AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266000888
Éditeur : Pocket (09/09/1998)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Quand ils se rencontrent, c'est le coup de foudre. Pour Philippe Whiteoak, toutes les femmes sont des laiderons stupides auprès de la jolie Adeline Court. Aux yeux de la pétulante Irlandaise, nul homme n'a plus belle prestance que le capitaine Whiteoak. Leur mariage dépasse en splendeur ce qu'a connu la ville indienne de Jalna. Mais la naissance d'Augusta met fin à leur vie brillante - et l'ennui vient.
La mort de leur oncle de Québec qui leur laisse une fort... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
sarahdu91
  05 avril 2019
Je me demande comment j'ai pu ignorer la saga familiale de Mazo de la Roche, mais je vais la découvrir au fil des tomes...il y a de quoi faire!
Philippe Whiteoak et Adeline Court se sont rencontrés et mariés aux Indes au milieu du XIXè siècle. Ils décident de quitter ce pays et en revenant vers leur famille d'origine en Angleterre et Irlande pour elle, ils s'exilent vers le Québec où ils pourront s'installer sur le domaine d'un oncle qui leur a fait cadeau de son bien en héritage.
Le voyage en bateau leur permettra de faire de belles rencontres, ils pourront ainsi commencer leur petite vie de jeune couple avec leur petite Augusta.
Au fil des mois, ces derniers vont acheter des terres en Ontario et s'y installer, le décor est planté autant dans le roman que dans la communauté qui s'y développe en toute harmonie... Jalna, le domaine des Whiteoak.
A suivre...
Commenter  J’apprécie          200
Jangelis
  06 juin 2017
Voici donc le début chronologique de cette fameuse saga. Ecrit seulement en 1944, dix-sept ans après le succès du premier volume.
Tome très agréable à lire, varié et prenant.
L'histoire débute en Grande-Bretagne au milieu du 19e siècle. le jeune couple Philippe Whiteoak et Adeline Court, revient des Indes, où ils se sont rencontrés (à Jalna) puis épousés.
Ils profitent de quelques jours dans leurs familles (en Angleterre pour lui, en Irlande pour elle) et dans les plaisirs de Londres, avant de partir s'exiler au Canada, où un oncle leur lègue une maison.
Après un départ et un voyage mouvementé, le jeune et beau couple, que tout le monde envie, et leur fillette Augusta (dite Gussie) s'installent à Québec.
Après la naissance de leur premier garçon, Nicolas, des connaissances les persuadent de venir s'installer en Ontario où le climat est moins rude, les espaces larges et prospères, et la population bien plus anglaise qu'à Québec.
Ils espèrent ainsi reconstituer là une colonie anglaise, à la fois traditionaliste et novatrice.
Ainsi, l'installation en ce lieu de cette propriété familiale sera dû au hasard.
Le nom lui-même, bien qu'étant celui du régiment de Philippe en Inde, a été suggéré par un soupirant d'Adeline. Personnage plutôt sympathique dont on n'aura hélas plus aucune nouvelle passé les deux premiers tomes !
Le couple fondateur de la "dynastie" est un beau couple, intéressant, charismatique, plein de qualités et d'espoirs.
Même si j'avoue n'avoir pas une grande sympathie pour eux.
Notamment sur le bateau, où ils font étonnamment peu de cas de leur fillette.
Par exemple après la mort de son ayah, qui s'occupait d'elle depuis l'Inde, le père, ne sachant qu'en faire alors que la mère est malade l'envoie ​dans la cale pour qu'une émigrante, parquée là avec ses nombreux enfants, s'en occupe (sans demander l'avis de la dite émigrante !) Puis il reproche à sa femme le désordre de la cabine, alors qu'elle est alitée. Sans avoir l'idée de faire quoi que ce soit.
Je sais que ça se passait souvent comme ça mais tout de même.
Elle ensuite, jouant sans cesse avec les sentiments de Wilmott, sous prétexte de franchise.
Bref, j'aurais préféré ressentir plus d'attirance pour les personnages essentiels de l'histoire, mais ça ne m'a pas empêchée de lire ce tome avec grand plaisir.
Malgré beaucoup de fautes d'impression, qui m'ont surprise pour un France-Loisirs, même ancien. J'en ai trouvé bien plus que dans le roman numérique que j'ai terminé juste avant.
Certains détails de l'histoire m'ont un peu étonnée.
Comme par exemple : ils semblent qu'ils partent pour le Nouveau Monde un peu pour s'affranchir des conventions, mais en fait, les traditions sont fermement maintenues.
La femme enceinte​ doit toujours porter un corset serré. Ils savent pourtant déjà que c'est dangereux. Mais du moment qu'elle risque de voir du monde, pas question que ça se voit (et surtout s'il y a des jeunes gens, et même des jeunes filles !)
Et c'était à peine avant la naissance de mes grands parents !!
Je pensais les émigrants plus aventureux, moins attachés aux traditions !
Ce tome se termine peu après la naissance d'Ernest en 1854, premier enfant né à Jalna.
Lien : http://livresjeunessejangeli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Juniper
  29 avril 2016
J'aime les "vieilles" histoires, les récits démodés, les ambiances nostalgiques désuètes.
On m'a conseillé Jalna durant un stage d'observation dans un cabinet d'avocats (comme quoi tout arrive et c'est vrai que les études de droit mènent à tout !) et le conseil était judicieux : j'ai passé de très agréables moment en compagnie de la famille Whiteoak.
Ce roman est le premier de la série et nous raconte principalement l'histoire des "fondateurs" de Jalna : Philip Whiteoak et sa jeune épouse Adeline. Ils quittent les Indes et s'installent au Canada, où il font construire une superbe propriété : Jalna.
J'ai apprécié le caractère fougueux d'Adeline, les descriptions douces et détaillées de Mazo de la Roche et la profusion de personnages qui accompagnent les Whiteoak dans leurs aventures. En plus d'être désuets, ce roman-ci, avec la construction de la propriété et la découverte d'un nouveau monde, a un petit parfum d'aventure qui n'est pas pour me déplaire.
Commenter  J’apprécie          71
Tounet
  05 juin 2015
Pour ceux qui ont suivi le feuilleton dans les années 90,ils reconnaîtront ici les personnages: la famille Whiteoak et les débuts de la célèbre propriété familiale : Jalna. La rousses irlandaise Adeline Court rencontre aux Indes un capitaine anglais Philippe Whiteoak. Nos deux tourtereaux s'épousent et se lassent assez vite de la vie de garnison. Tous deux sont d'un naturel aventureux et si le capitaine cache sous des dehors calmes pondérés un tempérament de feu, la belle Adeline, elle ne cache pas un fort caractère. Mais ça tombe bien car un oncle de Philippe décède et lui légué une charmante maison ...à Québec! Nos fougueux jeunes gens partent do ce pour le Nouveau Monde après un petit détour pà l'Europe, leur petite fille, sa nurse hindoue et un perroquet sous le bras.
Voilà une lecture sans prétention et pourtant captivante, au charme un peu désuet par son classicisme. On se plaît à suivre les aventure de cette famille hors normes, au gré des rencontres improbables.
Commenter  J’apprécie          50
Ondinella
  15 avril 2018
C'est l'histoire de la famille Whiteoak, sur quatre générations, de 1854 à 1954 :
Adeline Court et le capitaine Philippe Whiteoak s'installent au Canada après avoir vécu aux Indes. Ils y font construire leur maison, qu'ils nomment Jalna en souvenir de la ville indienne où ils se sont rencontrés et mariés. Beaucoup de charme et de souvenirs attachants.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JangelisJangelis   06 juin 2017
David Vaughan avait acquis de l'État, à un prix très modique, plusieurs centaines d'acres d'un terrain fertile et magnifiquement boisées.
[...]
Son vœu le plus cher était d'attirer des gens sympathiques dans ce coin de province où il était installé et, avec leur aide, d'y faire revivre les mœurs et les traditions anglaises pour le plus grand bonheur de tous leurs descendants. A ces mœurs et traditions anglaises, il rêvait d'adjoindre la largeur de vue et le sens de la liberté que possédait le nouveau monde. Il voyait dans cette combinaison la solution idéale qui assurerait à chacun la sécurité, la tolérance et le bonheur. Le souvenir qu'il avait gardé de Philippe Whiteoak était celui d'un homme fait exactement pour ce genre de vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AggieAggie   16 avril 2015
Un visage aussi remarquable que celui d'Adeline était rare, si même il en existait un autre sur la surface de la terre. Sa fraîcheur éclatante suffisait à faire retourner les têtes sur son passage ; sa chevelure épaisse et ondulée, d'un blond roux qui devenait couleur de flammes aux rayons du soleil, accompagnait un teint de lis et roses, et des yeux bruns changeants ombragés de cils noirs.
Commenter  J’apprécie          70
JangelisJangelis   06 juin 2017
- N'avez-vous rien de mieux à faire que de vous trouver seule avec un jeune homme dans sa cabine ? Avez-vous donc fait la moitié du tour du monde sans rien apprendre ?
- Ma mère m'a toujours dit de me méfier des Indiens, des Chinois et des Français ; elle ne m'a rien dit des Irlandais !
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : saga familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1042 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre