AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Nrf. Gallimard. (01/03/2014)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
cicou45
  09 juillet 2014
Qui ne connaît pas Jean Cocteau, du moins de nom ? Eh bien, moi, j'avoue que je ne le connaissais pas comme cela. Ce fut donc une grande surprise pour moi, simple lectrice, que de le redécouvrir dans ces quelques poèmes réédités ici par Télérama - et dont la plupart sont tirés de l'ouvrage du poète "Anthologie poétique" - un nouveau Cocteau. Un amoureux des mots, se plaisant à jouer avec eux, donc parfois très léger dans certains de ses poèmes, abordant ainsi les thèmes tels que la nature où le temps et l'amour mais aussi très grave dans d'autres et étonnamment, ce sont ces derniers qui m'ont le plus touchée. En effet, dans son texte intitulé "Visite" et représenté ici, il est question d'un mort qui s'adresse à un ami (ou parent, l'on ne sait pas trop) pour lui parler de ce qui différencie mais aussi rapproche les vivants des morts.
La mort comme sujet donc ! Je crois que le poème que j'ai préféré dans ce recueil et auquel j'ai été le plus sensible est celui qui se trouve à la toute fin de cet ouvrage, "L'endroit et l'envers" car justement, dans ce dernier, le narrateur, alors âgé de trente ans (mon âge actuel) se pose des questions quant à savoir e qui se passe réellement après la mort, ce que l'on ignore tous et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle cela nous terrorise puisque l'être humain est ainsi fait qu'il a peur de l'inconnu (en général, bien entendu) !
Un ouvrage que je ne peux donc que vous inviter à venir (re) découvrir l'oeuvre de Jean Cocteau et pourquoi pas, en commençant par ce petit ouvrage ? A lire et à relire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
cicou45cicou45   09 juillet 2014
"L a poésie ressemble à la mort. Je connais son œil bleu. Il donne la nausée. Cette nausée d'architecte toujours taquinant le vide, voilà le propre du poète. Le poète est, comme nous, invisible aux vivants."
Commenter  J’apprécie          190
cicou45cicou45   09 juillet 2014
"La vie ne nous montre qu'une petite surface d'une feuille pliée un grand nombre de fois sur elle-même. Les actes les plus factices, les plus capricieux, les plus fous des vivants s'inscrivent sur cette surface intime. [...] La mort seule déplie la feuille..."
Commenter  J’apprécie          20
cicou45cicou45   09 juillet 2014
"Les vivants et les morts sont près et loin les uns des autres comme le côté pile et le côté face d'un sou, les quatre images d'un jeu de cubes."
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jean Cocteau (151) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Cocteau
E.Couly reçoit Metin Arditi à la Maison Jean Cocteau de Milly-la-Forêt pour son Dictionnaire amoureux de l'esprit français (Ed. Plon). « On ne considère en France que ce qui plaît », dit Molière, « C?est la grande règle, et pour ainsi dire la seule ». Partant de cet indiscutable constat, l?auteur de ce dictionnaire, lui-même amoureux comme personne de l?esprit français, examine d?une plume légère et souvent espiègle les diverses formes dans lesquelles s?incarne en France le désir de plaire : au fil des siècles se sont développés le goût du beau, bien sûr, mais aussi le principe d?élégance, le sens de l?apparat, le souci de légèreté, l?humour, l?art de la conversation, un attachement historique à la courtoisie, la délicatesse du chant classique « à la française », le penchant pour la théâtralité, l?amour du juste, le goût des barricades, du panache, oui, du panache, et, surtout, une exigence immodérée de liberté. Ce dictionnaire parle de Guitry et de Piaf, de Truffaut et de Colette, mais aussi de Teilhard de Chardin, Pascal, Diderot, Renan, Péguy, les prophètes qui ont nourri les artistes de leur pensée et les ont libérés dans l?exercice de leurs talents. L?esprit français a aussi ses interdits. Ne jamais être lourd... Ne pas faire le besogneux... Comment plaire, sinon ? Au fil des pages, ce dictionnaire rappelle que le goût des belles choses a un prix, qu?un tel bonheur ne vient pas sans facture. À défaut, l?esprit français ne serait pas ce qu?il est... Sans vouloir transformer un pays qui, c?est heureux, n?est pas transformable, on pourrait peut-être imaginer, ça et là, quelques mesures aptes à diminuer le montant de l?addition. À l?heure où chacun s?interroge sur la délicate question de l?identité du pays, ce dictionnaire rappelle combien l?esprit français est un cadeau.
+ Lire la suite
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jean Cocteau

Jean Cocteau fut surnommé "touche-à-tout" de génie. Cependant quelle activité ne pratiqua-t-il pas?

poésie
cinéma
composition musicale
dessin

10 questions
73 lecteurs ont répondu
Thème : Jean CocteauCréer un quiz sur ce livre