AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2259208827
Éditeur : Plon (12/01/2012)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Vivre plus longtemps, plus beau, plus fort et plus intelligent. Qui pourrait refuser cette proposition dans un monde où l'obligation de performance se fait de plus en plus pressante ? Mais à quel prix et au bénéfice de qui ?

Hervé Chneiweiss explore les résultats réels ou escomptés, les limites techniques et les implications éthiques des moyens développés pour régénérer l'homme. Pour les fervents défenseurs d'une nouvelle humanité génétiquement modifi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   20 juillet 2018
Contrairement au projet de la première Renaissance où l’humain était destiné à devenir meilleur par l’éducation, et le monde par des réformes sociales et politiques, la convergence NBIC nous propose une nouvelle forme du fantasme eugéniste selon lequel il existe un optimal et, en contrepartie, un ensemble de tares à éliminer ; ce qu’exprime avec une rare naïveté
James Hugues : « Si vous sélectionnez, sur catalogue, la plupart des gènes de votre enfant, cette sélection renforcerait probablement l’importance de vos liens parento-sociaux avec vos enfants. » Raisonnement pervers dans son apparente simplicité car si le catalogue des mutations à l’origine de maladies graves, donc le catalogue des « mauvais gènes », commence à exister, celui des « bons » gènes n’existera jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DanieljeanDanieljean   20 juillet 2018
Si les transhumanistes ne sont pas reconnus par la communauté scientifique et si la manipulation génétique est une fable, pourquoi faire tant d’honneur à des élucubrations peu fondées ? Cette logorrhée un peu délirante sur l’avenir post-humain devrait effectivement nous faire sourire. Toutefois, la puissance des moyens de communication utilisés doit aussi nous inciter à la plus grande vigilance et à ne pas nous contenter de balayer d’un revers dédaigneux ce qui n’est effectivement aujourd’hui qu’un fantasme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   20 juillet 2018
Très probablement, il y aura quelques conséquences négatives de l’ingénierie germinale humaine qui ne peuvent être ou ne seront pas anticipées. Inutile de dire que la seule existence d’effets négatifs n’est pas une raison suffisante pour ne pas y procéder. Toute technologie majeure a quelques conséquences négatives, y compris quelques conséquences imprévues. Et il en va de même pour le choix de préserver le statu quo. Ce n’est qu’après une comparaison équitable des risques et des probables conséquences positives que l’on peut parvenir à une conclusion fondée sur une analyse en termes de coûts-bénéfices.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   20 juillet 2018
En effet, l’adhésion au projet transhumaniste porte en germe la fracture qui séparera un jour prochain les Élus/transhumains qui auront été augmentés par la technique et qui auront une chance de survivre, les Déchus/humains, reste historique des Homosapiens sapiens.
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   20 juillet 2018
L’idéologie transhumaniste réhabilite le mythe d’un nouvel homme maître des éléments qui composent son corps amélioré, et d’une supra-intelligence collective capable enfin de reconnaître et comprendre un avenir qui cesse d’être incertain et surtout incontrôlé. Derrière la technophilie se cache l’espoir de retrouver cette position de maître de la Nature ébranlée par la « bande des quatre » (Darwin, Marx, Einstein, Freud).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Video de Hervé Chneiweiss (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Chneiweiss
Forum Sorbonne - Philosophie : A quoi ressemble le cerveau des philosophes ? .LES RÉVOLUTIONS DE L?INTELLIGENCE, table ronde animée Adèle van Reeth, à la Sorbonne, le 31 mars 2018. Avec Justine Barbier, philosophe, Hervé Chneiweiss, médecin, chercheur, membre du Comité d?éthique et spécialiste du cerveauEtienne Klein, physicien, professeur à l'Ecole centrale à Paris et directeur du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière au CEA (Commissariat d?Energie Atomique), docteur en philosophie des sciences, spécialiste du temps et producteur de l?émission La Conversation scientifique sur France Culture et Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste.Abonnez-vous à notre chaîne : https://www.youtube.com/user/FranceCulture/featuredFrance Culture, la chaîne généraliste de tous les savoirs.
+ Lire la suite
autres livres classés : clonageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Hervé Chneiweiss (1) Voir plus