AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Le Meurtre de Roger Ackroyd (160)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
carre
  18 juin 2013
Ah le plaisir de lire Agatha, on peut trouver un côté désuet aux intrigues et aux personnages de Miss Christie, parfois stéréotypés mais, y a pas à dire, c'est drôlement savoureux. « le crime de Roger Ayckroyd » n'échappe pas à la règle. A.C. nous mène sur les pas de ce cher Hercule Poirot et son flair légendaire mais le récit nous est conté par le Docteur Sheppard (assez rare chez Christie pour ne pas être signalé). Trois disparitions qui jettent le trouble dans ce petit village typiquement anglais. L'intrigue est toujours agréable, ces personnages des pions que la géniale anglaise déplace au gré de sa malice et de son humeur. C'est toujours prenant, Poirot est un enquêteur oisif, bon vivant mais surtout un fin limier observateur. Sans avoir l'air d'y faire, A.C. embarque le lecteur avec une maestria qui fera d'elle la reine du crime. Avec « le crime de Roger Ayckroyd » on comprend pourquoi. A faire lire à nos jeunes lecteurs. God save the Queen.
Commenter  J’apprécie          611
Ambages
  24 octobre 2017
« Ne vous inquiétez pas de ce que vous dites à un homme, il ne vous croira pas si ce n'est pas flatteur : ils sont tous tellement vaniteux ! »

Poirot est vieux, il végète en compagnie de citrouilles qu'il tente de cultiver dans son jardin en Angleterre pendant sa retraite ...et Hastings lui manque, parti en Argentine. On se dit que cela va être calme. Vlan ! Agatha Christie livre un roman qui pour l'instant est mon préféré. C'est enlevé, drôle, l'écriture est léchée, on ne s'ennuie pas à un seul instant et quel final ! Jusqu'à la dernière ligne. Jamais je n'aurais imaginé Hercule avoir la force de balancer une citrouille dans le jardin de son voisin, le docteur Sheppard. C'est pourtant sa force herculéenne qui lui permet de rencontrer ce substitut d'Hastings qui va le seconder dans cette enquête visant à résoudre le meurtre de Roger Ackroyd.

« Les femmes, affirma Poirot, sont merveilleuses ; elle inventent et, par miracle, elles ont raison. »
Commenter  J’apprécie          592
manU17
  29 mai 2013
Je crois que je n'avais pas lu de roman d'Agatha Christie depuis le collège. C'était donc il y a au moins…bref, parlons d'autres chose ! Je me demandais si je n'allais pas trouver ça un peu surfait, un peu longuet et carrément soporifique. Eh bien non ! Dès les premières pages, j'ai été happé par l'intrigue. Pourtant, détail qui a son importance, je ne sais plus très bien par quel biais mais je connaissais l'identité du ou de la coupable. J'ai donc entamé la lecture de ce roman comme je me serai installé devant un épisode de Columbo, en connaissant le coupable mais en me demandant de quelle manière Hercule Poirot allait bien pouvoir s'y prendre pour le démasquer.

Le célèbre détective belge vient de prendre sa retraite dans la petite bourgade de King's Abbot. Il compte y cultiver son jardin, ainsi qu'accessoirement des citrouilles. Suite au meurtre de Roger Ackroyd, un notable du cru, il est appelé à la rescousse. Comme souvent chez Agatha Christie, on retrouve une galerie de personnages plus ou moins stéréotypés, certains issus de la bonne société, d'autres espérant y accéder un jour, en passant par les domestiques ou le docteur du village. Tous se retrouvent plus ou moins suspectés du meurtre du riche, obstiné mais surtout pingre Roger Ackroyd, sa belle-soeur et sa nièce Flora comprises. En l'absence d'Hastings, Poirot se fait assister dans sa tâche par le brave Docteur Sheppard qui se trouve également être le narrateur du récit. La soeur de ce dernier, Caroline, vieille demoiselle célibataire friande de récits policiers, n'est jamais avare d'une idée ou d'une piste, notamment grâce à son réseau de relations et à tous les ragots et commérages qu'elle ne se prive pas de recueillir. En cela, elle m'a un peu rappelé la Miss Marple du Miroir se brisa qui mène l'enquête sans quasiment sortir de chez elle.

Inutile de faire l'inventaire complet de tous les personnages du roman, autant vous laisser les découvrir. Pour ma part, je retiendrai surtout l'intrigue prenante au point que j'avais réellement du mal à me détacher de ma lecture et surtout le personnage de Poirot, absolument délectable, il est suffisant, arrogant, sûr de lui, pointilleux, parfois irritant mais tellement brillant, qu'on ne peut que l'adorer et se régaler à chacune de ses interventions.

Avec le meurtre de Roger Ackroyd, la reine du crime nous rend accro !

Lien : http://bouquins-de-poches-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          523
Crazynath
  06 octobre 2014
Je me suis rendue compte dernièrement que je n'ai lu que deux Agatha Christie, et ceci il y a fort longtemps.
Désireuse de combler un peu cette lacune, car cette dame mérite le détour, je me suis donc lancée dans la lecture du meurtre de Roger Ackroyd.
J'ai retrouvé avec plaisir Hercule Poirot, maniéré à souhait, mais qui sait utiliser à merveille ses petites cellules grises.
On plonge dans une ambiance " british " à souhait, au charme certes un peu désuet, mais l'intrigue est tellement bien ficelée que l'on ne peu s'empêcher de savourer chaque phrase.
Ma décision est prise : je ne vais pas m'arrêter en si bon chemin, mais lire régulièrement un roman de la " reine du crime" ...
Commenter  J’apprécie          482
missmolko1
  31 octobre 2014
C'est toujours un plaisir de se lancer dans la lecture d'un roman d'Agatha Christie. L'écriture est toujours aussi succulente et teintée d'une pointe d'humour.

Avec le Meurtre de Roger Ackroyd, nous voyageons dans un village anglais ou tout le monde connait tout le monde et ou les commérages vont bon train. Hercule Poirot, s'y est installé incognito et le narrateur n'est autre que son voisin, le médecin de campagne vivant avec sa soeur. Une série de meurtre survient au village et Hercule Poirot va bien sur débusquer le coupable.
Et le moins qu'on puisse dire c'est que la fin est complètement inattendue et très réussite. Encore une fois j'ai soupçonné tout le monde sauf le véritable coupable.

Les personnages sont attachants, j'ai adoré la soeur du narrateur qui est la caricature même de la commère de campagne qui sait absolument tout. Elle m'a fait beaucoup rire.

L'enquête est menée d'une main de maître par le très grand Hercule Poirot qui sèment le doute dans nos esprits. le suspense est la et une fois commencé, on n'a qu'une envie : connaitre le coupable.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
isabelleisapure
  07 décembre 2017
Dans ce roman, on retrouve bon nombre des éléments qui ont fait la célébrité d'Agatha Christie : deux cadavres, un manoir, un petit groupe de suspects et Hercule Poirot qui se lisse les moustaches tout en s'interrogeant.
Le docteur Sheppard, notable local est le narrateur de cette étrange histoire.

J'ai pensé dix fois avoir trouvé la solution, me croyant plus finaude que le célèbre détective, mais, j'aurais dû me souvenir qu'Agatha Christie est bien la reine pour manipuler son lecteur, le ballotant d'un coupable à un autre pour son plus grand plaisir.






Commenter  J’apprécie          380
LePamplemousse
  04 février 2015
Ah, mince...depuis le début du livre j'avais des gros doutes sur le nom du coupable et bien, pas de bol pour moi, j'avais raison !
Et plutot que d'en être satisfaite, ça me deçoit car j'ai lu le même genre d' histoire la semaine dernière.

Je dois dire que je suis assez mécontente de l'auteur qui nous joue un sacré coup tordu dans ce roman.
En fait, sans rien révéler de l'histoire, disons juste que cette intrigue est exactement la même que celle d'un autre roman de cet auteur, et vu que je viens de lire cet autre titre il y a quelques jours, bah, question suspense et originalité, c'est complètement raté !

On a donc affaire ici à un meurtre, celui d'un homme riche et aimé de tous en apparence. Plusieurs suspects apparaissent rapidement, chacun d'eux a des secrets et ment délibérément à la police, ce qui n'arrange rien.
L'enquête est vraiment passionnante et les personnages sont merveilleusement décrits.

J'ai passé un excellent moment jusqu'au final où j'ai réalisé que si, si, l'auteur avait bel et bien utilisé les mêmes ficelles dans deux romans différents (même suspect, même alibi, même mobile du meurtre et même type de révélation finale).
Après vérification, celui-ci a été écrit en 1926 et l'autre en 1931, c'est donc dans celui-ci que se trouve l'idée originale, l'autre roman (Cinq heures vingt cinq) n'est donc qu'une sorte de copie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          316
Dionysos89
  17 mars 2012
Le Meurtre de Roger Ackroyd est l'archétype du petit roman policier passe-partout chez Agatha Christie. À l'inverse de Mort sur le Nil, Dix petits nègres ou le Crime de l'Orient-Express, l'ambiance s'y fait beaucoup intimiste, à mon humble avis. Une petite bourgade, presque la campagne, une petite affaire pour Hercule Poirot, presque rien au départ, sauf que les meurtres commencent à se multiplier et son intérêt s'aiguise. Et pourtant, ce n'est pas lui le narrateur ici, mais le docteur Sheppard, médecin du village, qui officie pour nous décrire la scène. Ce point de vue plus "extérieur" est pour moi l'attrait de ce polar campagnard à l'anglaise. Bien sûr, les personnages sont stéréotypés, l'affaire semble déjouée dès le départ par Hercule Poirot et certaines ficelles du récit sont fines comme du gros sel. Pourtant, ce point de vue narratif relativise plutôt bien l'histoire et n'oublions pas que ce fut un des premiers roman d'Agatha Christie, cela marque ses grands débuts ! Un magnifique petit bijou donc, qui se lit très, voire trop, rapidement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Aline1102
  14 avril 2014
King's Abbot est un charmant petit village anglais, où Hercule Poirot s'est retiré afin d'y passer une retraite tranquille.
Mais à peine est-il installé que plusieurs drames se produisent. Mrs Ferrars, une veuve que beaucoup d'habitants soupçonnent d'avoir empoisonné son mari, est retrouvée morte. La veuve est décédée suite à l'absorption d'une trop forte dose de véronal.
Mrs Ferrars fréquentait, depuis quelques temps, Roger Ackroyd, le riche propriétaire de Fernly Park. Ackroyd a appris certaines choses au sujet de la défunte Mrs Ferrars qui le mettent mal à l'aise et il invite le docteur Sheppard à dîner afin d'en parler avec lui.
Le soir même, alors que le docteur rentre à peine chez lui après le dîner chez Ackroyd, un appel téléphonique lui demander de revenir immédiatement à Fernly Park : Roger Ackroyd vient d'être assassiné...

J'ai souvent entendu dire / lu que le meurtre de Roger Ackroyd était l'un des meilleurs polars d'Agatha Christie, si pas le meilleur ; les avis semblent partagés entre celui-ci et les Dix petits nègres. Eh bien, honnêtement, si l'on me demandait de trancher et de choisir entre ces deux chefs-d'oeuvre de la littérature policière, je n'y arriverais pas. C'est fou comme Agatha Christie a le don de "perdre" son lecteur en route. Je ne sais pas si c'est parce qu'elle nous parle un peu de tout et de rien, en nous détaillant la vie quotidienne de ses différents personnages (j'adore d'ailleurs ces passages qui nous plongent dans l'intimité des protagonistes) mais, en tout cas, il est toujours impossible pour moi de découvrir l'identité du meurtrier avant le dénouement.
Et quel dénouement dans ce polar ! J'ai réellement eu un choc lorsque Poirot a prononcé le nom du coupable. Je m'en doutais un peu depuis quelques lignes à peine, (attention, spoiler : sélectionnez le texte avec votre souris pour pouvoir le lire) notamment grâce à l'allusion faite par Poirot, qui parle de mécanismes d'horloge en rapport avec le dictaphone de Roger Ackroyd. Mais le lire noir sur blanc, c'est tout à fait autre chose.
J'ai donc passé un excellent moment avec ce polar de Mrs Christie. Il m'a plusieurs fois fait sourire (notamment les détails sur la relation entre le docteur et sa soeur ou l'épisode où Poirot décide de se débarasser de ses citrouilles), m'a poussée à me questionner sur l'honnêteté de presque tous les personnages (plusieurs semblant suspects) et, enfin, m'a étonnée comme aucun roman d'Agatha Christie ne l'avait fait jusqu'à présent. Que demander de plus ?
Le meurtre de Roger Ackroyd rejoint mes "Christie préférés", ceux que je relis sans jamais m'en lasser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Cylhis
  15 juillet 2013
Il faut absolument que vous lisiez ce roman ! Il est l'un de ses meilleurs. Il serait dommage de passer à côté !
Agatha Christie nous raconte en effet une enquête menée par Hercule Poirot, alors à la retraite. Mais la retraite pour le petit belge n'est pas possible, comme vous pouvez vous en douter. À la demande de la nièce de Roger Ackroyd, l'ancien détective va chercher la vérité, et son enquête sera racontée par le Dr Sheppard, puisque Hastings, son célèbre comparse, est en Argentine. Encore un schéma atypique pour cette histoire dont on savoure avidement chaque chapitre, bien qu'ils ne nous permettent pas de deviner le coupable, lors même qu'Hercule sourit car il a bien entendu déjà deviné.

À lire sans attendre !
Lien : http://ylgana.blogspot.fr/20..
Commenter  J’apprécie          261


Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le meurtre de Roger Ackroyd

Qui a tué Roger Ackroyd ?

Flora Ackroyd
James Sheppard
Ralph Paton
Hercule Poirot

15 questions
114 lecteurs ont répondu
Thème : Le Meurtre de Roger Ackroyd de Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre
. .