AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782871298762
86 pages
Éditeur : Dargaud (17/02/2006)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 81 notes)
Résumé :

Après la découverte d'un livre étrange et dangereux, Nanami n'a plus qu'une idée en tête : le rendre à son propriétaire. C'est ainsi qu'elle fait la connaissance d'Allessandro, prof de théâtre aveugle, et de l'effrayante bande des Black Rose. Cette rencontre va l'entraîner dans un monde mystérieux, un monde sur lequel elle a un pouvoir qu'elle ne soupçonne pas...

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
Ewylyn
  11 novembre 2013
Une très bonne bande dessinée, je trouve que le premier tome est très intéressant, mystérieux et original. J'ai passé un bon moment avec Nanami et son univers et je pense réitérer ce bon moment, notamment en lisant le second opus.

L'histoire est prenante, on nous présente les différents personnages, on expose les lieux importants et on découvre des éléments perturbateurs ou mystérieux qui nous poussent à en savoir davantage. J'ai bien aimé le fait qu'on nous apprenne à nous familiariser avec l'univers de Nanami, c'est un tome d'introduction très réussi. On suit Nanami, une jeune fille au caractère rêveur, découvrant un jour un livre aux illustrations magnifiques. Ce curieux ouvrage provient d'un lieu tout aussi insolite, le théâtre du vent dirigé par un aveugle secret.

J'aime énormément ce début d'intrigue, le mystère autour d'Alessandro et de ce livre paraissant magique, le théâtre du vent poussant notre imaginaire dans un monde parallèle trop réaliste, l'homme qui suit Nanami, un protagoniste étrange... Tous les ingrédients scénaristiques nous poussent à nous interroger, à comprendre le comment du pourquoi, mais l'histoire parle d'un thème qui me tient à coeur, l'imagination. J'ai été intriguée et je suis restée enthousiaste du début à la fin. C'est une histoire prenante et j'ai sincèrement très envie de découvrir la suite.

Les personnages sont attachants, je leur trouve un côté original et énigmatique, selon les cas. Alessandro, le directeur du théâtre en est un excellent exemple. J'ai envie de croire à une figure de mentor et qu'il est du bon côté, en même temps, il cache des choses, il est discret, ses livres s'animent et l'imagination prend vie. Autant d'éléments incongrus qui me poussent à vouloir connaître le fin mot de cette histoire. Idem pour l'homme interpellant Nanami, un homme d'un certain âge, on ne sait rien de lui, mais lui semble en savoir plus sur certains sujets.

Les membres des Black Rose sont intéressants, mais on ne les voit pas encore assez pour m'en faire une idée. On sait qu'ils effraient tout le monde avec leur look et leur côté solitaire, mais je sais que les apparences sont trompeuses, alors je patiente pour mieux les cerner. La meilleure amie de Nanami, Chloé est drôle et sympathique, c'est une bonne amie et je me demande comment la relation entre les deux filles va évoluer. Quant à l'héroïne, Nanami, je l'adore, elle est pleine d'imagination, elle est très attachante, gentille, elle est à la fois banale et atypique, elle me plaît.

Du côté des dessins et de la colorisation, je n'ai rien à redire. J'apprécie les couleurs de la couverture, douces, comme dans un rêve ; les dessins sont vraiment réussis, c'est un style qui convient bien pour l'histoire, un style un brin manga et qui pourtant n'est pas sans me rappeler les WITCH. Les protagonistes sont très bien dessinés, les expressions ont un beau rendu, les costumes et autres vêtements sont beaux et les décors sont splendides. C'est agréable à regarder et le texte n'en est que plus attrayant. La colorisation est juste magnifique, je suis fan des couleurs, leur agencement, du rendu des ombres et de la lumière. Ce sont des couleurs franches, mais jamais agressives, je leur trouve un côté pastel sans qu'elles fassent trop pâles. C'est un juste milieu et c'est du beau travail esthétiquement parlant.

En conclusion, c'est une belle découverte. J'avais découvert des extraits de Nanami, mais c'était il y a très longtemps, je suis contente d'avoir retrouvé sa trace, car à l'époque, ma curiosité était déjà piqué. Les protagonistes sont attachants et certains cachent bien des mystères, leurs design correspondent bien avec l'idée que l'on peut avoir d'eux. le thème de l'imagination a une place centrale à travers un étrange livre et un théâtre insolite, par ailleurs, l'intrigue elle-même est intéressante, magique et prenante. Les dessins sont splendides, ils donnent un caractère atypique à cet univers déjà bien original, en somme, ce premier tome est une bonne introduction. C'est avec beaucoup d'enthousiasme que je termine cette lecture et cette chronique, souhaitant poursuivre cette aventure avec autant d'entrain.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lenora
  24 janvier 2020
Nanami est une adolescente un peu trop dans la lune et sur une pente glissante au niveau scolaire. Ses parents lui mettent une pression monstre, sa meilleure amie ne la comprend pas et à l'école règne la bande des Black Roses qui lui fiche la frousse. Une vie pas terrible pour une jeune fille aussi rêveuse qu'elle et qui aimerait un peu plus d'action. Un souhait qui se réalisera enfin lorsqu'elle tombera par hasard sur " le Royaume Invisible ", un ouvrage théâtral qui lui permettra d'entrer dans un monde imaginaire où elle incarnera la princesse Akata...
Voila une ancienne blonde dessinée que j'avais acheté il y a au moins une dizaine d'années et qui attendait que je la relise afin de m'offrir le fin mot de l'histoire. La suite étant à la médiathèque, je me suis embarquée à nouveau dans l'aventure.
On trouve dans cet ouvrage de jolies dessins et une colorisation qui m'on tout à fait conquise. Les traits quelque fois emprunts au style japonais ont rajouté du charme à l'esthétique de la bande dessinée et assimilés aux couleurs pastels, raviront ceux qui aiment la douceur.
Le découpage est pas mal du tout, quoi que un peu rapide pour moi. Ce qui est sans doute normal pour une oeuvre destinée à la jeunesse et parfait pour ceux qui ne veulent pas s'éterniser sur une histoire trop longue.
L'intrigue quand à elle est assez originale, même si dans ce premier tome on ne pose que le décor et n'y apprenons pas grand chose. L'histoire manque un peu en crédibilité d'ailleurs à cause de nombreux non-dits et d'événements surnaturels passés sous silence. Je pense que c'est le plus gros bémol que je puisse reprocher à cette bande dessinée.
Une bande dessinée qui se lit donc facilement et qui est assez distrayante dans l'ensemble qu'il soit question du dessin, du dépaysement ou de l'histoire. Particulièrement adaptée pour les adolescents et les non-initiés au genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
bdelhausse
  01 octobre 2017
Une BD un peu chick-litt, connotée ado, pourquoi pas. La couverture annonce plus ou moins bien cette dimension. Avec un petit côté manga bien assumé. J'avais vu Corbeyran, 5 tomes qui forment un cycle, il n'en fallait pas plus pour que j'ai envie de découvrir.
Une ville indéfinie, un lycée, deux amies dont Nanami, 14 ans, une bande de "sales gosses"... un prof de théâtre aveugle qui cache quelque chose, un livre dont sortent des images... un SDF mystérieux avec une amulette étrange...
De quoi bien camper l'ambiance.
Nanami et les Black Rose sont coachés par le prof de théâtre, mais parfois leur jeu étant très "vrai", les acteurs en herbe sont projetés dans une autre dimension... celle de la pièce qu'ils jouent... mais que faire quand ils ne peuvent quitter cette réalité alternative?
C'est sympa, on pense à Narnia ou à bien d'autres choses, mais le dessin est parfois un peu court, le dynamisme est mal rendu, les mouvements manquent d'ampleur (ce qui est dommage pour du presque manga). Et même si j'aime les BD où le dessin se suffit à lui-même et n'a pas à être doublé de texte... ici on donne dans l'excès inverse. Peu de cases par planche, c'est aussi un souci. La page "se lit" en un clin d'oeil. D'ailleurs, les rares essais (lors du combat vers la fin du tome) pour des cases plus petites se révèle peu concluant, àmha.
Bref, au final, même si c'est sympa, on a une impression de vide, de légèreté. On constate qu'il ne s'est pas passé grand-chose quand on referme le livre. Ou que le principal aurait pu être dit en moins de planches.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
poivert
  25 octobre 2012
Nanami est une jeune fille ordinaire, avec une copine ordinaire, dans un lycée ordinaire.
Cette introduction, les amateurs de fantastique le savent, est la porte ouverte sur les récits les plus ébouriffés, les moins probables. Buffy est passée par là.
Un peu sur nos gardes, un peu critiques, on se dit : tiens, encore une bd fantastique au lycée. Pfff. Mais on se laisse très rapidement prendre au jeu. Il faut dire que les éléments fantastiques interviennent très vite dans le récit, et que les événements s'enchaînent à un rythme endiablé.
D'autre part, l'originalité de cette série tient à son cadre : le théâtre. Peu de livres de fiction jeunesse abordent le travail des comédiens, les répétitions au théâtre. Citons par exemple Rue Marivaux, par Yvan Pommaux, qui suit sous forme de bande dessinée (autre point commun) les répétitions par une troupe d'adolescents, pour le montage de la Double inconstance de Marivaux.
Au niveau visuel, ce "manga français" s'inspire de l'univers développé dans les épisodes I à III de Star Wars : la princesse Akata, tant par ses costumes que sa personnalité, évoque la princesse Amidala, et le Royaume invisible ressemble furieusement, au niveau architectural, à la planète Naboo.
Pour résumer : une série haletante, bien menée au niveau du scénario et du dessin, qui prend le temps de s'installer dans la durée, tout en démarrant sur les chapeaux de roue. Vivement la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Colibrille
  26 octobre 2017
Avec ce premier tome, la série Nanami débute plutôt bien ! le personnage de Nanami séduit par sa fragilité et son caractère rêveur. On sent que l'adolescente traverse une crise et que sa vie risque encore de se compliquer avec la découverte d'un mystérieux livre et d'une troupe de théâtre...
L'intrigue s'installe doucement mais sûrement. L'auteur nous montre d'abord le quotidien étouffant de Nanami, coincée entre deux parents plutôt sévères, puis nous fait basculer progressivement dans un univers théâtral où le fantastique s'invite sur scène. J'ai trouvé très malin que l'auteur fasse naître l'univers fantastique du livre par la puissance d'imagination de ses personnages.
En ce qui concerne le dessin, je suis agréablement surprise. Mais si le graphisme est résolument "jeunesse", il n'en est pas moins efficace. Les émotions des personnages sont habilement retransmises grâce à des visages et expressions bien travaillés. Ce qui est amusant c'est que l'on a parfois le sentiment que deux styles de dessin se côtoient : l'un traditionnel et l'autre s'inspirant des mangas. le mélange n'est pas pour me déplaire !
Le dénouement est innattendu et laisse présager un second tome plein de rebondissements. J'ai hâte de voir de développer les interactions entre les différents personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
PegLutinePegLutine   05 mars 2015
Certaines choses n'ont pas d'intérêt à être dévoilées, Nanami. Certaines choses doivent être découvertes... Et je te fais confiance, tu trouveras toi-même les réponses à toutes les questions que tu te poses.
Commenter  J’apprécie          30
innaayninnaayn   10 novembre 2016
-"Nous avons reçu
ton bulletin ,Nanami
C' est pire que ce que j ' imaginais !
"Pire que le trimestre dernier
qui était déjà pire que l' avant _ dernier !
ce que ça n 'a jamais été !
"je travail pourtant ...
" Certainement pas assez !
" écoute , Nanami je vais être franc avec toi. Si tes notes ne s'améliorent pas, nous serons obligés de t'inscrire dans un autre établissement!"
Commenter  J’apprécie          00
CielvariableCielvariable   28 mars 2018
Drôle de bouquin.

Il est sans doute tombé d'un casier...ou d'un sac...

Théâtre du Vent...Rue des Saules...c'est à l'autre bout du quartier.

J'irai leur rapporter après les cours.
Commenter  J’apprécie          10
EwylynEwylyn   28 mars 2014
Comment peut-on ne pas savoir si un T-shirt est cool ou pas cool ?
Commenter  J’apprécie          20
boumabouma   11 décembre 2015
Il te suffit d'abandonner le rôle d'Akata et de redevenir Nanami pour que l'univers de la pièce s'efface aussitôt.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Éric Corbeyran (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Corbeyran
Grégory Charlet est devenu dessinateur de BD très jeune. Après "Le maître de jeu" aux côtés de Corbeyran chez Delcourt, il a réalisé "Kabbale" chez Dargaud en tant qu'auteur complet... avant de connaître une traversée du désert, due à des problèmes physiques (l'épaule qui lâche). Il est revenu par la porte de chez Bamboo avec "Le carrefour" et "Les s?urs Fox" (le tome 2 est à paraître à l'automne 2019). Mais aujourd'hui, c'est dans le registre de l'espionnage qu'il inaugure au côté de Régis Hautière l'adaptation BD de l'émission culte de France Inter "Rendez-vous avec X". Sous ses crayons, le premier dossier chaud rapporté par Mr X se déroule dans le cadre de la révolution culturelle "Chinoise"...
+ Lire la suite
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La Métamorphose

En quelle année est paru pour la première fois "La Métamorphose" ?

1938
1912
1915

11 questions
139 lecteurs ont répondu
Thème : La Métamorphose de Franz Kafka de Éric CorbeyranCréer un quiz sur ce livre