AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2371400211
Éditeur : Editions Boz'Dodor (21/10/2015)

Note moyenne : 4/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Partout sur la planète, des jeunes femmes tentent d'échapper à de ténébreux assaillants, des vampires cèdent à leurs obsessions sensuelles, des cambrioleurs s'introduisent dans d'imprenables cités. Ailleurs, des créatures traversent l'univers pour trouver le salut, et d'autres exaucent les v?ux? Accompagnez ces êtres étranges, passionnés ou tourmentés dans leur quête existentielle, entre chimères et châtiments, mais gardez à l'esprit que le monstre n'est pas toujou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
boulimiquedeslivres
  05 novembre 2015
J'ai découvert la plume de Florence Cochet dans une autre série que je suis en parallèle et que j'adore, Par le sang.
Avec ce recueil de neuf nouvelles, elle m'a bluffée. Pourquoi, car chacune des fins était pour moi complètement inattendue; certaines ont même étaient très surprenantes.
Nous dans ce recueil, nous faisons la connaissance de créatures que l'on a peu l'habitude de voir dans les écrit fantastiques, c'est d'ailleurs un point que j'ai beaucoup apprécié.

Les thèmes abordés sont très changeants, mais tous assez sombres. Les styles varient aussi: on passe du fantastique, à la science-fiction en passant par le steampunk.

L'auteur a écrit ces différentes nouvelles sur plusieurs années. Certaines sont dédiées à des auteurs célèbres tel Jules Verne pour ne citer que lui (j'ai trouvé la nouvelle le concernant très amusante d'ailleurs!!!).

J'en ai adoré deux plus que les autres: la toute première appelée Dans les profondeurs et celle qui se nomme à corps perdu. L'une car c'est justement celle qui m'a le plus épatée et la seconde, car c'est celle qui m'a le plus touchée.
D'autres m'ont mise plus mal à l'aise, mais toutes m'ont fait passer un très bon moment.
C'est donc un recueil que je conseille vivement et qui vous permettra peut-être de découvrir un auteur à la plume dynamique, ayant une culture très diversifiée et un style très agréable!!!

Boulimique des livres
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mickaelinecuny
  12 novembre 2015
Il n'est jamais très aisé de vous parler de recueil de nouvelles, soit je vous donne un bref résumé de chacune d'elle, et adieu le suspens, soit je vous parle de ce dernier dans sa globalité, comme on le fait d'un livre, méthode à la fois, concise et évasive. C'est cette dernière que je retiens le plus souvent, et que j'emploierais une fois de plus.
J'ai découvert la plume de Florence Cochet grâce à sa saga "Par le sang", saga que j'affectionne particulièrement. Autant par son histoire, que par sa qualité d'écriture.
Je trouvais donc intéressant de découvrir l'auteure sous d'autre facette.
Ici, Florence Cochet nous offre, 9 nouvelles fantastiques, dans tous les sens du terme. Même si certaines révèlent un côté plus science-fiction.
Je les ai dégustées, à petite dose, pour bien m'en imprégner, lisant une nouvelle par soir, comme on lit une histoire à son enfant afin qu'il s'endorme.Seulement une nouvelle par soir, cela ne m'a pas fait 9 soirs, mais dix, car celle basée sur Jules Vernes, j'ai honte de le dire, mais, elle m'a endormie. Non pas qu'elle ne m'ait pas plu, mais il m'arrive d'être fatiguée, ( je ne suis qu'une simple mortelle).
En toute honnêteté, je ne peux pas dire, que j'en ai détesté une plus que les autres, certaines m'ont surprise, ou par leur histoire, ou par leur dénouement, lorsque ce n'était pas les deux. Mais je ne peux pas dire que j'en ai aimé une plus que les autres non plus. Cependant deux m'ont plus marquée, enfin, je devrais dire, envoûtée, car bien que cela fasse plusieurs jours que j'ai refermé le livre, elles continuent de me hanter. La toute première, celle qui nous parle de sirène, bien plus maligne et rusée que cette chère Arielle, encore qu'au début peut-être pas. Sans doute parce que c'est du grand Florence Cochet, un univers incroyablement riche, en un minimum de page. D'ailleurs à ce sujet, j'ai omis de vous dire, que ce recueil regroupe neuf nouvelle (oui, ça, je l'ai dit), écritent à des périodes différentes, et c'est assez plaisant de voir l'évolution, même si elle est infime.
Et l'autre ? Parce qu'elle m'a rappelé mes 12 ans, au temps où je me planquais sous les couvertures avec ma lampe torche pour dévorer les Pearl Buck (qu'est-ce que j'aurais aimé avoir une liseuse rétro éclairante comme maintenant). Il n'y avait que Florence Cochet pour nous offrir un texte digne de cette auteure, tout en l'aromatisant à la sauce bit-lit.
En un mot laissez-vous tenter, ces neuf héroïnes sauront d'une manière ou d'une autre vous charmer. Leurs histoires, vous dérouteront parfois, tout en comblant votre imaginaire.

Lien : http://mickaelineetseslivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
alhoa
  04 février 2016
Ici, la femme a une place particulière. Que ce soit en femme fatale, ou victime d'un fou furieux, l'auteur arrive à sublimé la gente féminine. J'ai beaucoup aimé ce petit recueil, bien que j'étais souvent frustrée qu'il n'y ait pas de suite à certaines nouvelles !
Je retiens surtout 3 nouvelles superbes :
Dans les profondeurs:
Au début, je ne comprenais pas trop la trame de l'histoire. Un couple assez aisé fait un tour dans les profondeurs des eaux, oui mais encore. Et d'un seul coup, paf, on s'en prend un retour de situation dans la face. J'ai vraiment adoré cette nouvelle et le twist de fin.
Le parfum du lotus:
Vous avez envie d'une histoire sur un vampire asiatique fétichiste des pieds. Cette nouvelle est faite pour vous ! Je l'ai trouvé tellement loufoque, je rigolais, toute seule, dans mon lit . Surtout que ce dandy n'est pas de notre siècle, et il a fallu qu'il s'adapte à toutes les modes de ces dames en termes de chaussures. A mourir de rire !
Oceanica:
Dans cette nouvelle, on est plongé dans le coeur d'une sorte de cambriolage dans un lieu tenu secret. Notre héroïne va essayer de voler un objet convoité. Cette nouvelle est très bien écrite et j'ai aimé les dernières phrases qui m'ont laissée sur le cul je dois le dire.
J'ai terminé ce livre à contre-coeur, je l'ai lu en un jour, et j'en voulais plus. Les univers sont très bien exploités et j'aurais aimé une suite. Mais les meilleures choses ont une fin. Je vous conseille ce petit livre.
Lien : http://alhoasbooks.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zaphrina
  13 mars 2016
Je suis plutôt divisé concernant ce livre.
D'une part, on a des sujets difficiles abordés avec brio comme les violences aux femmes et sur les enfants ou le suicide assisté pour les personnes en fin de vie.
De l'autre, on a un sentiment d'inachevé sur quelques nouvelles ou un manque d'informations. On n'a pas forcément le nom de la créature (vampire ou autres?). Dommage.
Ça n'empêche que j'ai adoré "sous le dôme (une dystopie ou les hommes jeunes vivent ensemble et doivent être soumis à des tests quotidien) et "à l'ombre d'un chêne" (les personnages sont incroyables. J'aurais aimé avoir une suite mais on peut l'imaginer. J'ai beaucoup apprécié la moral également).
En bref, un recueil qui aurait pu être tellement mieux mais où les qualités d'écriture de l'auteur sont déjà présentes.
Je serai curieuse de lire un roman. Je pense que ce serait vraiment abouti.
Commenter  J’apprécie          00
VeroLyse
  06 janvier 2017
Une visite au milieu de plusieurs nouvelles.
"Océanica" a une chute percutante. "Miriam" m'a laissée avec un goût de « je n'ai pas tout compris » : certaines explications à la fin du recueil étaient bienvenues. "Le parfum du lotus" : idée plus qu'originale traitée avec un humour parfois décapant.
En fait, j'ai été surprise à chaque fois et je n'arrive pas à me prononcer sur l'histoire que je préfère. L'écriture est agréable et le vocabulaire riche. le thème de l'eau est assez présent, n'étant pas à l'aise dans ce milieu, ça m'a apporté une petite angoisse supplémentaire "Dans les profondeurs".
Un bon moment de lecture que je vous conseille : plongez !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
mickaelinecunymickaelinecuny   12 novembre 2015
La tapisserie de ma mémoire se délite dans le néant. Mon esprit cherche à en renouer les fils, sans y parvenir ; seules subsistent des brides de celui que j'étais.
Je naquis à l'aube du XVe siècle, en Chine, sous le règne de Jianwen, deuxième empereur de la dynastie Ming. Fils de nobles, je connus une enfance et une adolescence heureuses jusqu'à l'âge de dix-sept ans, me semble-t-il. Puis je la rencontrai. Fang. La femme écarlate. Ses cheveux nois, son visage délicat, sa démarche chancelante.
Elle avait le double de mon âge et s'ennuyait. Me séduire l'amusa. Quant à moi, ses pieds de sept centimètres de longueur - si rares qu'on les nommait des lotus d'or - m'obsédaient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Homophones en R.

Mélange gazeux composant notre atmosphère.

air
hair
ère

15 questions
83 lecteurs ont répondu
Thèmes : orthographe , Français (langue) , homonymeCréer un quiz sur ce livre