AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782280337885
Éditeur : Mosaic (04/03/2015)

Note moyenne : 3.3/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Malencontreusement renversée par une Mini Cooper alors qu’elle promenait sa chienne, Alexandra Dorenfield, 29 ans, se réveille au paradis. Et découvre, ébahie, qu’on y exauce tous ses vœux : elle a le droit d’emménager dans la maison de ses rêves, dispose d’un dressing de folie, et peut se gaver honteusement de gâteaux et de chocolat sans prendre l’ombre d’un microgramme… Pas de doute, elle se trouve à l’étage VIP du paradis. Et comme la perfection est bien de ce mo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  07 février 2016
Bing!
Alexandra Dorenfield , 29 ans se réveille au paradis après avoir été percutée par une mini Austin . Dans la file d'attente amenant au 7° ciel ( l'équivalent du carré VIP ...) : re-bing ! . Coup de foudre pour Adam , mec super canon et également raide-dingue d'elle , et accessoirement raide-mort aussi ...
Le 7° ciel , c'est l'extase ! Elle y retrouve ses grands-parents , la maison qui lui plaisait quand elle était petite , un dressing à faire pâlir d'envie Alexa Chung ( et toutes les It-girls de la terre ) . Elle a aussi perdu sa cellulite (c'est mieux quand on est amoureuse d'un mec canon..) . Bref , elle veut y rester et y couler des jours heureux ( et infinis ) avec Adam . Seulement , il y a un hic , ( il y a toujours un hic dans les bonnes comédies américaines ! ) , son ange gardien lui annonce qu'elle doit écrire une sorte de rédaction sur les 10 plus beaux jours de sa vie , afin que les instances supérieures du paradis soient sûrs qu'elle est digne du 7° ciel .
Et c'est là que ça devient bien , parce qu'avant ,elle est carrément à "baffer" la petite Alex... Un peu trop gâtée pourrie par ses parents ...
Cette rédaction va lui donner l'occasion de réfléchir à sa vie sur terre, ce qu'elle a réussi, ce qu'elle a raté . C'est une sorte de rédemption, d'introspection .
Elle est tantôt énervante, tantôt très touchante et émouvante , ça dépendra de votre état d'esprit , de votre âge aussi sûrement , et de votre vécu...
J'ai très bien vu pendant , et après ma lecture ,ce qui avait plu aux studios hollywoodiens , il y a matière à faire une jolie petite et sympathique comédie : un zeste de "confessions d'une accro du shopping " , un zeste de "Ghost" (pour l'émotion et les tentatives de contact avec les vivants ), et un peu de magie dans la vision du paradis ...
Je remercie les éditions Mosaïc (qui n'en finissent plus de me surprendre ...) et Babelio pour m'avoir permis , le temps de cette lecture , de visiter le paradis ... ( Euh! Je suis rassurée du coup , mais bon , le plus tard possible hein !!!.)
PS : Alex , tu peux me mettre de coté tes Louboutins qui ne font pas mal aux pieds ??????..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
JLDragon
  19 avril 2015
Nous sommes en présence ici d'un roman touchant et qui apportera à celui qui le lit une touche de douceur à son quotidien.
Évidemment, pour apprécier pleinement la saveur, il faudra prendre certaines choses au septième degré !
Pour ma part, j'ai apprécié cette lecture légère. C'est agréable ! L'idéal pour reposer ses neurones entre deux lectures plus sérieuses par exemple ! Ça se lit très, très vite aussi !
Le récit est écrit à la première personne du singulier (classique dans ce genre de roman) et le style est très populaire. Ici, ça ne veut pas dire que c'est mal écrit (non, vraiment le style est correcte), l'auteure a juste fait en sorte de pouvoir toucher un maximum de monde (en gros, je dis ça pour ne pas répéter le mot populaire).
L'intrigue est originale. L'humour est au rendez-vous et parfaitement conjugué avec des passages plus graves teintés d'émotions.
Oui, c'est parfois, attendrissant, très attendrissant...
La conception du Paradis telle qu'elle est présentée ici ne conviendra pas à tout le monde. En effet, le Jardin d'Éden est présenté de façon très matérialiste (même si je suis d'accord sur le fait qu'on puisse encore garder une sorte de corps après la mort), ce qui m'a perturbé ici, c'est que la volonté première des défunts est de posséder au 7ème ciel tout ce qu'ils auraient aimé avoir sur Terre(fringues, voitures, maisons etc.) alors que l'ordre premier dans la spiritualité (en général) c'est d'apprendre à se détacher du matériel pour se concentrer sur l'amour véritable.
Bref, le fait que le Nirvana équivaut ici à céder à toutes les volontés ou aux caprices d'un enfant gâté m'a un peu laissé perplexe, mais encore une fois, je le souligne (rappel pour moi-même soi-disant au passage) : il faut prendre certains passages au 7ème degré.
Bon OK, et puis certaines choses m'ont fait agréablement sourire donc... Oui, il y a un côté agréable d'imaginer que ça puisse être ainsi en fin de compte.
Le personnage d'Alexandra est très bien travaillé. Bon le plus sérieusement du monde, cette fille n'a pas eu une vie malheureuse (courte mais pas malheureuse), la plupart des gens en ce monde aimerait être à sa place et n'avoir qu'à régler le genre de soucis qu'elle a pu rencontrés dans son existence.
Parce que la vie d'Alexandra est assez banale. Certes, c'est un enfant miracle (ses parents ont été déclarés stériles à la base), mais à part ça. . . Et puis elle est super pourrie gâtée et a tout ce qu'elle veut (par ses parents du moins).
Est-elle donc à plaindre ?
Oui tout de même car l'auteure nous prouve dans ce roman que l'argent et le matériel ne font pas du tout le bonheur. Certes Alex est une « gosse de riche », mais elle n'en est pas plus heureuse pour autant.
Alors oui, le côté matérialiste a vraiment une part énorme dans ce roman. Il est énormément question de fringues par exemple. Alexandra est une fille donc elle ne vit que pour la mode et les vêtements (désolé pour le cliché, mais ce n'est pas moi qui le fait !).
Cependant, l'auteure apportent ces faits avec beaucoup d'humour et de dérision.
L'intérêt dans ce genre de roman, c'est de pouvoir sublimer une vie banale.
Mission réussie ici ! Bravo Adena Halpern !
Enfin, je tiens à souligner également qu'en période de deuil, ce livre peut aider (quelques soient les croyances de chacun car Adena Halpern n'insiste pas sur les religions).
Ce livre est très positif !
Et oui, il m'a fait sourire et oui, il a réussi à me toucher ! Une jolie découverte !
Lien : http://jldragon.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
johannel
  20 octobre 2015
Alexandra menait une vie ordinaire, du haut de ses vingt-neuf ans, elle menait sa vie comme elle l'entendait. Mais un soir tout change, elle se fait renverser par une mini cooper et se retrouve au paradis. Vivant désormais au septième ciel, elle se rend compte que cet endroit porte bien son nom car elle a un dressing énorme, elle ne prend pas de poids, elle vit dans une maison de rêve et son voisin Adam est craquant. Cependant, le paradis a parfois des allures d'enfer, si Alexandra veut rester dans son septième ciel, elle doit rédiger une lettre retraçant les dix plus beaux jours de sa vie, si elle échoue elle sera rétrogradée de quelques étages du paradis.
Un résumé très tentateur, une couverture sympathique, il n'en fallait pas plus pour que je craque pour ce roman et il s'est révélé à la hauteur car j'ai effectivement passé un bon moment de lecture. On entre in media res dans cette histoire, on suit le quotidien d'Alexandra cette jeune femme brillante qui est morte bien trop jeune. On suit son adaptation au paradis, quel bouleversement et pourtant la jeune femme s'y fait petit à petit. le thème de cette histoire est original, nous sommes entraînés dans la vie d'Alexandra mais aussi dans ses souvenirs car oui, elle doit raconter les dix plus beaux jours de sa vie. En soi, l'intrigue qui retrace les souvenirs d'Alexandra n'a rien d'originale mais on découvre son personnage et on se laisse tenter. Les passages sont marrants mais aussi parfois touchants, c'est une histoire légère et sympathique comme je les aime. En revanche, j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs et je trouve ça dommage, les descriptions sont parfois longues, il faut à quelques moments s'accrocher ! L'histoire est entraînante, j'avais très envie de savoir si Alexandra allait réussir son examen. La plume se fait parfois réflexive, notamment sur la vie et le sens qu'on veut y donner.
C'est à travers les souvenirs d'Alexandra qu'on parvient à connaître son personnage, c'est une jeune femme très pétillante, je l'ai apprécié du début jusqu'à la fin de cette histoire, elle est énergique. On apprend à la connaître à différentes époques de sa vie, cela la rend vraiment plus réelle, plus attachant, on découvre sa vie et on a l'impression de partager son intimité, par conséquent de devenir proche d'elle. Alexandra est un personnage merveilleux mais bien sur elle ne s'en rend pas compte et heureusement sinon on s'ennuierait bien vite ! J'avais l'impression qu'elle pétillait tout le temps même au paradis, il est impossible de passer à côté d'un personnage aussi haut en couleur. Alexandra est finalement un personnage très authentique avec lequel on passe un bon moment de lecture, on peut s'identifier à elle, elle m'a fait rire à de nombreuses reprises mais elle m'a aussi touché. Cette histoire bien que simple nous fait prendre conscience de la vie, on doit vraiment profiter de chaque instant et j'espère qu'il existe un septième ciel dans lequel se trouve le moindre de nos désirs. D'autres personnages se trouvent dans ce roman notamment Penny la meilleure amie d'Alexandra, une amitié forte qui remonte à l'enfance, j'ai apprécié le personnage de Penny car elle dit tout ce qu'elle pense, elle n'a pas peur de choquer ou de blesser, elle est honnête et son honnêteté fait plaisir à lire. Il y a aussi Adam, le voisin beau gosse du paradis, mais on ne sait pas grand-chose sur lui et c'est ce qui m'a gêné dans l'histoire car j'ai trouvé que ça allait trop vite entre Alexandra et lui…Enfin, il a les membres de la famille de notre héroïne, la grand mama, le grand papa, l'oncle Morris et les parents que l'on trouve dans les souvenirs, une famille qui s'aime, une famille qui se dispute parfois, une famille soudée et ça fait chaud au coeur de lire tout cet amour qu'il existe entre chaque membres.
L'écriture de l'auteure est belle mais elle a trop de longueurs ce qui est bien dommage ! J'ai apprécié que l'histoire soit relatée du point de vue d'Alexandra, on a vraiment l'impression qu'elle s'adresse à nous !
En bref, une belle découverte touchante qui montre combien la vie ainsi que les liens familiaux sont importants mais malheureusement trop de longueurs pour avoir un coup de coeur.
Lien : http://les-chroniques-de-joh..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LunaZione
  21 mars 2015
Je remercie Sibylle et les éditions Mosaïc qui m'ont gentiment proposé de lire ce livre. Je dois dire que je ne savais pas à quoi m'attendre au vu de son résumé : je ne pensais pas du tout qu'il s'agissait de chick-lit et la surprise à été vraiment bonne !
Et puis, du coup, j'ai trouvé un nouveau chocolat pour le challenge Gourmand ;p
L'histoire est vraiment plaisante et surprenante : en lisant les premiers chapitres, je ne m'attendais pas du tout à ce que la vie d'Alex soit aussi particulière au vu de la toute première impression qu'elle m'a faite. Il faut dire aussi que, dès les premières pages, je l'ai vu comme une fille bien dans sa peau, normale voir commune à qui l'on peut facilement s'identifier. du coup, la découvrir en gosse de riche hyper-pourrie-gâtée m'a franchement beaucoup étonnée.
J'ai bien aimé le prétexte de la rédaction des 10 plus beaux jours de sa vie pour rester au 7e ciel afin de pouvoir nous raconter les différentes étapes de sa vie. Personnellement, je ne sais pas du tout ce que je pourrai raconter si je devais le faire ! J'ai été beaucoup amusée par le fait que chacun des 10 plus beaux jours de sa vie commence comme une catastrophe ! Sur le coup, j'ai trouvé ça franchement bizarre, mais, à la réflexion, c'est clair que ce sont les moments les plus difficiles qui nous font le plus avancer.
Alex est vraiment une jeune femme plaisante même si plus j'apprenais à la connaître moins elle me plaisait. Autant elle m'avait fait une super bonne impression, autant plus je retournais dans le passé et plus je me disais que l'on ne pourrait jamais être copine : quelle tête à claque sans principes, cette fille ! du moins, jusqu'à temps qu'elle parte à LA et qu'elle tourne une page sur sa vie d'avant : avec cette étape, l'on comprend vraiment que sa famille à de quoi être fier d'elle.
Adam, le beau gosse de l'histoire ne m'a pas vraiment plu. En fait, je pense que c'est surtout parce qu'on ne sait pas grand chose sur lui et de sa description reste très superficielle : du coup, il est un peu trop parfait pour être vrai.
Par contre la famille d'Alex et Penny m'ont beaucoup marqué : ils sont franchement tous au top !
C'était la première fois que je découvrais l'écriture d'Adena Halpern et j'ai vraiment passé un bon moment. Elle a une écriture assez amusante, fraîche et décomplexée : c'est fluide et l'on suit vraiment facilement les péripéties d'Alex.
Un livre que je vous conseille chaudement !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
blackfallenangel
  12 octobre 2015
Alexandra Dorenfield, jeune femme de 29 ans, vient de mourir... Renversée par une Mini Cooper à 4h du matin alors qu'elle sortait Peaches, sa chienne beagle. Et voilà qu'elle se retrouve à faire la queue au Paradis... queue où elle fait la connaissance de nombreuses personnes parmi lesquelles Adam Steele, mec canon pour lequel elle craque complètement !
Mais voilà, quand bien même Alexandra est pour l'instant au septième ciel : les membres prédécédés de sa famille, la maison de ses rêves, un dressing à faire pâlir d'envie toute fashionista qui se respecte, le voisin « idéal » en la personne d'Adam... elle va apprendre qu'elle doit passer un examen d'entrée pour pouvoir y rester ! Les instances célestes ont en effet besoin d'une preuve qu'elle mérite d'être là où elle est...
Alexandra va donc devoir rédiger un texte avec pour sujet : « Racontez les dix plus beaux jours de votre vie ». Et c'est ce qui déterminera son avenir céleste. Restera-t-elle au septième niveau ou bien sera-t-elle « rétrogradée » à un autre niveau?
Que raconteriez-vous si vous deviez prouver que vous méritez de rester au septième ciel ? C'est à cette question pour le moins difficile qu'Alexandra Dorenfield doit répondre...
Car souhaitant rester auprès de sa chienne (tous les chiens vont au septième ciel), ayant retrouvé les grands-parents auxquels elle tenait énormément, et fait la connaissance d'un homme pour lequel elle a eu le coup de foudre, Alexandra se doit de prouver qu'elle a amplement gagné le droit de rester au septième niveau (autrement appelé le « septième ciel ») et ce en racontant ce qu'elle considère comme les dix plus beaux jours de sa vie.
L'idée de départ me paraissait plus qu'originale... car la question de la vie après la mort est une question à laquelle nous ne sommes pas en mesure de répondre et qui permet donc à l'auteur certaines libertés dans le cadre d'un roman autrement bien ancré dans la réalité.
Mais le gros point noir, c'est que l'histoire m'a paru extrêmement longue à démarrer. Il faut en effet une cinquantaine de pages pour que nous en arrivions au vif du sujet, à savoir : les dix plus beaux jours de la vie de l'héroïne. Et d'ailleurs, au départ, elle s'avère être limite tête à claques et capricieuse. Cependant, il faut se méfier des apparences et c'est ce que nous prouve l'auteur dans la suite du roman. Nous en apprenons ainsi beaucoup plus sur Alexandra et sur sa vie. Car elle va se livrer à une véritable introspection qui va nous permettre de mieux la connaître et de comprendre pourquoi elle est telle qu'elle est devenue. Et pour se faire, elle va bénéficier de l'aide de ses grands-parents, de sa chienne, d'Adam et d'autres personnes...
Un grand bravo d'ailleurs pour les personnages des grands-parents qui m'ont beaucoup plus ! Ils sont là pour aider Alexandra, mais aussi pour lui « botter le train » quand cela s'avère nécessaire. Ils constituent également un des éléments comiques de l'histoire.
Il est question dans ce livre : d'amitié, d'amour (filial ou non wink ), d'une certaine forme de rédemption... Des thèmes touchants certes, des anecdotes sympathiques, mais qui n'ont pas réussi à me convaincre que je tenais dans mes mains une perle de roman. Car en plus de la lenteur du départ, le récit est un peu décousu. Ma lecture a donc été agréable mais sans plus. Quelques rires, quelques larmes mais c'est tout.
Lien : http://www.auboudoirecarlate..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   06 février 2016
Deux jours après , grand-papa était mort .
Mes grands-parents sont partis à deux semaines d'intervalle . Certains ont dit que grand-maman était montée au ciel en premier pour réserver une table pour le dîner . D'autres qu'elle voulait tout installer dans leur nouvelle maison .
A mon arrivée là-haut , j'ai demandé à grand-maman :
- Qu'est ce que tu as dit à grand -papa , quand il est monté au ciel ?
C'est grand-papa qui m'a répondu , en imitant la voix nasillarde et haut perchée de ma grand-mère :
- Bonté divine , Harry ! Tu ne peux pas me laisser tranquille deux secondes, hein ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
iris29iris29   05 février 2016
Je suis morte aujourd'hui [...]
..si j'avais imaginé un seul instant que j'allais atterrir ici à l'âge que j'ai , je n'aurai pas hésité à cloper , boire et tester toute sorte de drogues . Jamais je n'aurai fréquenté de salle de fitness ni perdu mon temps à faire un check-up annuel . Sans compter que toutes mes angoisses à propos de mon avenir s'avèrent sans objet .[...] J'aurai dû m'envoyer en l'air avec Steve , tiens, (et sans capote encore!) [...] D'un autre coté , savoir que j'ai explosé le plafond autorisé par mes cartes de crédit en fringues , chaussures et sacs à main me procure une satisfaction intense . Et bien sûr , j'exulte de n'avoir jamais mis un sous de côté en prévision de ma retraite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
iris29iris29   07 février 2016
Imaginons que vous vous leviez un matin et qu'en consultant votre courrier électronique vous découvriez un message de votreangegardien @paradis . com .
Chère Alex ,
Nous vous informons par la présente que c'est votre dernier jour sur terre . Profitez-en bien !
Votre ange gardien
Alors , vous feriez quoi ?
Commenter  J’apprécie          90
iris29iris29   07 février 2016
Vous vous souvenez de cette chanson des années 1980 , "Nobody walks in L.A " ? Eh bien , rien ne saurait être plus vrai . Personne ne marche dans cette ville , ainsi que je l'ai découvert . Vous êtes à pied ? Les conducteurs vous dévisagent comme si vous étiez une gueuse . [ ....] .
La seule marque de sollicitude qui m'ait été adressée par un être humain , c'est le jour où une mère de famille m'a hurlé au volant de son fourgon : " Dégage , avant de te faire écraser !" J'aurais mieux fait de l'écouter .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
iris29iris29   09 février 2016
Mais quand il n'y a pas d'amour , la demeure la plus somptueuse assortie de toutes les fringues et les égards qui vont avec , ne se résume qu'à une seule chose : une vie monumentalement gâchée .
Commenter  J’apprécie          61

autres livres classés : questionnementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16114 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..