AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1781602492
Éditeur : Parkstone (08/11/2013)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
La campagne russe est l'une des plus charmantes du monde pour ses célèbres étendues de fleurs sauvages qui lui donnent un air de forêt au printemps, pour les hivers polaires de la toundra qui triomphèrent sur l'avancée de Napoléon ou Hitler et qui seront le cadre de nombreuses scènes célèbres de la littérature russe. Qui d'autre ne put mieux les immortaliser qu'Ivan Shishkin (1832-1898), peintre paysagiste russe. Dans cet ouvrage exhaustif, Irina Shuvalova et Victor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
seblac
  03 mai 2016
Énorme coup de coeur que la découverte de ce livre et de ce peintre. Pourtant rien de bien extraordinaire au départ : une peinture de paysages, essentiellement des paysages forestiers, peuplés parfois de minuscules créatures humaines.
Mais quels paysages ! Dès les premières pages j'ai eu le sentiment d'avoir entre les mains un de ces livres que je ne cherchais pas forcément mais qui a su me trouver. Très vite, en parcourant des yeux ces paysages d'Ivan Chichkine, j'ai ressenti ce même délice que j'éprouve à la lecture des nouvelles, romans et poèmes d'Ivan Tourgueniev ou de ceux d'Ivan Bounine. Un mélange indéfinissable de réalisme et de poésie.
Réaliste, Chichkine l'était incontestablement. le « géant de la forêt russe » comme on le surnommait était au fil des années devenu un véritable connaisseur de la forêt. Quand je dis connaisseur c'est au sens scientifique du terme. Pas de place pour la fantaisie, tout dans ses toiles était issu d'un long travail de préparation, d'observation. Un travail précis et méticuleux qui donnent à certains de ces tableaux un aspect hyper réaliste presque contemporain. Peinture ? Photographie ? le doute est parfois permis tant la technique de Chichkine est perfectionnée à son maximum.
Mais plus que cet aspect scientifique, ce qui m'a frappé dans ces oeuvres est leur dimension poétique, leur expressivité. le travail sur la lumière tout d'abord est tout bonnement fascinant, particulièrement quand le ciel s'obscurcit ou quand la lumière se fait rase. Tout en étant un réaliste, Chichkine a accompli un travail sur la lumière que n'auraient pas renié les impressionnistes. Pour cela il n'a rien inventé, il s'est attaché simplement de retranscrire aussi précisément que possible la lumière si particulière de ces grands espaces russes. Il en a saisi à la fois toute la réalité et toute la poésie. Un travail magnifique que peu sont parvenus à faire avant ou après lui. La place qu'il donne à l'homme dans ses tableaux est intéressante également. L'homme est souvent petit, fragile au milieu de cette nature. Pour autant, il n'est pas non plus écrasé par elle. Il est tout simplement humble et se meut discrètement parmi ces arbres immenses. Il vit sa vie paisiblement, modestement et se finit par se fondre dans ces sous-bois.
Je ne m'attarderai pas trop sur le texte accompagnant ce livre. Un texte intéressant au contenu essentiellement factuel sur le mouvement des ambulants qui a très largement marqué la peinture russe de la fin du XIXe siècle. Les éléments biographiques sur Chichkine sont bien sur nombreux et les auteurs ont eu cette délicate attention de glisser dans leur texte des citations d'écrivains.
Car d'un point de vue très personnel, ce livre c'est la rencontre entre la peinture et la littérature russes. J'ai retrouvé dans ces paysages les mots d'un Ivan Tourgueniev dans les mémoires d'un chasseur, dans les scènes de la vie russe et tant d'autres textes où l'auteur décrit de manière à la fois réaliste et poétique la nature, un coucher de soleil, une promenade dans les bois...Un travail qu'Ivan Bounine fera avec tout autant de talent dans ses poèmes ou dans son roman autobiographique, la vie d'Arseniev. J'ai retrouvé dans ce livre cette capacité à retranscrire les douces sensations que peut procurer l'immersion dans une nature caressante. En peinture ou en littérature ces artistes ont su capter et rendre avec précision et tendresse leur émoi. Les mots de Tourgueniev, de Bounine avaient suscité nombre d'images. Je les ai retrouvé ici avec les toiles de Chichkine qui se fondent dans les mots qui ont été ou seront ceux de ces écrivains.
Ce livre d'art laisse cette impression presque magique qu'ici les oeuvres des trois Ivan se rencontrent, s'enlacent, se parlent et s'embrassent...sous un arbre bien sur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Lire un extrait
autres livres classés : peinture russeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
556 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre