses cheveux, ne laissant plus que quelques mèches au-dessus de son crâne. Je pousse un long soupir quand il se retourne et me fait un clin d’œil en me montrant la viande parfaitement dorée au-dessus des braises. Il est chef dans un grand restaurant parisien régulièrement fréquenté par des hommes importants. Après de longues conversations à débattre sur mon choix de ne plus manger de viande, il a fini par abandonner l’idée de me faire changer d’avis.

— Tu veux vraiment que je t’aide à préparer quelque chose que je ne mangerai pas ? lui demandé-je en arrivant à sa hauteur.

— J’ai osé espérer que tu changerais enfin d’avis en sentant cette bonne odeur de grillade aux herbes.

— Je préfère encore ne pas manger pendant plusieurs semaines plutôt que de manger ne serait-ce qu’un ridicule morceau de « cette grillade aux herbes », dis-je sèchement en m’éloignant. Si vous me cherchez je suis partie m’acheter de la nourriture qui ne tue pas d’innocents animaux !

Jack me fait un geste de la main en riant et retourne à son barbecue. Je détourne les yeux et me dirige vers la supérette du camping. Quand les gens vont-ils enfin comprendre que les animaux ne vivent pas simplement sur notre planète pour nous servir de repas ? Je rêve du jour où le monde prendra enfin conscience du supplice qu’endurent ces êtres vivants durant toute leur existence. Qui sommes-nous pour leur enlever leur liberté en prétextant ignorer qu’ils peuvent eux aussi ressentir la souffrance ?

Mon téléphone vibre dans ma poche, me sortant de mes pensées. C’est Pauline, ma meilleure amie, qui me demande des nouvelles de mes vacances et comment mes « chiens de garde » se comportent. On avait donné ce surnom, quand nous étions en quatrième, au couple qui m’avait accueillie alors et qui ne me quittait pas d’une semelle, surveillant mes moindres faits et gestes par peur d’avoir des problèmes si je m’égratignais ne serait-ce qu’un peu le coude. Et depuis, chacune de mes familles d’accueil était affublée de ce surnom.

Je lui réponds avec un demi-sourire et ne vois la personne arriver en face de moi qu’une fois que nos deux corps se rencontrent en un choc brutal. J’ai juste le temps de voir deux grands yeux d’un bleu électrique me fixer avec étonnement avant de m’étaler dans l’herbe, mon téléphone heurtant le sol.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 mai 2018
Je la connais depuis toujours, depuis aussi loin que je me souvienne elle a toujours été là pour moi. Elle est mon point d’ancrage, mon canot de sauvetage lorsque tout mon univers s’écroule. Elle a été là quand j’ai perdu mes parents et elle est là à chaque fois qu’une nouvelle famille se débarrasse de moi. Pour moi elle est aujourd’hui la seule vraie famille qu’il me reste, c’est la seule personne dans ce monde que je m’autorise à aimer. J’ai plus confiance en elle qu’en n’importe qui d’autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
labibliothequedesreveslabibliothequedesreves   02 juin 2018
La vie est si compliquée. Une simple décision, un simple mot ou un simple regard peut en changer le cours à tout moment. Notre existence ne tient qu'à un fil mais je sais à présent que nos vies peuvent basculer vers le pire comme vers le meilleur.
Commenter  J’apprécie          40
AnalireAnalire   02 février 2019
Pour moi notre bonheur dépend des personnes qui nous entourent. Chaque personne à qui nous nous attachons est susceptible de nous procurer de la joie mais aussi de nous faire vivre le pire cauchemar par des mots, des gestes ou même son absence.
Commenter  J’apprécie          40
labibliothequedesreveslabibliothequedesreves   02 juin 2018
On a tous besoin d'une échappatoire. Chacun trouve la sienne différemment. Certains dans l'oubli, d'autres, dans la douleur physique.
Commenter  J’apprécie          50
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Marine Chaparro (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Destins Brisés tome 1

Où débute le livre ?

Dans un hôtel
Dans un camping
Dans un avion
Dans un camping-car

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Destins brisés de Marine ChaparroCréer un quiz sur ce livre
.. ..