AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266002660
Éditeur : Pocket (09/09/1998)
3.45/5   31 notes
Résumé :
Le jeune Maurice Whitebak doit se rendre en Irlande pour recueillir un héritage : une grande propriété ? grande du moins selon les normes du vieux continent sinon celles du Canada et du domaine familial de Jaïna. Il rêve d'en faire reine sa cousine Adeline. Toute la famille sourit à ce projet, sauf Renny qui trouve que sa fille a bien le temps de penser au mariage et Adeline elle-même qui a simplement envie de voir le monde. Ce n'est donc pas comme fiancés que les d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Gwen21
  05 avril 2020
Je serais étonnée si, arrivé à ce quatorzième tome de la saga familiale "Jalna", un lecteur ne serait pas animé envers Renny Whiteoak, personnage principal et figure emblématique de la famille, des sentiments les plus profonds.
Homme entier et franc, archétype du gentleman farmer, excellent cavalier et ayant un sens exacerbé de la famille, Renny incarne une espère d'idéal de stabilité et de protection. Roux comme une botte de carottes, passant sa vie en bottes entre ses écuries , les paddocks et la demeure familiale, il est tour à tour le frère, le père, l'oncle, l'amant, l'ami dont on ne peut plus se passer.
Avec "La fille de Renny", Mazo de la Roche centre sa narration sur Adeline, la fille de Renny et d'Alayne, véritable réincarnation de son arrière-grand-mère éponyme qui fut la puissance régnante pendant plus de soixante-dix ans à Jalna. L'adage dit "qui s'aime s'assemble" et il en est bien ainsi de Renny et d'Adeline, unis par une mutuelle compréhension du caractère de l'autre et une admiration non moins commune pour leurs capacités respectives.
Ce tome se double d'un roman initiatique. La jeune Adeline part en voyage en Irlande où l'attendent des aventures à la tête desquelles l'amour réclame son dû. C'est un tome fort en événements et plein de sensibilité. C'est aussi l'heure du dernier adieu pour l'un des personnages les plus présents de la saga mais ne comptez pas sur moi pour révéler son identité !

Challenge PAVES 2020
Challenge MULTI-DÉFIS 2020
Challenge XXème siècle 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
sarahdu91
  16 décembre 2019
Tome 14 de Jalna, les enfants de Renny, d' Eden, de Piers ou bien de Finch grandissent à leur rythme, le domaine est toujours sur pied et personne ne viendra ébranler cette dimension familiale unie et qui persistera tant que Renny et ses frères vivront.
Ce tome est surtout axé sur Adeline la fille aînée de Renny qui approche de sa majorité et qui prévoit de partir en Irlande pendant un certain temps avec son oncle Finch et son cousin Maurice, qui s'éprend d'elle et voudrait l'épouser. Un héritage attend le fils aîné de Piers et Adeline découvre les premiers émois du coeur en faisant la rencontre d' un Irlandais sur le trajet en bateau.
Hélas, un des grands oncles vient à décéder et de ce fait l'oncle et la nièce se voient donc obligés de revenir en avion au Canada. Encore quelques déboires sur Jalna arrivent et l'on sait déjà que l'atmosphère n'est jamais très calme sur le domaine.
On ne sait si Adeline pourra repartir sur l'Irlande pour rejoindre son amoureux auquel elle a promis un éternel amour, tout comme son arrière grand-mère qui avait fait le même voeu étant jeune. Mais une chose est sûre, elle ne voudra pas se marier avec son cousin installé là-bas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
nanashi
  26 avril 2020
J'ai commencé cette série de romans dans le désordre, comme d'habitude... Ce n'est pas spécialement gênant, mais pour la suite je suivrai la chronologie.
La fille de Renny est, sous prétexte d'avoir un caractère entier, méchante, égoïste, capricieuse. Entourée d'un oncle irresponsable, égocentrique et père indigne; d'un cousin voulant désespérément se marier avec elle, donc niais et jaloux; et d'un amoureux inconstant voire inconsistant (on verra ça avec la suite).
Heureusement, elle a des grands-oncles drôles, un cousin touchant, un père valeureux malgré ses poches percées et un voisin malhonnête qui distrait un peu.
Je pensais lire les aventures d'une jeune fille qui découvre d'autres pays et d'autres cultures; or, ce fut un roman d'amour niais, agaçant.
J'oses espérer que les autres tomes tombent moins dans ces travers.
Lecture distrayante.
Commenter  J’apprécie          70
scream
  24 février 2013
A lire
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Lison50Lison50   06 janvier 2017
Maintenant, Ernest s'arrêta dans l'allée, presque anéanti par le spectacle qu'offraient les murs sans toit, les ouvertures béantes qui avaient été des fenêtres, la porte d'entrée carbonisée suspendue à ses gonds. Tout d'abord, il ne put parler, sidéré. Puis, un sanglot lui échappa, et des larmes coulèrent le long de ses joues.
- Je vous avais déconseillé de venir, dit Renny d'une voix anxieuse. Je n'aurais pas dû vous amener.
Se maîtrisant d'un grand effort, Ernest tira son mouchoir de sa poche, se moucha et s'essuya les yeux. [...]
Il se rapprocha de la ruine et, ses yeux bleus grands ouverts, il désigna un point du bout de sa canne en disant :
- Mes parents ont habité cette chambre, à gauche, pendant la construction de Jalna.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   21 mars 2017
Il n’y a pas de plus grand plaisir que la marche, se disait Finch Whiteoak. A cet instant, il éprouvait à marcher plus de plaisir qu’à jouer du piano. Même quand il était le plus en forme, il avait, devant l’instrument, l’esprit toujours en éveil, toujours prêt à corriger la moindre hésitation de ses doigts, conscient de l’auditoire et tremblant de colère si tout n’était pas à son gré dans la salle. Même quand il jouait seul, son esprit exalté, fougueux, projetait son ombre sur le clavier. Mais, quand il marchait à travers les bois dénudés par l’hiver, son esprit était absent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   21 mars 2017
Parfois, il se disait qu’il en serait toujours ainsi, qu’ils ne seraient jamais l’un pour l’autre que des cousins, des amis, mais pas des amants. Il cherchait à se persuader certains jours que l’obstacle à leur parfaite entente était l’extrême jeunesse d’Adeline. Elle était, à bien des égards, très jeune pour son âge, tandis qu’il se sentait plus mûr que ses parents. Il savait qu’aux yeux de son père, il n’était qu’un blanc-bec assez exaspérant et que sa mère le considérait toujours comme son petit garçon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   21 mars 2017
Les maisons qu’on bâtit sont de plus en plus de médiocre qualité; les marchandises sont une camelote aux noms de plus en plus ronflants. On ne peut plus circuler agréablement à cheval sur les routes à cause des camions et des automobiles. Grâce à Dieu, j’ai dans ma propriété assez de chemins pour faire un temps de galop quand j’en ai envie. A l’intérieur de mes grilles, je conserve les choses comme elles étaient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
luis1952luis1952   08 avril 2021
Les joues en feu, elle rejeta son oreiller et chercha la fraicheur des draps. son immobilité ne dura guerre: fiévreuse, elle se leva, s'approcha pieds nus de la fenêtre ouverte et un vent humide plaqua contre elle sa courte chemise de nuit. Elle regagna son lit et finit par s'endormir.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : saga familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1197 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre