AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782917228104
Sauvages (01/04/2009)
4.17/5   3 notes
Résumé :
C'est là une poésie mystérieusement humaine car elle rejoint et affronte cette énigme que nous, qui sommes "nés pour tomber et saigner", fuyons si maladroitement. Ici chaque poème est question quand bien même, parfois, il donne des réponses... qui ne font qu'interroger.

Guy Allix, extrait de la préface reprise en 4ème de couverture.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
sonatemsonatem   29 mai 2022
Le peu d’obscurité que je dilapide
c’est de l’air qui me manque
L’absence des dieux
ce fragment de quartz la contient toute
Nul œil pour fixer
le tremblement de la lumière

-

Je m’entête à fouiller ces décombres
les traces des grands hiéroglyphes
avant de tomber à mon tour
en poussière bien noire
en ossements vermoulus
pour avoir trop cherché
ce qui était perdu.

-

Ce qui s’élèvera
ce qui naîtra
est indicible

Les traces meurent d’être dites
elles déplacent le monde plus loin
à peine qu’un silence.

-

L’immensité est silencieuse
son image ne l’est pas
j’aime ce qui m’éblouit
puis accentue l’obscur en moi.

-

Sans m'arrêter
je passe
disant adieu
jour après jour
aux horizons
qui n'en finissent pas de se dérouler

Il y a toujours
quelque chose plus loin.


pp. 39-42 & 84.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
coco4649coco4649   26 octobre 2017
 
 
Ferons-nous un jour le voyage
à travers tous ces ciels
de plus en plus clairs
défiant toutes les lois de l’ombre

Nous sommes de la nature
de la brume
en quête d’un peu de chaleur
qui la dissipe

Mais nous nous voûtons
pour soulever l’ombre
et secouer le froid de nos épaules

À glaner les tessons
du temps
à chercher les éclats de verre
dans la poussière
on ne fait pas l’éternité
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
coco4649coco4649   26 octobre 2017
 
 
La fenêtre s’ouvre
un écran immense où se tord la nuit
des lambeaux s’échappent
Le reflet du monde va s’éteindre
bien plus loin

La suite des jours est incertaine
l’air se met à vibrer
quand le sanglot de la nuit cesse
le temps est soudain clair
comme une goutte d’eau

Et le calme du ciel
épuise le courage
qui soulevait nos mains.
Commenter  J’apprécie          20
SperedSpered   09 décembre 2020
Le ciel est trop bas
pour qu'on puisse rire.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : questionnementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1035 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre